Rejoignez-nous

Actualité

Ronaldo est plus fort que la Suisse

Publié

,

le

La Suisse a été battue par Ronaldo à Porto (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Un grand Ronaldo avec la complicité involontaire de Yann Sommer a terrassé la Suisse à Porto. CR7 a signé le triplé pour offrir au Portugal une victoire 3-1 en demi-finale de la Ligue des Nations.

La classe folle de Cristiano Ronaldo, auteur de ses 86e, 87e et 88e buts en sélection, a permis au Portugal de cueillir une victoire qui n'a sans doute pas récompensé l'équipe la plus valeureuse sur le terrain. Seulement, la Suisse a payé au prix fort la contre-performance de son gardien. Déjà coupable lors du 3-3 contre le Danemark en mars dernier à Bâle, Yann Sommer voit sa responsabilité engagée sur les deux premiers buts de Ronaldo.

A la 25e, il ne bougeait pas sur un coup franc que Ronaldo bottait pourtant sur son côté ouvert pour le 1-0. A la 88e, il a manqué de promptitude sur la reprise de CR7 au premier poteau sur le 2-1. Même si l'on ne doit pas oublier le brio qu'il avait témoigné l'an dernier en Russie, Yann Sommer traverse ce printemps une mauvaise passe. Malgré l'absence d'une véritable concurrence après la décision de Roman Bürki de tourner le dos à la sélection, le temps est venu pour le portier de Mönchengladbach de se remettre en question.

Cette défaite malheureuse sur le fil enverra la Suisse dimanche à Guimaraes pour le match pour la troisième place. Elle l'opposera au perdant de la demi-finale de jeudi entre les Pays-Bas et l'Angleterre. Elle ne sera pas qu'une simple finale de consolation dans la mesure où le vainqueur sera récompensé par une prime d'un million d'euros.

Mbabu et Shaqiri remarquables

Il ne faut plus apporter la moindre importance à la feuille de match de l'équipe de Suisse. Annoncée officiellement dans un dispositif en 4-4-1-1, elle a évolué avec une défense à trois composée de Fabian Schär, de Manuel Akanji et de Ricardo Rodriguez. Avec un Kevin Mbabu remarquable sur son flanc droit et un Xherdan Shaqiri très inspiré, la formation de Vladimir Petkovic a réussi son entame. Shaqiri (3e et 14e) et Haris Seferovic (5e) auraient pu ouvrir le score pour récompenser justement le culot d'une équipe qui collait cette fois parfaitement au discours ambitieux tenu la veille.

Après la fatidique 25e minute, la Suisse n'était pas accompagnée par la réussite avec cette reprise de Seferovic repoussée par la transversale de Rui Patricio après une action très bien emmenée par Shaqiri et Mbabu (41e). Face à des Portugais capables d'éclairs magnifiques, la Suisse avait su en cette première période asseoir sa jouerie. Seulement, elle ne fut pas suffisamment clinique pour regagner les vestiaires dans une position bien plus favorable.

La Suisse relancée par la VAR

A la reprise, Vladimir Petkovic maintenait sa confiance aux mêmes hommes même si un Denis Zakaria, par exemple, n'avait peut-être pas apporté ce qu'il aurait dû apporter. Mais la fidélité aux titulaires du "Mister" était récompensée très vite avec le penalty accordé par la VAR pour une faute de Semedo sur Steven Zuber alors que l'arbitre avait laissé poursuive l'action pour siffler la sanction suprême en faveur des... Portugais après une intervention de Schär sur Bernardo Silva. L'arbitrage vidéo devait relancer pleinement l'équipe de Suisse dans une partie qu'elle ne méritait vraiment pas de perdre avant l'heure de jeu. Mais l'issue devait être bien plus cruelle encore...

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Santé

Novartis: Actares fustige la rémunération de la direction

Publié

le

Multipliée par près de deux à 16 millions de francs, l'enveloppe dévolue au seul directeur général Vasant Narasimhan est plus de cinq fois plus élevée que le plafond de trois millions de francs préconisé comme limite supérieure par Actares. (archives) (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

L'organisation de conseil aux actionnaires Actares ne trouve rien à redire aux performances de Novartis l'an dernier, ni aux perspectives brossées pour la suite des affaires. La rémunération des décideurs par contre fait grincer des dents.

Multipliée par près de deux à 16 millions de francs, l'enveloppe dévolue au seul directeur général Vasant Narasimhan est plus de cinq fois plus élevée que le plafond de trois millions de francs préconisé comme limite supérieure par Actares, écrit cette dernière dans un communiqué lundi.

L'écart salarial entre le grand patron et un employé qualifié dans la production s'est subséquemment creusé pour atteindre un rapport estimé de 1 pour 160.

L'organisation recommande aux actionnaires de rejeter lors de l'assemblée générale du 5 mars l'ensemble des propositions liées aux rémunérations tant de la direction générale que du président du conseil d'administration Joerg Reinhardt, jugées inappropriées. Les autres points à l'ordre du jour en revanche ne sont pas contestés.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Plus de 12'500 personnes au premier salon MINT

Publié

le

Plus de 400 classes vaudoises ont participé au premier salon MINT (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Inédit en Suisse romande, le premier salon des disciplines dites MINT - mathématiques, informatique, sciences naturelles et techniques - a attiré plus de 12'500 personnes (élèves, corps enseignant et familles) la semaine dernière au SwissTech Convention Center de l'EPFL. Son objectif était d'encourager les élèves de 8 à 12 ans (5 à 8P) à se projeter dans un métier en lien avec ces quatre matières.

Durant sept jours, 38 exposants représentant les hautes écoles, les écoles professionnelles et les entreprises de la région ont transmis leur savoir et leur expertise à des enfants "très impliqués et à l'écoute", indique lundi le Département vaudois de l'enseignement et de la formation professionnelle, organisateur de l'événement avec l'EPFL et la Chambre vaudoise du commerce et de l'industrie. Plus de 400 classes vaudoises ont fait le déplacement.

"Ce salon nous a permis d'intéresser les jeunes à nos formations, mais il nous a aussi donné une opportunité unique d'entrer en contact avec les parents, de leur présenter ce que l'on fait et de leur parler des débouchés", a relevé Christophe Unger, directeur de l'Ecole technique - Ecole des métiers de Lausanne, cité dans le communiqué.

Pour le conseiller d'Etat Frédéric Borloz également, la mission est accomplie: "Sur les stands, les échanges avec les lieux de formation et les entreprises ont été riches, preuve du grand intérêt du public."

Les filles dans le viseur

Pour l'Etat de Vaud, le salon MINT est vu comme un outil supplémentaire et complémentaire au Salon des métiers. Il s'adresse particulièrement aux filles, qui peuvent rencontrer des modèles féminins qui font carrière dans des métiers majoritairement occupés par des hommes.

Un bilan complet sera désormais effectué grâce notamment aux résultats d'un sondage. Il permettra de déterminer les contours de la prochaine édition.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

168'000 visiteurs au salon de l'auto!

Publié

le

Archives (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Le salon international de l'automobile a trouvé son public pour son grand retour à Genève, après quatre éditions annulées: le GIMS a attiré 168'000 visiteurs à Palexpo.

"Ce n'est pas tout à fait les 200'000 personnes espérées mais c'est une bonne base de travail pour transformer l'essai l'an prochain", s'enthousiasme Sandro Mesquita, le directeur général du GIMS. Objectif: capitaliser sur cette base de fréquentation.

Sandro MesquitaDirecteur Général du GIMS

L'édition 2025 est d'ailleurs déjà fixée, elle aura lieu du 17 au 23 février . Avec l'espoir d'attirer l'an prochain une plus large délégation de constructeurs. L'exemple de Renault qui s'est attiré toute la lumière avec sa nouvelle R5 électrique pourrait donner des idées à d'autres exposants...

Sandro MesquitaDirecteur Général du GIMS

Développement à suivre.

 

Continuer la lecture

Suisse

Un motocycliste perd la vie à Valbroye (VD)

Publié

le

La route reliant Prévondavaux à Combremont-le-petit a été fermée pendant plusieurs heures pour les besoins de l'intervention et du constat (image prétexte). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Un motocycliste de 55 ans a perdu la vie dimanche dans une collision avec une voiture sur la commune de Valbroye (VD). Le malheureux est décédé sur place, malgré l'intervention des secours. Le conducteur de l'automobile a été fortement choqué.

L'accident s'est produit peu après 18h30, sur la route reliant Prévondavaux à Combremont-le-Petit. Pour une raison encore inconnue, le motocycliste "a perdu la maîtrise de son engin dans une courbe à droite et est venu percuter frontalement un véhicule automobile qui circulait normalement en sens inverse", a fait savoir la Police cantonale vaudoise lundi dans un communiqué.

La route a été fermée dans les deux sens durant plusieurs heures pour les besoins de l'intervention et du constat. Une enquête a été ouverte.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Recours rejetés contre le règlement genevois sur l'énergie

Publié

le

Le règlement genevois sur l'énergie vise à favoriser le passage aux énergies renouvelables pour la production de chaleur (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le Tribunal fédéral rejette deux recours dirigés contre le règlement d'application de la loi genevoise sur l'énergie. Plusieurs particuliers et les communes d'Hermance et de Corsier contestaient ce texte sous l'angle de la garantie de la propriété, de la légalité et de la proportionnalité.

Dans ses arrêts publiés lundi, la 1re Cour de droit public estime que les mesures décidées par le Conseil d'Etat afin de faciliter et d'accélérer la transition des énergies fossiles aux énergies renouvelables sont propres à atteindre le but recherché et conformes au droit supérieur. L'atteinte à la garantie de la propriété n'est pas jugée excessive.

Lors de la mise en place, du remplacement ou de la transformation d'une installation productrice de chaleur, le règlement prévoit que celle-ci doit être alimentée en priorité par des énergies renouvelables. Seules les installations d'une puissance inférieure à 5 kW sont dispensées d'autorisation.

Le règlement prévoit aussi des audits énergétiques lorsque l'indice de dépense de chaleur d'un bâtiment dépasse une certaine valeur. Cette valeur sera abaissée par étapes jusqu'à fin 2030.

Le Tribunal fédéral reconnaît que certaines mesures et valeurs peuvent être assez contraignantes pour les propriétaires. Cependant, elles sont justifiées par le but d'intérêt public visé, à savoir favoriser l'utilisation rationnelle de l'énergie et le recours aux sources renouvelables et aux rejets de chaleur. En outre, des exceptions sont prévues pour les bâtiments historiques.

Enfin, relèvent les juges, des dispenses peuvent être accordées lorsque le propriétaire n'a pas les moyens de procéder aux travaux, lorsque les adaptations sont hors de prix ou lorsqu'elles sont disproportionnées au regard de l'amélioration attendue. (arrêts 1C_91 et 92/2023 du 12 février 2024)

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture