Rejoignez-nous

Actualité

Contacts au plus haut niveau entre le DFAE et Colombo

Publié

,

le

Le conseiller fédéral Cassis s'est entretenu en direct avec son homologue sri-lankais à propos de l'employée de l'ambassade arrêtée (archives). (©KEYSTONE/AP/BURHAN OZBILICI)

L'affaire de l'employée sri-lankaise de l'ambassade suisse à Colombo remonte au plus haut niveau. Ignazio Cassis a téléphoné mercredi à son homologue à Colombo. L'ancien ambassadeur chevronné, Jörg Frieden, a été dépêché sur place pour dénouer la crise.

Lors de son entretien avec le ministre des affaires étrangères sri-lankais, Dinesh Gunawardena, le chef de la diplomatie suisse a dit regretter la mise en détention provisoire de l'employée de l'ambassade. Cette décision ne tient pas compte de son état de santé, a indiqué jeudi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) dans un communiqué.

Le conseiller fédéral a demandé que cette femme soit transférée dans un lieu approprié, par exemple un hôpital, pour raisons humanitaires. Le chef du DFAE a en outre souligné que cet incident a gravement affecté la santé du personnel local de l'ambassade de Suisse. La santé et la sécurité des collaborateurs sont prioritaires aux yeux du DFAE. Il incombe aux autorités sri-lankaises de les protéger dans la suite de la procédure.

Mardi déjà, l'ambassadeur de Suisse à Colombo, Hanspeter Mock, a clairement indiqué, lors d'un entretien avec le procureur général de ce pays, que la réputation du Sri Lanka en tant qu'Etat de droit était en jeu dans cette affaire.

D'après la diplomatie suisse, la collaboratrice a été enlevée le 25 novembre dans une voiture et forcée de révéler des informations confidentielles en lien avec son travail, un jour après qu'un policier sri-lankais de haut rang a demandé l'asile en Suisse. La police l'a arrêtée lundi dernier. Colombo met en doute son récit.

Confiance entamée

Ignazio Cassis a également signalé au ministre Gunawardena que la forte médiatisation de l'affaire, le manque de protection de la sphère privée et la présomption de culpabilité mettaient en danger le personnel de l'ambassade de Suisse. Ces éléments nuisent aussi à la confiance nécessaire pour élucider l'incident.

La Suisse est déterminée à clarifier le cas avec les autorités sri-lankaises. Elle a donc envoyé à Colombo l'ancien ambassadeur Jörg Frieden pour sonder les solutions possibles. Outre le fait que sa présence soulagera l'ambassade de Suisse, elle vise aussi à rétablir la confiance entre les deux pays.

A la suite de cet entretien téléphonique, l'ambassadeur Hanspeter Mock et Jörg Frieden ont rencontré jeudi le ministre Gunawardena. Ils ont rappelé que la présomption d'innocence devait s'appliquer et que la sécurité et la santé du personnel de l'ambassade sont la priorité absolue.

Contrainte à des révélations

Selon des médias, la collaboratrice aurait été forcée d'ouvrir son téléphone portable et de révéler les noms de Sri-Lankais qui avaient demandé l'asile en Suisse, notamment d'un officier de police de haut rang. Elle aurait également été interrogée au sujet du visa accordé au policier sri-lankais qui a fui en Suisse.

Ce dernier enquêtait sur plusieurs affaires impliquant le puissant clan des Rajapaksa, qui a repris le pouvoir avec l'élection de Gotabaya Rajapaksa à la présidence le mois dernier. Son frère Mahinda, président de 2005 à 2015, a été nommé premier ministre.

Les enquêtes portent sur des enlèvements et des assassinats de journalistes entre 2005 et 2015, période pendant laquelle Mahinda Rajapaksa était président.

Le gouvernement sri-lankais avait appelé au début du mois les autorités de l'immigration dans les aéroports à empêcher tout officier de police de quitter le pays sans autorisation.

Source: ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Deux rentes de cinq ans grâce à l'Eurodreams

Publié

le

Proposé en Suisse et dans sept autres pays européens, le jeu Eurodreams offre un gain principal sous forme d'une rente mensuelle de 22'222 francs pour une durée de 30 ans. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Deux personnes chanceuses ont décroché une rente mensuelle de 2222 francs durant cinq ans grâce à l'Eurodreams jeudi soir. Elles ont coché les six bons numéros 2, 8, 10, 20, 24 et 39, mais pas le numéro "dream" 4, a annoncé la Loterie romande.

Le gros lot est une rente mensuelle de 22'222 francs durant 30 ans. Il faut pour cela trouver les 6 bons numéros ainsi qu'un numéro spécial appelé "dream".

Huit pays européens proposent ce nouveau jeu. En Suisse, Eurodreams est exploité par la Loterie romande et par Swisslos côté alémanique. Le tirage du jeu est effectué les lundis et jeudis soir.

https://jeux.loro.ch/games/eurodreams

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Lidl rappelle une barre chocolatée: risque d'accident

Publié

le

Des morceaux de métal peuvent se trouver dans cette barre chocolatée. (© photo du fabricant néerlandais mis à disposition par Lidl)

A cause de la présence possible de morceaux de métal dans des barres chocolatées, Lidl rappelle de la vente les "Nougatelli" de la marque "Mcennedy" American Star Cookies. Les portions de 175 grammes peuvent être retournées dans tous les magasins Lidl.

Le prix d'achat sera remboursé même sans ticket de caisse, a indiqué l'entreprise jeudi. Le rappel concerne exclusivement les produits avec la date limite de consommation du 10.12.2024 et le numéro de lot 2334510 du fabricant Merba B. V.

La présence de corps étrangers métalliques ne peut être exclue. En raison d'un possible risque de blessure lors de la consommation, les clients doivent absolument tenir compte du rappel et ne manger en aucun cas le produit concerné, a souligné Lidl dans un communiqué transmis par le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Le collège de Bière devrait rouvrir mardi

Publié

le

Si les 200 élèves du collège de Bière devraient pouvoir réintégrer leurs classes mardi, ils devront se passer de leur salle de gym, détruite lors de l'incendie qui s'est déclaré mercredi. (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Les élèves du collège de Bière, frappé mercredi par un incendie, devraient pouvoir retourner en classe mardi. L'école restera fermée vendredi et lundi, a fait savoir l'établissement primaire et secondaire Apples-Bière sur son site jeudi en fin d'après-midi. Dans l'intervalle, une solution de garde est proposée aux parents qui ne peuvent pas garder leurs enfants à la maison.

"Nous sommes en train de rétablir l'électricité et le chauffage et de nettoyer les classes qui ont subi des dégâts de suie et de fumée", a déclaré le syndic Michel Dénéréaz, plus tôt dans l'après-midi à Keystone-ATS. L'établissement scolaire accueille quelque 200 élèves de quatre à douze ans.

Les pompiers avaient été alertés du sinistre mercredi peu avant 05h00. La police privilégie la piste criminelle et a lancé un appel à témoins mercredi soir. Elle ne fait pour l'heure plus de commentaires, l'enquête étant en cours.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Les communes frondeuses en appellent au Conseil fédéral

Publié

le

Les communes se tournent désormais vers le Conseil fédéral (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Trente-cinq communes vaudoises en appellent au Conseil fédéral. Elles accusent l'Etat de Vaud d'une "exécution défectueuse" d'un arrêt du Tribunal fédéral (TF), qui leur avait donné raison en juin dernier en matière de péréquation financière.

Au départ, treize communes - dont Mies et Crans - avaient recouru contre les montants exigés pour la facture sociale et la péréquation intercommunale. Elles jugeaient ces charges cantonales excessives, car elles pouvaient représenter 63 à 92% de leurs recettes fiscales.

En juin dernier, le TF avait estimé que le système mis en place n'était pas adéquat et constaté une violation du droit des communes à être entendues, expliquent jeudi les communes dans un communiqué. Le canton avait annulé ses décisions pour les années 2019 à 2022.

Mises en demeure

Une trentaine de communes ont alors mis en demeure le canton de restituer les montants indûment encaissés, explique le communiqué. Sans résultat: l'Etat a promulgué de nouvelles décisions "qui ne diffèrent en rien" des précédentes, ce qui a amené les communes à entamer en janvier et en février une nouvelle série de recours.

Les communes se plaignent aussi de n'avoir pas été entendues, "à moins que la réexpédition de fichiers Excel identiques à ceux contestés précédemment corresponde à une consultation", écrivent-elles. A leurs yeux, les nouvelles décisions sont "dilatoires" et ne vont pas dans le sens des considérants du TF.

Le 21 février dernier, 35 communes recourantes ont décidé de saisir le Conseil fédéral. Elles estiment que le canton est coupable d'une "exécution défectueuse" de l'arrêt du TF, selon l'article 70 de la loi sur le TF.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Mobilité

Vennes-Chexbres: l'A9 sera fermée durant plusieurs nuits

Publié

le

L'autoroute sera fermée durant plusieurs nuits entre Vennes et Chexbres (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'autoroute A9 sera fermée de nuit à partir de lundi prochain et jusqu'au 2 mars entre les jonctions de Lausanne-Vennes et Chexbres. Ces fermetures permettront la mise en place du système d'harmonisation des vitesses et d'avertissement des dangers.

L'autoroute sera fermée dans les deux sens, entre 22h00 et 05h00. Les automobilistes devront quitter l'A9 soit à Lausanne-Vennes soit à Chexbres et suivre la déviation mise en place sur le réseau secondaire, indique jeudi l'Office fédéral des routes dans un communiqué.

Toujours entre les jonctions Vennes-Chexbres, l'autoroute sera à nouveau entièrement fermée à la circulation durant la nuit du 4 au 9 mars et du 11 au 12 mars, mais uniquement sur la chaussée Lac en direction du Valais.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture