Rejoignez-nous

Actualité

Coronavirus : les TPG passent à l'horaire "vacances" dès mardi

Publié

,

le

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Les Transports publics genevois vont réduire la voilure, crise sanitaire oblige. Ils vont passer à l’horaire “vacances” dès mardi, ce qui correspond à 92% de l’offre en temps normal.Ils assureront toutefois toutes les courses scolaires.

Cesse décision est destinée à prévenir un possible problème de main-d'oeuvre dû à la pandémie de Covid-19, comme des quarantaines ou des cas de maladie, mais aussi d'adapter le réseau à la baisse de la fréquentation observée ces dernières semaines, ont indiqué mercredi les TPG. La semaine dernière, la fréquentation s'élevait à 67% par rapport à une année auparavant.

A l'instar des autres entreprises de transport de Suisse, les TPG suspendent leur réseau de nuit à partir de la nuit de vendredi à samedi. Dimanche, le Conseil d'Etat genevois a annoncé la fermeture de tous les établissements non indispensables.

Source: ATS

1 commentaire

1 commentaire

  1. Pat

    17 novembre 2020 à 8 h 54 min

    Encore une genevoiserie de plus. Avec l’horaire vacances on augmente le nombre des personnes transportées par véhicule. Le Covid n’en demandait pas tant!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Légère hausse du nombre d'offres d'emploi en mai

Publié

le

Le marché de l'emploi helvétique reste alimenté par une vive demande. (archive) (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le nombre de postes à pourvoir a affiché une légère progression en mai, principalement portée par les secteurs immobilier et énergétique, selon une étude publiée mardi par le cabinet de placement Michael Page.

Les annonces d'emplois vacants en Suisse ont augmenté pendant le mois sous revue de 1,2% sur un an. Comparé à avril, elles ont par contre reculé de 1,4%, un "effet saisonnier" qui s'explique par la retenue des entreprises avant les vacances d'été, a souligné Michael Page.

Par secteurs, les spécialistes de l'immobilier restent activement recherchés avec une envolée de 23,5% sur un an du nombre d'offres d'emplois publiées, selon un communiqué. Le domaine de l'énergie et de l'approvisionnement est également en mal d'effectifs (+18,7%), ainsi que celui des techniques environnementales (+9,8%).

Le secteur de l'alimentaire freine par contre la cadence (+2,8%), alors que celui du marketing et de la communication a même réduit les embauches (-1,3%).

La Suisse primitive reste la plus demandeuse en emplois, avec une hausse de 6% des offres de postes, suivie par le nord-ouest (+4,4%) et l'est (+2,6%) du pays. Zurich, capitale économique du pays, a par contre enregistré une décrue (-3,1%), tout comme la région lémanique (-1,4%).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Hockey

Lausanne engage le défenseur suédois Pilut

Publié

le

Le Suédois Lawrence Pilut lors d'un match contre la Suisse avec Vincent Praplan à l'occasion du Championnat du monde 2021 (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le Lausanne HC, absent des play-off la saison dernière, a engagé pour deux saisons le défenseur suédo-américain Lawrence Pilut, âgé de 27 ans.

Pilut arrive en provenance du club de AHL de Rochester, club ferme des Buffalo Sabres, avec qui il a toutefois disputé dix-sept matches la saison dernière en NHL. Ce défenseur de 1m80 pour 88 kg a fini sa formation dans le club suédois de HV 71. Il a joué cinq saisons professionnelles à HV avant de rejoindre les Sabres au cours de la saison 2018-2019. Il a disputé un total de 63 rencontres avec Buffalo.

Désigné défenseur de la saison 2017-2018 en Suède, il a également disputé le Championnat du monde 2021 avec les Tre Konors.

Avec l'arrivée de Pilut, le LHC compte désormais huit joueurs étrangers sous contrat. A Pilut s'ajoutent le défenseur suédois Christian Djoos et les attaquants Michael Raffl (AUT), Daniel Audette (CAN), Robin Kovacs (SWE), Mikka Salomäki (FIN), Jiri Sekac (CZE) et Antti Suomela (FIN).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Le Conseil des Etats rejette encore le crédit pour les conteneurs

Publié

le

La recherche de sites pour accueillir des requérants d'asile est compromise après la décision du Conseil des Etats (photo d'illustration). (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Le projet d'installer temporairement des requérants d'asile dans des conteneurs sur des terrains de l'armée est compromis. Le Conseil des Etats a encore rejeté mardi par 23 voix contre 19 et 2 abstentions les 133 millions de francs sollicités par le Conseil fédéral.

Le dossier revient au Conseil national qui tranchera jeudi. La semaine dernière, les sénateurs avaient déjà rejeté à deux contre un ce crédit demandé par le Conseil fédéral dans le supplément au budget 2023. Ils estimaient qu'il fallait au préalable des clarifications sur la stratégie d'accueil.

Mardi, la Chambre des cantons est revenu avec un compromis. Le montant devait être divisé par deux, soit 66,45 millions de francs et devait être conditionné à une réévaluation des capacités d'accueil d'ici l'automne 2023. Mais rien n'y a fait. L'UDC, une partie du Centre et du PLR ont voté contre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Avis de gros temps pour les locataires

Publié

le

La hausse du prix des loyers reposait jusqu'ici principalement sur les ajustements tarifaires pratiqués lors de changements de locataires. (archive) (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Credit Suisse prédit mardi un atterrissage en douceur pour le marché immobilier en propriété, au terme de hausses de prix pratiquement ininterrompues sur plus de deux décennie. Les locataires par contre peuvent s'attendre à voir enfler leurs factures.

Le récent relèvement du taux hypothécaire de référence permet en effet désormais aux propriétaires d'augmenter les prix des baux existants et non plus uniquement à la conclusion de nouveaux contrats. Anticipant une nouvelle hausse de ce taux à 1,75% en décembre, Credit Suisse calcule que les loyers nets sont susceptibles d'augmenter de 6% d'ici avril prochain.

La possibilité pour les bailleurs de répercuter en sus 40% de l'inflation et de rehausser habituellement les coûts de 0,5% pourrait même accélérer ce renchérissement autour de 10%.

Et l'offre a connu au premier trimestre de l'année en cours un net recul, passant sous le seuil des 4,4% du parc total enfoncé pour la dernière fois en 2016.

Si les centres urbains sont naturellement particulièrement concernés, la pénurie d'appartements disponibles s'étend désormais aussi à des régions plus isolées, s'étonnent les auteurs du moniteur immobilier Suisse pour le 2e trimestre. Ils en extrapolent une poursuite de la rapide évaporation du taux de vacance et à une sévère hausse des loyers, de l'ordre de 3% sur l'ensemble de l'année.

Le marché de la propriété, lui, subit l'effet des relèvements des taux d'intérêt. L'accroissement de l'offre d'appartements en propriété ne croît que modérément et l'affaissement de la demande a nettement ralenti l'escalade des prix sur ce segment. Si les prix des propriétés par étages et des maisons individuelles ont progressé de 3,5% et 3,6% respectivement sur un an, le phénomène doit dans les deux cas être ramené à 0,25% dans le premier cas et 1,5% dans le second.

Une petite baisse du niveau général des prix pourrait être observée l'an prochain.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

Le Parlement s'accorde sur une offensive éolienne

Publié

le

Le Parlement est d'accord d'accélérer les projets de parcs éoliens déjà bien avancés (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le Parlement donne un coup d'accélérateur aux projets de parcs éoliens déjà bien avancés. Le National a rejoint mardi le Conseil des Etats sur les derniers points du projet visant notamment à accélérer les procédures d'autorisation de construction.

L'autorisation de construire pour les éoliennes d'intérêt national et bénéficiant d'un plan d'affectation déjà entré en force sera délivrée par le canton, alors que la tâche revient aux communes actuellement. Les voies de recours contre cette décision seront raccourcies.

Les communes d'implantation ne seront toutefois pas oubliées. Elles devront déjà avoir approuvé les projets dans une phase de planification antérieure, sauf si les cantons ont déjà transféré au niveau cantonal la compétence en la matière, comme c'est le cas dans le canton de Neuchâtel.

La procédure accélérée s'appliquera aux projets éoliens d'intérêt national jusqu’à ce qu'une puissance supplémentaire de 600 MW soit installée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture