Rejoignez-nous

Actualité

Dnata: « On ne parle pas que de salaires mais de la sécurité des employés »

Publié

,

le

Du matériel inadapté, des contrats précaires et des équipes en sous effectif. L’entreprise Dnata qui travaille à Genève Aéroport cumule les mauvais points, selon Unia.

Profitant de la pression qui pèse actuellement sur l’aéroport, le syndicat a, une nouvelle fois, dénoncé les conditions de travail et de salaires particulièrement dégradées des quelques 800 salariés, dont près de la moitié sont en contrat précaire.

Pour rappel, Dnata s’occupe du handling, soit, entre autres, l’assistance au sol et le tri bagages. Et dans ce domaine, la défaillance du matériel pèse sur la santé des employés, comme le souligne le syndicaliste Yves Mugny:

Yves Mugny Syndicaliste Unia

Deux employés de Dnata, préférant garder l’anonymat, témoignent des conditions de travail particulièrement éprouvantes physiquement:

Marc (prénom fictif)  Employé de Dnata

Un point noir parmi d’autres, insiste Yves Mugny:

Yves Mugny Syndicaliste Unia

Et d’évoquer les horaires modifiés au dernier moment, les journées sans pause, les salaires extrêmement variables d’un mois à l’autre, etc. Sans compter la précarité des contrats, tels que le contrat « zéro heure ». Les précisions de Marc (prénom fictif):

Marc (prénom fictif)  Employé de Dnata

Pour tenter de remédier à cette situation, le 4 juin, Unia rencontre la direction de l’aéroport. Le but: réclamer l’ouverture de négociations.  Plus de détails avec Yves Mugny:

Yves Mugny Syndicaliste Unia

@marie_prieur

Actualité

Rue Saint-Léger, les commerçants témoignent: « c’était comme un torrent »

Publié

le

Les commerçants de la rue Saint-Léger en vieille-ville ont vu arriver des tonnes d’eau samedi lors de la tempête qui a ravagé Genève. Rapidement, l’eau accumulée a formé une cuvette. Elle est montée dans les deux magasins situées près du pont au bas de la rue. Une voiture a même été bloquée par l’eau et son moteur a grillé. Tout s’est passé en vingt minutes.

Ecoutez le témoignage de Carole Oehler, elle tient un salon de coiffure qui est aussi un magasin de seconde main. Elle a eu peur que sa vitrine cède sous le poids de l’eau. Une belle frayeur pour elles et ses clientes.

Carole Oehler Propriétaire du salon de coiffure - rue St-Léger

Le propriétaire du magasin de sport Fast and Light situé juste à côté, Tim Barnett a subi peu de dégâts dans ses locaux. Mais son dépôt a été inondé. Écoutez son témoignage.

Tim Barett Propriétaire du magasin de sport Fast and Light

 

Les pompiers sont débordés, toute la nuit les sirènes ont retenti. Aux Bastions un arbre a cédé sous le poids du vent violent qui soufflait.

Continuer la lecture

Actualité

Intempéries : les impressionnantes vidéos des Genevois

Publié

le

Merci aux auditeurs de Radio Lac pour avoir partagé leurs images de l’orage de samedi soir.

Continuer la lecture

Actualité

Intempéries : Une femme est morte au large de Vésenaz

Publié

le

La tempête qui a secoué la Suisse romande samedi en fin d’après-midi a coûté la vie à une femme. Le drame s’est déroulé au large du Port de la Belotte à Vesenaz samedi en fin d’après-midi. 

Un homme et une femme étaient sur un bateau au large du Port de la Belotte quand la tempête s’est abattue sur eux. Leur navire a coulé et si l’homme a réussi à s’en extirper, ça n’a pas été le cas de la malheureuse. L’information a été confirmée par Joanna Matta, la porte-parole de la police. Le corps de la femme a été repêché par les plongeurs de la police et conduit à l’hôpital par la REGA. Écoutez le récit des faits par la porte-parole de la police, Joanna Matta:

Joanna Matta Porte-parole de la Police genevoise.

Il s’agit pour l’instant de la seule victime des intempéries dans le canton de Genève.

 

Continuer la lecture

Actualité

Orage à Genève : « un phénomène rare », selon MétéoSuisse

Publié

le

Un pompier du SIS (Service d'Incendie et de Secours) de Genève s'affaire sur un arbre qui a subi le très violent orage qui a touché le canton samedi. (©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Un orage d’une très grande intensité a traversé le canton de Genève, samedi en fin d’après-midi. La pluie, mêlée à des grêlons, est tombée en grande quantité. Elle était accompagnée de violentes bourrasques de vent.

Le Service incendie et secours (SIS) s’avouait débordé, en fin de journée. Les pompiers ont notamment été appelés pour des arbres tombés sur des voitures, des inondations, des incendies et des sauvetages sur le lac. « Notre centrale d’urgence a été sollicitée pour des inondations et des chutes d’arbres », a fait savoir, de son côté, la porte-parole de la police genevoise Joanna Matta.

Suisse romande arrosée

Le front orageux a traversé ensuite l’arc lémanique, les cantons de Fribourg, de Neuchâtel et de Berne. La ligne de grain a donné sa pleine mesure, avec des précipitations soutenues et des rafales tempétueuses. Celles-ci ont localement dépassé les 110 km/h, selon MétéoSuisse.

Pour la pluie, c’est la station de Cossonay (VD) qui remporte la palme, avec 23 mm en dix minutes à 17h50. C’est loin du record de Suisse de Lausanne en juin 2018 (44 mm), mais toute de même remarquable, note MétéoSuisse. Les cumuls totaux sont importants, avec autour du bassin lémanique des valeurs de 30 à 50 mm en quelques heures.

La grêle a également été au rendez-vous. Les grêlons ont dans l’ensemble été de taille petite à moyenne, avec des diamètres estimés de 2 à 5 cm.

Source ATS

Continuer la lecture

Actualité

Orage à Genève : dégâts dans les parkings genevois

Publié

le

Après l’orage de grêle d’une rare violence survenu à Genève ce samedi vers 16h30, l’eau s’est engouffrée en grande quantité dans le parking de Plainpalais.

L’eau a atteint par endroit 30 cm au niveau -3 du parking avec des dégâts potentiels sur certains véhicules mais aucune personne n’a été blessée.
Le niveau inférieur du parking de Genève Plage et le parking de Cornavin sont également touchés par l’orage. La grêle a par ailleurs endommagé quelques ascenseurs et des vitres selon Damien Zuber, directeur d’exploitation à la fondations des parkings.
Damien Zuber Directeur d'exploitation - Fondations des Parkings

Les canalisations de la ville ont été mise à rude épreuve suite au déluge qui s’est déversé pendant 40 minutes. Des débordements ponctuels sont constatés par les auditeurs de Radio Lac, témoins des intempéries.
Vers 19h30, MeteoSwiss a levé toutes les alertes météo pour la soirée. Le degré 4 avait été déclenché au plus fort des intempéries.

Parking de Plainpalais, entrée piéton – côté avenue du Mail

 

Continuer la lecture