Rejoignez-nous

Genève

Aux Pâquis, le PLR lance une boîte à idée virtuelle

Publié

,

le

Le président du PLR Ville de Genève Kevin Schmid pose à côté d'une affiche du projet pilote de boîte à idées virtuelle aux Pâquis ©Miguel Hernandez

La section Ville de Genève du PLR a lancé un projet pilote de boîte à idée dématérialisée aux Pâquis. Objectif: récolter les propositions et problèmes des habitants et reconnecter la politique municipale à la population. La phase de test devrait durer un mois.

Mon quartier, mes idées! C'est sous cette formule que le PLR Ville de Genève a lancé une boîte à idée virtuelle aux Pâquis. Avec pour objectif de reconnecter la politique municipale à la population. Le concept est simple: il vous suffit de scanner un QR code pour ensuite faire remonter une idée ou un problème à la section. Démonstration avec Kevin Schmid, président du PLR Ville de Genève.

Kevin SchmidPrésident du PLR Ville de Genève

Située à la Rue Rothschild aux Pâquis, l'affiche représente un QR code géant mêlé à quelques pictogrammes qui représentent le quartier où elle est située. Il n'est pas obligatoire d'habiter dans le quartier pour participer, tout le monde peut soumettre ses idées. Concrètement, que peut-on demander? Un exemple concret avec Kevin Schmid.

Kevin SchmidPrésident du PLR Ville de Genève

Dédiée spécifiquement aux Pâquis, la phase test de ce projet pilote devrait durer un mois.

Projet apolitique

Si tout un chacun peut participer et envoyer ses propositions à la section, cette boîte à idée ne va-t-elle pas servir l'agenda politique du PLR? La réponse de Kevin Schmid

Kevin SchmidPrésident du PLR Ville de Genève

D'abord mis en place aux Pâquis, à terme ce projet pilote a vocation à s'étendre à l'ensemble des quartiers en Ville de Genève.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Les témoins s'expriment au procès de Tariq Ramadan

Publié

le

(KEYSTONE/Valentin Flauraud)

Les témoins ont eu la parole mardi matin, au deuxième jour du procès en appel de Tariq Ramadan à Genève. L'islamologue est accusé de viol et de contrainte sexuelle par une femme, surnommée "Brigitte". Les faits se seraient déroulés en 2008 dans un hôtel genevois.

Convoqué à la demande de la partie plaignante, l'homme qui s'est exprimé devant la Chambre pénale d'appel et de révision habite Lausanne. D'origine sénégalaise, il est producteur de spectacles. Entre 2006 et 2016, il s'est notamment occupé de Dieudonné, quand l'humoriste français faisait étape en Suisse romande.

Ce témoin est soupçonné d'être à l'origine d'une lettre anonyme parvenue à la justice genevoise peu avant le procès en première instance de Tariq Ramadan, en mai 2023. Dans ce courrier, il est indiqué que "Brigitte" aurait parlé à Dieudonné de son "coup d'un soir" avec Tariq Ramadan.

Le producteur de spectacles a nié être l'auteur de cette lettre. Il a dit connaître "Brigitte". Elle venait dans les loges à la fin des représentations, proposait son aide pour leur organisation, a-t-il expliqué. Quant à la relation de "Brigitte" avec Tariq Ramadan, "je pense qu'elle sortait avec lui, ou quelque chose comme ça".

La plaignante conteste

Le témoin a poursuivi en indiquant que "Brigitte" lui parlait de Tariq Ramadan en des termes élogieux. "Elle me disait qu'il était beau et je pense qu'elle appréciait aussi ses capacités intellectuelles". Il s'est dit avoir été surpris d'apprendre que "Brigitte" accusait l'islamologue de l'avoir violée en octobre 2008.

Demandant la parole à la fin des dépositions des témoins, la plaignante s'est élevée contre les propos tenus par le producteur de spectacles. "Je n'ai jamais dit à personne que j'étais sortie avec Tariq Ramadan", a-t-elle souligné, avant d'évoquer une plainte pendante devant la justice genevoise.

A la barre, la femme de Tariq Ramadan a relevé, de son côté, comment cette procédure judiciaire a eu un impact sur la santé déjà fragile de son mari, qui souffre d'une sclérose en plaques. L'acquittement de son époux en première instance a été un vrai soulagement pour la famille. "On espère enfin que cette affaire soit derrière nous".

Le procès se poursuit mardi après-midi, avec les réquisitions du procureur et la plaidoirie d'un des avocats de la partie plaignante.

Continuer la lecture

Genève

La place de la Synagogue dévoile son nouveau visage sans voiture

Publié

le

Une place entièrement piétonne, des nouveaux arbres avec un revêtement clair et perméable à la place du bitume. Voilà à quoi ressemble désormais la place de la Synagogue, à Genève.

Après 12 mois de travaux, le nouvel aménagement a été présenté ce mardi par les autorités de la Ville de Genève. Les précisions de Frédérique Perler conseillère administrative en charge du Département de l'aménagement, des constructions et de la mobilité.

 

Un projet qui revient de loin, il a notamment fait l'objet d’un recours au tribunal fédéral. 

Un nouvel éclairage sera également mis en place cet automne. La synagogue et la fontaine seront illuminées et un nouvel éclairage adapté à la vocation piétonne va être installé.

Sans trafic motorisé ni places de stationnement, les abords de la synagogue, utilisée par la Communauté israélite de Genève, sont plus sûrs, explique Elias FRIJA, secrétaire général de la Communauté Israélite de Genève.

Cet aménagement a coûté 2,4 millions de francs.

Continuer la lecture

Genève

LEM anticipe une amorce d'embellie sur la demande dès l'hiver

Publié

le

Le producteur de composants électroniques LEM, basé à Meyrin (GE), a souffert sur la fin de son exercice décalé 2023/24, clos fin mars, de l'appréciation du franc et d'un phénomène de déstockage persistant (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le producteur de composants électroniques LEM, basé à Meyrin (GE), a souffert sur la fin de son exercice décalé 2023/24, clos fin mars, de l'appréciation du franc et d'un phénomène de déstockage persistant. La direction anticipe une amorce d'embellie à compter du second semestre de l'exercice en cours.

Une décroissance de près de 15% au dernier semestre partiel a annihilé la croissance observée aux neuf premiers mois de l'année. Le chiffre d'affaires s'est au final érodé de 0,1% à 405,8 millions de francs. Hors effets de change, la société genevoise calcule dans son compte rendu diffusé mardi une croissance de 7,2%.

La rentabilité a souffert d'une inflation des coûts d'approvisionnement et de stockage, de la comptabilisation des indemnités de licenciement pour une quarantaine d'employés et de frais pour la mise en service du nouveau site de production de Penang, en Malaisie.

La marge opérationnelle (Ebit) a été élaguée de près de trois points de pourcentage à 20,0%. Le résultat afférent a chuté de 12,1% à 81,1 millions, quand le bénéfice net a fondu de 13,3% à 65,3 millions.

La performance s'inscrit dans le bas des objectifs déjà modérés par la direction en février dernier et en dessous des pronostics les plus pessimistes formulés par les analystes consultés par AWP. Les actionnaires se verront proposer un dividende réduit de 2 francs à 50 francs.

Par ailleurs, l'organe de surveillance de LEM proposera lors de la prochaine assemblée générale ordinaire l'élection de Libo Zhan en son sein. Administratrice du groupe VAT, cette résidente allemande a auparavant exercé en qualité de trésorière pour le sous-traitant automobile outre-Rhin Bogward, ainsi que pour le conglomérat international FFG Europe and Americas, précise LEM dans son rapport d'activité 2023/24.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Genève

5 Ironmans et une conférence pour lutter contre Alzheimer

Publié

le

5 ironmans pour sensibiliser l’opinion publique à la maladie d’Alzheimer. C’est le défi que s’est lancé Hassan Fadli après que la maladie ait été diagnostiquée chez son père.  Il viendra en parler ce mercredi à Genève lors d’une conférence. 

L'objectif avec cet exploit est de sensibiliser l'opinion publique sur les maladies neuro-évolutives mais aussi de promouvoir la prévention précoce grâce aux meilleures pratiques en matière de santé et de bien-être.

Hassan s'est aussi donné pour mission de témoigner, dialoguer, de déstigmatiser et de lever les tabous autour de cette maladie avec l’aide et la collaboration de médecins, chercheurs, patients et aidants.

Il a déjà effectué deux de ces triathlons longue distance en Suisse et au Portugal. Les trois autres auront lieu en France, en Suède et en Espagne.

Il s’est lancé cet objectif après que la maladie d'Alzheimer ait été diagnostiquée chez son père.

 

 

A la fin de ce défi, un documentaire sur les différentes approches pour soigner la maladie et aider les patients dans ces 5 pays, verra le jour.

La conférence est organisée par Alzheimer Genève. Vous pouvez vous inscrire jusqu'à mardi midi à l’adresse association@alz-ge.ch

Et pour plus d'informations sur le défi d'Hassan rendez-vous ici. 

Continuer la lecture

Genève

L’Hospice général installe des distributeurs de serviettes hygiéniques

Publié

le

L’Hospice général installe des distributeurs de serviettes hygiéniques. Photo: Hospice Général

L’Hospice général a installé des distributeurs de serviettes hygiéniques pour ses bénéficiaires. Une initiative qui est dévoilée à l’occasion de la Journée mondiale de l’hygiène menstruelle.

Le 28 mai, c’est la Journée mondiale de l’hygiène menstruelle.

Pour aider les personnes défavorisées, l’Hospice général a installé des distributeurs de serviettes hygiéniques dans tous ses lieux d’hébergement, locaux administratifs et centres d’action sociale. 72 au total pour un lot initial de 63 000 protections. Ces serviettes hygiéniques sont en coton biologique et sont à la disposition des populations locales et migrantes. Une initiative qui va améliorer la vie des femmes pour Anaïs Antreasyan, responsable de l'unité action pour l'information, la prévention et l'intégration à Hospice général:

Car avoir des produits menstruels de bonne qualité représente un coût important. Une femme dépense en moyenne 4 000 francs sur l’ensemble de sa vie pour acheter des protections. Ces serviettes coûtent 160 000 francs par an à l’Hospice général.

Parallèlement, une collaboration avec l’association For Womxn, Period a permis d’organiser une campagne d’information sur les produits réutilisables comme les serviettes lavables ou les cups via des stands dans plusieurs lieux d’hébergement. Une douzaine de collaboratrices ont aussi été formées afin de sensibiliser les femmes sur la nécessité d’avoir une bonne hygiène menstruelle pour favoriser à la fois le confort et la préservation de l’environnement. 

Il faut donc briser certains tabous pour Anaïs Antreasyan:

Forough est une jeune Afghane de 24 ans, elle a aussi participé à ces stands d’informations. La jeune femme qui rêve de devenir architecte d’intérieur est arrivée en Suisse en 2022 et elle à Genève depuis six mois. Elle salue l’installations de ces distributeurs de serviettes hygiéniques:

Lorsque Forough a participé aux stands d'informations, elle a pu donc aider d’autres femmes et trouver les mots justes:

 

Continuer la lecture