Rejoignez-nous

Actualité

Réalisation du Grand Neuchâtel lancée

Publié

,

le

La nouvelle commune de Neuchâtel deviendra avec ses 45'000 habitants la commune la plus peuplée du canton, devant La Chaux-de-Fonds. (©Copil nouvelle commune Neuchâtel)

La nouvelle commune de Neuchâtel, fruit de la fusion de quatre entités, commence à prendre forme depuis le rejet le mois dernier d'un recours de citoyens de Peseux devant le Tribunal fédéral. Les exécutifs sont allés expliquer leur projet devant les législatifs.

Les présentations ont eu lieu mardi soir devant les membres des Conseils généraux de Corcelles-Cormondrèche, Neuchâtel, Peseux et Valangin, a indiqué mercredi à Corcelles-Cormondrèche le comité de pilotage de la fusion. Elles se sont déroulées sous le thème "Oser le changement et donner envie, plus que jamais, de vivre à Neuchâtel!"

Les autorités communales ont expliqué leur vision et leurs ambitions pour la nouvelle commune de Neuchâtel, qui naîtra au 1er janvier 2021, avec ses 45'000 habitants. Elles ont aussi détaillé les prochaines étapes importantes du processus institutionnel, qui interviendront "concrètement" au 1er semestre 2020.

"L’objectif est de présenter aux nouvelles autorités qui seront élues le 14 juin un document de référence, un projet de territoire qui donnera vie à la volonté des habitants de construire leur avenir ensemble", a relevé Violaine Blétry-de Montmollin, conseillère communale de Neuchâtel et coprésidente du comité de pilotage (Copil).

Le socle sur lequel reposent les travaux est la convention de fusion, acceptée par la population. Le document dessine déjà assez précisément les contours de la nouvelle commune: nom, armoiries, coefficient fiscal, assemblées citoyennes, notamment.

Collaborateurs impliqués

Le travail du Copil, composé de représentants des exécutifs des quatre communes, a démarré au début de l’été, sans attendre le verdict du Tribunal fédéral, qui a levé le dernier obstacle à la mi-novembre. Deux mandataires, la société Actaes et le Réseau urbain neuchâtelois (RUN) l’accompagnent depuis juin.

Les exécutifs ont élaboré une vision et des ambitions communes, et défini l’état d’esprit qui doit guider les travaux. "Nous voulons donner envie de vivre à Neuchâtel, au sein d'un territoire qui possède des atouts majeurs et un magnifique potentiel", a noté Thomas Perret, conseiller communal de Corcelles-Cormondrèche.

Et ceci par une approche innovante et créative de co-construction. Une plate-forme interne, à l’intention des 1350 collaborateurs, propose déjà des postes vacants en mobilité interne et permet aux employés de faire part de souhaits professionnels, d’y déposer leurs questions, voire leurs craintes.

Des compétences

"Nous avons besoin de toutes les compétences, nos personnels doivent être impliqués dans le processus et s’y sentir concernés, écoutés", explique Rolf Schneider, conseiller communal de Peseux, coprésident du Copil. Il rappelle que l’ensemble du personnel aura une place dans la nouvelle commune.

"Notre objectif est de construire une administration efficace et orientée vers les besoins des citoyens", a précisé Aurélie Widmer, conseillère communale de Valangin. Les autorités élues le 14 juin n’entreront en fonction qu’au 1er janvier 2021, ce qui les incitera à la retenue au cours de la période intermédiaire.

Par contre, il est prévu que les Conseils généraux, sous une forme à définir avec leurs bureaux, travaillent déjà sur le nouveau règlement général de la commune, voire sur le mode d’élection des conseillers communaux. Le résultat des travaux sera ensuite transmis à leurs successeurs, à l'instar du projet émanant des exécutifs.

Source: ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mobilité

Plus d'avions dans le ciel suisse, mais pas autant qu'en 2019

Publié

le

Archives (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)
Le trafic aérien a continué sa progression en Suisse en 2023, enregistrant une hausse de 5.1%, indique Skyguide mardi dans un communiqué. Il reste toutefois inférieur de 7,6% au niveau de 2019, avant la pandémie de coronavirus.

Avec la reprise du trafic de vacances, les vols vers et au départ des aéroports de Genève (+6,6%) et Zurich (+15,1%) ont cru plus que la moyenne entre 2022 et 2023, précise le contrôleur aérien. La ponctualité des vols civils contrôlés par Skyguide était, elle, "très élevée", avec 97,7% des vols à l'heure.

L'entreprise détenue majoritairement par la Confédération boucle l'année sur un bilan financier positif. Le résultat d'exploitation de Skyguide a augmenté de 9.5% en 2023, à 530 millions de francs.

Ce résultat est cependant inférieur aux attentes, explique l'entreprise, principalement parce que le trafic s'est redressé moins vite que prévu. Un autre facteur expliquant le bénéfice moins bon qu'attendu est la migration en cours de son système vers une nouvelle infrastructure technique virtualisée.

L'ancienne infrastructure n'est pas entièrement hors-service et ce double fonctionnement temporaire entraîne des coûts plus élevés, note le contrôleur aérien. Il augmente également les risques d'erreur: trois incidents ont eu lieu entre le début de l'année 2023 et aujourd'hui débouchant sur des perturbations du trafic aérien à l'aéroport de Zurich, sans toutefois compromettre la sécurité, selon Skyguide.

Continuer la lecture

Politique

Trente millions de francs pour le dossier électronique du patient

Publié

le

Le Parlement débloque 30 millions de francs pour favoriser le développement du dossier électronique du patient (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le dossier électronique du patient (DEP) doit aller de l'avant et il faut assurer son financement. Après le National, le Conseil des Etats a accepté mardi, par 37 voix contre 2, l'enveloppe gouvernementale de 30 millions de francs.

A l'avenir, tous les professionnels de la santé devront utiliser le dossier électronique du patient, aussi bien à l'hôpital que dans les cabinets médicaux ou les pharmacies. Mais cette révision complète de la loi durera plusieurs années. Un soutien financier transitoire doit donc entrer en vigueur fin 2024 afin d'encourager la diffusion du DEP.

Il est nécessaire de travailler sur le développement du DEP, a indiqué Damian Müller (PLR/LU) pour la commission. Toutefois, il ne faut pas surcharger le projet. C'est pourquoi les sénateurs ont refusé plusieurs ajouts des députés, qui ont décidé en décembre d'aller plus loin que le Conseil fédéral.

Le dossier retourne au National.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Alerte à la bombe: le centre fédéral d'asile du Glaubenberg évacué

Publié

le

Le centre fédéral d'asile du Glaubenberg (OW) se trouve dans un cantonnement militaire (archives). (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Le centre fédéral d'asile du Glaubenberg (OW) a été entièrement évacué lundi soir après une alerte à la bombe. Aucun explosif n'a toutefois été trouvé jusqu'à mardi matin. Les 240 pensionnaires du centre devraient pouvoir y retourner dans l'après-midi.

L'alerte à la bombe est parvenue par écrit, lundi soir, au centre de requérants d'asile, indique le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM). La police obwaldienne a été alertée aussitôt. Elle a donné l'ordre d'évacuer les lieux en accord avec le SEM.

Durant plusieurs heures, la police a fouillé le cantonnement militaire du Glaubenberg, utilisé comme centre d'asile, avec des chiens détecteurs d'explosifs. A l'aube, aucun explosif n'avait été trouvé sur place. Selon le SEM, l'intervention policière devrait être achevée à la mi-journée.

Les 240 requérants s'asile concernés ont été transportés lundi soir en bus dans deux centres provisoires du SEM en Suisse centrale. A priori, ils pourront rentourner au Glaubenberg dans le courant de l'après-midi.

On ignore qui a rédigé l'alerte à la bombe. Le SEM a déposé plainte. L'alerte a mobilisé les polices obwaldienne, nidwaldienne, lucernoise, zurichoise et bernoise. Les services de secours obwaldiens et les pompiers de Sarnen ont aussi été sollicités.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Arrêté avec de la cocaïne dans deux bouteilles de lait

Publié

le

C'est dans ces deux bouteilles de lait que le passager avait caché la cocaïne. (© Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières)

Un passager a été arrêté à la mi-février dans le TGV Paris-Lausanne avec deux bouteilles de lait contenant environ 1,4 kg de cocaïne. Il a été pincé par des douaniers qui contrôlaient son identité.

Ce Nigérian de 29 ans ne possédait pas de permis d'établissement ni de visa pour séjourner dans l'espace Schengen, indique mardi l'Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF) dans un communiqué.

Lors du contrôle, les douaniers ont fouillé son sac à dos, à l'intérieur duquel se trouvaient deux bouteilles de lait. En les ouvrant, ils ont découvert que leur contenu avait été substitué par des ovules contenant de la cocaïne, pour un poids total brut de 1369 grammes.

L'homme et les stupéfiants ont été remis à la police cantonale vaudoise et une procédure a été ouverte par le Ministère public vaudois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Assurés à l'étranger pris en compte dans la compensation de risques

Publié

le

A l'avenir, les assurés résidant à l'étranger seront inclus dans la compensation des risques dans l'assurance-maladie. Les primes devraient ainsi fortement augmenter pour eux (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Les assurés résidant à l'étranger seront inclus dans la compensation des risques dans l'assurance-maladie. Après le National, le Conseil des Etats a adopté mardi un projet en ce sens. Mais il ne veut pas collecter la nationalité des assurés à des fins statistiques.

La compensation des risques a été créée pour que les assureurs-maladie ne soient pas tentés d'assurer uniquement des personnes en bonne santé. Ce mécanisme permet un rééquilibrage financier entre les assurances qui comptent peu d’assurés présentant un risque élevé de maladie et celles confrontées à des risques importants.

La révision permet d’inclure les assurés qui résident à l’étranger dans la compensation des risques. Le nombre de personnes assurées en Suisse et résidant à l’étranger ne cesse d’augmenter. Elles étaient près de 170'000 en 2021. Ce sont surtout des frontaliers en France et en Allemagne.

Actuellement, les frontaliers paient des primes beaucoup plus basses que les résidents en Suisse. La modification devrait faire augmenter nettement le montant de leurs primes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture