Rejoignez-nous

Actualité

Dylan de Beverly Hills, roi des prénoms beaufs

Publié

,

le

Luke Perry est mort. L’acteur américain est décédé d’un AVC à l’âge de 52 ans, et toutes les filles nées dans les années 1970 et 1980 sont tristes : Luke Perry, c’était Dylan McKay, le héros beau gosse de la série télévisée Beverly Hills, diffusé en France et en Suisse de 1993 à 2001. Toutes les filles étaient amoureuses de Dylan, avaient son poster au mur et rêvaient que le bad boy viennent les chercher avec sa moto et son tshirt moulant.

Du coup, des tas de bébés portant le prénom de Dylan sont nés dès le milieu des années 1990. Les statistiques sont impressionnantes. Le premier Dylan est né en 1971 en France. En 1990, seuls 328 garçons naissent avec le prénom Dylan. Entre 1993 et 1994, le nombre de Dylan passe de 1’600 à 4’600. En 1996, le pic est franchi avec presque 7000 naissances en France !

Ca me rappelle un autre beau gosse : Kevin Costner. Il y a eu « Danse avec les loups » en 1991, puis « Body guard », puis toutes les femmes ont fait des petits babies prénommés Kevin. En 1991, 14’000 Kevin sont nés en France ! Les Kevin, comme les Dylan, sont donc des prénoms générationnels. Tous les Kevin ont eu d’autres Kevin dans leur classe, comme les Dylan. Mais quand les Kevin ont commencé à grandir, leurs ennuis ont commencé : les intellos les ont regardés avec commisération, sans parler des profs qui considéraient avec dédain ces enfants qui avaient eu la malchance de naître dans une famille qui baptisait ses enfants en regardant les séries américaines, et de grandir avec une mère midinette dont l’horizon social se limitait aux boys bands acnéiques. Kevin et Dylan sont devenus synonymes de la beaufitude absolue. A CV égal, un Kevin, un Dylan ou une Cindy, équivalent féminin des précédents, voyaient leurs chances de se faire embaucher fondre par rapport à un Jacques ou à un Paul. Les Kevin, Dylan ou Cindy pouvaient devenir prof de fitness, esthéticienne ou vendeur en assurance, mais intellectuel, impossible. Au point qu’un des romans français les plus hilarants de l’années 2015, signé de l’écrivain Iegor Gran, s’intitulait « La revanche de Kevin »

Or, depuis la semaine dernière, mon ostéo s’appelle Kevin. Je ne pensais pas que cela m’arriverait un jour. Mais voilà: le destin de mon dos, donc de mon bien-être, de mon humeur et d’une partie de ma vie, dépend d’un Kevin.

C’est que les Kevin, les Cindy et les Dylan ont grandi.

Du coup, je dois m’y faire. Confier mon dos, mon bien-être, donc mon humeur et une partie de ma vie à un Kevin. Ça demande un sacré effort sur soi-même. Une reprogrammation mentale express. Une révision immédiate et totale de ses jugements à l’emporte-pièce. Une lutte contre sa méfiance instinctive. C’est un excellent exercice de réconciliation avec le monde. Accessoirement, avec son dos. C’est énorme.

Et là, cette semaine, on voit même que les Dylan, tout comme sans doute les Kevin et les Cindy, peuvent mourir, d’un coup, sans prévenir, sans même devenir vieux. Ça rend tolérant, d’un coup. Alors promis, le jour où ma fille me présentera un Kevin, ou un Dylan, ou une Cindy, allez savoir, je ne commencerai pas par demander s’il a passé son bac.

Isabelle FalconnierDylan de Beverly Hills, roi des prénoms beaufs

Genève

Les larmes d'Eliot Berthon

Publié

le

Eliot Berthon a contribué au premier titre de champion d'Europe du GSHC (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Après la remise de la Coupe de champion d'Europe, les joueurs sont restés sur la glace pour communier avec le public et partager leur bonheur en famille. Et Eliot Berthon était très heureux.

On a souvent évoqué Valtteri Filppula, Sami Vatanen, Teemu Hartikainen, Daniel Winnik et les autres grands noms de cette équipe de Genève. Mais il y a aussi les guerriers de l'ombre, ceux qui jouent sur la quatrième ligne comme Eliot Berthon.

Le Français à licence suisse a ouvert le score et a participé au titre européen de Genève-Servette. Sur la glace, le petit numéro 92 a enlacé sa femme enceinte avant de serrer fort son père dans ses bras avec des larmes plein les yeux.

A voir ces larmes, est-ce que le sentiment est descriptible? "Je vois mon père, donc forcément, il y a tout qui lâche, répond-il. C'est lui qui m'a toujours supporté. Je pense bien à ma mère aussi, mon frère, ma soeur et mes grands-parents. Ce sont de beaux moments et puis on ne vit ça qu'une fois dans une carrière en général, donc... bein les larmes quoi Parce que c'est beaucoup de travail. Je suis passé par des moments vraiment durs, mais d'être là, avec ma famille, ma femme, c'est indescriptible."

Blessé lors du titre de champion

Si le Tricolore savoure ce titre, c'est parce qu'il n'avait pas franchement pu profiter de celui de champion au printemps dernier. Prêté à La Chaux-de-Fonds puis blessé, il n'avait pas pu amener sa pierre à l'édifice grenat. "J'étais là, j'étais en tenue, avec l'équipe, mais je n'ai pas vécu ça de la même manière parce que je n'ai pas joué. Le titre de champion m'appartient, mais ce soir, c'est différent. J'ai essayé de contribuer à ma manière et voilà, je suis juste content. Je n'imaginais pas vraiment ce scénario en ouvrant le score. Je voulais juste travailler fort et amener de l 'énergie. Et c 'est vrai, je pense que ça a donné une bonne impulsion et je suis fier."

Depuis les tribunes, le sentiment qui prédominait c'était que l'expérience du titre de Genève il y a dix mois allait servir dans un match comme celui-ci. "Je pense qu'on a géré le match, explique Eliot Berthon. Mais vers la fin c'était dur. Seulement défensivement, on a été solides. On a laissé quelques chances, mais ce n 'était pas des grosses chances. Et notre gardien a fait des gros arrêts à des moments-clés. Je pense que pour gérer dans ces instants où il y a beaucoup de pression et de stress, c'est sûr que ça nous a aidés."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

RUAG MRO: le président du conseil d'administration s'en va

Publié

le

Le président du conseil d'administration de la fabrique d'armement Ruag MRO a démissionné (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le président du conseil d'administration de RUAG MRO, Nicolas Perrin, va démissionner. Le Département de la défense l'annonce au moment où l'entreprise d'armement est épinglée par un audit du Contrôle des finances pour sa gestion de la vente des chars Leopard 1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

RUAG MRO: le président du conseil d'administration s'en va

Publié

le

Le président du conseil d'administration de la fabrique d'armement Ruag MRO a démissionné (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le président du conseil d'administration de RUAG MRO, Nicolas Perrin, va démissionner. Le Département de la défense l'annonce au moment où l'entreprise d'armement est épinglée par un audit du Contrôle des finances pour sa gestion de la vente des chars Leopard 1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

RUAG MRO: le président du conseil d'administration s'en va

Publié

le

Le président du conseil d'administration de la fabrique d'armement Ruag MRO a démissionné (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le président du conseil d'administration de RUAG MRO, Nicolas Perrin, va démissionner. Le Département de la défense l'annonce au moment où l'entreprise d'armement est épinglée par un audit du Contrôle des finances pour sa gestion de la vente des chars Leopard 1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

La cagnotte de 70,17 millions est tombée à l’Euro Millions

Publié

le

La loterie transnationale Euro Millions est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse. (© Keystone/SALVATORE DI NOLFI)

Une personne a trouvé la combinaison gagnante du tirage de l’Euro Millions de mardi. Elle remporte au total 70,17 millions de francs. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 23, 31, 37, 42 et 48 et les étoiles 3 et 7.

Lors du prochain tirage vendredi, 16 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture