Rejoignez-nous

Genève

La mise en service de la ceinture urbaine avance à Genève

Publié

,

le

L’aménagement de la ceinture urbaine avance à Genève. Des mesures qui visent à repousser le trafic de transit. Des travaux vont prochainement débuter à Cornavin.

La ceinture urbaine, telle que voulue par la Loi sur la mobilité cohérente et équilibrée, est désormais fonctionnelle à Genève. L’idée de cette ceinture: permettre aux véhicules motorisés de se déplacer d’un quartier vers un autre en contournant le centre-ville. Parmi les aménagements récents, l’axe Nations-Charmilles achevé fin 2022, avec notamment la suppression du giratoire sur l’avenue Giuseppe Motta. Une ceinture urbaine qui a pris environ un an de retard, selon Conseiller d’Etat chargé des infrastructures, Serge Dal Busco.

Serge Dal BuscoConseiller d'Etat chargé des infrastructures

Il a fallu, pour convaincre certaines autorités communales, procéder à des tests. Serge Dal Busco.

Serge Dal BuscoConseiller d'Etat chargé des infrastructures

Axe Nations-Charmilles

L'axe Nations-Charmilles a nécessité et nécessitera quelques aménagements, comme l'explique le Directeur général de l'Office cantonal des transports, David Favre.

David Favre Directeur général de l'Office cantonal des transports

Secteur Cornavin

Prochaine étape, le réaménagement du périmètre de la gare Cornavin pour favoriser le report du trafic de transit du centre-ville vers la ceinture urbaine. Les premiers travaux auront lieu cet été. Le détail avec Thierry Messager, Directeur de la région Lac-Rhône à l’Office cantonal des transports

Thierry Messager Directeur de la région Lac-Rhône à l'OCT

La ceinture urbaine bénéficiera d'un nouveau panneau de signalisation.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Un feu impressionnant dans un immeuble aux Pâquis

Publié

le

Un important feu d'appartement s'est déclaré ce vendredi après-midi aux Pâquis. 

Un feu d’appartement à Genève.

Les flammes sont parties au 4e étage d’un immeuble aux Pâquis, rue du Docteur Alfred Vincent, 21. L’alerte a été donnée vers 16h. Les pompiers ont été confrontés à un important dégagement de fumée à leur arrivée. Sept personnes ont été impliquées, trois qui se trouvaient sur le toit ont été évacuées par les soldats du feu. Il s’agit de deux adultes et d’un enfant. Ils ont été transportés aux HUG, aucun pronostic vital n’est engagé. 

Trois ambulances, 40 pompiers, 10 véhicules et deux lances incendies sont mobilisés. Le feu n’est toujours pas maîtrisé.

Développement suit.

Continuer la lecture

Genève

Le patinage artistique à roulettes à l'honneur à Genève

Publié

le

Le Trophée du Léman se déroule ce week-end à la Queue d'Arve.

C’est un sport peu connu en Suisse: le patinage artistique à roulettes. Une compétition est organisée ce dimanche à Genève.  

Connaissez-vous le patinage artistique à roulettes?

Si ce n’est pas le cas, vous pourrez le découvrir ce dimanche lors de la deuxième édition du Trophée du Léman. Un événement qui va regrouper une centaine de jeunes de 5 à 20 ans venant de toute la suisse, et d’un club italien. 21 patineurs issus du Geneva Roller Skating, le club organisateur y participeront. Chaque danseur doit présenter une chorégraphie individuelle entre une et trois minutes suivant les catégories.

Reportage lors d'un entraînement:

Et dimanche 21 avril marquera un jour historique pour les sports à roulettes, car il y a 100 ans naissait à Montreux la Fédération Internationale de Patinage à Roulettes (FIPR).

Le Trophée du Léman se déroule ce week-end à la Queue d'Arve.

Continuer la lecture

Genève

Le nouveau concept de la fête des mères à l’école de Lully fait des vagues

Publié

le

Photo d'illustration (KEYSTONE/Martial Trezzini)

A Bernex, la fête des mères à l’école de Lully tourne à la polémique suite à l’annonce d’un nouveau concept mis en place par le personnel de l’établissement scolaire. 

 Le pot de fleurs en poterie ou la carte dessinée que les écoliers réalisent habituellement en classe pour la fête des mères tournent à la polémique politicienne à Bernex. En cause : un nouveau concept de la fête des mères souhaité par le directeur de l’école primaire de Lully.

Dans un courrier adressé jeudi aux parents d’élèves, le chef d’établissement explique que dans un souci d’inclusion et d’égalité homme-femme, le concept de fêtes mères va changer cette année. Ainsi, les enfants prépareront désormais des cadeaux pour les “gens qu’ils aiment” et non plus spécifiquement pour leurs parents. Avec une date fixée au 24 mai.

L'équipe enseignante de l'école de Lully précise dans la lettre avoir pris la décision, "au vu de la mouvance actuelle traitant de l'inclusion des genres et de l'égalité femme/homme, de ne plus fêter exclusivement les mamans durant le mois de mai, mais, de manière plus globale, les gens qu'on aime."

Il n’en fallait pas plus pour que l’UDC Genève ne dénonce aussitôt “la nouvelle mission woke du DIP”, assurant même que la conseillère d’Etat Anne Hiltpold avait déclaré la guerre avec les parents. Inquiétude aussi dans les rangs du MCG qui a déposé une question écrite au Grand Conseil.

Sauf que la conseillère d’Etat en charge du DIP parle, elle, d’une  erreur de la part de la direction de l’école et lui demande de revenir sur sa décision.

 

 

Continuer la lecture

Genève

Restrictions sur les parcours et les horaires des manifestations

Publié

le

Photo d'archives (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)
A Genève, le Conseil d'Etat a décidé d'agir face à la multiplication des manifestations à caractère politique au centre-ville. Une hausse qui provoque l'exaspération des commerçants. Désormais, il ne sera plus possible de défiler quand on veut et où on veut.

Ces restrictions concernant les parcours et les horaires ont été annoncées par la conseillère d'Etat Carole-Anne Kast sur les ondes de la télévision locale Léman Bleu. L'idée est de faire une pesée entre trois libertés: la liberté d'expression, la liberté de manifester et la liberté de commercer.

Ce changement de cap prendra un peu de temps avant de se concrétiser. Les autorisations déjà délivrées ne sont pas remises en cause. Seules les nouvelles demandes seront soumises au nouveau régime. La manifestation pour Gaza samedi aura ainsi lieu comme prévu, selon le parcours qui a été validé.

Depuis le début de l'année, il existe une hausse importante des demandes des organisateurs de manifestation de faire passer leur cortège d'une rive à l'autre, relève vendredi le porte-parole du département des Institutions et du numérique (DIN) Laurent Paoliello. Les défilés sont presque devenus hebdomadaires.

Ces manifestations génèrent des coûts collatéraux, souligne encore M. Paoliello. Elles bloquent par exemple les transports publics. De leur côté, les commerces du centre-ville se plaignent d'un manque à gagner, surtout lorsque les manifestations ont lieu le samedi, jour de grande affluence pour eux.

Projet de loi

Cette question n'a pas échappé au monde politique. Le PLR Genève a ainsi déposé un projet de loi pour que "les manifestations n'entravent pas les principaux axes de circulation et ne péjorent pas les commerçants". Le parti veut empêcher les défilés d'emprunter les tracés dévolus aux trams et le périmètre du "U Lacustre".

Interrogée par la Tribune de Genève, Clémence Jung, une juriste travaillant pour la campagne de boycott contre Israël BDS dit craindre une violation des libertés d'expression et de manifestation. "Si des refus par principe devaient être signifiés, la justice serait saisie", avertit-elle.

Continuer la lecture

Genève

Le Chef festival désignera le meilleur ramen de Genève

Publié

le

KEYSTONE -EPA -KIMIMASA MAYAMA

Le Chef festival est de retour! Cette fois-ci, il s'agira de trouver le meilleur ramen de Genève. Pour sa deuxième édition le concours culinaire genevois a décidé de mettre à l’honneur ce plat traditionnel japonais.

C’est le retour d’un concours culinaire qui avait connu un certain succès à l’automne dernier à Genève: le Chef Festival.

Pour cette deuxième édition, il s'agira de savoir où se trouve le meilleur ramen de Genève, un plat traditionnel japonais, très à la mode ces dernières années. 

Huit restaurants ont décidé de se prêter au jeu et ils ont pour cela créer une recette spécialement pour le concours. Deux prix sont en jeu, celui du public et celui du chef Mitsuru Tsukada du Sachi au mandarin oriental de Genève.

Est-ce que cela a été difficile de convaincre les restaurateurs de participer cette année?

La réponse de Valentin Maître, co-fondateur du Chef Festival:

Le chef Mitsuru Tsukada sera chargé de goûter les trois meilleurs ramen désignés par le public.

Comment s’est faite cette rencontre ? Valentin Maître:

Le Chef festival se déroulera du 19 avril au 5 mai. 

Pour rappel, pour participer, il faut se rendre dans l’un des huit restaurants participants, demander le ramen spécial et voter via son smartphone et un QR code.

Il y a un prix unique de 26 francs.

L’année passée, le Chef Festival mettait à l’honneur les burgers. Le parrain de cette première édition était Danny Khezzar, finaliste de Top Chef, et chef du Bayview. 

C’est le burger du Meltd qui avait été doublement récompensé, car il avait reçu le prix du public et le prix du chef.

Plus de 3 300 personnes avaient voté pour 4 500 burgers vendus. 

 

 

Continuer la lecture