Rejoignez-nous

Actualité

L'USS exige des hausses de salaire et refuse les plans d'économie

Publié

,

le

L'USS et son président Pierre-Yves Maillard refusent de faire des "nouveaux cadeaux" aux "privilégiés" (archives). (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

L'Union syndicale suisse (USS) va lancer une offensive pour des hausses de salaire et de meilleures rentes. Ses délégués ont également décidé vendredi de combattre les "cadeaux fiscaux inacceptables" destinés aux gros revenus et aux grandes fortunes.

Alors que la conjoncture économique est en plein essor, les revenus des ménages font du surplace, dénonce l'USS dans un communiqué. La charge des primes d’assurance-maladie est devenue "de plus en plus insupportable" et les salaires sont à la traîne.

La faîtière syndicale demande davantage de réductions de primes dans l'assurance-maladie, comme l'exige une initiative populaire du PS: personne ne devrait dépenser plus de 10% de son salaire pour les primes. Elle exige en outre un treizième salaire pour tout le monde. Un salarié sur six n'a en effet pas de treizième salaire, rappelle-t-elle.

L'USS appelle également de ses voeux une treizième rente AVS - objet d'une initiative qu'elle a lancée fin juin. Elle promet de combattre "toute détérioration" dans le domaine des retraites, qu'il s'agisse du relèvement de l'âge de la retraite des femmes ou d'une baisse des rentes.

Non aux cadeaux fiscaux

C'est en revanche non aux cadeaux fiscaux pour les "privilégiés". Les syndicats rejettent "clairement" et combattront "fermement" les allégements fiscaux prévus par le Conseil fédéral et le Parlement en matière de droit de timbre, d'impôt anticipé et d'impôt fédéral direct.

La suppression du droit de timbre, acceptée par les Chambres durant la session d'été, coûterait 250 millions de francs par an, selon la gauche et les syndicats. Ceux-ci ont déposé début octobre un référendum muni de 65'000 signatures contre cette mesure. L'objet sera soumis au peuple le 13 février prochain.

Durant la session d'automne, le National a accepté une réforme de l'impôt anticipé qui prévoit la suppression de l'impôt anticipé sur les intérêts et le droit de timbre de négociation sur les obligations suisses. La gauche y est opposée. Le Conseil des Etats s'emparera du sujet durant la session d'hiver.

Développer le service public

L'USS estime par ailleurs qu'il est temps de développer et de moderniser le service public. Avec la pandémie de coronavirus, "nous avons pu voir à nouveau et de façon impressionnante à quel point le service public est important pour la société et l'économie", souligne-t-elle.

"Mais comme si aucune leçon n'avait été tirée des crises passées et actuelles, le service public doit faire face à de nouvelles attaques", ajoute le communiqué. L'USS cite notamment la privatisation de Postfinance et la libéralisation totale du marché de l'électricité.

Ou encore le "Financement uniforme des prestations ambulatoires et stationnaires", par lequel le gouvernement et le National "entendent laisser le pilotage du financement de la santé dans les mains de l'économie privée". Les syndicats "continueront à s'opposer avec véhémence à tous ces projets de démantèlement", avertit-elle.

Soutien aux employés de Smood

Dans une résolution, les délégués de l'USS ont apporté leur soutien au personnel de l'entreprise de livraison de repas à domicile Smood, en grève dans de nombreuses villes de Suisse romande. Ils ont en outre protesté contre la suppression par La Poste des bons d'achat pour les retraités. Cette baisse de prestation annuelle de 200 francs n'est pas acceptable.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Genève

Le PS veut des mesures politiques contre la pauvreté

Publié

le

"La pauvreté est la conséquence de décisions politiques", a souligné la coprésidente du PS Mattea Meyer devant les quelque 580 délégués réunis en Congrès au Grand-Saconnex (GE). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le PS Suisse veut davantage lutter contre la pauvreté. "La pauvreté est la conséquence de décisions politiques", a souligné sa coprésidente Mattea Meyer devant les quelque 580 délégués réunis samedi en Congrès au Grand-Saconnex (GE).

Mattea Meyer a appelé les membres du parti à redoubler d'efforts pour que la 13e rente AVS soit acceptée le 3 mars en votation populaire. Des salaires minimaux, des places de crèche, des loyers abordables, des prestations complémentaires sont aussi des mesures qui permettent de mener une vie digne, a-t-elle poursuivi.

La lutte contre la pauvreté passe encore par des investissements pour faire face à la crise climatique, "la crise la plus importante", a-t-elle relevé, dénonçant l'UDC qui s'apprête à élire un président climatosceptique. Et face au conflit en Ukraine depuis deux ans et à celui au Proche-Orient, la coprésidente a plaidé pour la solidarité, les droits de l'homme et la démocratie.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Viola Amherd: "Bien sûr, je tiens au chef de l'armée Süssli"

Publié

le

Viola Amherd estime qu'elle et Thoma Süssli sont tous les deux d'accord pour combler le plus rapidement possible les lacunes de capacités qui se dessinent dans l'armée (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

La ministre de la défense Viola Amherd continue à apporter son soutien au chef de l'armée suisse Thomas Süssli, malgré la polémique qui a suivi ses déclarations sur un manque de liquidités de l'armée. "Bien sûr, je tiens au chef de l'armée Süssli", déclare-t-elle.

"Nous sommes tous deux d'accord pour combler le plus rapidement possible les lacunes de capacités qui se dessinent dans l'armée", ajoute Mme Amherd dans un entretien diffusé samedi par la Neue Zürcher Zeitung. "Nous avons cependant un autre objectif. Son rôle est de s'occuper de l'armée et de la sécurité. Je dois avoir une vision globale".

Des lacunes dans les systèmes coordonnés de l'armée ne peuvent pas être totalement évitées, estime la conseillère fédérale. "Cela signifie qu'il y aura inévitablement des lacunes temporaires lorsque les anciens systèmes arriveront à leur fin et que nous n'aurons pas pu acquérir les nouveaux par manque de moyens financiers".

"Il sera important que nous puissions à chaque fois acquérir une certaine partie des systèmes afin de pouvoir au moins poursuivre les formations et ainsi maintenir le savoir-faire dans les troupes", relève la centriste valaisanne.

Convoqués par une commission

A la fin janvier, la radio-télévision publique suisse alémanique SRF a présenté un document interne à l'administration faisant état d'un manque de 1,4 milliard de francs d'ici à la fin 2025 pour payer les achats d'armements déjà effectués par l'armée. Le lendemain, Thomas Süssli a relativisé la situation, parlant d'un manque de liquidités. Viola Amherd l'a ensuite contredit, affirmant que l'armée pouvait payer ses factures.

Tous deux ont été convoqués la semaine dernière pour une audition devant la commission des finances du Conseil national. Cette dernière est arrivée à la conclusion que l'armée n'avait pas de problème de financement, mais un problème de communication.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Yverdon vise la passe de cinq

Publié

le

Anthony Sauthier: buteur il y a deux semaines contre Servette, le latéral aura-t-il autant de réussite face au FC Bâle ? (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Yverdon tentera ce samedi de remporter un cinquième match de rang à domicile. Le néo-promu reçoit le FC Bâle pour un coup d’envoi à 18.00.

Après le Stade Lausanne-Ouchy, Lucerne, Zurich et Servette, les joueurs du Nord-Vaudois entendent battre le FC Bâle de Fabio Celestini. Un succès les relancerait pleinement dans la course à la sixième place une semaine après leur défaite 3-1 devant le Lausanne-Sport.

Battu 2-1 par les Grasshoppers à Zurich le week-end dernier, le FC Bâle tentera d’éviter une treizième défaite dans cette saison bien "compliquée". Depuis son intronisation le 30 octobre, Fabio Celestini n’a encore jamais perdu deux matches de suite à la tête du FCB.

Dernier du classement avec 10 points de retard sur le Lausanne-Sport, le Stade Lausanne-Ouchy se déplace à St. Gall pour une rencontre qui débutera également à 18.00. Face à une équipe qui n’a cueilli qu’un point lors de ses cinq derniers matches, le SLO peut, pourquoi pas, créer la surprise s’il évolue dans le même registre que dimanche dernier à Berne face aux Young Boys contre lesquels il ne méritait pas vraiment de perdre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Environnement

Rassemblement à Chiètres (FR) pour exiger "un réveil"

Publié

le

La police fribourgeoise a fait état de plus de 400 véhicules, provenant du canton de Fribourg et des cantons limitrophes. (© Police cantonale FR)

Un millier de personnes proches ou issues du monde agricole se sont rassemblées pacifiquement vendredi soir à Chiètres (FR). Elles ont lancé "un appel de réveil à l'administration, à la politique et aux acteurs du marché".

Les participants ont fait le déplacement principalement en tracteur pour ce rendre sur ce terrain privé, a indiqué la police cantonale fribourgeoise. Celle-ci a dénombré environ 420 environ 420 véhicules, provenant du canton de Fribourg et des cantons limitrophes.

Aucune perturbation et aucun incident ne sont à relever, a ajouté la police. Au terme des prises de parole, les participants ont quitté les lieux dans le calme.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Personne ne devine la bonne combinaison de l’Euro Millions

Publié

le

La loterie transnationale Euro Millions est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse. (© Keystone/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 24, 27, 28, 30 et 49 et les étoiles 1 et 12.

Lors du prochain tirage mardi, 25 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture