Rejoignez-nous

Genève

Quelques retards de trains dans la région genevoise

Publié

,

le

Les trains ont enregistré quelques retards sur la ligne entre Lausanne et Genève, jeudi matin, à cause d'un dégât de voie près de Bursinel (image d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le trafic ferroviaire a connu quelques perturbations, jeudi, en matinée, dans la région genevoise. Un problème de ligne de contact a empêché les InterCity de circuler jusqu'à Genève aéroport. Ceux-ci ont dû s'arrêter à Cornavin. Entre Genève et Lausanne, c'est un dégât de voie, à la hauteur de Bursinel (VD), qui a conduit à quelques retards, les trains devant circuler plus lentement.

Ces incidents étaient sur le point d'être réglés à la mi-journée, jeudi, a indiqué le porte-parole des CFF Frédéric Revaz. Les InterCity pour Genève rebroussaient chemin à Lausanne et les voyageurs devaient emprunter d'autres trains pour rejoindre le canton du bout du lac.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

La Ville de Genève a recensé 121 cas de harcèlement de rue depuis juin

Publié

le

(KEYSTONE/DPA/Frank May)

Il y a 5 ans le mouvement #MeToo mettait en lumière les violences sexistes et sexuelles. À Genève, une application permet de dénoncer les cas de harcèlement de rue. Bilan après 4 mois d'existence.

Voilà 5 ans que la vague #MeToo a déferlé sur le monde. Un mouvement qui a libéré la parole des femmes face aux violences sexistes et sexuelles. Il a également permis de mettre en lumière la problématique du harcèlement de rue. Dans l'optique de combattre ce phénomène, la Ville de Genève a lancé en juin dernier l'application Genève en poche qui permet de dénoncer ces situations. Elle comptait 121 signalements au 15 septembre. Le détail avec Christine Camp, commande de la Police Municipale en Ville de Genève.

Christine CampCommande de la Police Municipale en Ville de Genève

L'un des objectifs de l'application était aussi de cartographier le phénomène dans l'espace public. Quels sont les quartiers qui recensent le plus de cas? On retrouve Christine Camp.

Christine CampCommande de la Police Municipale en Ville de Genève

La majorité des cas rapportés l'ont été par des femmes. Mais la police municipale recense également 9 hommes et 17 personnes membres de la communauté LGBTIQ+ parmi les victimes.

Continuer la lecture

Genève

Economie d'énergie: Pas de patinoire extérieure et illuminations réduites

Publié

le

Archives (KEYSTONE/Martial Trezzini)

La ville de Genève prend elle aussi des mesures d’économie d’énergie.

Le début de la période de chauffage dans les bâtiments publics et administratifs est repoussée au 15 octobre. A l’intérieur, il ne fera pas plus de 20 degrés.

Dans les piscines intérieures, maximum 26 degrés (au lieu de 25 habituellement) et 17 au mercure dans les salles de sport.

Décision plus drastique: la patinoire extérieure dans le Jardin Anglais ne sera pas installée cette année. La ville précise que des heures pour le public sont
proposées à la patinoire des Vernets tous les jours, y compris le week-end.

L’éclairage nocturne extérieur des bâtiments publics sera éteint dès 23H, sauf exceptions pour des questions sécuritaires. Les monuments et fontaines ne seront pas éclairés du tout dès le début de l'hiver. 

En revanche, les illuminations de Noël et le Festival “Geneva Lux” sont maintenus. Le Conseil administratif estime qu’ils consomment peu d’énergie mais leur périmètre sera réduit et l’extinction est prévue au plus tard à 22h30 (au lieu de minuit).

Continuer la lecture

Genève

Uber: échec des négociations

Publié

le

Photo d'illustration (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Aucun accord n’a été trouvé entre Uber, l’Etat de Genève et les syndicats. Les chauffeurs ont refusé mardi soir lors d'une assemblée la proposition de convention destinée à régler le passé.

A Genève, aucun accord n’a été trouvé entre Uber, les syndicats et l’Etat mardi après-midi pour les arriérés de salaire des chauffeurs. La convention proposait de leur payer 4,6 millions de francs, pour solde de tout compte, sur cinq ans et demi.  Avec un montant de 400'000 francs supplémentaires pour couvrir les maladies. Inacceptable pour le SIT, Unia et les chauffeurs ! Ce montant ne prend pas en compte le risque, comme l’explique Jean-Luc Ferrière, co-secrétaire général au SIT.

Jean-Luc FerrièreCo-secrétaire général au SIT

Dix fois plus élevé

Le calcul des syndicats était 10 fois plus élevé que celui prévu par l’accord, soit 46 millions de francs. De son côté, la Conseillère d’Etat Fabienne Fischer a estimé que c’était la fin d’une étape. Elle va rencontrer la société américaine.

Fabienne FischerConseillère d'Etat chargé de l'économie et de l'emploi

La rencontre devra avoir lieu avant le 15 octobre, dernier délai octroyé par l’Etat pour continuer d’exploiter légalement. L'autorisation d'exploiter dépend de la mise en conformité de la société américaine.

Rôle de médiation

Fabienne Fischer a estimé que ce refus constituait "la fin d’une première étape". Interrogée sur sa responsabilité dans cet échec, la conseillère d’Etat en charge du Département de l'économie et de l'emploi assure avoir joué un rôle de médiatrice et reprend maintenant son rôle d’autorité.

Fabienne FischerConseillère d'Etat chargé de l'économie et de l'emploi

Les syndicats restent ouverts à la discussion et continuent à se mobiliser. Jean-Luc Ferrière, co-secrétaire général au SIT.

Jean-Luc FerrièreCo-secrétaire général au SIT

Du côté de la compagnie américaine on promet de poursuivre les négociations.

"Uber continuera à s'engager de manière constructive avec l’Etat de Genève afin de fournir aux chauffeurs, et ce dès que possible, la plus grande clarté sur leur activité passée" Jean-Pascal Aribot, General Manager Uber Suisse.

Les syndicats, eux, relèvent le peu de coopération de Uber. Il leur a été très difficile d'obtenir des données exactes.

Jean-Luc FerrièreCo-secrétaire général au SIT

Pour ce chauffeur Uber, la proposition d'Uber de verser 4,5 millions de francs n'aurait jamais couvert ses frais.

Chauffeur Uber

 

Continuer la lecture

Genève

Les travaux de transformation de Porteous vont commencer

Publié

le

Le chantier de transformation d'un premier espace du bâtiment de Porteous, au bord du Rhône à Vernier (GE), va commencer dans le courant du mois d'octobre. L'ancienne station d'épuration, qui avait été squattée, va devenir un centre culturel et social (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le chantier de transformation d'un premier espace du bâtiment de Porteous, au bord du Rhône à Vernier (GE), va commencer dans le courant du mois d'octobre. L'ancienne station d'épuration, qui avait été squattée, va devenir un centre culturel et social.

Une étape de franchie dans le dossier Porteous. Les travaux de transformation de l'ancienne station d'épuration située à Vernier vont pouvoir commencer dans le courant du mois d'octobre. Aucun recours n'a été engagé, le Tribunal administratif a donc donné son feu vert. L'idée est de convertir le site en un centre culturel et social. Que va t'on y trouver? Pour l'heure rien n'est encore fixé, selon Loan, membre de l'association Porteous.

LoanMembre de l'association Porteous

Plusieurs aspects seront à prendre en compte lors des travaux, à commencer par l'aspect patrimonial du bâtiment. Ecoutez Loan

LoanMembre de l'association Porteous

Le chantier comportera un volet participatif au printemps prochain, lors d'ateliers de construction collectifs. Une permanence sera ouverte à tout le monde pour expérimenter différents usages possibles et réfléchir à la gouvernance et à la programmation du centre.

MH avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Culture

Isabelle Huppert concocte le programme du Plaza

Publié

le

A Genève, le cinéma Le Plaza programme de vendredi à dimanche une dizaine de films choisis par Isabelle Huppert et rendant hommage aux personnages féminins qui l'ont inspirée. Le cinéma sera ensuite fermé pour deux ans pour des travaux de rénovation (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, le cinéma Le Plaza programme de vendredi à dimanche une dizaine de films choisis par Isabelle Huppert. La comédienne française rend ainsi hommage aux personnages féminins anticonformistes qui l'ont inspirée.

Le programme, qui précède la fermeture du cinéma pour deux ans de travaux de rénovation, propose de voir ou de revoir "Elle et lui", de Leo McCarey, "Roma città aperta", de Roberto Rossellini, ou encore "Le boucher", de Claude Chabrol. L'entrée est libre, mais la réservation est obligatoire. La soirée d'ouverture de vendredi, en présence d'Isabelle Huppert, est complète.

https://leplaza-cinema.ch/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture