Rejoignez-nous

Actualité

Pour cette sixième édition, Urbanature étend son emprise verte

Publié

,

le

Urbanature, c’est parti. Bacs fleuris et jardinières suspendues à des échafaudages font leur apparition en Ville de Genève. L’idée: aménager des espaces verts temporaires au coeur de la cité. On vous présente en avant-première les nouveautés de cette sixième édition.

Cette année, le concept de « jardin suspendu » débarque. Pour l’occasion, les jardinières prennent de la hauteur. Bruno Aeschlimann, architecte-paysagiste au Service des espaces verts (SEVE), détaille le but de ces installations, notamment place de la Navigation, aux Pâquis:

Bruno Aeschlimann Architecte-paysagiste au SEVE

Sur le quai du Général-Guisan, les plantes forment, cette fois, un toit végétal. A l’ombre, le passant pourra profiter de la vue sur la rade ou lire un bon bouquin. Les explications de Bruno Aeschlimann:

Bruno Aeschlimann Architecte-paysagiste au SEVE

Selon l’objectif recherché, on n’utilise pas les mêmes plantes. Les précisions de l’architecte-paysagiste, qui commence par décrypter les plantes situées dans les bacs au sol, place de la Navigation:

Bruno Aeschlimann Architecte-paysagiste au SEVE

Se réapproprier l’espace public

De manière générale, Urbanature, comme son nom l’indique, vise à amener la nature dans l’espace urbain et à permettre aux citadins de se réapproprier l’espace public. Comme l’explique le conseiller administratif en Ville de Genève, Guillaume Barazzone:

Guillaume Barazzone Conseiller administratif

Enfin, il n’y a pas que des plantes et des fleurs qui viennent agrémenter les lieux. Des rondins de bois sont mis en place pour servir d’assises, comme le souligne Bruno Aeschlimann:

Bruno Aeschlimann Architecte-paysagiste au SEVE

Des cosmos et des zinnias

Autre lieu, autre type d’aménagement: la place du Bourg-de-Four. Une présentation signée Bruno Aeschlimann:

Bruno Aeschlimann Architecte-paysagiste au SEVE

Urbanature ne mise pas que sur l’éphémère. Comme le rappelle Guillaume Barazzone:

Guillaume Barazzone Conseiller administratif

@marie_prieur

Actualité

Trois femmes élues en Ville de Genève avec la PDC Marie Barbey

Publié

le

Deux jours après le scrutin, la composition des exécutifs de toutes les communes genevoises est connu. En Ville de Genève, les quatre candidats roses et verts confirment leur position en tête au second tour, rejoints par la PDC Marie Barbey.

Le socialiste Sami Kanaan, seul conseiller administratif sortant de la première ville du canton à se représenter, est le mieux élu avec 18’054 voix. Il est suivi par Christina Kitsos (17’438) puis les Verts Frédérique Perler (15’872) et Alfonso Gomez (14’694). Marie Barbey (13’165) permet au PDC de conserver son siège, actuellement détenu par Guillaume Barazzone.

Arrivée sixième au premier tour, avec 525 suffrages d’écart sur le PLR Simon Brandt, la démocrate-chrétienne le devance finalement de 1440 voix. Faute de programme commun, Marie Barbey refusait de s’allier au MCG et à l’UDC comme le demandait le candidat PLR afin de contrer la gauche. Son élection permet à la Ville de Genève d’avoir, pour la première fois, un exécutif à majorité féminine.

Perte à l’extrême gauche

L’élection d’un second vert au conseil administratif se fait au détriment de l’extrême gauche. Partis séparément, Maria Perez, du Parti du travail, et Pierre Bayenet, d’Ensemble à Gauche, arrivent en septième (10’397 voix) et huitième position (8802). Le taux de participation s’est élevé à 27,94% en Ville de Genève.

Le second tour de l’élection des conseils administratifs, des maires et des adjoints a eu lieu dimanche dans 21 communes genevoises sur 45. Les résultats définitifs ne sont tombés que mardi. En raison de l’épidémie due au coronavirus, des mesures sanitaires particulières ont été mises en place pour le dépouillement.

Continuer la lecture

Actualité

A Genève, le nombre de patients aux soins intensifs en légère décrue

Publié

le

KEYSTONE/Martial Trezzini

Mardi, le canton de Genève comptait 51 malades du Covid-19 aux soins intensifs, dont 48 étaient intubés. Par rapport à lundi, ce chiffre est en léger recul. La veille, le nombre de patients nécessitant une surveillance de tous les instants s’élevait à 56, selon les chiffres fournis par le canton de Genève sur son site internet.

Le nombre de décès au bout du lac depuis le début de la pandémie franchit le seuil symbolique de la centaine, avec 103 victimes dues au nouveau coronavirus. 19 personnes sont mortes en EMS, les autres à l’hôpital. Mardi, le canton de Genève avait recensé 3502 cas Covid. 340 patients étaient hospitalisés, contre 338 la veille.

Continuer la lecture

Actualité

La Suisse enregistre 590 nouveaux cas de Covid-19

Publié

le

KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

Mardi à 08h00, la Suisse comptait 22’242 cas testés positifs au coronavirus, soit 590 de plus que la veille. A l’heure actuelle, 641 personnes sont décédées des suites de la maladie Covid-19, selon le site de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Le pays a enregistré 57 nouveaux décès en 24 heures. La Suisse a l’une des incidences les plus élevées (259 cas pour 100’000 habitants) en Europe, précise vendredi l’OFSP dans son rapport.

Près de deux tiers des décès (62%) sont enregistrés chez des hommes, les 38% chez des femmes. L’âge des personnes décédées va de 32 à 101 ans, avec un âge médian de 83 ans.

Hausse des cas

Depuis le premier cas de Covid-19 confirmé en laboratoire le 24 février, le nombre de cas n’a cessé d’augmenter. A ce jour, 167’429 tests ont été effectués, dont 15% étaient positifs.

L’âge des cas confirmés en laboratoire va de 0 à 108 ans, avec un âge médian de 53 ans (50% des cas sont plus jeunes et 50% plus âgés que cet âge). Au total, 47% des cas sont des hommes, 53% des femmes.

Les adultes sont nettement plus touchés que les enfants. Chez les adultes de 60 ans et plus, les hommes sont plus touchés que les femmes, et chez les adultes de moins de 50 ans, les femmes que les hommes.

Par rapport à leur taille, les cantons du Tessin, de Genève, de Vaud et de Bâle-Ville restent les plus marqués par l’épidémie. Le taux d’incidence pour 100’000 personnes est de 731 au Tessin, 690,3 à Genève, 547 dans le canton de Vaud et 484,7 à Bâle-Ville.

Le rapport de l’OFSP est basé sur les informations fournies par les laboratoires et les médecins dans le cadre de la déclaration obligatoire. Les chiffres du jour se basent sur les déclarations que l’OFSP a reçues jusqu’à vendredi matin. C’est pourquoi ils peuvent diverger de ceux communiqués par les cantons.

Continuer la lecture

Actualité

Une baisse des recettes fiscales encore difficile à estimer à Genève

Publié

le

KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 entraînera une diminution des recettes fiscales du canton de Genève cette année, rappelle mardi, dans une interview accordée à la Tribune de Genève, la conseillère d’Etat Nathalie Fontanet. Il est cependant trop tôt pour estimer l’ampleur de cette baisse.

Le Conseil d’Etat devra « se montrer particulièrement prudent dans le cadre de l’élaboration du budget 2021 », poursuit la grande argentière du canton. La magistrate ne s’avance pas à donner un ordre de grandeur du déficit du canton en 2020. « Nous pourrons nous prononcer dans quelques mois avec un plus grand recul ».

Pour avoir une perspective un peu plus claire de l’avenir, le gouvernement genevois s’appuie notamment sur les travaux du Groupe de perspectives économiques (GPE). Ce dernier prévoit une contraction du PIB cantonal de 3 à 4% en 2020. Genève est menacée d’une récession plus brutale en raison de son tissu économique.

Mme Fontanet relève l’importance du commerce de gros et des activités bancaires au bout du lac. Des domaines qui sont « particulièrement affectés par la crise actuelle ». Il se pourrait toutefois que ces deux secteurs « retrouvent plus rapidement le chemin de la croissance lors de la reprise économique ».

Continuer la lecture

Météo

Météo à Genève: Ensoleillé et doux

Publié

le

La douceur est toujours bien présente à Genève aujourd’hui avec un franc soleil qui réchauffe la masse d’air. Il fait actuellement 9 degrés, on attend jusqu’à 21 cette après-midi en plaine.

Demain: Printanier et ensoleillé, on attend entre 5 et 22°C dans le bassin lémanique.

Jeudi: Aucune faille pour cet anticyclone, un soleil généreux et des températures comprises entre 6 et 22 degrés à Genève.

Vendredi: Grand soleil et températures toujours en légère augmentation: 6 degrés le matin et 23 au meilleur de la journée.

Un mois d’avril déjà plus chaud que la moyenne 

Les températures cette semaine se sont situées au dessus des moyennes de saison, de +6°C à +8°C environ au plus fort de la journée. Des températures dues notamment a cet anticyclone bien installé au dessus de nos têtes, qui réchauffe progressivement la masse d’air. La fin de la semaine annonce encore une hausse des températures, ce qui laisse présager une première semaine d’avril bien au dessus de la norme (1981-2010) de saison.

Les scénarios pour la fin avril envisage plusieurs possibilités, notamment celle indiquant une baisse significative des températures et un retour vers des normales de saison. Cependant, la prédominance des zones de hautes pressions indique plutôt un temps ensoleillé et doux pour les jours à venir.

Source Météo Suisse.

Continuer la lecture