Rejoignez-nous

Actualité

Les CFF doivent réviser les portes

Publié

,

le

Les CFF devront changer la commande des portes défectueuses (archives). (©KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

La Confédération intervient auprès des CFF après l'accident qui a coûté la vie à un contrôleur début août. L'Office fédéral des transports exige de l'entreprise ferroviaire qu'elle prenne des mesures pour assurer la sécurité de la fermeture des portes.

Mercredi, le service suisse d'enquête de sécurité (SESE) avait constaté que le système actuel d'affichage de fermeture des portes peut indiquer au conducteur qu'elles sont fermées alors que ce n'est pas le cas. Les CFF devront adapter ce système d'ici fin octobre afin qu'il indique la position réelle des portes au conducteur, indique vendredi l'OFT.

A moyen terme, ils devront aussi remplacer la commande des portes. La protection contre le coincement ne fonctionne pas de manière fiable, selon le SESE. Les CFF ont deux mois pour présenter un plan pour substituer ce système.

300 défauts

Suite à l'accident, l'ex-régie fédérale a mené un contrôle spécial sur environ 1000 portes des voitures VU IV. Elle a constaté plus de 300 défauts. Les portes défectueuses sont soit remises en état immédiatement, soit condamnées et signalées comme défectueuses. Dans ce cas, la voiture est remise en service en attendant que la porte condamnée puisse être réparée.

"Si nous constatons que malgré les contrôles il y a autant de problèmes, nous devons nous demander d'où cela vient", a dit le vice-directeur de l'OFT, Rudolf Sperlich lors d'un point de presse. L'office ordonne donc un audit externe exhaustif.

Il veut savoir pourquoi les CFF n'ont pas constaté ces défauts dans le cadre de la maintenance ordinaire et des contrôles. Les CFF devront aussi vérifier si des risques similaires existent sur des flottes de voitures comparables.

La compagnie prendra position dans l'après-midi. "Les CFF font tout pour qu'un tel drame ne se reproduise pas. Mais il est trop tôt pour en dire plus", avait déclaré jeudi leur présidente Monika Ribar lors d'une conférence de presse sur le trafic grandes lignes.

Sur les rails

L'OFT ne voit pas la nécessité de retirer certains wagons ou l'ensemble de la flotte du service. Les mesures ordonnées sont suffisantes pour assurer une activité sécurisée, estime M. Sperlich. Cela vaut autant pour les passagers que pour le personnel. "Voyager avec des trains VU IV est sûr."

Le responsable fait confiance au contrôle de l'OFT. L'office examine les processus jusque dans les ateliers. De petits incidents ne sont pas annoncés à l'autorité de surveillance.

Connexion desserrée

La force de fermeture de la porte est restée enclenchée, constatait mercredi le Service d'enquête (SESE) dans un rapport intermédiaire, après avoir examiné les lieux du drame. L'accident, qui s'est produit au moment du départ du train, concerne un véhicule de type VU IV, des voitures à un étage sans plancher surbaissé.

Une connexion desserrée des interrupteurs à pression de la porte est la cause du maintien de sa force de fermeture alors qu'elle était confrontée à un obstacle. Normalement, un senseur doit désactiver cette force de fermeture dans un tel cas. Le SESE doit préciser le lien exact entre le défaut constaté et l'accident dans son rapport final.

Les CFF s'activent

Mercredi, les CFF disaient élaborer déjà des mesures concrètes selon les recommandations du SESE. Ils affirmaient pouvoir continuer d'exploiter les voitures VU IV impliquées dans le drame en toute sécurité après ces recommandations. Ils assuraient enfin intégrer ces dernières dans leurs propres enquêtes sur les systèmes de fermeture des portes.

Source : ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Un camion militaire chute sur 220 mètres au Susten: deux morts

Publié

le

Vue sur la route qui mène au Susten (archives). (© KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI)

Un camion militaire a fait une chute de 220 mètres samedi après-midi sur la route du Susten dans le canton d'Uri. Les deux occupants ont été éjectés du véhicule et sont décédés sur le lieu de l'accident.

L'accident s'est produit à 15h20 sur la route en direction de Wassen, a indiqué dimanche la police cantonale uranaise. Dans le secteur de "Rässegg", le véhicule a heurté une barrière en aluminium avant de dégringoler sur un terrain en pente raide. Les deux occupants, âgés de 51 et 57 ans, ont succombé peu après à leurs graves blessures.

Le camion était conduit "dans le cadre d'une activité hors service" et plus précisément par une association militaire qui déplaçait les véhicules militaires dans le cadre de ses activités associatives, a indiqué un porte-parole de la police interrogé par Keystone-ATS.

Les occupants pas en service militaire

Selon ce dernier, le camion était un véhicule militaire immatriculé, encore en service et entretenu. Les occupants n'étaient toutefois pas en service militaire. C'est pourquoi c'est le ministère public et non la justice militaire qui est responsable de l'enquête. Le camion n'était pas non plus chargé.

Les deux hommes faisaient partie de la Fédération suisse des sociétés de troupes motorisées (FSSTM), a précisé le porte-parole de l'armée Daniel Reist. Celle-ci est composée d'environ 5500 motocyclistes actifs ou anciens motocyclistes formés de l'armée. L'association organise des entraînements de conduite hors du service et décharge l'armée lors de trajets logistiques, a ajouté le porte-parole.

Enquête en cours

L'accident s'est produit lors d'une telle course d'instruction. Les circonstances de l'accident ne sont pas encore connues et font l'objet d'une enquête de la police cantonale et du ministère public.

La Rega, un Care Team, les pompiers de Wassen, le service de lutte contre les accidents chimiques d'Uri et des collaborateurs de différents offices cantonaux sont également intervenus lors des opérations de sauvetage.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

A Lausanne, un stage d'été pour repérer les jeunes talents

Publié

le

Septante jeunes danseurs avaient participé en début d'année au Prix de Lausanne 2022 (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Le Prix de Lausanne organise du 4 au 9 juillet un stage d'été pour jeunes talents. Les candidats suivront une semaine de cours de danse classique et contemporaine. Quatre d'entre eux pourraient être sélectionnés pour le prochain Prix, qui aura lieu du 29 janvier au 5 février 2023.

Quarante-neuf danseurs, provenant de 13 pays européens, participeront à ce stage, qui est organisé pour la troisième fois. Ils bénéficieront de cours et coaching avec des professeurs de renommée internationale, comme Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta, anciens danseurs étoiles du Ballet de l'Opéra national de Paris.

Le jury du Prix a sélectionné les candidats en mai dernier, sur vidéo. Il a retenu 57 jeunes gens, dont 49 ont validé leur participation, explique un communiqué.

Les danseurs seront répartis en deux catégories, selon leur niveau: 25 concourront dans la catégorie "Présélection européenne", et pourront peut-être décrocher une place pour le prochain concours. Les autres suivront un stage d'été "intense" durant lequel ils recevront un entraînement et des conseils de professionnels leur permettant de se familiariser avec les exigences du Prix de Lausanne.

Le concours international a vu le jour en 1973. Il est destiné aux danseurs âgés de 15 à 18 ans. Après une année délocalisée à Montreux en raison de travaux, le Prix retrouvera le Palais de Beaulieu en 2023 et y fêtera ses 50 ans.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Plus de 1600 personnes trinquent simultanément à Lucerne

Publié

le

Les participants ont formé une chaîne humaine de 700 mètres de long. (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Plus de 1600 personnes présentes à la fête de la ville de Lucerne ont établi samedi un nouveau record mondial en trinquant tous ensemble. Leur lever de coudes synchronisé leur a permis de battre le record détenu par Bangkok.

Au total, 1616 personnes se sont retrouvées pour trinquer, a indiqué la brasserie qui a organisé la fête. Un nombre de 1301 participants auraient suffi pour battre le record du monde établi en 2019 dans la capitale thaïlandaise. Les participants ont commencé à trinquer à 14h30 et ont formé une chaîne humaine de 700 mètres de long.

Le record du monde sera inscrit dans la prochaine édition du Livre des records.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 3 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 2, 8, 14, 28, 33 et 42. Le numéro chance était le 3, le rePLAY le 9 et le Joker le 141337.

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 3 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le FC Lucerne engage le meilleur buteur de la Challenge League

Publié

le

Joaquin Ardaiz: un renfort de choix pour le FC Lucerne. (© KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

Le FC Lucerne a réussi un joli coup sur le marché des transferts. Il annonce l'engagement du meilleur buteur de la Challenge League, l'Urugayen Joaquin Ardaiz.

Agé de 23 ans, le joueur du FC Schaffhouse s'est engagé pour trois saisons au FC Lucerne. Il retrouve ainsi la Super League après une première expérience bien mitigée à Lugano.

Joaquin Ardaiz a inscrit 20 buts lors de l'exercice 2021/2022 pour permettre au FC Schaffhouse de disputer le barrage de promotion/relégation contre le... FC Lucerne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture