Rejoignez-nous

Actualité

Incendie du tunnel du Mont-Blanc: « Il fallait au moins que leur mort serve à quelque chose »

Publié

,

le

Du 24 au 26 mars 1999, il y a vingt ans, un incendie embrasait le tunnel du Mont-Blanc durant plus de cinquante heures. 39 personnes trouvaient la mort dans l’ouvrage franco-italien. Dimanche, leurs familles se réunissent à Chamonix pour une journée de commémoration. Parmi eux, Patricia. Cette Genevoise a perdu son frère Giuseppe dans la catastrophe. Vingt ans plus tard, c’est avec émotion qu’elle témoigne de la nécessité de commémorer ce triste événement notamment pour que la société qui gère l’ouvrage, ATMB, reste vigilante. Patricia:

Patricia La soeur de Giuseppe

Suite à la catastrophe, une association s’est constituée pour défendre les intérêts des familles des victimes. Patricia revient sur l’importance de cette « famille élargie »:

Patricia La soeur de Giuseppe

Le travail de l’association a d’abord constitué à exiger que toute la lumière soit faite sur les circonstances du drame, notamment lors du procès. Les explications de Patricia:

Patricia La soeur de Giuseppe

Suite à la catastrophe, la sécurité du tunnel du Mont-Blanc et des autres tunnels en Europe a été renforcée. Une démarche essentielle selon Patricia:

Patricia La soeur de Giuseppe

Pour la société de gestion du tunnel du Mont-Blanc, il s’agissait de « tirer les enseignements » de ce drame pour améliorer le dispositif. Comme l’explique le directeur actuel du tunnel, Gilles Rakoczy:

Gilles Rakoczy Directeur du tunnel

La prise de conscience a dépassé le cas du tunnel franco-italien. D’autant plus que le 24 octobre 2001, le tunnel du Gothard était, à son tour, la proie des flammes. Un incendie qui a coûté la vie à onze personnes. Depuis, les normes ont été revues à l’échelle européenne en partant du rapport franco-italien. Comme l’indique Gilles Rakoczy:

Gilles Rakoczy Directeur du tunnel

Au tunnel du Mont-Blanc, un important dispositif a été mis en place, notamment une gestion technique centralisée. Plus de détails avec le directeur du tunnel:

Gilles Rakoczy Directeur du tunnel

Pas moins de 36000 informations sont collectées dans le tunnel et remontent jusqu’à la salle de contrôle. Des scénarios sont ensuite proposés à l’opérateur. En 2016, le système est passé au tout numérique. Gilles Rakoczy décrypte cette amélioration majeure:

Gilles Rakoczy Directeur du tunnel

A noter, en 2015, l’ADAC, club partenaire du Touring Club Suisse, a testé 20 tunnels dont le tunnel du Gothard et le tunnel du Mont-Blanc, mais aussi 14 en Allemagne. Le tunnel du Gothard est arrivé en dernière place, notamment parce qu’il est bi-directionnel (tout comme le tunnel du Mont-Blanc). Le trafic important, soit 17500 véhicules au quotidien à cette époque, augmentait le risque. A noter toutefois, le résultat du tunnel du Gothard s’était légèrement amélioré par rapport au test de 2002.

Il faut dire qu’en Suisse aussi, les drames du Mont-Blanc et du Gothard ont incité les responsables des routes à prendre des mesures pour sécuriser ces tunnels. Les explications de Gabriele Criveli, porte-parole de l’Office fédéral des routes, l’OFROU.

Gabriele Criveli Porte-parole de l'OFROU

Ce programme devrait se terminer en 2025. Parallèlement des mesures de circulation ont été prises notamment au Gothard. Comme le système de compte-goutte qui impose une distance minimale de 150 mètres entre les véhicules ou encore des feux qui signalent un danger.

@marie_prieur et Judith Monfrini

Actualité

A Genève, l’alerte canicule est déclenchée

Publié

le

Ca y est, c’est officiel: c’est la canicule. Le médecin cantonal déclenche l’alerte canicule cet après-midi. Les critères sont désormais réunis. Pour rappel: en Suisse, on estime qu’il y a canicule lorsque – pendant au moins 3 jours consécutifs – les températures dépassent 34 degrés le jour et 20 degrés la nuit.

Des nuits à plus de 20 degrés

« Le modèle météo prévoit 4 ou 5 jours à plus de 34 degrés et avec des nuits à plus de 20 », confirme le médecin cantonal, Jacques-André Romand. De quoi activer les plans canicule des communes, à l’image du suivi des personnes âgées mis en place par la Ville de Genève.

Il rappelle les conseils d’usage: boire beaucoup d’eau, fermer les volets de jour pour conserver la fraîcheur des lieux d’habitation ou encore éviter de faire du sport aux heures les plus chaudes de la journée.

Il est au contraire fortement conseiller de profiter des pataugeoires et lieux de baignade tels que les cinq piscines publiques de la Ville de Genève, mais aussi Baby-plage, la nouvelle plage des Eaux-Vives et le Rhône.

Seize lieux rafraîchis

Dans le cadre de son plan canicule, la Ville a aussi dressé une liste de 16 lieux rafraîchis: les 5 musées (Musée Ariana, Musée d’histoire des sciences, Maison Tavel, Musée d’ethnographie, Musée d’histoire naturelle), le Quartier Libre SIG (espace d’exposition), les restaurants Migros (Plainpalais, M-Parc) et Coop (Blandonnet, Montbrillant, Servette, Fusterie) et les centres commerciaux (Balexert, Planète Charmilles, La Praille, Manor). Ainsi que les parcs.

@marie_prieur

Continuer la lecture

Actualité

Suisse : les emplois du futur (proche)

Publié

le

Ecoles, stages, apprentissages, perfectionnements : c’est en juin et juillet que se prennent souvent les décisions personnelles de formation. Que sait-on des attentes actuelles sur le marché de l’emploi ?

Eh bien ce sont les profils techniques qui sont les plus demandés dans les entreprises si l’on se réfère aux offres d’emploi publiées ces derniers mois. Sans compter le secteur public je précise. Ça veut dire aussi que ces profils font l’objet d’attention particulière dans les entreprises. Ils sont sous pression et doivent toujours être à la hauteur.

Ce n’est pas vraiment nouveau.

Non effectivement, mais cette tendance semble s’accentuer. Aux dernières nouvelles, c’est dans le secteur de la construction que la demande de spécialistes est la plus soutenue. Les annonces avaient augmenté de plus de 20% l’an dernier. Ce serait dû principalement à des travaux d’infrastructures. Cette progression est probablement en train de se stabiliser cette année. Il est trop tôt pour se faire une idée.

Et quelles sont plus précisément les spécialités recherchées ?

Dans l’ensemble des domaines, pas seulement la construction, ce sont clairement les analystes de données. La révolution numérique produit des tonnes de données quantitatives et qualitatives. Elles peuvent et doivent être analysées. Les techniques et instruments d’analyse se sont beaucoup développés. Les entreprises veulent être à jour par rapport cela. Et être capables d’en faire quelque chose de créatif. L’autre profil très recherché, ce sont les développeurs d’application. C’est souvent lié à l’analyse de données d’ailleurs. Encore une fois dans pratiquement tous les domaines de l’industrie et des services.

Il y a aussi d’autres métiers de ce genre très en vogue actuellement.

Oui, et je ne vous étonnerai pas en les énumérant : les managers de l’innovation, les spécialistes de l’intelligence artificielle, ou de la blockchain, ou encore les roboticiens. Ingénieurs en robotique en d’autres termes.

On voit aussi beaucoup d’annonces pour les métiers commerciaux.

Oui, toujours, parce que la vente est évidemment cruciale dans les entreprises. Elles recherchent toujours de bons commerciaux. De très bons commerciaux. Elles en forment aussi. Mais on sait qu’une bonne formation, et même l’expérience suffisent rarement à faire un commercial canon. Il y a un
moment où ça relève davantage du pur talent. Tout est en général mesurable dans cette activité. C’est un état d’esprit en fait. Il faut aimer la compétition. Et se sentir mal lorsque l’on ne gagne pas.

On a l’impression que les annonces pour les emplois dans les services et le social ont un peu baissé.

Oui, proportionnellement en tout cas, et ça demanderait quand même à être vérifié. Ce serait dû probablement à l’évolution démographique. La population a beaucoup augmenté en Suisse à partir de 2007. Ça progresse encore actuellement, mais de manière nettement moins prononcée. Le vieillissement de la population soutien néanmoins l’emploi dans le médico-social. Et il y en a encore pour pas mal d’années…

 

Continuer la lecture

Actualité

Pascal Crittin : “La RTS a aussi étudié l’option de tout regrouper à Genève”

Publié

le

Les plans de déménagement de la RTS de Genève à Lausanne ne sont pas encore coulés dans le bronze, explique Pascal Crittin, directeur de la RTS. “Nous avons plusieurs options. Nous sommes ouverts au débat politique qui va se poursuivre au parlement et sa décision est souveraine. » “Notre volonté est que chaque unité thématique comme le sport, la culture, l’actualité puisse produire des éléments radio, TV et web. C’est une vision à 360 degrés, horizontale”.

Pascal Crittin reconnaît que la RTS sera en surcapacité immobilière avec la Tour à Genève pas complètement remplie et le nouveau bâtiment en gestation pour 110 millions sur le site de l’EPFL à Lausanne où serait donc regroupée toute l’actualité.

La RTS a aussi étudié l’option de centralisation à Genève, affirme Pascal Crittin précisant que toutes les options possibles ont été explorées. “Genève est moins centralisée que Lausanne et cela poserait problème à certains cantons. Il faut en prendre acte. »

Par ailleurs, les bâtiments de Genève conviendraient mal au type d’organisation que la RTS veut mettre en place, lance Pascal Crittin, détails à l’appui. Il maintient que le projet actuel permet de réaliser le plus d’économies possibles et de les faire dans l’immobilier plutôt que dans les équipes, de journalistes notamment.

La couverture de Genève, 2e ville du pays, ville internationale continuera par ailleurs d’être assurée depuis Genève par une équipe ancrée au bout du lac.

 

Continuer la lecture

Actualité

Les grosses chaleurs arrivent. Pensez à boire!

Publié

le

Une semaine caniculaire débute. L’Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse, émet un avertissement de canicule de niveau 3, soit danger marqué. A Genève, les 35 degrés seront atteints demain. Le thermomètre grimpera à 38 degrés jeudi après-midi. Les températures nocturnes devraient, elles, rester en-dessous du seuil des 20 degrés, à l’exception de la nuit de jeudi à vendredi. Jacques-André Romand, le médecin cantonal rappelle la définition de la canicule:

Jacques-André Romand Médecin cantonal genevois

Ces grosses chaleurs sont dues à un anticyclone qui s’étend progressivement de la Méditerranée occidentale à l’Europe centrale et à un afflux d’air chaud d’origine nord-africaine. Cette situation va durer jusqu’à dimanche.

Comme toujours dans ces cas là, des conseils s’appliquent du type: boire beaucoup d’eau. Mais ce n’est pas tout. Ecoutez le médecin cantonal:

Jacques-André Romand Médecin cantonal genevois

Il est aussi recommandé d’éviter de faire du sport. Comme le souligne Jacques-André Romand, le médecin cantonal genevois:

Jacques-André Romand Médecin cantonal genevois

Il est aussi primordial de prendre soin des personnes à risque. Elles sont principalement de deux catégories. Les explications de Jacques-André Romand:

Jacques-André Romand Médecin cantonal genevois

De son coté, la Ville de Genève se tient prête à déclencher son plan Canicule. Concrètement, près de 13000 habitants de la Ville, âgés de plus de 75 ans ont reçu un courrier les invitant à s’inscrire pour bénéficier de ce suivi. Ce courrier était accompagné d’un dépliant proposant divers conseils pratiques et incluant une liste des lieux frais aisément accessibles à chacun, tels que les musées et centres commerciaux.

En cas d’alerte, les personnes inscrites sont appelés régulièrement par les Antennes sociales de proximité (ASP) pour s’assurer qu’elles vont bien. Les proches et les voisins sont sollicités en cas de non réponse. Une solidarité à laquelle appelle le médecin cantonal:

Jacques-André Romand Médecin cantonal genevois

Ces dispositifs ont permis de limiter fortement les risques sanitaires liés à la canicule. C’est ce que relève Jacques-André Romand:

Jacques-André Romand Médecin cantonal genevois

@marie_prieur

Continuer la lecture

Sport

ATP à Halle: 102e titre pour Federer

Publié

le

Roger Federer a enlevé son 102e titre ATP à Halle (©KEYSTONE/EPA/FOCKE STRANGMANN)

Roger Federer (ATP 3) a remporté pour la 10e fois le tournoi sur gazon de Halle. Le Bâlois a dominé le Belge David Goffin (ATP 33) 7-6 (7/2) 6-1.

Les chiffres donnent le tournis. En Westphalie, « RF » a réécrit une fois encore son histoire. Pour la première fois, le Bâlois a reussi ce que Rafael Nadal a accompli à trois reprises, soit enelver au moins dix fois le même tournoi. Nadal l’a fait sur terre battue à Roland-Garros, Barcelone et Monte-Carlo. Federer l’a fait sur sa surface de prédilection, le gazon.

Un dixième titre et un 102e titre ATP, ce qui permet au Maître de se rapprocher des 109 trophées de Jimmy Connors. Tel un artiste, le numéro 3 mondial peut déroamis se targuer d’avoir passé mille semaines dans le top 50 mondial. Un autre record qui traduit son incroyable longévité.

Tout n’a pas été facile pour le Bâlois. Surtout en début de match. Le set initial a vu Federer se chercher un peu sur son service. A 2-2, le Bâlois a dû sauver trois balles de break. Et sur les deux jeux suivants, il a laissé Goffin prendre les devants avant de remette les choses en place.

Le Belge s’est montré entreprenant en exploitant chaque balle moyenne de l’homme aux vingt titres du Grand Chelem, mais Federer sur herbe est un drôle d’animal, capable de surgir dès qu’il sent une faille dans le jeu adverse. Dans le tie-break, le Maître a fait valoir son immense expérience pour l’enlever 7-2.

Tout s’est accéléré dans le deuxième set lorsque le Belge a lâché son service à 1-0 en faveur de Federer. Sur une troisième double faute du jeu, Goffin a creusé sa propre tombe.

Idéalement lancé, Federer a ensuite déroulé comme il sait si bien le faire en sortant quelques coups magiques qui ont ravi les 11’500 spectateurs présents.

Le Bâlois est désormais prêt pour Wimbledon où il tentera de remporter un neuvième titre. Mais il devra très certainement ajouter un cran supplémentaire pour espérer aller loin en deuxième semaine.

Source : ATS

Continuer la lecture