Rejoignez-nous

Actualité

"Nous ne sommes pas des employées à ses yeux mais uniquement des jouets"

Publié

,

le

A Genève, des employées décrivent leur calvaire au sein d’une société immobilière. Une entreprise engagée dans le projet du quartier de l’étang, en cours de construction à Vernier. Face aux agissements de leur directeur, huit femmes, employées ou ex-employées de la société, ont décidé de témoigner. Ensemble, elles ont dénoncé les comportements ambigus de leur supérieur alertant les administrateurs mais aussi l’Office cantonal de l'inspection et des relations du travail.

Marie Prieur

Leurs témoignages s’étalent sur 13 pages. Et ce qui ressort après la lecture de ces lignes, c’est un profond malaise. Les huit femmes qui ont décidé de sortir du silence décrivent des scènes hallucinantes. Elles mettent toutes en avant la façon dont leur supérieur leur fait la bise. En leur mettant la main sur les hanches, en ne tournant pas la tête et en les embrassant à la limite des lèvres plutôt que sur les joues. A celles qui tentent d’y échapper, le directeur rétorque: “Ici, on ne fait pas la grève des bisous.”

Les employées citent aussi les remarques sur les tenues vestimentaires accompagnées de regards persistants. Au point qu'elles se renseignent sur l'agenda du directeur pour choisir leurs habits en fonction. Deux d'entre elles décrivent des gestes totalement déplacés, tels qu’une main glissée sous la jupe. A cela s’ajoutent des engueulades, des insultes voire de véritables humiliations publiques.

Toutes parlent d'une atmosphère malsaine de manipulation et d’intimidation. L’une des salariées écrit: “On ne lui dit pas non.” Une autre raconte qu’elle “vient au travail avec une boule au ventre”. Une troisième ajoute: “Nous ne sommes pas des employées à ses yeux mais uniquement des jouets.”

Sur les huit témoins, plusieurs ont préféré démissionner pour, disent elle, “préserver leur santé”. Celles qui restent demandent le départ immédiat du directeur. Elles ont commencé par alerter les administrateurs mais, le responsable a été maintenu en poste. Le fait de le côtoyer tous les jours a, selon leurs mots, accentué leur mal-être. Elles se disent victimes d’insomnie, de crise d'urticaire, de stress aigu et de pleurs incontrôlés. D'où leur décision de prévenir l’Office cantonal de l'inspection et des relations du travail.

Contacté, l’administrateur de la société explique avoir pris un certain nombre de mesures et confirme avoir rendez-vous prochainement avec l’OCIRT. Quant au directeur lui-même, il n’a pas répondu à notre appel.

@marie_prieur

Culture

80'000 visiteurs à la Fête fédérale de musique populaire

Publié

le

Les spectateurs ont pu profiter de concerts gratuits dans les rues de Bellinzone. (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

La 14e Fête fédérale de musique populaire à Bellinzone a attiré plus de 80'000 visiteurs de jeudi à dimanche. Près de 2000 musiciens et 250 formations leur ont offert plus de 400 concerts, sur 14 scènes.

Le samedi a notamment été un grand succès, avec quelque 35'000 visiteurs, annoncent les organisateurs dimanche dans un communiqué. C'est la première fois que la fête avait lieu au Tessin.

La fréquentation était environ la même pour le défilé du dimanche dans la capitale cantonale, où le conseiller fédéral tessinois et ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis n'a pas manqué de venir faire une visite. Il a salué l'événement sur X, anciennement Twitter, comme un signe de la diversité suisse.

Toutes les représentations étaient gratuites. Les deux premiers jours de la fête ont été froids et humides. Mais le samedi et le dimanche ont permis de compenser le nombre de visiteurs, précisent les organisateurs. Le président de l'Association suisse de la musique populaire, qui fêtait ses 60 ans d'existence, a salué un "succès".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Mobilité

Réparations terminées dans le tunnel ferroviaire du Gothard

Publié

le

Les dégâts matériels après le déraillement du 10 août dans le tunnel ferroviaire du Gothard sont immenses. (© KEYSTONE/SBB/KEYSTONE)

Les travaux de déblaiement et de réparation dans le tunnel de base du Gothard après le déraillement d'un train de marchandises le 10 août dernier sont terminés. Les 30 wagons ont été sortis du tunnel, et toutes les marchandises ont été évacuées.

Plusieurs centaines de spécialistes se sont affairés ces dernières semaines sur les 8 km du tronçon concerné dans le tunnel. Outre les réparations et le déblaiement, les travaux de nettoyage sont également achevés, annoncent dimanche les CFF.

La suite concernera le relevé détaillé des dégâts, jusqu'à mi-octobre, et la planification des travaux de remise en état. Ces derniers prendront plusieurs mois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Super League: première réussie pour Yverdon à domicile

Publié

le

La joie des joueurs d'Yverdon (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Yverdon a réussi sa première dans son Stade municipal rénové. Lors de la 7e journée de Super League, le promu vaudois a battu 3-2 un FC Bâle bien loin de ses heures de gloire.

Les hommes de Marco Schällibaum ont marqué par Tasar (12e), Liziero (47e) et Mahious (80e), alors que les Rhénans avaient égalisé par Malone (27e) et ont réduit l'écart sur un penalty d'Augustin (87e). La victoire des Yverdonnois est méritée, car ils ont montré davantage de verve offensive que leurs décevants adversaires, ainsi qu'une jouerie collective mieux huilée. Dans le but du FCB, Marwin Hitz a été plus souvent sollicité que son vis-à-vis Kevin Martin.

Yverdon se profile donc en ce début de saison comme le club romand le plus en forme. Il est aussi de loin le promu qui a le mieux digéré son changement de catégorie, malgré la kyrielle de nouveaux joueurs arrivés au sein de l'équipe.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Blonay: projet "En Praz Grisoud" refusé massivement dans les urnes

Publié

le

Les habitants de Blonay ont refusé dimanche le plan d'affectation "En Praz-Grisoud". (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le plan d'affectation (PA) "En Praz Grisoud" a été refusé massivement dimanche à Blonay-Saint-Légier (VD). Plus de 66% des votants ont glissé un nom dans l'urne. La participation a avoisiné les 52%.

Le plan d'affectation (PA) prévoyait la construction de 70 logements dans huit bâtiments sur une parcelle verte de 18'000 m2 appartenant à la multinationale Nestlé. Le projet était soutenu par la Municipalité et le Conseil communal et a été soumis à un référendum spontané.

Dans un communiqué publié dimanche, la Municipalité prend acte de ce refus à 66,3% par les citoyens de la commune. "Après Montreux, Jongny et Pully, il est évident que l'application de la Loi sur l'Aménagement du Territoire (LAT) pose des défis majeurs lors de sa mise en oeuvre au niveau communal", a réagi le syndic Alain Bovay, cité dans le communiqué.

"Désormais, la constructibilité de la parcelle 'En Praz Grisoud' sera gérée dans le cadre du Plan d’affectation communal actuellement en cours d'élaboration. Dans ce contexte, des consultations participatives seront organisées et la population sera conviée à y prendre part, comme cela a été le cas jusqu’à présent", annonce-t-il.

Signal fort

Les opposants réunis dans un comité citoyen et un comité interpartis s'opposaient entre autres à une trop forte densification. "Ce résultat est un signal fort adressé à la Municipalité: en refusant le projet, la population exprime son souhait d'introduire un moratoire dans la frénésie du développement immobilier de la commune", a relevé le groupe des Vert.e.s de Blonay-Saint-Légier dans un communiqué publié à l'issue du scrutin.

Le débat public, politique et la participation de la société civile doivent remplacer la course aux projets immobiliers privés concoctés en milieu fermé et sans coordination, ajoute-t-il. Blonay-Saint-Légier s'inscrit ainsi dans la ligne des votations du 18 juin à Montreux et à Crissier où la population a également refusé de très importants projets de densification, relèvent encore les Verts.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sorties

Valposchiavo récompensée par les gastronomes

Publié

le

La région de Poschiavo a plus d'un charme (archives). (© KEYSTONE/ARNO BALZARINI)

Valposchiavo a été désignée Région suisse du goût 2024 au terme de la 23e édition de la Semaine suisse du goût qui s’est conclue dimanche. Cette vallée italophone des Grisons est distinguée notamment pour sa large gamme de produits locaux.

"Valposchiavo peut s’enorgueillir d’une agriculture innovante et d’un secteur agroalimentaire solide", relève Kaspar Howald, directeur de Valposchiavo Turismo, dans un communiqué des organisateurs de la Fondation pour la promotion du goût. Cette région succède au palmarès à la ville de Fribourg, lauréate en 2023.

Les organisateurs revendiquent pour cette semaine une participation en hausse, estimée à 620’000 personnes. Plusieurs milliers de rencontres ont été proposées dans tout le pays auprès de producteurs, dans les écoles, des lieux de goût et lors de fêtes locales.

L’événement se présente comme le plus grand rendez-vous populaire de l’alimentation en Suisse. La prochaine édition aura lieu du 12 au 22 septembre 2024.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture