Rejoignez-nous

Actualité

Course à l’Exécutif en Ville de Genève: quelle stratégie pour l’Alternative?

Publié

,

le

En Ville de Genève, l’annonce du retrait de la verte Esther Alder, mardi, ouvre encore un peu plus le jeu pour les municipales de 2020. Si Rémy Pagani n’a pas encore annoncé sa décision, il devrait normalement, selon les statuts d’Ensemble à Gauche, renoncer à briguer un nouveau mandat. Si c’est le cas, le socialiste Sami Kanaan serait le seul sortant à se présenter pour conserver son siège. Autant d’éléments qui vont influencer la stratégie de l’Alternative le scrutin de 2020. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça bouge dès maintenant en coulisses.

Marie Prieur

C’est le moins que l’on puisse dire. C’est rare en effet qu’autant de sièges puissent être renouvelés. A titre de comparaison, en 2015, les cinq sortants rempilaient. A Gauche, cette configuration aiguise les appétits. Les Socialistes ont annoncé ce matin que quatre femmes sont candidates à la candidature au coté du sortant Sami Kanaan. Les Verts se pressent déjà au portillon. La Tribune de Genève listait ce matin pas moins de neuf personnes intéressées. Une configuration que l’on doit aussi au fait qu’il n’y a pas de successeur naturel. C’est aussi le cas pour remplacer la Socialiste Sandrine Salerno ou le PDC Guillaume Barazzone.

Quant à Ensemble à Gauche, il reste l’inconnu Rémy Pagani. Le magistrat a normalement fait son temps. Mais, il pourrait demander une dérogation. Il faudra pour ca qu’il réussisse à convaincre son groupe. Et ce n’est pas gagné. D’autant qu’a priori, le parti lui avait accordé une dérogation pour le double mandat de conseiller administratif et député pour qu’il puisse préparer sa reconversion au Grand Conseil.

Au delà des noms, les partis de l’alternative s’interroge aussi sur le nombre de candidats sur le ticket.

Le PS hésite entre 2 ou 3. Les écologistes pourraient s’appuyer sur la vague verte actuelle pour revendiquer une place plus importante sur un ticket commun. Ensemble à Gauche, tout comme le MCG d’ailleurs, doit soigner ses plaies au niveau du municipal pour espérer porter l’un des siens au Conseil administratif.

Enfin, en off, certains à gauche sont partisans d’un retour à un équilibre 2-3. A savoir deux sièges pour la droite contre un seul pour le moment. Ce qui serait plus représentatif des forces en présence au municipal. Bref, la foire d’empoigne et les tractations ne font que commencer.

@marie_prieur

Le Club Sport

Une saison positive pour Genève Volley

Publié

le

Battues à deux reprises en quarts de finale des play-offs par Sm’Aesch Pfeffingen, les joueuses de Châtelaine ont fait mieux que de se défendre et elles ont encore la possibilité de terminer à la cinquième place ; une place qualificative pour la Coupe d’Europe. 

Face à Sm’Aesch Pfeffingen, les joueuses de Ludovic Gruel ont subi deux défaites très nettes sur la même marque (0-3) tant à l’extérieur que dans leur salle de l’Ecole Henri Dunant. C’était l’issue attendue : la logique a été respectée, mais les volleyeuses de Châtelaine sont quand même un peu déçues.

Fabia Gnädinger Coach-assistante de Genève Volley

 

Car malgré un score nettement défavorable, Genève Volley a inscrit 20 points durant cinq des six sets joués ce week-end d’où cette impression qu’il y avait sans doute mieux à faire.
Le championnat approche gentiment de sa fin pour les Genevoises. Même si leur saison n’est pas tout à fait terminée, elles ne prendront pas part aux demi-finales, elles ne sont donc plus en lice pour devenir championnes de Suisse. Et Fabia Gnädinger de nous dire ce qu’elle a retenu de cette première saison en LNA.

Fabia Gnädinger Coach-assistante de Genève Volley

 

Au-delà du prestige, l’enjeu sportif est bien réel puisque la 5e place est synonyme de qualification pour une Coupe d’Europe interclubs. Il ne s’agit de pas de matches de liquidation. Loin de là ! On poursuit avec le système play-offs (cinquième contre huitième et sixième contre septième). Et là où ça devient intéressant, c’est Genève Volley va affronter l’équipe de Franches-Montagnes, une équipe qui lui a très bien convenu durant la saison régulière.

Fabia Gnädinger Coach-assistante de Genève Volley

 

En cas de qualification, leur prochain adversaire sera soit Cheseaux ou Lugano, et selon toute vraisemblance Lugano qui a terminé cinquième et contrairement à VFM, les Tessinoises ne leur ont pas du tout réussi lors de la saison. Pourtant, elles n’ont fini qu’avec une petite longueur d’avance sur les Jurassiennes. Je vous propose d’écouter une dernière fois Fabia Gnädinger qui nous parle des difficultés rencontre contre cette formation luganaise.

Fabia Gnädinger Coach-assistante de Genève Volley

 

Pour savoir si cette tendance se confirme, il faut attendre la double, éventuellement triple confrontation contre VFM. La première de ces rencontres est prévue le 27 mars en terres jurassiennes…

 

Continuer la lecture

Actualité

Richard Berry présente sa « Nouvelle » comédie

Publié

le

Il revient au Théâtre du Léman à Genève les 19 et 20 mars 2019 avec une comédie : La Nouvelle.

Le pitch est simple et efficace : Simon a invité à déjeuner ses deux fils afin de leur présenter Mado, sa nouvelle compagne de 20 ans sa cadette. Évidemment, tout ne va pas se passer comme prévu. La pièce, écrite par Eric Assous, est mise en scène par Richard Berry, qui joue aussi le rôle du père. Dans la peau de la nouvelle petite-amie, vous retrouverez la talentueuse Mathilde Seigner.

Et pour nous l’introduire, Richard Berry était au micro de Radio Lac :

Richard Berry La Nouvelle

La bande-annonce de la pièce :

Continuer la lecture

Actualité

Les Innocents dévoilent un nouvel album et demi

Publié

le

Jean-Philippe Nataf et Jean-Christophe Urbain fondaient leur groupe en 1982 à Paris.

Depuis, un long chemin a été parcouru : une séparation, quatre récompenses aux Victoires de la musique et une reformation en 2013… Ils sortent cette année leur sixième album, justement intitulé « 6 ½ ».

Il en émane un sentiment de lâcher prise et un équilibre porté par leur histoire.

J.P.Nataf et J.C. Urbain étaient à l’antenne de Radio Lac en compagnie de Benjamin Smadja pour nous en raconter la genèse:

Continuer la lecture

Actualité

La Gay Pride de retour à Genève

Publié

le

La Gay Pride revient à Genève après huit ans d’absence. Comme l’annonçait ce lundi le quotidien gratuit 20 minutes, l’événement intitulé « La Marche des fiertés des cantons latins » aura lieu le 6 juillet prochain. Pour la communauté gay, ce type d’événement est primordial. Au-delà de la fête, la Marche des fiertés permet de mettre en lumière les discriminations et agressions dont sont victimes les homosexuels. Pascal Messerli, président de l’association Dialogai.

Pascal Messerli Président de l'association Dialogai

En plus de la violence, la discrimination est monnaie courante: discrimination à l’embauche ou pour obtenir un appartement par exemple. Mais également à l’école, d’où l’importance d’un travail de sensibilisation dès les jeunes années. Pascal Messerli.

Pascal Messerli Président de l'association Dialogai

La Marche des fiertés conclura une semaine d’événements qui se dérouleront dans le cadre de « Geneva Pride », du 29 juin au 7 juillet.

 

Continuer la lecture

Actualité

Indian Wells: pas de 101e titre pour Federer

Publié

le

Roger Federer: une défaite rageante à Indian Wells. (©KEYSTONE/AP/MARK J. TERRILL)

Les finales à Indian Wells se suivent et malheureusement se ressemblent pour Roger Federer. Comme en 2018, le Bâlois a laissé filer un titre qui lui tendait les bras.

Comme l’année dernière lorsqu’il avait galvaudé trois balles de match devant Juan Martin del Potro, Roger Federer n’est pas parvenu à porter l’estocade devant Dominic Thiem. Battu 3-6 6-3 7-5 par l’Autrichien qui cueille son premier titre dans un Masters 1000, le Bâlois gardera encore longtemps dans sa tête le film du huitième jeu du troisième set. A 4-3 0-30, il ratait presque un penalty en coup droit qui lui aurait procuré trois balles de break consécutives. Il en a tout de même joué une dans ce jeu curcial, mais sans pouvoir conclure pour servir au final à 5-3 pour le gain du match.

A 5-5 après être passé à deux points de la victoire à 5-4 30-30, Roger Federer creusait sa propre tombe avec une amortie bien prétentieuse à 30-30 qui a permis à Dominic Thiem de se procurer à son tour une balle de break. Plus incisif en fond de court sur ces ultimes instants de la partie, l’Autrichien la gagnait avant d’enlever à 15 son dernier jeu de service. Après un début d’année bien médiocre, le Viennois a signé en Californie l’un des plus beaux exploits de sa carrière. Il le réalise alors qu’il bénéficie depuis peu du concours du double Champion olympique d’Athènes Nicolas Massu. Le Chilien lui a apporté peut-être cette grinta qui lui manquait encore.

Même s’il s’incline en finale devant un joueur qui a livré un grand match, Roger Federer peut nourrir bien des regrets. Il lui a manqué le relâchement nécessaire dans le « money time » pour enlever une sixième couronne en Californie. Mais il quitte Indian Wells avec la conviction qu’il demeure à 37 ans et demi parfaitement dans le coup alors que ce premier Masters 1000 de l’année a été marqué par le forfait de Rafael Nadal en demi-finale en raison d’une douleur au genou et par les errements de Novak Djokovic, battu sans gloire 6-4 6-4 au troisième tour par Philipp Kohlschreiber. Le leader du moment du « Big Three », c’est bien lui !

Source ATS

Continuer la lecture