Rejoignez-nous

Actualité

Ebranlée par des démissions, Theresa May menace d’un non-Brexit

Publié

,

le

Theresa May doit s'adresser en fin de matinée aux députés britanniques pour tenter de les convaincre de donner leur aval au projet d'accord (archives). (©KEYSTONE/AP/MATT DUNHAM)

Theresa May a averti les députés britanniques qu’ils avaient le choix entre soutenir son projet d’accord de divorce conclu avec l’UE ou risquer une sortie sans accord, voire pas de Brexit du tout. Le gouvernement de la Première ministre est ébranlé par des démissions.

« Le choix est clair: nous pouvons choisir de partir sans accord, risquer qu’il n’y ait pas de Brexit du tout ou choisir de nous unir et soutenir le meilleur accord que nous pouvions négocier, cet accord », a dit Mme May, défendant le texte de près de 600 pages que cinq membres de son gouvernement ont refusé d’endosser, choisissant de claquer la porte.

L’hypothèse d’un non Brexit pourrait se concrétiser en cas de tenue d’un second référendum, dont l’idée a gagné du terrain ces derniers mois, et qui renverserait le résultat de la consultation de juin 2016. Mme May est fermement opposée à la tenue d’un tel référendum.

Le ministre du Brexit Dominic Raab, la secrétaire d’Etat du Brexit Suella Braverman, Shailesh Vara le secrétaire d’Etat à l’Irlande du Nord, province britannique dont le sort est au coeur du problème, ainsi que la ministre du Travail Esther McVey, ont démissionné jeudi avec fracas. La secrétaire parlementaire pour le département de l’éducation Anne-Marie Trevelyan a fait de même.

« Je ne peux soutenir l’accord proposé pour deux raisons », liées notamment au futur statut de l’Irlande du Nord après le Brexit, s’est justifié l’eurosceptique Dominic Raab dans sa lettre de démission .

Un « filet de sécurité »

Le compromis prévoit un « filet de sécurité » (« backstop » en anglais), solution de dernier recours prévoyant le maintien de l’ensemble du Royaume-Uni dans une union douanière avec l’UE ainsi qu’un alignement réglementaire plus poussé pour l’Irlande du Nord, si aucun accord sur la future relation entre Bruxelles et Londres n’était conclu à l’issue d’une période de transition de 21 mois prévue après le Brexit, le 29 mars 2019, et prolongeable une fois.

« Le régime réglementaire proposé pour l’Irlande du Nord présente une menace très réelle pour l’intégrité du Royaume-Uni », a expliqué Dominic Raab, qui s’oppose également à un backstop « de durée indéfinie ».

Mais Mme May a fait valoir qu’aucun accord avec Bruxelles ne serait possible sans cette assurance. « L’UE ne négociera aucun partenariat futur sans elle », a-t-elle dit aux députés.

L’ex-chef du parti europhobe Nigel Farage, l’un des principaux artisans du Brexit, a salué la défection de M. Raab. « Bravo Dominic Raab, encore quelques autres (démissions) et nous serons débarrassés de cette hypocrite Première ministre », a-t-il twitté.

Possible vote de défiance

Son départ risque en effet de conforter les partisans d’une sortie sans accord avec l’UE, qui seraient en train de rassembler leurs forces pour réclamer un vote de défiance contre Theresa May, selon les médias.

Le projet d’accord doit encore être voté en décembre par les parlementaires, une fois entériné lors d’un sommet européen le 25 novembre à Bruxelles. Une tâche loin d’être gagnée d’avance au vu des divisions de son Parti conservateur et des sévères réserves exprimées par son allié, le petit parti unioniste nord-irlandais DUP, dont l’appoint est indispensable pour avoir une majorité absolue. Quant au Parti travailliste, il a laissé entendre qu’il ne voterait pas le texte.

La livre sterling a chuté après l’annonce de la démission de Dominic Raab. Vers 11h00, une livre valait 1,2777 dollar, son plus bas depuis le début du mois, contre 1,2992 dollar mercredi soir vers 23h00, soit une baisse d’environ 1,5%.

« La démission de Dominic Raab marque la fin du projet d’accord de la Première ministre », a estimé la députée europhile conservatrice Anna Soubry, pour qui Mme May doit maintenant envisager de partir. « Nous avons besoin d’un gouvernement d’unité nationale, et nous en avons besoin maintenant », a-t-elle ajouté sur Twitter.

Merkel satisfaite

La chancelière allemande Angela Merkel s’est dite « très contente » qu’un accord ait été trouvé. Le Premier ministre français Édouard Philippe a jugé que le projet d’accord était « un grand pas » mais que des « inquiétudes » demeuraient sur son adoption finale, notamment en raison de « l’actualité politique britannique ».

Le président du Conseil européen Donald Tusk a lui annoncé un calendrier serré jusqu’à la tenue d’un sommet le 25 novembre pour signer le texte. « Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que cet adieu soit le moins douloureux possible », a-t-il déclaré.

Parallèlement, la Commission devait continuer de discuter avec le Royaume-Uni de la déclaration politique sur la future relation entre Londres et l’UE qui doit accompagner l’accord de retrait.

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Le Collège du Léman évacué suite à une alerte à la bombe

Publié

le

Photo Google Maps

Panique au sein du Collège du Léman à Versoix mardi après-midi.
Le secrétariat du collège a reçu un appel disant qu’il y avait une bombe au sein de l’établissement. Contactée, la police genevoise s’est tout de suite rendue sur place pour procéder à des vérifications. Le collège a été évacué,  environ mille élèves, selon le porte-parole de la police. Personne n’a été blessé. Le service de déminage de la police est intervenu et aucune bombe n’a été trouvée dans l’établissement. Une enquête a toutefois été ouverte.

 

Continuer la lecture

Actualité

Un stéthoscope intelligent qui reconnait le bruit de la Covid

Publié

le

Photo d'illustration KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

C’est le « Shazam » des maladies pulmonaires

A Genève, les HUG sont en train de développer un stéthoscope électronique intelligent qui est capable de reconnaître le bruit de la Covid-19.

Benoît Rouchaleau nous présente le prototype développé avec l’HEPIA et l’EPFL.

Professeur Alain Gervaix
Médecin Chef du Service d'Accueil et d'Urgences Pédiatriques
Professeur Alain Gervaix Médecin Chef du Service d'Accueil et d'Urgences Pédiatriques

 

Continuer la lecture

Actualité

A Genève, le conflit chez Swissport mobilise les partis politiques

Publié

le

KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Le conflit entre Swissport et ses employés fait réagir le monde politique genevois. Le Parti socialiste, les Verts, Ensemble à gauche et le MCG s’associent pour déposer ce jeudi une motion au Grand Conseil. Ils exigent que le Conseil d’État prenne en main le dossier Swissport. 

A Genève, le litige opposant les salariés de Swissport à leur employeur prend une tournure politique. Le Parti socialiste, les Verts, Ensemble à gauche et le MCG s’unissent pour défendre les salariés de Swissport. Le conflit en cours au sein de la société aéroportuaire concerne les conventions collectives de travail (CCT). Une motion va être déposée par ces partis jeudi au Grand Conseil. Le détail des objectifs de cette motion avec Christian Dandrès, conseiller national socialiste et militant syndical.

Christian Dandrès
Conseiller national socialiste et militant syndical
Christian Dandrès Conseiller national socialiste et militant syndical

Si ce type de conflits sociaux ne sont pas rares, il est en revanche moins banal qu’ils prennent une tournure politique. Christian Dandrès explique les raisons d’une telle mobilisation politique.

Christian Dandrès
Conseiller national socialiste et militant syndical
Christian Dandrès Conseiller national socialiste et militant syndical

 

Négociations rompues

Petit rappel des faits: ouvertes depuis 2018, Les négociations pour renouveler les CCT n’ont toujours pas abouties. Celles-ci sont au point mort depuis des mois. En conséquence, un vide conventionnel existe depuis le 1er octobre. Les propositions de Swissport impliquent pour les 1200 employés du site genevois des baisses salariales, dont certaines atteindraient 1200 francs mensuels,  mais aussi des vacances en moins et des heures de travail en plus. D’ici le 28 janvier prochain, ceux-ci doivent signer le nouveau contrat que leur a soumis l’entreprise, sous peine de risquer un licenciement. Une pratique appelée congé-modification comme l’explique Christian Dandres.

Christian Dandrès
Conseiller national socialiste et militant syndical
Christian Dandrès Conseiller national socialiste et militant syndical

Une rencontre a eu lieu lundi soir entre Swissport et le Conseil d’Etat. Le gouvernement devrait communiquer ce mardi après-midi.

Continuer la lecture

Actualité

Dr Senn: « le masque FFP 2 est inutile pour la population »

Publié

le

(KEYSTONE/Christian Beutler)

Faut-il porter un masque FFP 2? Certains enseignants le réclament en Suisse romande. Pour la Doctoresse Laurence Senn, spécialiste en prévention au CHUV à Lausanne, il est inutile hors des hôpitaux. 

Faut-il porter le masque FFP2, ce masque en forme de bec de canard ? La question fait débat alors que l’Autriche et la Bavière l’ont rendu obligatoire récemment. Certains enseignants romands le réclament à cor et à cris. Pour la Doctoresse Laurence Senn, médecin spécialiste de la prévention des infections au CHUV à Lausanne, il serait inutile. Le masque chirurgical ou en tissu suffit à protéger du Covid et de ses variants. Docteur Laurence Senn.

Dr Laurence Senn
Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV
Dr Laurence Senn Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV

98% des gouttelettes

Pour la Doctoresse Senn, le masque classique suffit. Il filtre suffisamment les gouttelettes.

Dr Laurence Senn
Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV
Dr Laurence Senn Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV

Aérosol: seulement à l’hôpital

La contamination par aérosol se fait seulement dans un certain contexte, celui de l’hôpital ou des lieux de soins.

Dr Laurence Senn
Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV
Dr Laurence Senn Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV

Masques FFP trop chers

Le danger du FFP 2: que les gens le gardent trop longtemps en raison de son prix élevé….Dr Laurence Senn

Dr Laurence Senn
Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV
Dr Laurence Senn Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV

Masques en tissu homologués

Les masques en tissu font aussi le travail, s’ils répondent à certaines normes selon la Doctoresse.

Dr Laurence Senn
Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV
Dr Laurence Senn Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV

La meilleure des protections: lorsque tout le monde porte le masque…Dr Senn

Dr Laurence Senn
Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV
Dr Laurence Senn Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV

En conclusion le masque FFP 1, 2 ou 3 n’est pas recommandé par les professionnels de la santé hors des hôpitaux. Une fois placé, il ne faut pas toucher son masque rappelle la Doctoresse. Si on le fait, il faut se désinfecter les mains ensuite.

 

Continuer la lecture

Actualité

Genève devient un centre pour l’éducation en situation d’urgence

Publié

le

KEYSTONE/EPA/MONIRUL ALAM

La Suisse veut améliorer l’éducation dans les situations d’urgence. Conformément à son engagement en 2019 lors du Forum mondial sur les réfugiés, elle a lancé lundi à Genève un centre mondial sur cette question.

Plus de 120 millions d’enfants ne sont pas scolarisés en raison de crises humanitaires ou de conflits. Plus de la moitié des enfants réfugiés n’ont pas accès à l’éducation et la pandémie a provoqué la fermeture de milliers d’écoles. Lors du lancement en ligne, une réfugiée a elle souhaité que cette nouvelle entité puisse changer la situation de nombreux enfants.

Le nouveau centre doit rassembler les acteurs de la Genève internationale autour d’un engagement politique et d’une action opérationnelle pour l’éducation des enfants affectés par les conflits, la violence, les catastrophes, les migrations et les déplacements. Neuf institutions multilatérales, internationales et universitaires le soutiennent, dont le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ou le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR).

Les Etats membres de l’ONU et d’autres organisations établies à Genève doivent collaborer avec ce nouveau mécanisme. Le centre veut pousser tous les acteurs à s’engager à davantage prendre en considération l’éducation des enfants dans les efforts humanitaires ou de développement.

Source: ATS

Continuer la lecture