Rejoignez-nous

Actualité

« Je ne considère pas Esther Alder coupable, si ce n’est peut être de légèreté »

Publié

,

le

Nicolas Walder, président des Verts genevois

La gestion des notes de frais des conseillers administratifs. Tel est le menu de la séance plénière du Conseil municipal de la Ville de Genève. Une séance qui se tient à l’organisation météorologique mondiale et qui s’annonce orageuse. Parmi les magistrats décriés, le PDC Guillaume Barazzone arrive en tête mais, la Verte Esther Alder a aussi essuyé des critiques. Notamment en raison de ses notes de taxis. Des sommes beaucoup plus élevées que ses collègues.

Marie Prieur

Avec 3000 francs en 2017, Esther Alder arrive en deuxième position des plus dépensiers en frais de taxis. Guillaume Barazzone dépasse lui les 3900 francs. Mais, si on jette un œil aux années précédentes, on constate qu’Esther Alder remporte la palme. En 2015, ses frais de taxis ont atteint des sommets: soit 7600 fran cs. Dans son audit portant sur 2017, la cour des comptes a relevé que certaines courses concerne des déplacements en pleine journée entre le domicile d’Esther Alder et son bureau. Pour la cour des comptes, on est plus, je cite, dans le “confort personnel” que dans le bon usage des deniers publics.

D’autant que la conseillère administrative verte bénéficie d’un abonnement TPG, d’un abonnement demi tarif CFF et d’une place de parking. Et que, comme les 4 autres magistrats, elle peut solliciter l’un des chauffeurs avec voitures à disposition du Conseil administratif. De quoi susciter la grogne populaire.

Lors de la conférence de presse de l’exécutif de la Ville de Genève, Sandrine Salerno était venue au secours d’Esther Alder rappelant qu’elle doit concilier sa charge d’élue et sa vie de famille. Mais aussi, qu’en tant que conseillère administrative, Esther Alder doit parfois, dans la même journée être à un bout puis à l’autre de la Ville. En tenue de représentation. Difficile dans ce cas d’opter pour le vélo.

Qu’en disent les Verts? Ceux que nous avons contacté sont plutôt compréhensifs. L’un d’eux souligne que: “Ce n’est pas parce qu’on est écolo qu’on doit tout le temps être à pied. La voiture est parfois indispensable!” Un autre élu ajoute: “Esther Alder se déplace comme elle peut! Et d’ailleurs, le taxi est moins cher que la voiture avec chauffeur.”

Le comité directeur des Verts s’est réuni lundi soir et a évoqué le sujet. Nicolas Walder, le président des Verts genevois était l’invité du journal de midi: 

Nicolas Walder Président des Verts genevois

@marie_prieur

Actualité

Un aventurier à vélo passe par Genève

Publié

le

Parcourir six déserts sur six continents en six mois, le tout à vélo. C’est l’objectif que s’est fixé Stéven Le Hyaric, un ancien cycliste Elite devenu aventurier de l’extrême. 

« 666 ». C’est le nom que porte ce projet imaginé par Stéven Le Hyaric. L’objectif: traverser six déserts sur les six continents en six mois, pour montrer à quoi pourrait ressembler le monde de demain en raison du réchauffement climatique.

Pour venir à Genève, Stéven Le Hyaric a parcouru presque 500 km en 22h depuis Paris. Il n’a dormi que quelque minutes, pourtant, il ne s’agissait là que d’un « exercice ».

Stéven Le Hyaric  Aventurier

« Projet 666 »

Car le grand objectif du cycliste, c’est bien son périple à travers les déserts. Pour cela, Stéven Le Hyaric attend que le financement de son projet soit terminé. Il a prévu de commencer par le désert d’Atacama, au Chili, connu pour être une des région les plus sèches du monde. Si le nom du projet – 666 – fait appel à un imaginaire satanique, ici il n’est n’est rien. Mais le sportif, qui constate les effets du réchauffement climatique au fil de ses voyages, estime que cela permet de faire un lien avec ses inquiétudes.

Stéven Le Hyaric  Aventurier

Aventurier 

Cela fait plusieurs années que Stéven Le Hyaric réalise des exploits. Il a parcouru 150’000 km en petite reine, en France mais aussi dans l’Himalaya. L’aventurier a également réalisé un Paris-Dakar (5600 km) – toujours à vélo – en 20 jours seulement.

Stéven Le Hyaric  Aventurier

Mais comment se prépare-t-on pour ce type d’exercice? A entendre Stéven Le Hyaric, il s’agit surtout de travail. Mais également de passion.

Stéven Le Hyaric  Aventurier

Philosophie 

En tant qu’aventurier, et ancien sportif de haut niveau, Stéven Le Hyaric a connu des moments difficiles. Il s’est souvent remis en question et a été confronté à de nombreux doutes. Mais pour lui, ces voyages sont un véritable mode de vie. Il affirme que lorsqu’on a des rêves: « il faut y aller ».

Stéven Le Hyaric  Aventurier

De la philosophie, il en faut également lorsque l’on pédale, seul sur son vélo, en plein désert.

Stéven Le Hyaric  Aventurier

Stéven Le Hyaric a été invité à Genève pour donner une conférence par le Cercle des dirigeants d’entreprise, qui propose à ses membres des rencontres avec des personnalités au parcours « hors normes ». Plus d’informations sur le site internet de Stéven Le Hyaric.

 

 

Continuer la lecture

Actualité

Le GTE se mobilise contre la préférence cantonale genevoise

Publié

le

Le Groupement Transfrontalier Européen (GTE)  se mobilise contre la charte signée entre les associations faitières des employeurs à Genève et l’Office cantonal de l’Emploi (OCE). Il juge cette charte populiste, xénophobe et contraire aux accords de libre circulation entre la Suisse et l’Union Européenne.

« La préférence cantonale genevoise dans les entreprises privées est discriminatoire ». C’est le message adressé à la presse ce lundi par le Groupement Transfrontalier Européen. Pour l’entité, la coupe est pleine. Il réagit à la signature jeudi dernier d’une convention entre les associations faitières des employeurs à Genève et l’office cantonal de l’emploi. Cette charte est censée instaurer la préférence cantonale dans les entreprises privées sur une base volontaire.

Le GTE estime que cette convention contribue à générer des tensions autour des frontaliers alors que leurs conditions de travail se détériorent petit à petit. Les détails de Michel Charrat, président du Groupement Transfrontalier Européen.

Michel Charrat Président du Groupement Transfrontalier Européen

 

La cohésion sociale en danger

L’apparition de cette convention alors qu’il existe déjà une forte tension autour des frontaliers n’aide pas à apaiser cette situation délétère. Pour Michel Charrat, à terme cela pourrait mettre en péril la cohésion sociale de la région.

Michel Charrat Président du Groupement Transfrontalier Européen

Le GTE ne comprends pas comment dans un tel contexte des employeurs dits responsables peuvent accentuer ce climat tendu. Surtout qu’une pénurie de main d’oeuvre est annoncée dans les années à venir liée aux départs en retraite des baby-boomers.

Quid des accords bilatéraux?

Selon le GTE, cette charte en plus d’aller à l’encontre des accords bilatéraux signés ente la Suisse et l’Union Européenne, tombe mal puisque dans 3 mois le peuple suisse devra se prononcer sur les accords bilatéraux. Une chronologie qui inquiète Michel Charrat.

Michel Charrat Président du Groupement Transfrontalier Européen

Pour le Groupement Transfrontalier Européen, le position de la Fédération des Entreprises Romandes (FER) qui a signé l’accord ne suit aucune logique. Si la convention bafoue les accords bilatéraux, la FER ne cesse de mettre en avant les bienfaits de la libre circulation des personnes et des travailleurs.

Plaider sa cause devant l’UE

Le Groupement Transfrontalier Européen déplore également qu’aucun élu genevois n’ait pris la parole pour s’opposer à cette démarche. Il va prendre contact au plus vite avec les représentants de l’UE, de la Confédération et de l’Etat français. Sa volonté est de faire remonter à la Commission Européenne les difficultés rencontrées et lui demander d’être intransigeante avec les autorités helvétiques.

Aujourd’hui, 123’650 travailleurs frontaliers travaillent dans une entreprise du Canton de Genève. Parmi eux, 87’000 frontaliers ont un permis G (autorisations de travail pour les frontaliers).

Continuer la lecture

Actualité

Lancy s’agrandit: le défi du lien intergénérationnel

Publié

le

Le quartier de l'Adret à Pont-Rouge

A Genève, les élections municipales approchent à grands pas. Le 15 mars les Genevois vont élire les Conseils municipaux et administratifs des 45 communes du Canton. Nous nous penchons  sur la Ville de Lancy, une commune en pleine mutation. Un défi de taille pour le bien-vivre ensemble et les liens intergénérationnels.

A Lancy de nombreux quartiers d’habitation sortent de terre au Petit comme au Grand-Lancy. L’Adret à Pont-Rouge, Surville le long de la route de Chancy, aux Semailles vers les Palettes ou encore le projet de Chapelle-Gui au-dessus de la gare de Bachet-de-Pesay.

Autant de nouveaux quartiers qui vont faire bondir le nombre d’habitants.

En 2030, la population devrait passer à 40’000 âmes, contre 33’000 actuellement, un enjeu de taille pour les futurs élus. École, crèches, espaces verts et autres infrastructures, autant de coûts auxquels la Commune va devoir faire face. 82 candidats sont en lice pour les 37 sièges du Conseil municipal. Six candidats dont deux femmes et le sortant Damien Bonfanti se présentent au Conseil administratif.

Comment conserver la convivialité et le bien-vivre ensemble dans une commune qui s’agrandit ?

Nous nous sommes adressées à l’association VIVA, qui veut dire valoriser et intégrer pour vieillir autrement. Elle s’occupe du bien-être des personnes âgées qui risquent d’être affectés par ces changements. Anne-Claude Juillerat Van der Linden est la présidente de Viva. Pour elle, il faut miser sur la vie au sein des quartiers.

Anne-Claude Juillerat Van der Linden Présidente de l'association VIVA

VIVA organise de nombreux projets intergénérationnels de manière régulière avec les écoles, sur cinq à six séances. Les aînés ont pu ainsi jardiner avec les élèves, faire du rap ou encore lire avec eux. Des activités qui contribuent à changer la perception de l’autre.

Anne-Claude Juillerat Van der Linden Présidente de l'association VIVA

Activités de mémoire

De nombreuses activités ont été organisée avec d’autres associations comme avec Lancy d’Autrefois qui s’occupe de collecter toutes les traces du passé de Lancy

Anne-Claude Juillerat Van der Linden Présidente de l'association VIVA

Multiplier les contacts entre les générations serait bénéfique pour tous selon les dernières études sur le vieillissement. Anne-Claude Juillerat Van der Linden est aussi neuropsychologue et enseigne à l’Université de Genève.

Anne-Claude Juillerat Van der Linden Présidente de l'association VIVA

L’association VIVA reçoit une subvention annuelle de la Ville de Lancy. Elle compte plus de 70 membres.

 

Continuer la lecture

Genève

Des bourgeons en vue à la Treille mais…

Publié

le

Source: PV

…ce n’est pas le printemps nous précise le sautier de la République, il faudra patienter probablement jusqu’au 10 mars. Comme le veut la coutume, c’est la première feuille qui annoncera officiellement l’arrivée du printemps. Cependant avec une température de 18,5 degrés, un air de printemps flottait cet après-midi à Genève. Les premiers bourgeons apparaissent presque sur la promenade de la Treille. 

Il est bientôt là le premier bourgeon ! Et il est plutôt précoce au vu des chiffres du site officiel du marronnier. Car la dernière éclosion précoce des bourgeons annoncant le printemps date du 7 février 2002.

Le marronnier historique

L’histoire des marronniers 

Ces marronniers historiques apparurent sur la Treille au XVIII ème siècle. Ils ont été quatre à se succéder et depuis 1818, il est coutume pour le sautier de la République, secrétaire du Grand Conseil genevois, d’observer l’éclosion du premier bourgeon. Celui qui annonce l’arrivée du printemps. Ces observations font partie des traditions vivantes de la Suisse et forment la plus ancienne série de mesures phénologiques du pays.

La promenade de la Treille

L’avènement du printemps

Les dates d’éclosion du premier bourgeon du marronnier officiel différent d’années en années. Depuis une vingtaine d’années, l’éclosion de ce fameux bourgeon survient de plus en plus tôt avec deux records enregistrés en 2002 puis 2003. Selon l’agence MétéoSuisse, le réchauffement climatique a un réel impact dans cette floraison hâtive, tout comme d’autres facteurs liés à l’environnement urbain qui sont la cause d’une augmentation de la température dans la ville.

Le marronnier de la Treille et ses premiers bourgeons

Continuer la lecture

Course à pied

Marathon : Maude Mathys tout près des Jeux de Tokyo

Publié

le

Maude Mathys est passé tout près des minima pour une qualification olympique sur le marathon (© KEYSTONE/Peter Klaunzer/archives)

Maude Mathys rate les minima d’une minute à Seville, mais elle garde toutes ses chances de figurer dans le top 56 mondial. Une place synonyme de qualification pour le marathon des Jeux Olympiques de Tokyo cet été.

Maude Mathys n’est pas passée loin d’une qualification directe pour le marathon des Jeux Olympiques de Tokyo dimanche à Séville. Elle reste toutefois bien placée pour être du voyage au Japon. La Vaudoise a atteint son objectif : elle est passée tout près des minima pour se qualifier directement pour les Olympiades au Pays du Soleil Levant. Quatorzième de l’épreuve chez les dames, la Chablaisienne a été créditée d’une excellente performance chronométrique: 2h30’41 ! Si elle reste en deçà des minima olympiques (2h29’30), elle a néanmoins amélioré son record personnel établi il y a deux ans à Zurich. Trois fois championne d’Europe de course de montagne, elle reste donc bien placée pour être tout de même retenue pour les Jeux nippons. Son temps devrait en effet lui permettre de figurer à l’une des cinquante-six premières places du classement mondial. Au terme de cette course, Maude Mathys pouvait donc avoir le sentiment du devoir accompli, même si tout n’a pas été facile. Julien Trachsel l’a rencontrée.

Maude Mathys Championne d'Europe de course de montagne

 

Pas d’autre marathon

Si la coureuse d’Ollon a manqué les minima pour un peu plus d’une minute, la Vaudoise garde toutes ses chances de figurer dans le « top-56 » mondial. A-t-elle donc gagné son pari, à savoir courir un seul marathon en vue des Jeux ?

Maude Mathys Championne d'Europe de course de montagne

 

Maude Mathys saura le 2 juin si sa performance de dimanche à Séville est suffisante pour être retenue pour le marathon des Jeux Olympiques d’été à Tokyo.

Continuer la lecture