Rejoignez-nous

Actualité

Fonds Schneider-Ammann : des raisons de douter

Publié

,

le

La Finma a validé la semaine dernière la création du fonds Schneider-Ammann. 500 millions de francs pour des start-up en phase d’industrialisation. C’est ambitieux à l’échelle suisse.

Oui, à l’échelle suisse. Parce que la France a débloqué dix milliards d’euros pour l’innovation industrielle il n’y a pas si longtemps. Des fonds publics. Ce n’est pas le cas de ce trésor en voie de constitution entre Berne et Zurich. Il s’agira exclusivement de capitaux privés.

D’ailleurs on ne sait pas très bien comment qualifier ce fonds. Officiellement, c’est le Swiss Entrepreneurs Fund. C’est son nom. Alors est-ce un fonds de la Confédération, ou un fonds fédéral, voire un fonds national ? Oui, vous avez raison, c’est le Fonds Schneider-Ammann. Voilà, ce sera son petit nom.

L’autorisation a été donnée, mais l’argent n’est pas encore là.

Oui, et 500 millions, c’est un seuil. La compagnie d’assurance Mobilière a fait une promesse ferme de 100 millions. Swisscom pourrait souscrire aussi. UBS et Credit Suisse sont associés au projet depuis que l’ancien conseiller fédéral Schneider-Ammann l’a lancé il y a deux ans. Mais là c’est plus compliqué. Ces banques ont des actionnaires avec des exigences de résultat.

Mais il y a suffisamment de bonnes start-up en Suisse pour créer de la valeur.

C’est la vraie question. Celle de la masse critique. Des start-up technologiques surtout. Parce que chaque start-up représente des risques importants. Il y a beaucoup d’argent à perdre. Il faut donc diversifier et décorréler les investissements avec une stratégie et selon toutes sortes de critères possibles. C’est tout un art. Le faire à l’échelle du monde ? Eh bien c’est plus facile et moins risqué au final que de le faire à l’échelle d’un Etat.

UBS et Credit Suisse ont une grande expérience dans ce domaine. Ce sont eux qui se chargeraient de la sélection des entreprises dans lesquelles investir ?

Oui, à ce stade apparemment. Et je vous laisse imaginer les critiques que ça ne manquera pas susciter. Cette activité d’investissement porte un nom anglophone qui n’a pas d’équivalent en français : c’est le private equity. Pratiqué par un fonds dans les limites d’un pays comme la Suisse ? Avec toute la notabilité économique dans le conseil de fondation et le conseil consultatif ? Eh bien chaque échec demandera des explications publiques. On ne va pas s’ennuyer.

Je vous sens un peu sceptique. Le but est quand même d’attirer des investisseurs moins en vue qu’UBS ou Credit Suisse !

Oui, et ça peu fort bien réussir ! Avec des investisseurs privés surtout. Ils ont parfois une propension plus élevée à prendre des risques. Des family offices, pourquoi pas ? S’ils sont d’accord d’augmenter leur visibilité.

Je suis plus sceptique sur l’intérêt des caisses de pension. Toujours très évoqué dans ce genre de circonstance. C’est un vieux débat. Faut-il que l’argent de nos retraites prenne ce genre de risque ? La question est inflammable et ouverte en permanence. Alors je ne crois pas que les caisses de pension aient envie de trancher à ce stade. Sans trop savoir où ça les mènerait.

https://www.radiolac.ch/wp-admin/post.php?post=48184&action=edit

Actualité

Beat Forster passe la barre des 1000 matches

Publié

le

Beat Forster, un roc aux 1000 matches. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Le défenseur du HC Bienne, Beat Forster (38 ans) a passé la barre des 1000 matches en National League à l'occasion de la rencontre face à son ancien club Davos.

Le solide Appenzellois est le quatorzième joueur à passer cette marque symbolique. Il a joué pour Davos, les Zurich Lions et Bienne.

Le record est détenu par le défenseur du CP Berne, Beat Gerber, qui compte 1171 matches.

Parmi les joueurs encore actifs dans cette liste, il y a l'attaquant emblématique de Davos, Andres Ambühl.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Le Stade Lausanne-Ouchy écrase Sion 4-0

Publié

le

Les joueurs du SLO ont largement dominé le match (© KEYSTONE/ROBERT HRADIL)

Une grosse surprise a été enregistrée lors des 16es de finale de la Coupe de Suisse. Le FC Sion a en effet été sorti très sèchement 4-0 à la Pontaise par Stade Lausanne-Ouchy.

Le pensionnaire de Challenge League n'a pas fait le moindre complexe face aux Valaisans, membres de l'élite. Très déterminés, les Vaudois ont crânement joué leur chance et dominé leurs adversaires dans le jeu, l'envie et les idées.

L'addition aurait pu être plus salée

Le SLO a marqué par Chader (13e), Hadji (36e), Ajdini (49e) et Bayard (89e). Et sans quelques parades de Fayulu, l'addition aurait même pu être encore plus salée. A l'opposé, Sion ne s'est quasiment jamais montré dangereux.

Ce cinglant revers contre une équipe d'une division inférieure va sans doute faire grincer des dents en Valais. On doute fort que le président Constantin ait apprécié la production de ses protégés. La Coupe constitue en effet chaque année un objectif majeur pour le FC Sion, qui attend une quatorzième victoire dans son épreuve fétiche depuis 2015.

Exploit de Carouge

Etoile Carouge a signé l'autre exploit de la journée. Le club genevois, qui évolue en Promotion League, s'est qualifié pour les 8es de finale en battant Winterthour 3-1. Les Zurichois arrivaient pourtant au bout du lac Léman avec le costume de leaders de Challenge League.

Tenant du trophée, Lucerne a difficilement rejoint le prochain tour. L'équipe de Fabio Celestini, qui n'a pas encore gagné en championnat cette saison, a arraché son billet en s'imposant 2-1 ap sur la pelouse de Buochs, club de 1re Ligue. Une réussite d'Ugrinic à la 94e a évité le camouflet aux Lucernois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 12,5 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande (archives). (© KEYSTONE/THOMAS DELLEY)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 5, 15, 21, 24, 27 et 32. Le numéro chance était le 5, le rePLAY le 5 et le Joker le 210362.

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 12,5 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Hüsler/Stricker offrent la victoire à la Suisse

Publié

le

Stricker (à gauche) et Hüsler ont offert le point de la victoire à la Suisse (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

La Suisse disputera les barrages du groupe mondial I de Coupe Davis en 2022.

Marc-Andrea Hüsler et Dominic Stricker ont fini le travail dès le double face à l'Estonie, s'imposant 6-4 7-6 (7/4) samedi à Bienne face au duo Vladimir Ivanov/Mattias Siimar pour offrir un troisième point décisif à leur équipe. La Suisse s'est finalement imposée 5-0.

Ce barrage du groupe II s'annonçait déséquilibré, et il le fut. Dominic Stricker (ATP 287), brillant en simple pour son baptême du feu dans la compétition, et Henri Laaksonen (ATP 119) ont rempli leur mission vendredi en ne laissant pas la moindre ouverture à des joueurs nettement moins bien classés.

Un départ idéal

Sacrés à la surprise générale cet été sur la terre battue de Gstaad, Marc-Andrea Hüsler et Dominic Stricker n'ont pas non plus connu de difficulté majeure samedi. Les deux gauchers ont eu besoin de 80' pour prendre la mesure de Vladimir Ivanov (ATP 717) et Mattias Siimar (ATP 1041), qui avaient déjà été alignés en simple.

Le Zurichois (25 ans) et le Bernois (19 ans) ont démarré cette partie de manière idéale, signant le break dès le premier jeu et remportant les huit premiers points. Ils ont dû se montrer plus patients dans la deuxième manche, faisant la différence au jeu décisif après avoir manqué une balle de break à 3-3.

La route est encore longue

L'équipe de Suisse, qui restait sur une défaite sur la terre battue péruvienne en mars 2020, retrouvera donc l'an prochain le groupe I de la Coupe Davis. Elle a mis ce week-end un terme à une série de cinq défaites dans la compétition, sa dernière victoire remontant à l'automne 2017.

Un succès dans son prochain play-off, prévu au printemps 2022 face à un adversaire sans doute mieux coté que l'Estonie, lui offrirait un ticket pour les qualifications à la finale de la Coupe Davis 2023. La route est donc encore longue pour l'équipe du capitaine Severin Lüthi.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Tournée de pommes gratuites pour les étudiants

Publié

le

Les étudiantes et étudiants de Suisse recevront des pommes lundi pour la Journée de la pomme. (© Keystone/Ruettimann)

Lundi, la Suisse célèbre la pomme. Les arboricultrices et arboriculteurs distribueront à cette occasion près de huit tonnes de pommes à des institutions de formation, juste à temps pour commencer le nouveau semestre avec fraîcheur.

Le secteur de l'arboriculture dédie la Journée de la pomme de cette année à la formation. "Les universités, les hautes écoles spécialisées et les organisations de formation continue fournissent l'une des matières premières les plus importantes à la population suisse : la formation", écrit samedi dans un communiqué la faîtière Fruit-Union Suisse.

Près de huit tonnes de pommes fraîchement récoltées seront distribuées aux institutions de formation. La Journée de la pomme est organisée par Fruit-Union Suisse en collaboration avec des organisations partenaires cantonales et régionales.

Malgré les conditions météorologiques difficiles, la Fruit-Union Suisse s'attend à une bonne récolte cette année. En moyenne, 140'000 tonnes de pommes sont consommées par année en Suisse, soit environ 16 kg par personne. La variété Gala est la plus appréciée (27%), devant les Golden (12%) et les Braeburn (9%).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture