Rejoignez-nous

Actualité

3,1 milliards d'excédent pour la Confédération

Publié

,

le

La Confédération a achevé l'année 2019 avec beaucoup plus d'argent dans les caisses que prévu (archives). (©KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI)

L'exercice comptable 2019 de la Confédération se solde finalement par un excédent ordinaire de 3,1 milliards de francs, a annoncé mercredi le Conseil fédéral. Le budget prévoyait seulement 1,2 milliard. Le gouvernement s'est montré une fois de plus trop pessimiste.

L'embellie est due pour moitié à une progression des recettes et pour moitié à un recul des dépenses. Les recettes supplémentaires proviennent avant tout de l’impôt anticipé (+1,3 milliard) et de l’impôt fédéral direct sur le bénéfice des entreprises (+500 millions). Le produit de la TVA est en revanche resté de 900 millions inférieur aux attentes.

Les dépenses ont diminué de 900 millions, par rapport au budget, ce qui correspond à la moyenne des dernières années. Les sommes consacrées à la prévoyance sociale et à la sécurité, en particulier, ont été moins élevées que prévu, de respectivement 600 et 300 millions.

L'argent dévolu à la migration a fléchi en raison de la baisse du nombre des demandes d’asile. Les dépenses d'armement ont aussi reculé. Seules les dépenses liées à la fiscalité ont augmenté de 300 millions car l’augmentation des recettes de la Confédération entraîne la hausse des parts qui reviennent aux cantons.

Au final, les recettes se montent à 74,5 milliards (73,6 milliards au budget). Les dépenses s'inscrivent à 71,4 milliards (72,3 milliards).

Les recettes extraordinaires se sont montées à 541 millions. Elles découlent de la vente aux enchères de licences de téléphonie mobile 5G (376 millions), d'amendes prononcées par la Commission de la concurrence (139 millions) et de la liquidation concordataire de Swissair (25 millions). Si l’on prend en considération ces recettes extraordinaires, l’excédent au compte 2019 atteint 3,6 milliards.

Situation stable

Le Conseil fédéral a par ailleurs défini le cadre financier du prochain budget. Les perspectives budgétaires pour les années 2021 à 2023 apparaissent stables.

Un excédent structurel de 1,1 milliard est attendu pour l’exercice 2021. Le Parlement ayant renvoyé au Conseil fédéral son projet pour éliminer la pénalisation fiscale des couples mariés, il n'est plus pris en compte dans la planification de l'exercice 2023.

La planification financière ne prend pas en considération les éventuelles charges ne bénéficiant pas encore du niveau de planification requis. Celles-ci se chiffrent à environ 1,5 milliard net pour 2022 et 2023, ce qui excède nettement la marge budgétaire disponible.

Le gouvernement pense à l’augmentation de la déduction des primes maladie, la réforme de l’imposition de la propriété du logement, la suppression des droits de timbre. Mais aussi à des réformes prévues par l’OCDE en matière d’imposition des entreprises internationales, dont les répercussions ne sont pas encore clairement définies.

Le budget sera en revanche allégé en 2020 et 2021 grâce aux bénéfices supplémentaires distribués par la Banque nationale suisse. Ces recettes ne pouvant compenser qu’en partie les éventuels surcroîts de charges, le Conseil fédéral entend préserver autant que possible la marge de manoeuvre budgétaire existante.

Toujours pessimiste

Le gouvernement peint régulièrement le diable sur la muraille en matière de budget. Depuis 2007, seul l'exercice 2014 a clos sur un résultat légèrement inférieur aux prévisions budgétaires. L'an dernier, la Confédération a dégagé un excédent ordinaire de 2,9 milliards au lieu des 300 millions budgétés. En 2017, le trou prévu de 250 millions s'est transformé en excédent de 2,8 milliards.

Pour 2019, les extrapolations réalisées au cours de l'année prévoyaient déjà une meilleure situation que prévu. Mais le résultat final dépasse de 500 millions la prévision dévoilée en octobre. Il doit être avalisé par le Contrôle des finances.

Source: ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

L'Inde commence à voter avec le nationaliste Modi pour favori

Publié

le

Les 968 millions d'électeurs indiens sont appelés à élire les 543 membres de la chambre basse du Parlement. (© KEYSTONE/AP/Altaf Qadri)

L'Inde a commencé à voter vendredi dans le cadre d'élections générales que le premier ministre nationaliste hindou Narendra Modi semble presque assuré d'emporter. Le scrutin se déroule jusqu'au 1er juin, avec plus d'un million de bureaux de vote à travers le pays.

Une longue file d'attente s'est formée devant un bureau de vote dès l'ouverture à Haridwar, important lieu de pèlerinage hindou sur les rives du Gange et l'une des premières villes à voter dans le cadre de ces élections.

M. Modi a aussitôt exhorté les électeurs de la première phase du scrutin, qui en compte sept, à "exercer leur droit de vote en nombre record", en particulier les jeunes et ceux qui votent pour la première fois. "Chaque vote compte et chaque voix est importante", a-t-il ajouté sur le réseau social X (ex-Twitter).

Le Congrès, principal parti d'opposition en Inde, a lui rappelé aux électeurs que leur "vote peut mettre fin à l'inflation, au chômage, à la haine et à l'injustice".

Au total, 968 millions d'Indiens sont appelés à élire les 543 membres de la chambre basse.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Fortes explosions près d'une base en Iran

Publié

le

Israël a menacé à plusieurs reprises de répliquer à l'attaque de l'Iran lancée le week-end dernier (archives). (© KEYSTONE/EPA/ATEF SAFADI)

Trois explosions ont été rapportées tôt vendredi près d'une base militaire dans le centre de l'Iran. Citant un haut responsable américain, ABC News a évoqué une attaque israélienne en représailles aux tirs de drones et de missiles contre Israël le week-end dernier.

Plusieurs drones ont été "abattus avec succès" par la défense aérienne iranienne tôt vendredi, mais il n'y a pas d'informations concernant une possible attaque menée à l'aide de missiles "jusqu'à présent", a déclaré le porte-parole de l'agence iranienne de l'espace.

"A cette heure, il n'y a pas eu d'attaque aérienne en dehors d'Ispahan et dans d'autres régions du pays", a-t-il ajouté dans un message posté sur le réseau social X (ex-Twitter), après des informations d'une télévision américaine faisant état d'une attaque d'Israël contre l'Iran.

"Plusieurs micro-véhicules aériens ont été abattus avec succès par la défense aérienne du pays. Il n'y a jusqu'à présent aucune documentation d'une attaque de missile", a-t-il précisé.

L'agence Fars a rapporté que trois explosions avaient été entendues tôt dimanche près de la base aérienne Shekari de l'armée iranienne dans le nord-ouest de la ville d'Ispahan (centre). Elle a précisé que les vitres de plusieurs bâtiments administratifs de la base avaient été brisées.

Les vols commerciaux ont été suspendus à partir et à destination de plusieurs aéroports, selon l'agence Mehr, qui cite des autorités aéroportuaires. Les deux aéroports de la capitale Téhéran ont été fermés au moins jusqu'au milieu de la matinée.

L'armée israélienne a indiqué ne pas avoir de commentaire "pour le moment". Israël a promis de répondre à l'attaque lancée par Téhéran contre Israël le week-end dernier décidée par Téhéran après à une frappe meurtrière imputée à Israël contre le consulat iranien à Damas.

L'armée israélienne a aussi annoncé vendredi matin que des sirènes d'alerte avaient été activées dans le nord d'Israël.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Le Pérou convertit la cocaïne saisie en blocs de béton

Publié

le

Le Pérou a incinéré plus de 50 tonnes de drogue en 2023 (cliché symbolique/Keystone archives). (© KEYSTONE/EPA/M. PRUCKNER / SPK SCHWECHAT)

La cocaïne saisie au Pérou va être encapsulée dans des blocs de béton, qui seront ensuite placés dans des décharges, a annoncé jeudi le ministère péruvien de l'intérieur. Ce procédé vise à réduire l'impact environnemental de l'incinération.

Le ministère précise dans un communiqué que cette méthode innovante "consiste à mélanger de la cocaïne avec du ciment, du sel et des accélérateurs chimiques, entre autres matériaux, pour former des blocs de béton solides qui rendent impossible l'extraction de la substance" prohibée.

"Cette encapsulation est non seulement irréversible et moins polluante, mais également plus efficace, permettant d'éliminer environ 60 tonnes en 40 heures maximum, alors qu'il faut aujourd'hui environ 80 jours" avec l'incinération, ajoute le communiqué.

Selon les autorités, le Pérou sera le deuxième pays de la région, après l'Equateur, à mettre en oeuvre cette technique, avec le soutien du Bureau of International Narcotics (INL) américain.

Le ministère péruvien de l'intérieur a incinéré plus de 50 tonnes de drogue en 2023. Le Pérou est l'un des plus grands producteurs de feuilles de coca et de cocaïne au monde, après la Colombie.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Hockey

Damien Riat: "Un incroyable travail d'équipe"

Publié

le

Damien Riat a inscrit le 3-2 décisif pour Lausanne (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Buteur pour son troisième match d'affilée, Damien Riat retrouve son flair au meilleur des moments. Mais le numéro 9 du LHC refuse les louanges.

"C'est vraiment l'équipe qui a fait la différence ce soir." Auteur du 3-2 décisif, Damien Riat ne tire pas la couverture à lui. Mais il accepte de raconter son but: "On est calme, on reste dans le milieu. On récupère le puck et je vois les Zurichois à la traîne. Robin (réd: Kovacs) fait un travail magnifique et me met un puck parfait sur la palette."

Le LHC s'est finalement imposé 4-2 et a infligé à Zurich sa première défaite des play-off. Les Vaudois ont aussi su battre Simon Hrubec à quatre reprises, un bel exploit au vu des séries réalisées par le gardien tchèque. "Il est gros dans le but, il prend beaucoup de place, analyse Damien Riat. Le truc c'est d'essayer de le faire bouger de gauche à droite, on l'a vu à la vidéo."

Au-delà de l'observation du gardien adverse, on a le sentiment que les Vaudois ont bien appris de leur défaite mardi. "Le premier match, on se regardait beaucoup entre les deux équipes, raconte le Genevois. Mais on a beaucoup analysé pour gommer nos erreurs. On sait qu'ils ont des joueurs techniques. Mais si on les contient, ils peuvent perdre des pucks et on ne leur a pas laissé grand-chose à l'intérieur."

Profiter des moments forts

Et les joueurs de Geoff Ward ont presque joué 60 minutes. "On en a joué 55, précise Riat. Parce que lors des cinq premières, ils sont venus forts."

Mais les Lions lausannois ont su marquer sur des moments forts et profiter du momentum en laissant peu de place à leurs adversaires en zone défensive. "On reste calme, on joue notre jeu et on saisit les opportunités quand elles se présentent", note encore l'ailier du LHC.

Le but va être maintenant de répéter l'opération samedi pour l'acte III après deux matches de très bonne facture. "Il n'y a pas de secret, on doit récupérer des pucks, bloquer des tirs et faire payer les petites erreurs", conclut-il.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Leverkusen en demi-finale de l'Europa League

Publié

le

La joie des joueurs de Leverkusen, qui joueront les demi-finales de l'Europa League (© KEYSTONE/AP/Kin Cheung)

Le Bayer Leverkusen est toujours invaincu en cette saison 2023/24.

Granit Xhaka et ses équipiers se sont qualifiés pour les demi-finales de l'Europa League en obtenant le nul 1-1 sur la pelouse de West Ham, après avoir gagné 2-0 à l'aller.

Sacré pour la première fois de son histoire en Bundesliga quatre jours plus tôt, Leverkusen en est donc désormais à 44 matches consécutifs sans défaite (38 succès, 6 nuls). Les hommes du coach Xabi Alonso ont pourtant concédé très vite l'ouverture du score jeudi à Londres, Antonio marquant dès la 13e minute.

Mais Leverkusen a ensuite parfaitement tenu le choc, assurant sa qualification grâce à une réussite de Frimpong à la 89e minute. Le Bayer est donc toujours en course pour un fabuleux triplé, lui qui affrontera le pensionnaire de 2e Bundesliga Kaiserslautern en finale de la Coupe d'Allemagne le 25 mai.

Son adversaire en demi-finale de l'Europa League sera l'AS Rome, solide vainqueur du derby italien face à l'AC Milan. La Rome, qui l'avait emporté 1-0 à l'aller en Lombardie, s'est imposée 2-1 jeudi soir dans la Ville éternelle. Noah Okafor est entré en jeu à la 69e du côté milanais, alors que le score était de 2-0.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture