Rejoignez-nous

Actualité

Il y a trente ans, le mur de Berlin tombait

Publié

,

le

Les Berlinois célèbrent samedi la chute du Mur qui a divisé leur ville durant plus de 28 ans jusqu'au soir du 9 novembre 1989 (archives). (©KEYSTONE/AP/MICHEL EULER)

L’Allemagne et l’Europe célèbrent samedi le 30e anniversaire de la chute du Mur de Berlin qui avait mis fin à la division du continent. Une atmosphère de zizanie règne toutefois entre les Alliés de l’époque de la guerre froide.

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a quitté le pays vendredi soir après deux jours de visite et le président français Emmanuel Macron n’arrivera que dimanche soir pour un dîner avec la chancelière Angela Merkel et le président allemand Frank-Walter Steinmeier.

Deux jours avant cet anniversaire, le chef de l’Etat français a jeté un pavé dans la mare en diagnostiquant que l’Otan était « en état de mort cérébrale ». M. Macron a notamment déploré l’absence de coordination entre les Etats-Unis et les partenaires de l’Otan et le cavalier seul de la Turquie, membre de l’Alliance, intervenue récemment dans le nord de la Syrie. Abandonnant son habituel ton policé, Angela Merkel, depuis toujours très atlantiste, a assuré ne pas partager la vision « radicale » et le « jugement intempestif » de M. Macron.

Préparation du terrain

Les Berlinois célèbrent la chute du Mur qui a divisé leur ville durant plus de 28 ans jusqu’au soir du 9 novembre 1989. Temps fort, Angela Merkel doit tenir un discours dans la matinée à l’intérieur d’une chapelle érigée dans une rue chargée d’histoire, la Bernauerstrasse, qui fut le théâtre de drames lors de la construction du Mur le 13 août 1961. Des habitants s’étaient jetés des fenêtres au péril de leur vie pour passer à l’Ouest.

La chancelière, originaire d’Allemagne de l’Est, sera accompagnée des présidents de Slovaquie, de Pologne, de République tchèque et de Hongrie, des pays qui il y a 30 ans ont largement préparé le terrain à la chute du Mur. Le soir, ce sera au tour du président de la République, Frank-Walter Steinmeier, de s’adresser à la foule à la porte de Brandebourg.

Climat géopolitique pesant

Aux mésententes entre les alliées de l’époque de la fin de la guerre froide, s’ajoutent un climat géopolitique international pesant. A Berlin, Mike Pompeo a enjoint aux pays occidentaux de « défendre ce qui a été si durement gagné en 1989 » et à « prendre conscience que nous sommes dans une compétition de valeurs avec les nations non-libres », montrant du doigt tout particulièrement la Chine et la Russie.

Venue aussi dans la capitale allemande vendredi, la présidente désignée de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, lui a emboîté le pas. Elle a appelé à la vigilance face à Pékin et Moscou et a reconnu une certaine naïveté en 1989 quand le monde a voulu croire que « la victoire des démocraties libérales ne pourrait être stoppée ».

Tension à l’intérieur

Sur le plan intérieur aussi, l’Allemagne est loin d’afficher le même optimisme qu’il y a 30 ans. Angela Merkel a d’ailleurs reconnu que « cela prendrait un demi-siècle ou plus » pour achever la réunification allemande.

La fracture politique et économique entre l’Est et l’Ouest plus riche du pays reste d’une brûlante actualité, en particulier avec le succès de l’extrême droite de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD) dans l’ex-RDA. « Les tendances nationalistes et protectionnistes gagnent du terrain dans le monde », a jugé vendredi Mme Merkel.

Le message anti-élites et anti-système de l’extrême droite fait mouche à l’Est où nombre de « Ossis » (le surnom des anciens Allemands de l’Est) estiment être traités comme des citoyens de seconde zone.

La chute du Mur de Berlin, le soir du 9 novembre 1989, s’était déroulée pacifiquement et les images des Allemands tombant dans les bras les uns des autres avaient fait le tour du monde. « Un moment de bonheur! », a d’ailleurs assuré Mme Merkel.

Source: ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Pollution: circulation différenciée jusqu’à lundi inclus

Publié

le

Après deux jours d’activation du plan de lutte contre la pollution, les autorités ont décidé ce vendredi de prolonger les mesures de circulation différenciée jusqu’à lundi inclus. Les prévisions météo laissent en effet peu d’espoir d’amélioration pour les prochaines 72 heures.

Décrétée à cause d’un épisode de smog, l’interdiction faite aux voitures les plus polluantes de circuler au centre-ville de Genève a été prolongée pour trois jours supplémentaires, jusqu’à lundi prochain inclus, a fait savoir vendredi le Service de l’air, du bruit et des rayonnements non ionisants.

Un système de macarons de différentes couleurs à coller sur le pare-brise, baptisé Stick’Air, permet de classer les véhicules en fonction de leur niveau d’émissions. Seules les voitures munies des vignettes 0, 1, 2, 3 ou 4 peuvent encore rouler au centre de Genève. La mesure est applicable entre 06h00 et 22h00.

Le dispositif anti-smog a été activé la première fois jeudi. L’application du tout nouveau règlement se fait dans un premier temps de manière bienveillante. Aucune amende ne sera infligée pour le moment. Un recours du TCS devant la justice empêche par ailleurs toute verbalisation des contrevenants.

L’autocollant Stick’Air peut être acheté pour le prix de 5 francs dans les garages, les stations-service, à la Fondation des parkings et à l’office cantonal des véhicules. De nombreux points de vente sont toutefois en rupture de stock. Jeudi, seuls 10% des véhicules contrôlés étaient porteurs du macaron.

Continuer la lecture

Actualité

Un rassemblement contre la 5 G à la place des Nations

Publié

le

keystone/ATS

L’installation de la 5 G inquiète à Genève. Un rassemblement a lieu samedi à 14 heures sur la place des Nations. En moins d’un mois, les antennes équipées ont quadruplé, malgré le moratoire.

Au nombre de 28 en décembre dernier, elles ont passé à 120. La puissance de la 5 G va permettre d’entrer dans le monde des objets connectés. Mais son rayonnement inquiète, le Conseiller municipal vert en Ville de Genève et candidat au Conseil administratif Alfonso Gomez. Il est l’un des organisateurs du rassemblement.

Alfonso Gomez Conseiller municipal vert - Ville de Genève

La technologie 5 G et ses nombreux objets connectés est une catastrophe au niveau écologique selon l’élu.

Alfonso Gomez Conseiller municipal vert - Ville de Genève

Les manifestants réclament que les autorités  appliquent le principe de précaution. Alfonso Gomez

Alfonso Gomez Conseiller municipal vert - Ville de Genève

La 5 G n’est pas encore en fonction à Genève, mais il suffirait de peu pour l’activer.

Alfonso Gomez Conseiller municipal vert - Ville de Genève

La manifestation a lieu ce samedi à 14 heures.

 

 

 

Continuer la lecture

Actualité

Six morts dans une fusillade en Allemagne

Publié

le

Six personnes ont été tuées vendredi dans une fusillade à Rot am See, dans le sud-ouest de l'Allemagne. Les victimes seraient toutes de la même famille (photo prétexte). (©KEYSTONE/AP dapd/JOERG SARBACH)

Six personnes ont été tuées vendredi dans une fusillade à Rot am See, dans le sud-ouest de l’Allemagne, selon plusieurs médias. De son côté, la police a annoncé qu’il y avait « vraisemblablement » eu plusieurs morts.

La fusillade, dont l’auteur présumé a été arrêté, s’est produite à la mi-journée dans la région proche de Stuttgart. Plusieurs personnes ont également été blessées, selon la police locale, qui a déployé sur place un important dispositif.

Les victimes sont toutes membres de la même famille, assure le quotidien Bild sur son site internet alors que la police s’est contenté d’indiquer que les personnes impliquées dans la fusillade se connaissaient.

Le tireur présumé est un homme né en 1983, selon Bild. Il a agi seul et il n’y a aucun indice de l’éventuelle existence d’un complice, d’après l’agence de presse allemande dpa.

La fusillade s’est produite vers 12h45 près de la gare de Rot am See, une localité de 5200 habitants proche de la ville de Heidelberg, dans l’Etat régional du Bade-Wurtemberg.

Source: ATS

Continuer la lecture

Tennis

Open d’Australie : Federer arrache la victoire face à Millman

Publié

le

Roger Federer l'a emporté après plus de quatre heures de jeu face au coriace Australien Millman (©KEYSTONE/EPA/LUKAS COCH AUSTRALIA AND NEW ZEALAND OUT)

Roger Federer a souffert avant de venir à bout de John Millman lors d’un match à rebondissements conclu par un super tie break!

Roger Federer s’est qualifié pour les huitièmes de finale de l’Open d’Australie au terme d’un match de folie qui a duré quatre et trois minutes face à l’Australien John Millman (ATP 47). Le Bâlois s’est imposé en cinq sets : 4-6 7-6 (7/2) 6-4 4-6 7-6 (10/8) après avoir été mené 8/4 dans le Super tie-break. Dimanche, le troisième joueur du Monde affrontera le Hongrois Marton Fucsovics (ATP 67).

Nouveau miracle helvétique

Comme Stan Wawrinka la veille face à Andreas Seppi, Roger Federer revient de loin lors de son troisième tour de l’Open d’Australie. Victorieux face à Millman, le seul Australien a l’avoir battu ce siècle dans un tournoi du Grand Chelem. Une an et demi après leur rencontre de New York qui s’était déroulée dans des conditions extrêmes en raison de la chaleur et de l’humidité, Roger Federer a longtemps cru épouser à Melbourne le même sort funeste face au « journeyman » de Brisbane.

 

Federer acculé au 5e set

Federer s’est retrouvé dans les cordes dans un cinquième set à couper le souffle. Après avoir perdu son service au troisième jeu, il a immédiatement recollé au score. Ensuite à trois partout, il a dû écarter deux balles de break à 15-40. Mais c’est surtout au Super Tie-Break – le premier de l’histoire à se dérouler sur la Rod Laver Arena – qu’il a joué avec le feu ! Mené 8/4, le Bâlois s’est adjugé les six derniers points de cette partie pour remporter un centième simple dans le cadre de l’Open d’Australie. Même si elle ne lui offre pas un septième titre, cette victoire restera comme l’une des plus belles et comme la plus improbable.

 

« Rodg' » dominé dans l’échange

Lâché par son coup droit – il a commis 48 fautes directes avec son arme fatale -, Federer a – le plus souvent – été dominé dans l’échange par un adversaire certainement au bénéfice d’une meilleur condition physique. Mais Millman ne s’est pas montré à son avantage sur le plan mental. A 8/5 sur son service dans le Super tie-break, l’Australien a commis deux erreurs grossières, l’une en revers et l’autre en coup droit, pour permettre à Roger Federer de sortir enfin la tête de l’eau. Revenu en vie par on ne sait quel miracle, le Bâlois a gagné les deux points suivants sur son engagement pour se procurer une balle de match qu’il remportait sur un coup droit gagnant grâce à son sens de l’anticipation. Mais c’est surtout sa résilience qui lui a permis de remporter la victoire même s’il a avoué juste après la rencontre qu’il pensait que tout était fini pour lui à 8/4.

Reste à savoir comment il a fallu fait pour garder son calme dans une situation aussi inconfortable et se dire que c’est encore possible.

Roger Federer 3e joueur mondial

 

Face à Fucsovics en 8e de finale

Dimanche, Roger Federer retrouvera comme il y a deux ans au même stade de la compétition Márton Fucsovics (ATP 67). Vainqueur du Geneva Open voilà un an et demi,il n’a perdu qu’un set depuis le début du tournoi. « Bourreau » en quatre manches au premier tour de Denis Shapovalov (n°13), il a ensuite battu 6-4 6-4 6-3 le prodige Jannik Sinner (ATP 82) et 6-1 6-1 6-4 l’Américain Tommy Paul (ATP 80). On peut affirmer sans se tromper que le Hongrois joue à Melbourne le tennis de sa vie.

Continuer la lecture

Actualité

La reconstruction au programme pour les côtes espagnoles

Publié

le

A Cambrils, près de Salou en Espagne, la tempête Gloria a quitté le littoral depuis jeudi, mais comme après chaque événement météo de ce genre, il faut désormais reconstruire le littoral et faire les réparations nécessaires.

Nous avons reçu des nouvelles d’un Jurassien établi à Cambrils, une ville moyenne à une centaine de kilomètres au sud de Barcelone. Comme beaucoup de Suisses pour qui cette destination de vacances est prisée, le constat est difficile. Beaucoup d’infrastructures ont été détruites et les routes en bord de mer sont majoritairement recouvertes de sable.

Une des places appréciée par les habitants en été pour les jeux et animations est invisible, en train d’être nettoyée par un tracteur.

Le soleil est de retour dans la région en ce vendredi matin, mais les traces du passage de Gloria sont bien visibles.

Crédits photos: Bernard « chico » Fluckiger

Continuer la lecture