Rejoignez-nous

Actualité

Lire le journal au bistrot est à nouveau permis

Publié

,

le

KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

Il sera à nouveau possible de lire un journal dans un établissement public dès vendredi. Le nouveau plan de protection pour l'hôtellerie et la restauration édicté par GastroSuisse vendredi dernier met fin à cette restriction.

Sept.ch SA, la société éditrice de Sept mook, a relayé cette information mardi dans un communiqué. Elle considère la levée de l'interdiction comme réjouissante et espère que la prise de position "raisonnable" de GastroSuisse inspirera les associations de médecins, dentistes ou encore de coiffeurs à aller dans la même direction, ajoute-t-elle. L'interdiction des journaux et magazines dans leurs salles d'attente a des "conséquences graves" pour les médias helvétiques.

Médias Suisses se réjouit dans un communiqué de cette évolution qui permettra à nouveau à la clientèle de lire ses journaux et magazines préférés dans les établissements publics. L'association des médias privés romands encourage les autres branches économiques à procéder à une adaptation similaire de leur propre plan de protection.

La décision d'interdire de lire les journaux dans les établissements publics avait été prise en mai, avant la réouverture des restaurants et des cafés. Elle visait à prévenir la transmission du Covid-19. De rares établissements avaient trouvé le moyen de permettre la lecture du journal, notamment en l'équipant à chaque page d'une pincette, lavée entre chaque client.

En raison d'un effondrement des recettes publicitaires, la presse écrite souffre depuis le début de la crise due au coronavirus. Le journal vaudois Le Regional et l'hebdomadaire Micro ont jeté l'éponge. La rédaction du magazine L'Illustré a coupé près d'un quart de ses effectifs.

Face à cette situation, le Conseil fédéral a accepté fin mai de fournir une aide immédiate de près de 60 millions de francs aux radios, télévisions et à la presse écrite.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

L'architecte suisse Mario Botta continue de bâtir à 80 ans

Publié

le

Mario Botta sur le chantier de construction de l'observatoire de l'espace et de l'environnement Space Eye dans le parc naturel de Gantrisch près de Berne (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le célèbre architecte tessinois Mario Botta soufflera ses 80 bougies le 1er avril. Infatigable, il continue à travailler sur de nouveaux projets. Ses innombrables ½uvres architecturales sont disséminées dans le monde entier.

"Cela fait déjà soixante ans que j’exerce un métier qui permet de bien vieillir, pour autant que l’on ait une conscience critique. (...) L’architecture est un miroir impitoyable qui se confronte aux problèmes et aux contradictions toujours changeantes de la société", a-t-il dit dans une interview parue récemment dans le quotidien vaudois 24 Heures.

L'homme, né à Mendrisio en 1943, travaille à de grands projets, comme le campus universitaire de Shenyang, en Chine, qui l'occupe depuis plusieurs années. Parmi ses constructions en cours en Suisse, on peut citer l'observatoire Space Eye pour l'espace et l'environnement, situé dans le parc naturel de Gantrisch près de Berne, et qui sera inauguré en septembre prochain.

Une architecture inimitable

Les ½uvres architecturales de Mario Botta, aussi incontournables qu'innombrables, sont disséminées dans le monde entier. De la Scala de Milan au MoMA de San Francisco en passant par le Samsung Museum of Art de Séoul.

Son style fait appel à des formes géométriques pures et à des matériaux tels que l'acier, le verre et le béton, inspirés par l'un de ses maîtres, un autre Suisse, Le Corbusier.

Mario Botta a réalisé un large éventail de bâtiments allant des musées aux écoles en passant par les églises. En Suisse, on trouve sa trace dans tous les cantons, de l'église Mogno dans son Tessin natal au Centre Dürrenmatt à Neuchâtel.

Des ½uvres éphémères

En 2022, deux de ses projets en Suisse ont subi des dommages, "une surprise" pour Botta lui-même, comme l'ont révélé plusieurs médias: le 19 septembre, le restaurant du quatrième étage de la structure Glacier 3000 aux Diablerets (VD) a pris feu et a été détruit, tandis que fin juin, dans le Jura bernois, plusieurs marches de la Tour de Moron à Malleray se sont détachées.

Ces incidents lui ont rappelé le "caractère éphémère de toutes les réalisations humaines. L'architecture est très fragile, beaucoup plus fragile qu'on ne l'imagine".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Des rafales ont soufflé à plus de 130 km/h sur le Plateau

Publié

le

Des rafales, liées à la tempête "Mathis" ont traversé le Plateau vendredi (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Au cours des dernières 24 heures, des vents tempétueux ont soufflé sur le Plateau. Un pic de rafales de 136 km/h à Koppigen BE et de 130 km/h à Egolzwil LU a été relevé.

Entre vendredi matin et vendredi soir, des pointes de vent entre 70 à plus de 120 km/h ont été enregistrées par endroits au nord des Alpes, et entre 100 à 150 km/h dans les zones légèrement surélevées ainsi qu’en montagne, peut-on lire sur le site de MétéoSuisse. De telles rafales d'ouragan sont peut-être aussi à l'origine des déraillements de trains survenus vendredi à Lüscherz BE et Büren zum Hof BE, qui ont fait 15 blessés.

A Liestal BL, la structure du toit d'un chantier a été projetée contre la façade d'une maison, a indiqué samedi la police cantonale. Une personne a été légèrement blessée. Et dans le canton d'Argovie, les rafales de vendredi ont causé divers dégâts en faisant tomber des barrières de chantier ou des arbres.

Alerte de niveau 2 samedi

Les rafales maximales ont diminué vendredi soir, surtout sur les régions de plaine. L'alerte de niveau 3 a été levée, mais une alerte de niveau 2 est maintenue pour le nord des Alpes jusqu'à samedi soir.

Le WSL Institut pour l'étude de la neige et des avalanches SLF à Davos a émis samedi matin un avertissement d'avalanche du deuxième niveau le plus élevé, le niveau 4, pour le Bas-Valais romand au-dessus de 2200 mètres. Dans cette région, il y a un fort danger d'avalanche. Dans le reste des Alpes, le degré de danger 3 "marqué" prévaut.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le film "La Ligne" d'Ursula Meier sort en salles aux États-Unis

Publié

le

Le film "La Ligne" d'Ursula Meier sort en salles aux États-Unis. La réalisatrice Ursula Meier est entourée de ses actrices : Stéphanie Blanchoud (gauche) et Elli Spagnolo, qui ont toutes deux gagné un Quarz au Prix du cinéma suisse fin mars à Genève. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le film "La Ligne" d'Ursula Meier, qui sort en salles aux États-Unis, est présenté en Première au Metrograph à New-York en présence de la réalisatrice ce week-end. Ce cinéma lui consacre une rétrospective, en collaboration avec Swiss Films.

Les cinéphiles new-yorkais pourront découvrir les films de la réalisatrice franco-suisse comme "la Ligne", qui vient de gagner trois Quarz au Prix du cinéma suisse, indique Rita Production sur Facebook. "L’Enfant d'en haut" avec Kacey Motter Klein le 1er avril, "Home" avec Isabelle Hupert le 1er et le 2 avril, ainsi que deux courts-métrages sont également proposés dans la salle du Metrograph dans le Lower East Side à Manhattan.

Cette rétrospective est intitulée "Permeable Boundaries (Frontières perméables - The Films of Ursula Meier".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Ce qui faisait rire la Suisse il y a 50 ans

Publié

le

Les voitures étaient censées s'arrêter lorsqu'un piéton déroulait un passage clouté privé (archives). (© KEYSTONE/PHOTOPRESS-ARCHIV/Str)

Un passage clouté privé déroulant ou un siège éjectable pour les passagers désagréables: pour le 1er avril, les agences photo Keystone et Photopress ont régulièrement produit à partir des années 60 des photomontages accompagnés de légendes de leur cru.

L'image du passage piéton privé a été publiée à l'occasion du 1er avril 1976. La légende imagine qu'il s'agit d'une invention des organes de police suisses, en collaboration avec le Bureau de prévention des accidents (bpa). Et de souligner que le trafic est toujours plus dense et qu'il est toujours plus dangereux pour les piétons de traverser certaines rues.

Ce passage clouté en plastique léger a été fabriqué dans un premier temps à 501'000 exemplaires, précise la légende. Il peut être facilement transporté dans un filet à provisions. Au besoin, le piéton déroule le tapis et les automobilistes doivent s'arrêter. Des modifications de la loi sont en cours, ajoutait Photopress.

Invention "salutaire pour les femmes"

Une autre invention, apparue en 1968, s'adresse aux femmes agacées au volant de leur voiture. "Un passager désagréable? Ejectez-le!", indique la légende accompagnant la photo d'un quidam expulsé d'un cabriolet par un siège éjectable.

Cette invention "salutaire pour les femmes" était prétendument présentée dans plusieurs endroits de Suisse et pouvait être commandée sur place. Les lecteurs ont notamment été invités à une présentation à Wiedikon (ZH). "Le lieu de la manifestation sera visible de loin grâce aux grandes bâches", précisait la légende du photomontage.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Aucun joueur ne devine la bonne combinaison de l'Euro Millions

Publié

le

Personne n'a découvert la bonne combinaison vendredi à l'Euro Millions (image symbolique). (© KEYSTONE/MONIKA FLUECKIGER)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 16, 18, 28, 34 et 47, ainsi que les étoiles 5 et 10.

Lors du prochain tirage mardi, 40 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture