Rejoignez-nous

Actualité

Retards des CFF : ça va faire encore mal avant de faire du bien…

Publié

,

le

Ces derniers jours, prendre le train réserve quelques surprises. Mardi passé, c’était pratiquement un shutdown ferroviaire entre Lausanne et Genève, et les réactions n’ont pas manqué.

Il se trouve que les CFF étaient le même jour en conférence de presse pour parler d’avenir, de modernisation et, inévitablement, de numérisation. Ils annonçaient ainsi qu’on ferait bientôt circuler 30% de trains en plus à infrastructure égale grâce à une meilleure géolocalisation des convois, pour réorganiser plus facilement le trafic en cas de perturbation et réduire la distance entre les trains. L’opérateur ferroviaire veut aussi mieux préparer les solutions de rechange lorsqu’une correspondance risque d’être ratée, et mieux informer les voyageurs en temps réel sur la gravité de la perturbation… Nous serions donc à une ou deux stations du meilleur des mondes ferroviaire, sauf que…

Les propositions avancées par les CFF peinent à convaincre.

« L’interCity 1 en direction de Genève est actuellement bloqué entre La Conversion et Pully-Nord en raison d’un dérangement de l’alimentation électrique » : certains d’entre vous l’auront sans doute constaté, les CFF font déjà un effort dans les annonces en gare pour nous dire directement quel est le problème. Au passage, on se demande franchement pourquoi on s’est soudainement mis à numéroter les lignes, comme s’il était nécessaire de distinguer encore plus nettement une ligne 1 Genève – St-Gall, prioritaire et bénéficiant de rames à deux étages, de la pauvre ligne 90 Brigue – Genève et ses wagons désespérément vétustes. Que celui ou celle qui entendra la première fois dire « je prends le prochain IC1 » au lieu de « j’essaie d’avoir le prochain train aux 42 » me fasse signe, je lui offre l’apéro.

Refermons ici cette parenthèse. Finalement, si l’information en live a évidemment son importance, l’essentiel n’est pas là. Au courant ou pas de la cause du problème, on est quand même en retard… Et en ce qui concerne les motifs de retard, justement, à l’ère du numérique, ils sont encore drôlement… analogiques.

Et les CFF ont aussi indiqué, en début de semaine, comment ils comptaient les réduire à court terme.

Le travail de la task force qui planche spécifiquement sur la Romandie et la ligne Lausanne – Genève, la plus densément exploitée de Suisse, se concentre sur des problématiques tout à fait XXe siècle : la coordination des travaux, ou encore la pose de barrières aux abords des voies pour éviter les plus effroyables des accidents, ceux qu’on appelle pudiquement accidents de personnes. Car enfin, avant de pouvoir injecter de la technologie dans les voies et les gares, il faut tout de même un peu les agrandir, avec du bon vieux béton, du bon vieil acier et du bon vieux ballast. Les investissements dans la région lémanique, pour lesquels les cantons se sont battus à juste titre, se comptent en milliards. Et tout comme le programme de numérisation des CFF, ils s’étendront jusqu’en 2040 au moins… Pendulaires de tous les cantons, il faudra donc vous armer de patience : ça risque de faire encore un peu mal avant de faire vraiment du bien.

Le monde des infrastructures vit dans les temps longs. On ne peut ni percer le Gothard, ni creuser le CEVA en deux coups de tunnelière à pot. Par contre, une fois en service, les équipements de transport marquent des générations, et ce sera le cas, par exemple, des nouvelles gares de Lausanne et Genève et des immenses augmentations de capacité prévues sur cette ligne.

Cependant il est vrai que le rail souffre, dans ces cas-là, d’un désavantage compétitif, qui est celui de reposer sur un acteur clairement identifiable. L’état du réseau, les chantiers, la gestion des retards, ce sont les CFF qui les assument. Par contre, lorsqu’on perd une demi-heure sur l’autoroute parce que là aussi le trafic est dense et les travaux nombreux, on ne peste rageusement sur Facebook ni contre le constructeur de sa voiture, ni contre le lointain Office fédéral des routes… Comme aiment à le dire d’eux-mêmes certains élus locaux en France, les entreprises de transport sont toujours à portée d’engueulade.

C’est peut-être aussi ça, le bon service public.

https://www.radiolac.ch/podcasts/les-signatures-01022019-081946/

Actualité

Le chemin de croix de Wanders sur 10'000 m

Publié

le

Julien Wanders a souffert à Tokyo (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Julien Wanders est arrivé au bout de son chemin de croix en 21e position en finale du 10'000 m aux JO de Tokyo. Le Genevois a concédé un tour au vainqueur, l'Ethiopien Selemon Barega.

Cette première finale d'athlétisme dans la moiteur tokyoïte s'est inscrite dans le prolongement de la saison pour Wanders, marquée par des performances assez médiocres pour un athlète de son niveau. Une pneumonie au printemps l'avait sérieusement handicapé.

Le protégé du coach italien Renato Canova s'est accroché pour terminer, en 28'55''29, à près d'une minute 40 de son record de Suisse. La course a été marquée par quelques défaillances terribles, comme celle de l'Australien Patrick Tiernan, arrivé en titubant à la 19e place.

Selemon Berega, en 27'43''22, s'est imposé au finish devant les favoris ougandais, et en l'absence du double tenant du titre Mo Farah (GB), pas qualifié. Le recordman du monde Joshua Cheptegei est médaillé d'argent, à 4 dixièmes, et son compatriote Jacob Kiplimo en bronze. Wanders finit sixième Européen.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

Suisse: 47,9% de la population entièrement vaccinée, selon l'OFSP

Publié

le

Depuis le début de la campagne de vaccination, 8'978'071 doses de vaccin ont été administrées. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Du 23 juillet au 29 juillet, 230'434 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées en Suisse. Au total, 47,9% de la population est donc entièrement vaccinée, selon les données publiées vendredi sur le site de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Depuis le début de la campagne de vaccination, 8'978'071 doses de vaccin ont été administrées. 4'139'512 personnes ont reçu deux doses de sérum et 699'047 jusqu'à présent une seule piqûre.

En moyenne, 32'919 vaccinations ont été effectuées par jour. Comparé à la semaine précédente, le rythme des injections a ralenti de 28%.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Coronavirus

La Suisse compte 800 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

Publié

le

Les patients Covid-19 occupent 4% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 67,90% (Photo d'illustration). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

La Suisse compte vendredi 800 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore deux décès supplémentaires et 20 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 22'343 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 3,58%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 9'425, soit 109,03 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,26. Les patients Covid-19 occupent 4% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 67,90%.

Au total 8'978'071 doses de vaccin ont été administrées et 47,88% des personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 9'912'600 doses de vaccins. Des certificats ont déjà été émis pour 4'966'810 personnes vaccinées.

Depuis le début de la pandémie, 717'665 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 9'053'135 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'417 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 29'497.

Le pays dénombre par ailleurs 5'700 personnes en isolement et 6'318 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 914 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Deuxième baisse du baromètre KOF en juillet, reprise en bonne voie

Publié

le

Les perspectives dans les industries de la métallurgie, de l'électricité, de la chimie, de la pharmacie et du plastique sont en train de s'affaiblir. (archives) (© KEYSTONE/DPA/JULIAN STRATENSCHULTE)

Pour la deuxième fois consécutive, le baromètre conjoncturel du KOF affiche un recul en juillet, mais reste largement au-dessus de sa moyenne à long terme. L'économie suisse confirme ainsi sa forte expansion même si le rythme de ces derniers mois pourrait ralentir.

Le baromètre établi par l'institut de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) a perdu 3,5 points pendant le mois sous revue pour s'établir 129,8 points, selon un communiqué paru vendredi. Cette évolution s'inscrit dans la fourchette des économistes sondés par AWP, les plus optimistes ayant tablé sur 132,0 points et les plus pessimistes sur 120,0.

Les experts de l'institut zurichois expliquent que les perspectives demeurent bonnes dans la manufacture, pour la demande en provenance de l'étranger, la construction, les services financiers, le domaine de l'assurance ainsi que la consommation des ménages. Mais elles sont moins favorables que les mois précédents.

En revanche, le KOF observe une amélioration dans les secteurs liés à l'hébergement, à la restauration et aux autres services.

Pour les prévisionnistes, les nuages s'accumulent plus particulièrement au niveau du climat général des affaires, de la compétitivité de la Suisse et des perspectives d'exportation et d'emploi.

Une analyse plus détaillée par secteurs montre que les perspectives dans les industries de la métallurgie, de l'électricité, de la chimie, de la pharmacie et du plastique sont en train de s'affaiblir.

Cela n'empêche pas les indicateurs de ces secteurs de tourner à une vitesse supérieure à la moyenne sur le long terme tant au niveau de la production que de la commercialisation, précise le KOF.

Ce dernier table, selon ses dernières estimations de fin juin, sur un produit intérieur brut (PIB) en hausse de 4,0% cette année et de 2,8% en 2022.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Actualité

Les orages ont touché le Jura, la Confédération a émis une alerte

Publié

le

Après le temps estival de jeudi, de nouveaux orages se préparent (Archives). (© Keystone/EDDY RISCH)

La Suisse a à nouveau fait face aux orages vendredi. Un orage important a touché le Jura en début d'après-midi. La Confédération a émis une alerte de niveau 3 sur 4 pour l'après-midi. Le Tessin et certaines régions des Grisons ne sont pas concernés

Des vents allant jusqu'à 117 km/h ont été enregistrés sur le Chasseral. A Delémont, 20 litres de pluie par mètre carré sont tombés en l'espace de 20 minutes et des rafales ont soufflé jusqu'à 106 km/h. La grêle est également tombée.

Mais les vents étant forts en altitude, les cellules orageuses ne restent pas longtemps au même endroit. Le risque d'inondation est donc restreint, selon SRF Meteo.

Les premiers orages ont touché les Préalpes en fin d'après-midi. Une nouvelle cellule orageuse s'est développée au-dessus du lac de Thoune et a balayé les cantons d'Uri, puis de Glaris jusque dans la vallée du Rhin (SG), où elle a perdu de sa force.

Le service Meteocentrale a compté près de 27'000 éclairs, dont 5400 rien que dans le canton de Berne. Les météorologues s'attendent à des précipitations importantes jusque dans la nuit.

Selon les météorologues, la trajectoire exacte des orages est difficile à prévoir. Ces dernières semaines, les intempéries ont provoqué une forte hausse provisoire du niveau des lacs suisses. Certains ruisseaux et rivières ont également débordé de leur lit.

A ce jour, deux personnes sont décédées en raison des intempéries en Suisse. Plusieurs personnes ont été blessées, dont certaines gravement. Les dommages matériels s'élèvent eux à plusieurs centaines de millions de francs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture