Rejoignez-nous

Actualité

Pêche aux poissons d'avril dans la presse

Publié

,

le

Selon le Tages-Anzeiger, Zurich sera privé de Böögg en feu lundi prochain. (©KEYSTONE/PATRICK HUERLIMANN)

Les médias, institutions et entreprises n'ont pas failli à la tradition des poissons d'avril lundi. Keystone-ATS a lancé ses filets. Petit florilège non exhaustif des informations "bidons" qui ont titillé le sens critique des Helvètes:

Une ronronthérapie tourne mal à Genève, rapporte le Courrier. L'Etat a voulu tenter une expérience pédagogique en faisant cohabiter chats et élèves de primaire. "L’effet apaisant et à la fois stimulant des ronronnements sur le cerveau a été prouvé", atteste le biologiste Alejandro Gatonegro, qui porte bien son nom.

Mais le test-pilote a tourné au vinaigre: élèves cruels avec les mistigris, parents fatigués de laver les habits couverts de poils, enseignants mécontents de devoir ramener à la maison les félins affamés sans dédommagement. Par souci de professionnalisme, le journaliste n'a pas oublié d'interroger l'un des principaux intéressés plus avares en mots que de croquettes. Un chat pour un poisson, il fallait y penser.

Nouvelle taxe écolo

Les contribuables suisses seront taxés en fonction de leur empreinte écologique et de leur revenu. Et les Neuchâtelois serviront de cobayes dès 2021 ou 2022, annonce Arcinfo. Cet impôt climatique fédéral sera calculé selon le mode de vie des citoyens: les "bons élèves" recevraient un bonus climatique tandis que les "mauvais" devraient s'acquitter d'une pénalité.

Dans le domaine des transports, les remontées Verbier 4 Vallées ont le regret de cesser l'exploitation de la télécabine Le Châble-Verbier à partir de 2022. "Un sacré coup dur" pour cette installation qui est l'une des portes d'entrée principale du domaine, écrit l'entreprise. Une vingtaine de bus électriques sans pilote et complètement autonomes remplaceront les cabines.

Reliques fondantes

Porrentruy propose elle des reliques originales: les nostalgiques ajoulots de la glisse à la patinoire du Voyeboeuf pourront obtenir un bloc de glace ou de glaçon sculpté lors de son découpage à la tronçonneuse dans une semaine.

Rien de tel en effet d'en avoir "un bout au fond de son verre", assure le président du syndicat intercommunal du district de Porrentruy, Stéphane Babey dans Le Quotidien jurassien. Les intéressés sont priés de s'annoncer par mail pour réserver leur bloc.

Le Journal du Jura annonce quant à lui une soupe de Kappel à Moutier, pour tenter d'apaiser ce terrain "particulièrement miné" et déchiré par "un conflit terrible". L'initiative en revient à un Zougois et un Zurichois, qui en profiteront pour "rafraîchir leur notions de français", tout en précisant qu'ils ne sont pas des "faiseurs de miracles".

La fin du "ü"

La NZZ s'en prend elle aux trémas. Le journal zurichois explique que les autorités de la Ville veulent interdire le "ü umlaut" dans le nom de la ville sur tous les documents officiels afin de pouvoir positionner le nom comme une "marque" mondiale. Et de nommer en exemple le "Zurich Film Festival", la "Greater Zurich Area".

Mais la place économique zurichoise va devoir se battre: "Zurich Versicherung" (Zurich Assurance) utilise cette orthographe depuis plusieurs années et en détiendrait même les droits.

A Zurich toujours, le traditionnel Sechseläuten ou Bonhomme hiver qui annonce le temps de l'été prochain ne sera plus brûlé comme d'habitude en raison des émissions massives qu'il dégage. Le Tages-Anzeiger invoque une obscure loi sur l'air. Le feu sera remplacé par des vapeurs de gaz enflammé.

Dans un registre voisin, Suisse Rando présente une nouveauté sur ses sentiers: les traditionnels losanges jaunes seront désormais enrichis d'arômes à humer voire à lécher: à choix citron, fraise ou réglisse. Pour étrenner ce premier sentier odorant, les randonneurs sont invités à se rendre dans le canton de Zurich, entre Winkel et Tössegg.

source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse Romande

Lausanne: un homme "perturbé" reste plusieurs heures sur un toit

Publié

le

La police a négocié pendant plusieurs heures pour faire descendre un homme retranché sur un toit à Lausanne (photo d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La police lausannoise a dû intervenir dimanche en fin de matinée lorsqu'un homme s'est retranché sur le toit d'un bâtiment de l'avenue de Sévelin. Ce quadragénaire, "perturbé" selon le communiqué de la police, a lancé des pierres sur les agents qui tentaient de l'approcher.

Après plusieurs heures de négociation, soit vers 16h15, l'homme est finalement descendu du toit et a tenté de prendre la fuite. Il a été interpellé par des membres de police-secours et du groupe d'intervention. Il a été conduit dans un établissement hospitalier, précise le communiqué.

Deux policiers ont été légèrement blessés et plusieurs véhicules stationnés ont été endommagés par les jets de pierres. Le Ministère public a ouvert une instruction pénale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Zurich fait piètre figure dans le choc des cancres

Publié

le

Le FC Zurich n'a pas été à la fête à Winterthour. (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Champion en titre, le FC Zurich devra limiter ses ambitions à assurer sa place en Super League: telle est la grande leçon du choc des cancres qui l'a opposé au FC Winterthour.

Dans une Schützenwiese à guichets fermés, le FCZ a été tout heureux d'arracher le point du nul (1-1) grâce à une réussite de Fabian Rohner à la 85e. Avec ce... premier but de la saison, le FCZ a évité une défaite qui aurait sonné comme une immense humiliation.

Plus entreprenant, le FC Winterthour avait logiquement ouvert le score à la 73e par Francisco Rodriguez après un service lumineux de Neftali Manzambi. Face à un adversaire bien trop timoré, la formation de Bruno Berner a su imposer son football. Dommage pour elle d'avoir concédé cette égalisation sur laquelle Souleymane Diaby et Timothy Fayulu doivent plaider coupable.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Pas de hausses de salaires astronomiques, dit l'union patronale

Publié

le

Valentin Vogt estime que les demandes des syndicats ne sont que de la "poudre aux yeux" (archives). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Le président de l'Union patronale suisse (UPS) Valentin Vogt juge irréalistes les demandes de hausses de salaires de syndicats. "Il n'y aura certainement pas cette année un gel des salaires, mais il n'y aura pas non plus des augmentations astronomiques".

"Lorsque les syndicats attisent l'attente que chacun obtienne 5 à 6% d'augmentation, c'est de la poudre aux yeux", déclare Valentin Vogt dans un entretien diffusé dimanche par la NZZ am Sonntag. Après la pandémie de Covid-19, de nombreuses entreprises n'ont pas les capacités financières pour des hausses généralisées, souligne-t-il. "Les augmentations de salaire se feront avant tout individuellement".

Le président de l'UPS rejette l'idée qu'il pourrait y avoir des troubles politiques et sociaux si les revendications salariales n'étaient pas satisfaites. Cela n'a "rien à voir avec la réalité", assure-t-il.

M. Vogt constate cependant un rapport de forces favorable aux travailleurs. Les entreprises doivent s'en accommoder, ajoute-t-il. "Celui qui veut garder ses collaborateurs doit leur offrir un bon paquet global".

Le responsable considère en outre que les effets de la guerre en Ukraine vont se faire sentir encore longtemps. "L'idée que la normalité reviendra une fois celle-ci sera terminée est irréaliste", estime-t-il, s'attendant à un ralentissement économique. "Un mélange toxique de facteurs d'incertitude est en train de couver".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Le président des Vert'libéraux veut un siège au Conseil fédéral

Publié

le

Jürg Grossen se montre ambitieux pour les élections législatives fédérales de 2023 (archives). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

A un peu plus d'une année des élections législatives fédérales, le président des Vert'libéraux, Jürg Grossen, affiche les ambitions de sa formation. Si celle-ci obtient 10% des suffrages en 2023, "nous revendiquerons un siège au Conseil fédéral", déclare-t-il.

"Le PVL a sa place au Conseil fédéral", estime M. Grossen dans un entretien diffusé dimanche par la NZZ am Sonntag. Il applique le même raisonnement pour les Verts, s'ils peuvent maintenir leur score de 2019 de 13,2%. "Il y a de la place pour un conseiller fédéral vert et un conseiller fédéral vert libéral".

Le président des Vert'libéraux rejette l'idée d'avoir un ministre écologiste commun pour les Verts et le PVL. "Personne n'exige du PS et des Verts d'avoir un 'conseiller fédéral syndical' ou du PLR et de l'UDC d'avoir un 'conseiller fédéral automobiliste'". Vert'libéraux et Verts sont des alliés pour la politique énergétique et environnementale, selon lui. "C'est tout".

Le PVL vise un siège du PLR, précise M. Grossen. Ce parti "est surreprésenté depuis longtemps" au Conseil fédéral. Le conseiller national bernois appelle à revoir complètement la formule dite magique de l'exécutif fédéral. Seule l'UDC devrait avoir deux sièges et cinq autres partis (PS, PLR, Centre, Verts et PVL) un ministre, explique-t-il. "Ce serait mathématiquement la bonne chose à faire".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Un récital du FC St. Gall

Publié

le

La joie d'Emmanuel Latte Lath après l'ouverture du score. (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Troisième match à domicile et troisième victoire pour le FG St. Gall. Après Winterthour et Zurich, Lucerne n'a rien pu faire face à la formation de Peter Zeidler.

Les Saint-Gallois se sont imposés 4-1 pour partager avec les Grasshoppers la tête du classement avant le choc entre les Young Boys et le Servette FC dimanche au Wankdorf. St. Gall avait déjà pris les devants à la 2e minute grâce à Emmanuel Latte Lahn pour offrir un très beau récital aux 16'609 spectateurs présents. Avec un autogoal de Denis Simani et des réussites de Lukas Görtler et de Chadrac Akolo, les joueurs de Peter Zeidler ont su exploiter les largesses défensives adverses pour donner plus d'ampleur à leur succès.

Il reste aux Saint-Gallois à trouver une plus grande rigueur à l'extérieur pour s'immiscer vraiment dans la lutte pour le titre. Battu à Genève et à Zurich par les Grasshoppers, ils tenteront de signer un résultat le 28 août à Lugano avant de recevoir les... Young Boys.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture