Rejoignez-nous

Genève

Premier rapport sexuel à 16 ans: les genevois réagissent

Publié

,

le

L'âge médian du premier rapport sexuel à Genève est de seize ans et dix mois. C'est ce que révèle l'Office cantonal genevois de la statistique (OCSTAT) dans une étude qui décortique les pratiques sexuelles des genevois. 

Un âge qui ne change presque pas depuis des décennies. L'âge médian auquel les Genevois s'essaient pour la première fois au sexe est de seize ans et dix mois d'après l'Office cantonal de la statistique. Malgré le développement des applications de rencontre ou encore de la pornographie, cet âge ne change pas depuis des décennies.

Mais justement, qu'en pensent les jeunes? Nous sommes allés à leur rencontre de bon matin. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les avis sont contrastés:

Micro-trottoir

La plupart des jeunes interrogés estiment que les réseaux sociaux jouent un rôle important dans la sexualité d'aujourd'hui. Pour eux, il s'agit d'un changement, pas toujours souhaitable:

Micro-trottoir

Du coté des adultes, on se montre plus critique. D'aucuns estiment que cet âge de 16 ans est trop jeune.

Micro-trottoir

Les conseils d'une sexologue

Y a-t-il un âge recommandé pour avoir son premier rapport sexuel? Quel comportement adopter? Et lorsqu'on est parent, comment en parler avec son enfant? Ce sont les questions que nous avons posées à Patricia Fisch, sexologue à Genève et à Lausanne. Pour elle, s'il n'y a pas d'âge, tout est une question d'écoute et de "connexion" avec son partenaire. Mais également d'apprentissage:

Patricia FischSexologue à Genève et à Lausanne

Patricia Fisch donne aussi des conseils aux parents, notamment pour aborder ces sujets liés à la sexualité - souvent tabous - avec ses enfants:

Patricia FischSexologue à Genève et à Lausanne

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Croix-Rouge: une Américaine prend la présidence de la Fédération

Publié

le

La Fédération internationale des sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge fait face à d'importantes divisions (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La plus grande institution humanitaire au monde s'enfonce dans la crise, mais a échappé au pire. Les membres de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) ont élu lundi à Genève l'Américaine Kate Forbes.

Après des heures d'incertitudes et parfois d'insultes, celle-ci a obtenu 88 voix au second tour pour un mandat de quatre ans, contre 75 pour le Kényan Abbas Gullet. La journée avait auparavant donné lieu à un affrontement entre le Conseil exécutif et les 191 sociétés nationales.

"Je viens de changer ma première priorité. Ma première priorité sera de nous rassembler tous à nouveau. Nous sommes un mouvement", a affirmé la nouvelle présidente. Son prédécesseur Francesco Rocca, qui avait décidé de démissionner après un conflit d'intérêts, a annoncé que des accusations d'harcèlement sexuel de 2016 à 2018 avaient été reçues contre M. Gullet.

Le Conseil exécutif a décidé de reporter l'élection au maximum jusqu'en octobre. Mais sous les huées, l'Assemblée générale extraordinaire a demandé à voter.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Crues de l'Arve et du Rhône, le point au 11.12 à 18h30

Publié

le

Archives (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

L'Arve et le Rhône sont en crues à Genève, prévient Alertswiss. La population est invitée à ne pas s'approcher des cours d'eau.

Les autorités, en étroite collaboration avec l'Office cantonal de l'eau, la police, le Groupement SIS et les municipalités concernées, ont pris des mesures préventives pour minimiser les risques pour la population et les biens. Des précautions telles que la sécurisation des zones à risque et l'évacuation préventive des campements situés le long des cours d'eau ont été mises en place.

En anticipation de l'aggravation potentielle de la situation, des actions ont été entreprises pour garantir la sécurité publique. Des accès aux zones riveraines ont été restreints, et il est impératif de respecter les directives et les interdictions d'accès émises. En outre, les ponts traversant l'Arve pourraient être fermés dans la nuit du lundi 11 au mardi 12 décembre, pour des raisons de sécurité.

Les genevois et genevoises sont vivement encouragés à demeurer vigilants et à observer une grande prudence, en particulier près des rives de l'Arve, du Rhône et du lac. Il est crucial de respecter les consignes de sécurité suivantes:

  • Évitez de vous approcher des berges des cours d'eau.
  • Observez les indications de sécurité mises en place et abstenez-vous d'accéder aux zones interdites.
  • Soyez attentifs à la montée soudaine des eaux, aux risques d'effondrement des berges et aux chutes potentielles d'arbres, et quittez immédiatement les zones menacées.
  • Évitez d'emprunter les chemins, sentiers, voies cyclables et routes inondées ou susceptibles d'être inondées.
  • Surtout, ne pratiquez aucune activité nautique ou de baignade, incluant même la baignade des animaux domestiques.
  • Suivez les mises à jour officielles des autorités cantonales pour rester informé de l'évolution de la situation.

Dès que les débits dépassent les 650 mètres cubes par seconde, il est possible que de l'eau provenant des réseaux d'eaux pluviales déborde sur les voies publiques, accentuant les risques d'inondations.

Avec IA

Continuer la lecture

Genève

Les marmites géantes, nouvelles stars de l'Escalade

Publié

le

Mathieu Lerenard, le responsable de la division chocolaterie chez Martel, à côté de l'une des marmites géantes confectionnées pour l'Escalade

Vous avez sans doute déjà succombé à une marmite au chocolat cette année, mais avez-vous eu droit à une marmite géante? Des modèles XXL qui séduisent de plus en plus les Genevois.

Les gourmands n'attendent qu'elle pendant les festivités de l’Escalade à Genève: la fameuse marmite en chocolat. 

Il en existe au chocolat au lait ou noir et depuis quelques années, les marmites géantes connaissent un certain succès.

De quelle manière sont-elles fabriquées?

Reportage dans l’atelier de production de la maison Martel à Genève:

ReportageDans l’atelier de production de la maison Martel à Genève

Comment et avec quoi travaillent les chocolatiers?  Mathieu Lerenard, le responsable de la division chocolaterie chez Martel:

Mathieu LerenardResponsable de la division chocolaterie chez Martel

Notez que ce sont souvent les entreprises qui sont demandeuses de marmites géantes. 

 

Continuer la lecture

Genève

Les festivités du réveillon se déplacent sur le quai Gustave-Ador

Publié

le

Photo archives (KEYSTONE/Martial Trezzini)

Changement de rive pour le Réveillon 2023! La Fête du 31 décembre se tiendra cette année sur le quai Gustave-Ador. Au menu: concerts, DJs, bars, foodtrucks et un grand feu d'artifice.

Le marché de Noël ayant été déplacé au quai du Mont-Blanc, les festivités du Nouvel an, organisées par la Ville, changent aussi de rive: direction le quai Gustave-Ador cette année.

De 20h jusqu'à 3h du matin, deux scènes musicales, un espace bars et restaurations, avec la présence d’une quinzaine de foodtrucks, et à minuit, le compte à rebours donné sur la scène principale par le maire, Alfonso Gomez, avant le traditionnel feu d’artifices, offert par un grand hôtel de la place.

Le programme musical s'annonce varié :

  • Les DJs (Lady Black Sally, Flowerz, Zebra, Mulah, NVST et Santo) seront à l’honneur sur la scène « Jet d’eau ».
  • La grande scène « Plage », devant Baby-Plage, sera principalement dédiée à la musique live: Artmaillé pour chauffer l’ambiance avant les concerts du Sarcophage 1994, de la fanfare techno O.U.M.P.H, du groupe de cumbia Palenque et du DJ d’afromaghreb Pekodjinn.

Les associations Nuit blanche, Carrefour addictions et We can dance seront également mobilisées autour de stands de prévention en matière d’addictions, de consommation de substances psychotropes et de violences sexistes et sexuelles.

Le programme complet sur www.geneve.ch/31decembre

Continuer la lecture

Genève

Les travaux de rénovation du barrage du Seujet ont pris fin

Publié

le

Le barrage du Seujet, sur le Rhône, a aussi comme fonction d'être le "robinet" du Léman (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Lancés en 2016, les travaux de rénovation du barrage du Seujet ont pris fin, indiquent lundi les Services industriels de Genève (SIG). L'ouvrage situé sur le Rhône, au coeur de la ville de Genève, dispose dorénavant de groupes de production hydroélectrique modernisés et beaucoup plus silencieux.

Les turbines ont été totalement révisées et les multiplicateurs, sources de bruit, ont été rénovés avec une technologie plus récente. L'opération est une réussite puisque les nuisances occasionnées par le fonctionnement du barrage auprès des riverains sont aujourd'hui "quasiment imperceptibles", écrivent les SIG dans un communiqué.

Les SIG rappellent que les travaux ont été spectaculaires par moments. Les turbines, qui pèsent chacune 26 tonnes, ont ainsi dû être extraites par le toit du barrage au moyen d'une grue, une entreprise qui a nécessité une grande dose de patience et des gestes d'une précision extrême.

Le barrage du Seujet a été inauguré en 1995. Sa production annuelle d'énergie s'élève à environ 20 GWh. Le Seujet est également "la pièce maîtresse" pour réguler le niveau du lac Léman. Les travaux de rénovation de l'ouvrage ont été menés par intermittence pendant 7 ans. Ils ont coûté 11,6 millions de francs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture