Rejoignez-nous

Actualité

Retards des CFF : ça va faire encore mal avant de faire du bien…

Publié

,

le

Ces derniers jours, prendre le train réserve quelques surprises. Mardi passé, c’était pratiquement un shutdown ferroviaire entre Lausanne et Genève, et les réactions n’ont pas manqué.

Il se trouve que les CFF étaient le même jour en conférence de presse pour parler d’avenir, de modernisation et, inévitablement, de numérisation. Ils annonçaient ainsi qu’on ferait bientôt circuler 30% de trains en plus à infrastructure égale grâce à une meilleure géolocalisation des convois, pour réorganiser plus facilement le trafic en cas de perturbation et réduire la distance entre les trains. L’opérateur ferroviaire veut aussi mieux préparer les solutions de rechange lorsqu’une correspondance risque d’être ratée, et mieux informer les voyageurs en temps réel sur la gravité de la perturbation… Nous serions donc à une ou deux stations du meilleur des mondes ferroviaire, sauf que…

Les propositions avancées par les CFF peinent à convaincre.

« L’interCity 1 en direction de Genève est actuellement bloqué entre La Conversion et Pully-Nord en raison d’un dérangement de l’alimentation électrique » : certains d’entre vous l’auront sans doute constaté, les CFF font déjà un effort dans les annonces en gare pour nous dire directement quel est le problème. Au passage, on se demande franchement pourquoi on s’est soudainement mis à numéroter les lignes, comme s’il était nécessaire de distinguer encore plus nettement une ligne 1 Genève – St-Gall, prioritaire et bénéficiant de rames à deux étages, de la pauvre ligne 90 Brigue – Genève et ses wagons désespérément vétustes. Que celui ou celle qui entendra la première fois dire « je prends le prochain IC1 » au lieu de « j’essaie d’avoir le prochain train aux 42 » me fasse signe, je lui offre l’apéro.

Refermons ici cette parenthèse. Finalement, si l’information en live a évidemment son importance, l’essentiel n’est pas là. Au courant ou pas de la cause du problème, on est quand même en retard… Et en ce qui concerne les motifs de retard, justement, à l’ère du numérique, ils sont encore drôlement… analogiques.

Et les CFF ont aussi indiqué, en début de semaine, comment ils comptaient les réduire à court terme.

Le travail de la task force qui planche spécifiquement sur la Romandie et la ligne Lausanne – Genève, la plus densément exploitée de Suisse, se concentre sur des problématiques tout à fait XXe siècle : la coordination des travaux, ou encore la pose de barrières aux abords des voies pour éviter les plus effroyables des accidents, ceux qu’on appelle pudiquement accidents de personnes. Car enfin, avant de pouvoir injecter de la technologie dans les voies et les gares, il faut tout de même un peu les agrandir, avec du bon vieux béton, du bon vieil acier et du bon vieux ballast. Les investissements dans la région lémanique, pour lesquels les cantons se sont battus à juste titre, se comptent en milliards. Et tout comme le programme de numérisation des CFF, ils s’étendront jusqu’en 2040 au moins… Pendulaires de tous les cantons, il faudra donc vous armer de patience : ça risque de faire encore un peu mal avant de faire vraiment du bien.

Le monde des infrastructures vit dans les temps longs. On ne peut ni percer le Gothard, ni creuser le CEVA en deux coups de tunnelière à pot. Par contre, une fois en service, les équipements de transport marquent des générations, et ce sera le cas, par exemple, des nouvelles gares de Lausanne et Genève et des immenses augmentations de capacité prévues sur cette ligne.

Cependant il est vrai que le rail souffre, dans ces cas-là, d’un désavantage compétitif, qui est celui de reposer sur un acteur clairement identifiable. L’état du réseau, les chantiers, la gestion des retards, ce sont les CFF qui les assument. Par contre, lorsqu’on perd une demi-heure sur l’autoroute parce que là aussi le trafic est dense et les travaux nombreux, on ne peste rageusement sur Facebook ni contre le constructeur de sa voiture, ni contre le lointain Office fédéral des routes… Comme aiment à le dire d’eux-mêmes certains élus locaux en France, les entreprises de transport sont toujours à portée d’engueulade.

C’est peut-être aussi ça, le bon service public.

https://www.radiolac.ch/podcasts/les-signatures-01022019-081946/

Genève

Cancer du sein : Genève développe son action de sensibilisation

Publié

le

Pour la première fois, des actions de sensibilisation contre le cancer du sein se tiendront à l'Aéroport de Genève dans le cadre d'Octobre rose (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les Hôpitaux universitaires genevois et leurs partenaires renforcent leur action de sensibilisation contre le cancer du sein. Pour Octobre rose, le mois de sensibilisation au dépistage, aux traitements et à la vie avec cette maladie, plusieurs actions seront menées dans le canton et notamment pour la première fois à l'aéroport de Genève.

Du 4 au 12 octobre, la population genevoise aura l'occasion de participer à des stands, à des ateliers ou encore à des conférences en présence d'invités connus du grand public comme le président du Conseil d'Etat Mauro Poggia.

Pour la première fois, l'aéroport de Genève-Cointrin accueillera des actions d’information et de prévention dans le cadre de la manifestation. Ces activités, organisées par la Fondation genevoise pour le dépistage du cancer, sont destinées aux passagers et collaborateurs de l'aéroport.

Une femme sur huit touchée

En Suisse, le cancer du sein est le cancer féminin le plus fréquent. Une femme sur huit est concernée et plus de 1400 femmes en décèdent chaque année. A Genève, il touche en moyenne 429 femmes et 85 femmes en décèdent.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a d'ailleurs indiqué que ce type de cancer est devenu le plus couramment diagnostiqué dans le monde avec 2.3 millions de cas confirmés par an. En 2020, il représentait 11,7% de tous les nouveaux cas de cancer, tous sexes confondus. En Suisse, 6300 cancers du sein sont diagnostiqués chaque année.

Les traitements sont heureusement de plus en plus efficaces et le taux de survie à cinq ans d’une femme ou d’un homme touché par un cancer du sein s’élève désormais à 88%, soulignent les HUG dans un communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Pajtim Kasami retourne à l'Olympiakos Pirée

Publié

le

Pajtim Kasami le soir où il a sauvé le FC SIon. C'était le 3 août 2020. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Pajtim Kasami retrouve le Championnat de Grèce. Sans contrat depuis son départ de Bâle en juin dernier, l'ancien Sédunois s'est engagé avec l'Olympiakos Pirée.

Le demi de 30 ans avait déjà porté les couleurs de l'Olympiakos entre 2014 et 2016. Son contrat court jusqu'au 30 juin 2024. Sélectionné à 12 reprises en équipe de Suisse, Pajtim Kasami fut, faut-il le rappeler, le grand artisan du maintien du FC Sion en Super League en 2020 avec un but et un assist lors du dernier match de la saison remporté 2-1 face au Servette FC à Genève.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Genève s'impose en leader, Lausanne broie du noir

Publié

le

Deniss Smirnovs inscrit le 4-2 pour Genève face à Fribourg (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Genève est un leader légitime en National League. Les Aigles ont dominé Fribourg 5-2 aux Vernets, alors que Lausanne a subi un troisième revers de rang, 3-0 à Berne.

Très bon match proposé par les deux équipes dans ce premier derby de la saison. Les Fribourgeois sont certainement sortis de la glace avec le sentiment d'avoir été lésés par les arbitres, mais au final Genève a été un peu plus percutant que Fribourg.

L'ire de Christian Dubé et de ses hommes trouve son origine à la 42e minute lorsque Noah Rod a inscrit le 3-2 décisif. Ce qui a rendu fou le banc des Dragons, c'est la présumée position de hors-jeu d'un attaquant genevois sur l'action. Les arbitres ont passé du temps à analyser cette séquence et n'ont pas eu la certitude pour renverser leur idée de base. Sur les ralentis, on a l'impression de voir du blanc entre le patin et la ligne bleue, mais la qualité des images demeure toujours problématique dans ce genre de situation.

Les Dragons auraient toutefois pu revenir dans la partie puisqu'à la 45e, Josh Jooris a été renvoyé au vestiaire pour un coup de genou selon les directeurs de jeu. Fribourg n'a malheureusement rien fait de cette période de supériorité. Galvanisés d'avoir tenu le score, les Aigles ont pu battre à deux reprises Reto Berra par Smirnovs et Winnik. Une bonne préparation avant le derby lémanique.

Lausanne creuse encore

Lausanne continue pour sa part de proposer un spectacle difficile à regarder pour ses supporters. Après avoir subi la loi de Zurich et Rapperswil à la maison, les Lions ont été battus par Berne dans la capitale.

Les hommes de John Fust ont d'emblée senti que cette soirée ne serait pas favorable à leurs desseins. Après trois minutes, Sceviour a trouvé la faille pour ouvrir le score. Titularisé aux buts, Viktor Östlund n'a eu aucune chance sur le tir. A la 15e, c'est Scherwey qui a doublé la mise en contournant la cage. Les Ours se sont mis à l'abri d'un éventuel retour lausannois à la 29e grâce à Vermin, un ancien de la maison lausannoise.

Incapables de marquer pendant sept tiers, les Vaudois traversent une passe très compliquée. John Fust pourra compter sur le retour de suspension de Salomäki samedi soir contre Genève, mais il faudra davantage que la présence du Finlandais pour inverser la tendance actuelle. Si le LHC ne met pas d'émotions dans son jeu, cela risque bien de sentir le roussi pour l'entraîneur canado-suisse.

Bienne ou la presque remontada

Ajoie est cette fois tombé sur un adversaire plus coriace que lors des deux derniers matches à domicile. Face aux Zurich Lions, les Jurassiens ont dû s'avouer vaincus 4-0. Point de retour magnifique cette fois à Porrentruy, les Ajoulots se sont cassé les dents sur le gardien Hrubec et face à des Lions qui n'ont pas pris cette rencontre en dilettante. Les joueurs de Rikard Grönborg ont fait la différence lors du troisième tiers en marquant à trois reprises.

Bienne et Rapperswil ont offert un spectacle haletant au public saint-gallois. Les Lakers l'ont finalement emporté 6-5, mais les Seelandais ne sont pas passés loin d'une incroyable remontada. Menés 5-1 à la 37e, les Biennois ont changé de visage pour revenir sur les talons de Rappi (5-4 à la 47e) grâce à un power-play efficace. Mais les joueurs de Stefan Hedlund ont repris deux longueurs d'avance à la faveur du troisième but de l'intenable Nicklas Jensen. Le deuxième but de Yannick Rathgeb quelques secondes après ne suffisant pas.

Comme Lausanne, Lugano ne va pas bien. Et la victoire dans le derby tessinois mardi n'a rien changé. Menant pourtant rapidement 2-0 grâce à un doublé de Thürkauf, les Bianconeri se sont finalement inclinés 5-4 à domicile contre Kloten. Autant dire que là aussi, la place de Chris McSorley vacille.

Dans le dernier match de la soirée, Davos a fait le nécessaire pour dominer Langnau 3-1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Aucun joueur ne devine la bonne combinaison de l'Euro Millions

Publié

le

Le tirage de vendredi n'a pas fait de millionnaire. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 1, 2, 11, 16 et 26, ainsi que les étoiles 3 et 12.

Lors du prochain tirage mardi, 39 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

La justice n'arrêtera pas la campagne de Pierre Maudet

Publié

le

Pierre Maudet a annoncé vendredi qu'il poursuivrait sa campagne pour le Conseil d'Etat genevois même si le Tribunal fédéral venait à annuler son acquittement dans le cadre de l'affaire du voyage à Abu Dhabi. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Pierre Maudet a annoncé vendredi soir sur la chaîne de télévision genevoise Léman Bleu qu'il poursuivrait sa campagne au Conseil d'Etat genevois peu importent les décisions judiciaires. Le Tribunal fédéral doit faire savoir prochainement s'il annule son acquittement.

"Cette décision ne changera rien à mon projet politique" a annoncé Pierre Maudet lors de son premier entretien médiatique depuis sa déclaration de candidature mercredi dans la course au Conseil d'Etat genevois.

L'ancien conseiller d'Etat a répété à plusieurs reprises que c'était au peuple de choisir. Dans le cadre de l'affaire du voyage de M. Maudet à Abou Dhabi, le Ministère public a fait recours auprès du TF suite à l'acquittement de l'ancien élu, aujourd'hui âgé de 44 ans.

Interrogé sur une possible coopération avec les ministres sortants, le candidat "Libertés et Justice sociale" a joué la carte de l'apaisement. "Nous ne sommes pas une bande de copains. Comme dans le monde professionnel, on ne choisit pas ses collègues et il faut que l'intérêt commun soit une priorité", a-t-il dit. Il a aussi rappelé la collaboration cordiale qu'il avait entretenue avec le collège au début de la pandémie de Covid-19.

Mercredi, Pierre Maudet avait également annoncé qu'il lancerait une liste pour le Grand Conseil. Une première salve de candidats a été révélée vendredi après-midi. La liste contient pour l'heure quinze noms, douze hommes et trois femmes, avec des profils variés et s'inscrit dans un spectre politique large.

On retrouve notamment l'ancien élu socialiste Jean-Louis Fazio, l'ex-député PLR Charles Selleger ainsi que l'ancien patron de la chambre de commerce, le PLR Jacques Jeannerat.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture