Rejoignez-nous

Actualité

L’Iran, invité surprise du G7

Publié

,

le

Donald Trump et Emmanuel Macron ne se sont pas compris sur le dossier iranien. (©KEYSTONE/AP Pool/ANDREW HARNIK)

Coup de théâtre au sommet du G7 : le chef de la diplomatie iranienne est arrivé dimanche à Biarritz, dans le sud de la France. Le président français et ses pairs européens ont tenté de convaincre Donald Trump de faire un geste pour sauver l’accord sur le nucléaire.

Mohammad Javad Zarif va rencontrer son homologue français Jean-Yves Le Drian, a confirmé l’Elysée, précisant « qu’à ce stade », aucun entretien n’était prévu avec les Américains présents au sommet. Il avait été reçu par Emmanuel Macron vendredi à Paris.

M. Zarif va « continuer les discussions à propos des récentes mesures entre les présidents de l’Iran et de la France », a renchéri le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Moussavi. Les Iraniens ont cessé en juillet de respecter certains engagements de l’accord de Vienne encadrant leur programme nucléaire, en réaction à la sortie en mai 2018 des Etats-Unis du texte et à la réintroduction de lourdes sanctions américanes.

Trump et Macron se contredisent

Le président français essaie de convaincre Washington d’alléger les sanctions sur le pétrole iranien en échange d’un retour de Téhéran à ses engagements. Dans la matinée, il avait cru pouvoir annoncer l’accord des Sept -Donald Trump compris- pour parler à l’Iran d’une même voix.

« Nous nous sommes mis d’accord sur ce qu’on va dire sur l’Iran. Il y a un message du G7 sur nos objectifs, et le fait qu’on les partage évite les divisions », avait assuré Emmanuel Macron sur la chaîne de télévision LCI/TF1. « Nous avons acté d’une communication commune et d’une décision d’action qui permet de réconcilier un peu les positions », a-t-il ajouté.

Mais deux heures plus tard, Donald Trump jetait un pavé dans la mare en lançant lapidairement : « Je n’ai pas discuté de cela ».

Un froid sur le commerce

Le président américain a aussi jeté un froid sur le commerce. Il a exclu toute désescalade dans sa guerre commerciale avec la Chine malgré les appels pressants des autres membres du G7.

Il « regrette (juste) de ne pas avoir encore plus relevé les droits de douane », a ironisé sa porte-parole Stephanie Grisham. Le président avait pourtant semblé regretter, dans de premières déclarations, être allé aussi loin.

Sur un autre sujet qui fâche, le Brexit, Donald Trump a épaulé ostensiblement le nouveau Premier ministre britannique Boris Johnson dans le bras-de-fer qui l’oppose aux Européens sur le Brexit. « C’est l’homme qu’il faut pour faire le travail », a-t-il lancé lors de leur première rencontre dimanche, autour d’un petit déjeuner, lui promettant un « très grand accord commercial » dès que Londres aura quitté l’UE.

Mobilisation pour l’Amazonie

Sur l’urgence du moment, les feux de forêt qui ravagent l’Amazonie, les pays du G7 sont d’accord pour « aider le plus vite possible les pays qui sont frappés », a déclaré dimanche Emmanuel Macron. « Nous sommes en train de travailler à un mécanisme de mobilisation internationale pour pouvoir aider de manière plus efficace ces pays », a précisé le chef de l’Etat.

Les sept dirigeants se sont aussi entendus pour « renforcer le dialogue et la coordination » sur les crises actuelles avec la Russie. Ils ont toutefois estimé qu’il était « trop tôt » pour la réintégrer dans un G8, selon une source diplomatique.

La Russie a été exclue du G8 en 2014 après l’invasion de la Crimée. Mais Donald Trump est plutôt favorable à son retour, à contrecourant de ses pairs.

MM. Macron, Trump et Johnson ont aussi débattu dimanche avec Angela Merkel, Shinzo Abe, Giuseppe Conte et Justin Trudeau de l’état de l’économie mondiale. Cette dernière montre des signes inquiétants d’essoufflement en Allemagne, en Chine et aux Etats-Unis, et des moyens de la relancer.

« Président de la République des pollueurs »

Après être arrivés samedi sous le soleil, les dirigeants ont continué à profiter d’une vue imprenable sur l’Atlantique, loin de toute foule estivale, une partie de Biarritz ayant été évacuée. A quelques dizaines de kilomètres, les opposants au G7 n’entendent pas désarmer après avoir tenu un contre-sommet et un rassemblement en fin de semaine.

Plusieurs centaines de manifestants ont participé dimanche à Bayonne à « une marche des portraits » d’Emmanuel Macron qui ont été décrochés dans les mairies, le qualifiant de « président de la République des pollueurs ».

Source : ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A la une

Insolite: A Genève, on peut s’offrir un dinosaure

Publié

le

Une vente aux enchères exceptionnelle. Pour la première fois en Suisse, il est possible d’acquérir des objets de l’ère paléontologique, avec notamment un squelette complet de dinosaure estimé entre 200’000 et 300’000 francs. 

Parmi les autres objets mis en vente, une dent de requin mégalodon estimée à 800 francs, mais également un morceau de lune et même un fragment de météorite martienne. C’est la maison Piguet, à Genève, qui organise cette vente aux enchères.

Fabrice Van Rutten est spécialiste Arts de l’Antiquité chez Piguet. Il s’est chargé de mettre en place cette exposition et explique pourquoi ces oeuvres sont vendues aux enchères:

Fabrice Van Rutten  Spécialiste Arts de l'Antiquité chez Piguet

Pour chaque objet, une fourchette de prix est indiquée. Mais comment fait-on pour estimer des objets de la paléontologie? Bernard Piguet, commissaire priseur et directeur de l’hôtel des ventes Piguet:

Bernard Piguet  Commissaire priseur et directeur de l'hôtel des ventes Piguet

L’exposition est publique et gratuite, répartie sur deux sites. A Genève, 51 rue Prévost-Martin pour les objets paléontologiques, les bijoux, les montres et les objets d’art. Mais également à Cologny, 10 chemin de Faguillon, pour découvrir la Collection Manja Gideon, une exposition consacrée au mobilier et à l’art du XXI siècle.
La vente aux enchères – elle – se déroulera entre le 23 et le 26 septembre à Genève. Possibilité de participer à la vente sur internet, à l’adresse piguet.com

 

 

Continuer la lecture

Actualité

A la rencontre de Dido, patrouilleuse scolaire depuis 12 ans

Publié

le

Dido est connue de tout le quartier pour ses lunettes, ses cheveux mais aussi et surtout sa bonne humeur

Ils sont 115 patrouilleuses et patrouilleurs a sécuriser quotidiennement 73 emplacements aux abords des écoles et ce depuis 25 ans. A l’occasion de cet anniversaire, Radio Lac est allé à la rencontre de l’une d’entre elle.

Elle oeuvre au carrefour de la Rue des Bains et de la Rue Gourgas depuis 12 ans. Facilement reconnaissable avec ses cheveux rouges, Dominique (mais appelez-la Dido) transmet sa bonne humeur dans un métier bien plus varié que ce que l’on imagine. Mais pour celles et ceux qui ont grandi dans les années 90, ces femmes et hommes avec leur panneau (qui s’appelle la « palette ») et leur gilet jaune représentent forcément plein de souvenirs.

 Les 25 ans de la Patrouille scolaire

 

Ces 115 patrouilleuses et patrouilleurs sont incontournable à chaque carrefour près des écoles et travaillent régulièrement avec le sourire. Pour être de bonne humeur, Dido a ses habitudes le matin.

Le chiffre du jour Les 25 ans de la Patrouille scolaire

 

Puis passer une heure à un carrefour avec Dido permet se rendre compte d’une chose. La Patrouille scolaire ne fait pas que traverser les gens, elle agit également comme lien social. Dido connait les prénoms d’une majorité des enfants qu’elle fait traverser, elle discute avec tout le monde et tente d’égayer la matinée des gens.

 Les 25 ans de la Patrouille scolaire

 

Par jour, elle passe environ 5h sur les deux passages piétons dont elle s’occupe. Alors forcément, Dido est devenu un personnage dans tout le quartier des Bains avec ses lunettes et sa chevelure rouge. Mais ce quartier est devenu, selon ses termes, sa deuxième maison.

'Dido' Patrouilleuse scolaire depuis 12 ans

 

Puis travailler avec des enfants…ce n’est pas si terrible.

'Dido' Patrouilleuse scolaire depuis 12 ans

 

Les patrouilleurs à l’honneur

Le 20 septembre n’a pas été choisi au hasard pour célébrer cet anniversaire. Il s’agit de la Journée internationale à pied à l’école. A cette occasion, une opération de sensibilisation a été organisée par la Ville avec des festivités comme un cortège en musique regroupant les élèves, les parents et les enseignant-e-s.

Par ailleurs, jusqu’à mi-octobre, les patrouilleurs et patrouilleuses scolaires visiteront quelque 150 classes de 1P et 2P regroupant environ 3’000 élèves. Ceci pour expliquer leur mission aux enfants et les sensibiliser aux risques qu’ils peuvent encourir. Hormis la sécurisation des abords des écoles, la patrouille scolaire contribue aussi au renforcement des liens sociaux à l’échelle du quartier.

Enfin, pour célébrer dignement ce 25e anniversaire, tous les patrouilleurs et patrouilleuses sont invité-e-s par Esther Alder, le 25 septembre au Palais Eynard.

Sébastien Telley

Continuer la lecture

Actualité

Votre week-end à Genève

Publié

le

Sorties entre amis, festivals, concerts ou expositions, retrouvez notre sélection des événements du week-end à Genève.

Varda par Agnès

Les Cinémas du Grütli dédient en cette rentrée une rétrospective à la légendaire Agnès Varda, qui nous a quitté cette année à l’âge de 90 ans. Révélée très tôt dès son premier film en 1955, La Pointe Courte – considéré par beaucoup comme une des œuvres fondatrices de la Nouvelle Vague – Agnès Varda n’a cessé de prouver son talent au fil des ans et des projets. Cleo de 5 à 7, Le Bonheur, L’Une chante l’autre pas ou encore Sans Toit ni Loi, une large sélection des films marquants de sa carrière est projetée jusqu’au 10 octobre au Grütli. L’occasion également de découvrir son dernier documentaire, Varda par Agnès, à l’affiche tous les jours.

Informations et programme à retrouver ici.

Manger pour la bonne cause 

Déguster un bon repas local, sur la plaine de Plainpalais avec des animations et des présentations de produits du terroir, tout en faisant une bonne action : c’est l’objectif de The Meal, un événement lancé en 1999 sous l’impulsion de Michel Baumann : encourager les produits locaux, supporter les producteurs de la région, mais également soutenir un projet global. La particularité de l’événement ? Il a lieu en simultané dans des dizaines de lieux répartis dans le monde. De Genève à la Mauritanie, en passant par le Sénégal, un moment de convivialité qui se vivra à travers le monde. De plus, les différents lieux se connecteront par appels vidéos afin d’échanger sur leurs expériences. Un événement qui se déroulera à Plainpalais ce samedi 21 septembre de 11h à 16h.

Cette année, le projet globalement soutenu est d’envergure, en marge des célébrations du 150e anniversaire de la naissance de Gandhi :

Michel Baumann Fondateur - The Meal

Vous pouvez retrouver notre article complet sur l’événement. Informations et inscriptions sur le site de la manifestation.

Frayeurs à Meinier

« Qui a peur de la Dame blanche » ? Cette question est posée par l’Orchestre de Chambre de Genève, qui convie le public jusqu’à samedi soir pour un projet pas comme les autres : un concert au Château Rouelbeau à Meinier du 17 au 21 septembre. Cette place forte médiévale, récemment rénovée, a inspiré son lot de légende et sera un cadre exceptionnel pour cette pièce. A la frontière entre une histoire de fantôme, un conte et un spectacle en pleine nature, près de 80 personnes sur scènes animeront ces représentations qui se dérouleront chaque soir à 21h.

Informations et réservation à retrouver ici.

Continuer la lecture

Actualité

Philippe Rigamonti est le nouveau directeur administratif du GSHC

Publié

le

Suite à la réorganisation administrative du Genève-Servette Hockey Club ayant amené au départ de Christophe Stücki, un nouveau poste voit le jour, celui de directeur administratif. Un poste qui sera occupé par Philippe Rigamonti, annonce vendredi le Genève-Servette.

Philippe Rigamonti occupe depuis 11 ans la fonction de directeur commercial au sein de l’administration du GSHC. Auparavant, il a travaillé au sein de plusieurs départements de différentes banques de la place genevoise.

Ancien gardien de hockey, Philippe Rigamonti a notamment porté le maillot de la première équipe du GSHC en 1992-1993 avant d’être à l’origine de la création de Genève-Servette II, précise le communiqué transmis par le club.

Sébastien Telley

Continuer la lecture

Actualité

Tennis : Federer a ravi ses fans juste avant la Laver Cup

Publié

le

Roger Federer a fait plaisir à ses supporters à l’occasion de l’entraînement public organisé jeudi à la veille du début de la Laver Cup à Palexpo.

Plus de 2’000 écoliers de neuf à quinze ans, de nombreux fans et tous les « mordus de la petite balle jaune » ont assisté émerveillé à l’entraînement public du jour précédant l’ouverture de la Laver Cup à Genève… Moment fort de cette communion: la présence de Roger Federer. L’ovation que lui a rendu le public donne un avant-goût plutôt impressionnant que ce pourrait (devrait) être l’ambiance au cours des trois jours de compétition (joueurs et coaches refusent le terme d’exhibition) mémorables.

Roger Federer Entraînement public jeudi

 

Au bord du court lors de cet entraînement public, Sébastien Telley a demandé aux enfants quel effet ça faisait de voir Federer en vrai.

Enfants Entraînement public jeudi

 

En double avec « Sacha » Zverev

Roger Federer entre en lice vendredi soir et il ne joue que le double. Il fera accompagné d’Alexander Zverev (vainqueur du Geneva Open, au terme d’un match épique contre le Chilien Nicolas Jarry). Un duo qui a déjà joué ensemble l’année dernière à Chicago.

Roger Federer N° 3 mondial

 

Côté « mondial », Dennis Shapovalov et Jack Sock jouent deux fois vendredi. Séparément d’abord, respectivement contre Dominic Thiem et Fabio Fognini, puis ensemble contre R. Federer et A. Zverev… Dans ces conditions, pourrait-on voir le Bâlois aligné en simple et en double la même journée lui aussi?

Roger Federer N° 3 mondial

 

Le troisième simple de vendredi opposera Stefanos Tsitsipas à Taylor Fritz.

@SebTelley

Kyrgios met la pression

L’Europe est – sur le papier – l’équipe la plus forte avec 5 des 10 meilleurs mondiaux dans ses rangs, alors que le mieux classé de l’équipe « mondiale » est 20e. Mais tout n’est pas si simple aux yeux des spécialistes qui voient une confrontation plutôt équilibrée. Alors que pour l’Australien Nick Kyrgios, la sélection dirigée par l’Américain John McEnroe a 1 esprit de groupe bien plus développé. Mieux, les qualités tennistiques de ses coéquipiers sont au moins égales à celles de leurs adversaires.

Nick Kyrgios 27e joueur mondial

 

Shapovalov ravi de la surface

Appelé à ouvrir les feux, Denis Shapovalov semble en mesure de remettre en question la suprématie de Dominic Thiem. Mais l’Autrichien est un spécialiste de la terre battue, le Canadien a donc toutes ses chances sur le revêtement en dur (rebound ace medium fast) de Palexpo.

Denis Shapovalov 33e joueur mondial

Continuer la lecture