Rejoignez-nous

Actualité

ge-repare.ch ou comment réparer plutôt que jeter

Publié

,

le

Le répertoire « ge-repare.ch » mis sur pied par la Ville en collaboration avec la Fédération romande de consommateurs s’agrandit. Six nouvelles communes genevoises rejoignent Genève et Carouge.

Lancy, Plan-les-Ouates, Meyrin, Onex, Bernex et Grand-Saconnex s’associent  au fameux site internet « ge-repare.ch ». Actuellement, il compte 110 artisans et commerçants en Ville de Genève, 35 à Carouge et 5 à Bernex. Développée dans le cadre de l’Agenda 21, la démarche vise à inciter les gens à faire réparer leurs objets – appareils électroniques en tête – plutôt que de les jeter.

ge-repare répond à un double objectif selon Sandrine Salerno, Conseillère administrative en charge des finances en Ville de Genève.

Sandrine Salerno Conseillère administrative en charge des finances en Ville de Genève

Selon la Magistrate, chaque Suisse jetterait plus de 16 kg de déchets électroniques par an.

Après 4 ans d’existence, les chiffres semblent confirmer le succès de la démarche. Plus de 50’000 personnes différentes ont consulté au moins une fois le répertoire genevois. La liste est établie par des bénévoles de la Fédération romande des consommateurs. Ils visitent les artisans qui doivent réparer depuis six mois au moins et doivent également posséder une arcade. La qualité de la réparation n’est en revanche pas testée. Rolin Wavre, président de la FRC Genève.

Rolin Wavre Président de la FRC Genève

Lancy compte 1500 entreprises sur son territoire. Hormis le fait que la démarche fera travailler ses commerçants, s’associer à la démarche était une question d’éthique pour Damien Bonfanti, le Maire de la Commune.

Damien Bonfanti Maire de Lancy

Carouge, première commune à avoir rejoint Genève en 2016 encourage ses habitants à réparer et leur accorde un chèque de 50 francs qui couvre le devis de la réparation.

 

 

 

1 commentaire

1 commentaire

  1. Notification automatique: MEDIAS – Damien Bonfanti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

La justice suisse poursuit deux espions russes

Publié

le

Le Conseil fédéral a autorisé le Ministère public de la Confédération à ouvrir une procédure pénale à l'encontre de deux ressortissants russes soupçonnés de service de renseignements politique. (©)

Le Conseil fédéral a autorisé le Ministère public de la Confédération à ouvrir une procédure pénale contre deux ressortissants russes, indique mardi le Département fédéral de justice et police. Les hommes sont soupçonnés de service de renseignements politique.

Développement suit.

Source ATS

Continuer la lecture

Actualité

L’Apple Store de Genève a été braqué

Publié

le

Un individu a fait irruption ce mardi matin dans l’Apple Store de Rive, en plein centre-ville de Genève. Vers 6h30, il a mis en joue des employés à l’aide d’un pistolet d’alarme. L’homme, dont on ne sait rien pour l’heure, a volé du matériel électronique pour une valeur inconnue, selon la police genevoise.

Le braqueur est reparti à pieds en direction de Bel-Air avant de disparaître. Il est activement recherché par la Brigade de répression du banditisme (BRB).

@tadeuszroth

Continuer la lecture

Actualité

#pasdevague: « Certains enseignants agressés se renferment »

Publié

le

En France, le hashtagg #Pasdevague met en lumière le malaise des enseignants. Il a fait son apparition sur les réseaux sociaux après l’agression d’une professeure dans un lycée de Créteil jeudi dernier. Dans cet établissement de la banlieue parisienne, l’enseignante s’est fait braquer par un élève avec un pistolet à billes. Depuis, les messages de soutien mais aussi les témoignages de la violence en classe se multiplient. Qu’en est-il en Suisse romande? On en parle avec le secrétaire général du syndicat romand des enseignants, Jean-Marc Haller:

Jean-Marc Haller Secrétaire général du syndicat romand des enseignants

Continuer la lecture

Actualité

Lancement de la campagne de vaccination contre la grippe

Publié

le

Dès ce mardi, il est possible de se faire vacciner contre la grippe saisonnière dans de nombreux cabinets médicaux et les pharmacies en Suisse.

La vaccination permet d’éviter à de nombreuses personnes de tomber malades ou d’être hospitalisées, rappelle l’Office fédéral de la santé publique dans un communiqué. Les personnes vulnérables sont invitées à se prémunir mais aussi celles qui les côtoient  afin d’éviter tout risque.

Par personnes vulnérables on entend les personnes de plus de 65 ans, les femmes enceinte et celles qui viennent d’accoucher d’enfants prématurés. Mais aussi celles atteintes de maladies cardiaques, pulmonaires ou neurologiques. Entrent aussi dans la catégorie à risque, les diabétiques et les personnes atteintes d’un cancer qui font une chimiothérapie ou des rayons.

Le vaccin est aussi recommandé pour le personnel médical.

Effectivement les soignants sont aussi encouragés à se vacciner contre la grippe. De même que les collaborateurs des crèches, des EMS et des maisons de retraite.  Le médecin cantonal genevois estime que le taux de vaccination est encore trop bas pour cette maladie qui peut aggraver des maladies chroniques et même provoquer des décès.

Nous sommes allés prendre le pouls de la population genevoise en ce premier jour de vaccination…certains l’ont fait…d’autres ne sont pas convaincus

Certains préfèrent des alternatives au vaccin pour se prémunir et ils misent sur l’homéopathie et la médecine naturelle pour renforcer leur défense. C’est le cas des clients de la pharmacie du Cirque, à Plainpalais, comme l’explique Monica.

Monica assistante - pharmacie du Cirque

La journée nationale contre la grippe aura lieu le 9 novembre. Il sera possible de se faire vacciner sans rendez-vous dans tous les cabinets médicaux ou pharmacie participantes.

 

Continuer la lecture

Actualité

Huit des dix accusés d’An’Nur condamnés

Publié

le

L'un des dix accusés à son arrivée au procès le 1er octobre dernier. (©KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Huit des dix personnes accusées d’avoir agressé deux fidèles dans la mosquée An’Nur à Winterthour (ZH) en novembre 2016 ont été reconnues coupables. Le Tribunal de district de Winterthour a prononcé mardi des peines de prison avec sursis et des renvois de territoire.

La plupart des prévenus ont écopé de peines d’emprisonnement avec sursis allant de 6 à 18 mois et d’amendes. Deux d’entre eux, un Afghan et un Macédonien, ont en outre été condamnés à des renvois de territoire d’une durée de sept ans. Ils ont notamment été reconnus coupables de séquestration, lésions corporelles et contrainte.

Deux accusés ont par contre été acquittés. Parmi eux figure un Tunisien de 49 ans, qui a présidé pendant une courte période l’association An’Nur. Il reçoit une indemnité de 18’000 francs.

Source ATS

Continuer la lecture