Rejoignez-nous

Actualité

La Suisse commence ses travaux au Conseil de sécurité de l'ONU

Publié

,

le

L'ambassadrice suisse auprès des Nations unies Pascale Baeriswyl tient le drapeau helvétique installé mardi à 18h (heure suisse) pour marquer la prise de fonction de la Confédération au sein du Conseil de sécurité. (© KEYSTONE/EPA/JUSTIN LANE)

Le drapeau suisse a été installé mardi au siège des Nations unies à New York pour marquer l'entrée de la Confédération, pour deux ans, au Conseil de sécurité de l'organisation. Il s'agit d'une première historique pour la Confédération.

Le drapeau helvétique a été installé à 18h (heure suisse) aux côtés de ceux de l'Equateur, de Malte, du Mozambique et du Japon, eux aussi nouvellement entrés en fonctions pour deux ans comme membres non permanents du Conseil de sécurité, en plus des cinq puissances permanentes (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie et Chine) et des cinq autres pays non permanents entrés en 2022.

"Nous avons besoin du soutien des jeunes et des femmes pour assurer une paix durable (dans le monde)", a déclaré l'ambassadrice suisse à l'ONU, Pascale Baeriswyl, lors de la cérémonie officielle au siège de l'organisation à New York. "Nous oeuvrerons dans un esprit de responsabilité partagée, avec une profonde humilité."

La Suisse exercera la présidence tournante du Conseil en mai 2023 et octobre 2024. Elle entend faire valoir sa forte et longue tradition en matière démocratique et de respect du droit des peuples pour "bâtir des ponts" entre les pays.

La Confédération exercera la présidence tournante du Conseil en mai 2023 et octobre 2024.

Ignorance, pauvreté, faim

Au-delà des conflits, Pascale Baeriswyl a souligné que les "vrais ennemis" que doit combattre l'ONU sont la faim, l'ignorance, la pauvreté, la superstition, notamment.

"Dans la situation tendue que traverse le monde actuellement, cette entrée au Conseil de sécurité représente une chance pour la Suisse de pouvoir apporter sa contribution en faveur de la paix et de la sécurité", a indiqué mardi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) dans un communiqué.

La première journée de travail, en ce début janvier, devait être consacrée à définir le programme au menu des membres pour le mois.

Le Conseil fédéral avait défini précédemment quatre axes de travail pour la Suisse: la paix durable, la sécurité climatique, le renforcement de l'efficacité du Conseil et la protection des populations civiles. Mais elle entend, plus largement, "s'engager activement" sur tous les thèmes figurant à l'agenda du Conseil.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Sport

Le SLO quitte la Super League sur une victoire

Publié

le

La joie des joueurs du SLO, qui quittent la Super League sur une victoire (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Stade Lausanne-Ouchy quitte la Super League sur une note positive. La troupe de Ricardio Dionisio est allée s'imposer 2-1 mardi à Lucerne dans la dernière journée de la poule contre la relégation.

Le SLO, qui couchait sur deux défaites, a fait la différence en moins de deux minutes face à de pâles Lucernois. Un doublé d'Elies Mahmoud aux 14e et 15e minutes lui a permis de décrocher au final son septième succès de la saison, en 38 parties disputées. Lucerne n'a réduit la marque qu'à la 88e, sur un penalty.

Les deux autres équipes vaudoises ont conclu leur saison en obtenant un point. Yverdon, qui se déplaçait à Bâle (0-0), devance donc de deux points Lausanne-Sport, qui accueillait Grasshopper (0-0), au terme de ce championnat. A noter que le portier d'YS Paul Bernardoni a stoppé un penalty de Thierno Barry dès la 8e minute.

Tout était dit avant cette ultime journée du "Relegation Group", le SLO étant condamné depuis une semaine à retrouver la Challenge League une année après l'avoir quittée. Le barragiste GC devra pour sa part sauver sa peau face à Thoune, 2e de Challenge League derrière Sion, les 26 et 31 mai.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Personne ne devine la bonne combinaison de l’Euro Millions

Publié

le

Lors du prochain tirage vendredi, 38 millions de francs seront en jeu. (photo prétexte) (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions mardi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 11, 13, 14, 34 et 48 et les étoiles 7 et 9.

Lors du prochain tirage vendredi, 38 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande. Cette loterie transnationale est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse et le Liechtenstein.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Cobolli-Shevchenko en quart de finale à Genève

Publié

le

Flavio Cobolli a sorti Ben Shelton au 2e tour à Genève (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Sorti d'entrée l'an dernier, Ben Shelton (ATP 15) n'a pas fait mieux pour sa deuxième participation au Geneva Open.

Le gaucher américain, qui était exempté de 1er tour en sa qualité de tête de série no 4 du tableau, s'est incliné dès les 8es de finale mardi soir au Parc des Eaux-Vives.

Ben Shelton, qui a cueilli début avril à Houston son premier titre sur terre battue, a été battu 4-6 7-6 (7/1) 6-2 par l'Italien Flavio Cobolli (ATP 56). Le demi-finaliste du dernier US Open avait pourtant le match en main, lui qui menait 6-4 4-2. Mais il a connu une baisse de régime fatale au moment de conclure.

Flavio Cobolli, qui avait atteint les 16es de finale de l'Open d'Australie en janvier, se frottera jeudi en quart de finale au Kazakh Alexander Shevchenko (ATP 61). Celui-ci a bénéficié d'un jour de repos inattendu mardi, le Finlandais Emil Ruusuvuori (ATP 66) déclarant forfait avant leur 2e tour.

Têtes de série no 2 et 3 du tableau, Casper Ruud (ATP 2) et Taylor Fritz (ATP 7) entreront quant à eux en lice mercredi, comme Novak Djokovic. Le Norvégien, sacré en 2021 et en 2022 à Genève, se frottera à Sebastian Ofner (ATP 45) aux alentours de 15h30. L'Américain affrontera lui Alex Michelsen (ATP 65) vers 13h30.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Novak Djokovic: "C'est l'un des plus beaux clubs du monde"

Publié

le

Novak Djokovic a répondu aux médias en français mardi à Genève (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Novak Djokovic est l'attraction de la semaine au Geneva Open. A la veille de son entrée en lice face à Yannick Hanfmann (ATP 85), le no 1 mondial a répondu aux questions des médias, en français.

Le numéro 1 mondial est notamment revenu sur les raisons de sa venue à Genève.

Novak Djokovic

 

En plus du lieu, c'est l'accueil, digne une rockstar, au pays de Roger Federer - "et de Stan Wawrinka", n'a-t-il pas manqué de préciser - qui a touché le Serbe. Lui qui était déjà venu il y a longtemps à Genève

Novak Djokovic

 

"C'est l'un des plus beaux clubs du monde, le parc est magnifique et la vue sur le lac est incroyable", a ajouté le Serbe. "C'est un super environnement pour jouer au tennis." Pour l'aspect purement sportif, Novak Djokovic ne se cache pas. Il veut retrouver la confiance après un début de saison en deçà de ses standards.

Novak Djokovic

Il affirme s'être remis de sa mésaventure romaine, où il avait été éliminé en 16e de finale deux jours après avoir reçu une gourde en métal sur la tête. "Je me sens bien physiquement. Il n'y a pas meilleur entraînement pour moi que de jouer des matches en ce moment", a-t-il dit.

Avant de se présenter aux médias, le "Djoker" a partagé un entraînement avec Casper Ruud devant un bon nombre de curieux plus intéressés par cette exhibition que par les deux autres matches qui se tenaient au même moment. "Franchement, c'est une très belle sensation de voir tout ce soutien ici. J'espère voir beaucoup de monde et des jeunes. Je veux donner envie aux enfants de prendre une raquette et de continuer à faire grandir ce sport", a-t-il ajouté.

Avec ATS

Continuer la lecture

Politique

Une commission parlementaire critique la CEDH

Publié

le

Une commission parlementaire a critiqué mardi l'arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme sur le climat (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Conseil fédéral doit expliquer aux autres Etats que la Suisse en fait déjà assez en matière climatique, estime une commission du Conseil des Etats. Elle se dit "préoccupée" par le récent arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH).

La commission des affaires juridiques du Conseil des Etats proposera à son plénum d'adopter une déclaration en ce sens durant la session d'été. Elle a pris sa décision par 10 voix contre 3, a précisé mardi devant les médias son président, Daniel Jositsch (PS/ZH).

Ce n'est pas le rôle d'un tribunal de développer des nouveaux droits humains. La commission se range toutefois toujours derrière les objectifs climatiques, a dit M. Jositsch. Le Conseil fédéral doit expliquer à ses partenaires étrangers que la Suisse s'engage déjà pour ces objectifs.

Dans une affaire portée par l'association des Aînées pour le climat, l'arrêt de la CEDH du 9 avril dernier condamnant la Suisse pour inaction climatique est définitif et fait jurisprudence. Berne a l'obligation de le respecter.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture