Rejoignez-nous

Actualité

Huit explosions et 207 morts au Sri Lanka

Publié

,

le

Des soldats se déploient près de l'église où une des explosions s'est produite à Colombo. (©Keystone/AP/Eranga Jayawardena)

Au moins 207 personnes, dont 35 étrangers, ont été tuées dimanche dans une série d’explosions dans des hôtels de luxe et des églises du Sri Lanka où était célébrée la messe de Pâques, a annoncé la police. Les explosions ont fait plus de 450 blessés.

Le bilan pourrait encore s’aggraver. De nature encore inconnue, elles n’ont pas été revendiquées dans l’immédiat. Un couvre-feu est entré en vigueur dimanche « jusqu’à nouvel ordre » au Sri Lanka

À Colombo, trois hôtels haut de gamme en front de mer et une église ont été frappés dans la matinée. Ces attaques faisant au moins 64 morts, selon une source policière. Dans l’après-midi, au moins deux personnes ont péri dans une nouvelle explosion dans un quatrième hôtel, situé celui-là à Dehiwala, une banlieue du sud de la capitale.

À Negombo, localité au nord de Colombo, 67 personnes ont trouvé la mort dans l’église Saint-Sébastien et 25 autres dans une église à Batticaloa, une ville de l’est de l’île, selon la même source. Au moins 35 étrangers figurent parmi les morts, dans ce pays prisés des touristes internationaux, parmi lesquels un Portugais.

Au moins deux kamikazes ont participé à la série d’explosions. À Orugodawatta, un kamikaze a tué trois policiers en début d’après-midi en se faisant exploser dans un bâtiment de cette banlieue du nord de la capitale Colombo.

Il n’y a pour l’heure pas de victimes suisses, mais le Département fédéral des affaires étrangères restent en contact avec les autorités locales », a précisé une porte-parole. Le DFAE considère avec tristesse et gravité les attaques menées contre la population civile et condamne l’intolérance et la violence qui a engendré tant de souffrance dans ce pays.

« Attaques lâches »

Une vidéo prise dans l’une des églises touchées montrait de nombreux corps recroquevillés, le sol parsemé de décombres et couvert de sang. La violence de l’explosion avait soufflé des parties du toit, laissant entrevoir le ciel.

Le Premier ministre sri-lankais Ranil Wickremesinghe a fustigé dimanche des « attaques lâches » et appelé les pays à l’unité. Le chef de la police nationale, Pujuth Jayasundara, avait alerté ses services il y a dix jours en indiquant qu’un mouvement islamiste appelé NTJ (National Thowheeth Jama’ath) projetait « des attentats suicides contre des églises importantes et la Haute commission indienne ».

Le NTJ s’était fait connaître l’an passé en lien avec des actes de vandalisme commis contre des statues bouddhistes. Le bouddhisme est la religion majoritaire de l’île.

Le ministre des Finances Mangala Samaraweera a déclaré sur Twitter que les attaques semblaient être « une tentative coordonnée pour provoquer des meurtres, le chaos et l’anarchie ».

« Gardez votre calme »

Au moins une des victimes a péri dans le Cinnamon Grand Hotel de Colombo, situé près de la résidence officielle du Premier ministre, a indiqué à l’AFP un responsable de cet établissement, qui a précisé que l’explosion s’était produite dans un restaurant.

À l’hôtel Shangri-La, situé à proximité, un photographe de l’AFP a constaté d’importants dégâts dans un restaurant au second étage: les vitres avaient été soufflées, des fils électriques pendaient du plafond.

« Réunion d’urgence dans quelques minutes. Les opérations de secours sont en cours », a tweeté de son côté le ministre des Réformes économiques Harsha de Silva qui a fait état de « scènes horribles » à l’église Saint-Antoine et dans deux des hôtels visés où il s’est rendu.

« J’ai vu des morceaux de corps éparpillés partout », a-t-il tweeté, ajoutant qu’il y avait « beaucoup de victimes dont des étrangers ». « S’il vous plaît gardez votre calme et restez à l’intérieur », a-t-il ajouté.

1,2 million de catholiques

Environ 1,2 million de catholiques vivent au Sri Lanka, dont la population totale est de 21 millions d’habitants. Le pays compte environ 70% de bouddhistes, 12% d’hindouistes, 10% de musulmans et 7% de chrétiens. Les catholiques sont perçus comme une force unificatrice car on en trouve chez les Tamouls comme chez la majorité cinghalaise.

Certains chrétiens sont cependant mal vus parce qu’ils soutiennent des enquêtes extérieures sur les crimes de l’armée sri-lankaise contre les Tamouls pendant la guerre civile qui s’est achevée en 2009. Selon les Nations unies, le conflit de 1972 à 2009 a fait de 80’000 à 100’000 morts.

Source : ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Alain Geiger: « notre objectif, c’est le maintien! »

Publié

le

Pour l'entraîneur grenat Alain Geiger, Servette doit avant tout viser le maintien cette saison.

Entraîneur du Servette football club, Alain Geiger se garde bien de tout excès d’optimiste à la veille de la reprise du championnat de Super League. Selon lui, son équipe devra lutter pour se faire sa place parmi les dix meilleures formations helvétiques. 

Le championnat de Suisse de Super League reprend ses droits dès vendredi. Le retour de Servette dans l’élite du ballon helvétique constitue sans nul doute le fait marquant de ce nouvel exercice. Les attentes sont grandes à la veille du premier rendez-vous dimanche (16h) à Berne contre les Young Boys. Pour le capitaine Anthony Sauthier, il s’agit ni plus, ni moins que d’un match-événement, synonyme de moments intenses à vivre…

Anthony Sauthier Capitaine du Servette FC

 

Affronter d’entrée de jeu les champions en titre reste un sacré défi pour les néo-promus grenats. On peut toutefois se demander si c’est un avantage ou un inconvénient d’affronter les « jaunes et noirs » (qui ont perdu le défenseur genevois Kevin M’Babu et le demi Djibril Sow notamment à l’intersaison) de la capitale fédérale si tôt dans la saison…

Anthony Sauthier Capitaine du Servette FC

 

Quoi qu’il en soit, les Servettiens pourront compter sur quatre renforts de poids. De quoi rendre bon nombre de supporters optimistes. Mais l’entraîneur Alain Geiger se charge de tempérer leurs ardeurs.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Reste à savoir si Servette devra renoncer partiellement au moins à son style de jeu offensif de la saison dernière.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Sur le plan tactique, le travail a commencé sur le terrain dès le début de la préparation ou presque. Les Servettiens ont travaillé plusieurs systèmes à l’entraînement.

Anthony Sauthier Capitaine du Servette FC

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Actualité

Record de la traversée de l’Atlantique nord battu par Alan Roura

Publié

le

Un beau record pour Alan Roura et La Fabrique (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Champagne pour Alan Roura! Le navigateur genevois a battu le record de la traversée de l’Atlantique nord.

Alan Roura a atteint son but: il a battu le record de la traversée de l’Atlantique nord en solitaire sur monocoque. Son bateau La Fabrique a franchi la ligne d’arrivée symbolique au cap Lizard, au large des Cornouailles, après 7 jours 14 heures et 55 minutes de navigation.

Roura aura donc été en mer durant un peu moins de huit jours. L’ancien record était détenu depuis 2013 par le Français Marc Guillemot en de 8 jours, 5 heures, 20 minutes et 20 secondes pour accomplir la traversée de 2800 milles nautiques (5333 km) entre New York et l’arrivée située au point le plus au sud de l’Angleterre.

 

Records de l’Atlantique Nord en solitaire en monocoque 

2019 : Alan Roura (IMOCA La Fabrique) en 7J 16H 55’ 
2013 : Marc Guillemot (IMOCA Safran) en 8J 5H 20′
2012 : Alex Thomson (IMOCA Hugo Boss) en 8J 22H 08′
2002 : Bernard Stamm (IMOCA Bobst Group-Armor Lux / Superbigou) en 10J 11H 55′

Continuer la lecture

Sport

Football: Servette plus solide pour la Super League

Publié

le

Pour son retour dans l’élite du ballon rond helvétique, le club grenat a fait le choix de la qualité plutôt que de la quantité. Quatre renforts importants sont venus enrichir l’effectif, notamment dans le compartiment défensif… 

Renforcer la colonne vertébrale: tel a été la préoccupation des responsables servettiens. Ils sont quatre à avoir intégrer le contingent servettien à l’intersaison; un joueur par ligne. Vincent Sasso, un défenseur central français qui a longtemps joué au Portugal (Belenenses) et en Angleterre. A la fois solide, doué techniquement, il devrait apporter beaucoup de stabilité à l’arrière-garde des grenats. Il nous livre ses impressions après quelques semaines passées à Genève.

Vincent Sasso Défenseur central du Servette FC

 

Ensuite, c’est le Russo-Camerounais Gaël Ondoua qui a rejoint le SFC. Un athlétique demi défensif de 23 ans né à Yaoundé, mais qui a passé toute son enfance à Moscou. L’Allemand Varol Tasar, 1 gaucher très rapide, qui devrait donner du poids au secteur offensif servettien. Et puis, Michael Gonçalves est l’arrière latéral qui manquait à Alain Geiger: il est capable de jouer à droite comme à gauche. Enfin, les recruteurs grenat sont toujours à la recherche d’un attaquant.

Continuer la lecture

Actualité

Un Genevois écope de 20 ans de prison au Maroc

Publié

le

Le procès s'est tenu devant le tribunal antiterroriste de Salé, près de la capitale Rabat. (©KEYSTONE/AP/MOSA'AB ELSHAMY)

Un Hispano-Suisse converti à l’islam a été condamné à 20 ans de prison pour « constitution de bande terroriste » dans le cadre de l’assassinat de deux touristes scandinaves décapitées au Maroc au nom du groupe Etat islamique (EI). Il a toujours clamé son innocence.

Un tribunal antiterroriste marocain a par ailleurs condamné jeudi trois hommes à la peine de mort. Le premier, un marchand ambulant de 25 ans, avait avoué avoir organisé l’expédition meurtrière avec deux compagnons, un menuisier de 27 ans, et un troisième homme, âgé de 33 ans, qui avait filmé la scène.

Une étudiante danoise de 24 ans, et son amie, une Norvégienne de 28 ans, ont été tuées alors qu’elles campaient sur un site isolé dans le Haut-Atlas, une région montagneuse du sud du Maroc prisée des randonneurs.

Groupe de 24 hommes

Un groupe de 24 hommes soupçonnés d’être liés à ces meurtres et/ou d’appartenir à une cellule djihadiste était jugé depuis début mai à Salé, près de Rabat. Les 21 autres accusés ont écopé de peines allant de cinq ans de prison à la perpétuité.

Le tribunal a également condamné les trois hommes reconnus coupables d’assassinat, ainsi qu’un de leurs complices, à verser deux millions de dirhams (environ 210’000 francs) de dédommagements aux parents de la Norvégienne.

Mais il a refusé la demande de la famille de la Danoise, qui réclamait 10 millions de dirhams de la part de l’Etat marocain pour sa « responsabilité morale ».

Source: ATS

Continuer la lecture

A la une

Lettres timbrées sur la lune exposées à Wil

Publié

le

Patron de la société de vente aux enchères Rapp, Peter Rapp est détenteur de deux lettres ayant été signées et timbrées sur la lune. (©Rapp)

Deux lettres ayant été signées sur la lune seront présentées le 20 août prochain à Wil (SG), à l’occasion des 50 ans de la mission Apollo 11. Datées des missions Apollo 12 et 15, elles sont à l’origine d’un scandale qui a coûté leur place à trois astronautes.

Après des années de recherches et de négociations avec d’autres collectionneurs, le commissaire-priseur Peter Rapp a réussi à acquérir deux lettres qui ont fait le voyage sur la lune. « Elles sont numérotées et signées par les astronautes », précise-t-il dans un communiqué de sa maison de vente aux enchères.

L’une des deux lettres a voyagé dans l’espace le 19 novembre 1969 lors de la mission Apollo 12. La seconde a été transportée en 1971 par les astronautes David Scott, Alfred Worden et James Irwin de la mission Apollo 15. David Scott l’a timbrée sur la lune.

L’idée des deux lettres a émergé dans l’esprit d’un commerçant de timbres allemand dont une connaissance travaillait à la base de la Nasa, au Kennedy Space Center de Cap Canaveral. L’Allemand a proposé aux astronautes d’emmener avec des enveloppes et des timbres sur la lune afin de les vendre ensuite.

Cette opération commerciale non autorisée par la Nasa a rapidement fait scandale. Les astronautes n’avaient, en effet, pas le droit de vendre des objets souvenirs pour leur enrichissement personnel. Conséquence: les astronautes concernés ont ensuite été exclus de tout vol spatial. Aujourd’hui, les fameuses « lettres lunaires » atteignent parfois des valeurs marchandes astronomiques.

Continuer la lecture