Rejoignez-nous

Actualité

Carnage dans un bâtiment municipal américain

Publié

,

le

La fusillade a eu lieu à Virginia Beach. (©KEYSTONE/AP The Virginian-Pilot/KAITLIN MCKEOWN)

Un employé des services municipaux de Virginia Beach, une station balnéaire de la côte est des Etats-Unis, a ouvert le feu vendredi dans un bâtiment de la ville, faisant au moins douze morts. Il a été abattu par la police. Ses motivations ne sont pas encore connues.

"Nous avons maintenant douze" victimes décédées, a déclaré lors d'une deuxième conférence de presse le chef de la police de Virginia Beach. Le premier bilan de onze morts a été revu à la hausse après le décès d'une victime qui "a succombé à ses blessures sur le chemin de l'hôpital".

Quatre autres personnes blessées sont soignées dans les hôpitaux de la région et d'autres auraient pu s'y rendre par leurs propres moyens, a précisé le responsable policier.

Il était peu après 16h00 vendredi (22h00 en Suisse), quand le suspect, "un employé de longue date", est entré dans le bâtiment et a commencé "immédiatement à tirer à l'aveugle sur toutes les victimes", a raconté le responsable..

La police est ensuite intervenue. "Le suspect a tiré sur un policier. Les policiers ont ouvert le feu en retour. Le suspect est décédé", a précisé le chef de la police de Virginia Beach. "C'était un long échange de coups de feu entre ces quatre policiers et le suspect."

"Une zone de guerre"

Touché, le tireur a succombé à ses blessures. Le responsable a précisé qu'un policier avait été "sauvé" par son gilet pare-balles. Sur place, les policiers ont retrouvé un pistolet avec de nombreux chargeurs vidés. Les lieux de la fusillade s'apparentent à une "zone de guerre", a estimé le chef de la police.

Informé de la tragédie, le président Donald Trump "continue à suivre la situation", a fait savoir la Maison-Blanche.

Megan Banton, 30 ans, était dans le bâtiment quand le tireur a ouvert le feu. "Cela m'a semblé une éternité", a-t-elle témoigné au journal local The Virginian-Pilot.

Arthur Felton est parvenu à s'échapper de l'immeuble après le début de la fusillade. "Je n'aurais jamais pensé que cela arrive dans mon bâtiment", a confié cet employé de la ville, cité également par le quotidien. "Les gens qui ont été touchés... je suis sûr que je connais la plupart d'entre eux", a-t-il précisé.

"C'est simplement un jour atroce (...) Nos pensées vont aux victimes et les familles", a indiqué aux journalistes le gouverneur de l'Etat de Virginie, Ralph Northam, qui s'est rendu sur place.

Bobby Dyer, le maire de cette station balnéaire qui abrite également une importante base de la marine militaire américaine, a parlé devant les journalistes "du jour le plus catastrophique de l'histoire de Virginia Beach".

"Je suis effondré", a réagi sur Twitter le sénateur démocrate de Virginie Tim Kaine. "Mon coeur est avec tous ceux qui ont perdu un être cher", a poursuivi l'ancien colistier d'Hillary Clinton à la présidentielle 2016.

150 fusillades en 2019

Les Etats-Unis sont régulièrement endeuillés par des fusillades de ce type. Le droit de détenir une arme est garanti dans le pays par le deuxième amendement à la constitution.

Il y a eu 150 fusillades ayant fait plus de quatre victimes - blessées ou décédées - depuis le début de l'année 2019, selon Gun Violence Archive, une ONG spécialisée.

La question des violences armées prend une dimension particulière en Virginie, car c'est dans cet Etat que siège la National Rifle Association (NRA), le plus important groupe de pression des armes aux Etats-Unis.

Cet Etat traditionnellement conservateur, mais qui se colore démocrate à mesure qu'il s'urbanise et se diversifie, a été le théâtre en 2007 d'une fusillade particulièrement meurtrière. Un étudiant instable mentalement avait abattu 32 personnes sur le campus de l'université Virginia Tech.

Chaque fusillade meurtrière relance un débat sur la régulation des armes à feu, mais celui-ci tourne fréquemment à vide. "C'est inacceptable que l'Amérique reste l'unique pays développé où ceci est habituel. Nous devons agir", a estimé, sur Twitter, le candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle 2020 Pete Buttigieg.

Malgré la répétition de ces fusillades et de nombreux appels au changement, la législation fédérale n'a pratiquement pas évolué ces dernières années.

Source : ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Misox GR : un couple et une femme âgée toujours portés disparus

Publié

le

Une voiture s'est retrouvée coincée dans la boue à Sorte dans la vallée de Misox aux Grisons samedi (© KEYSTONE/SAMUEL GOLAY)

La femme, retrouvée vivante dans des éboulis dans le Misox GR, a été hospitalisée à l’hôpital régional de Lugano samedi. Trois autres personnes, un couple et une femme âgée, sont toujours ensevelis dans la même région.

La coulée de boue, de pierres et de matériaux divers a détruit trois maisons à Sorte, un quartier de Lostallo dans la vallée de la Mesolcina (Grisons italophones) et enseveli quatre personnes sous les décombres, dont une a été sauvée, a indiqué le commandant de la police du canton des Grisons William Kloter lors d’une conférence de presse samedi matin à Roveredo (GR), retransmise sur la chaîne publique RSI.

L’éboulement a eu lieu vendredi soir après d’incessantes pluies et de violents orages qui ont provoqué de fortes crues. Un tronçon de l’autoroute A13 entre Lostallo et Mesocco proche d'une rivière est impraticable comme la route allant de Roveredo au col du San Bernardino.

La rivière voisine est sortie de son lit, obstruant la voie sur une distance de 100 à 200 mètres, a relevé le porte-parole de l’Office fédérale des routes (Ofrou), Marco Fioroni. Il ignore encore combien de temps la A13 va rester coupée.

"Le niveau de l’eau est encore très élevé et il est impossible de s’approcher de la zone. Nous essayerons d’assurer une liaison transitoire pour les résidents de Mesocco", a-t-il relevé.

Une halle pour abriter les personnes évacuées

Favorisés par un temps à nouveau ensoleillé, les recherches ont repris samedi matin tôt : des hélicoptères, des chiens de sauvetage et des secouristes ont été dépêchés sur les lieux. A Lostallo, une halle a été mise à disposition des personnes évacuées de leurs habitations, dont un grand nombre a été inondé par les cours d’eau en crue.

Nicola Giudicetti, le maire de Lostallo, a indiqué que quatre quartiers de son village ont été frappés par les éboulis qui, outre trois maisons, ont détruit un arrêt de bus et endommagé la station d’épuration des eaux. L’eau n’est donc actuellement pas potable à Lostallo et son quartier de Sorte de même que dans les villages voisins de Cabbiolo, Arabella et Norantola. Ces communes sont également privées d’électricité.

Voiture de police emportée

Les intempéries ont aussi mis en danger une patrouille de la police cantonale des Grisons qui, vendredi soir, a perdu son véhicule dans les flots. Les policiers ont pu être tirés d’affaire grâce à l’intervention de leurs collègues mais la voiture a été emportée par les eaux.

Dans un communiqué diffusé samedi, le gouvernement tessinois a exprimé sa solidarité à la population et aux autorités de la Mesolcina "durement touchées" et les a assurées de son soutien.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Misox GR : une femme sauvée - 3 autres personnes ensevelies

Publié

le

La Moesa avait déjà un débit important près de Roveredo (GR) en juin 2019 (archives). (© KEYSTONE/TI-PRESS/SAMUEL GOLAY)

Une femme a été retrouvée vivante dans des éboulis par les sauveteurs dans le Misox GR, une vallée du sud des Grisons. Trois autres personnes sont ensevelies dans la même région, a indiqué la police samedi.

"On a réussi à sauver au moins une vie", a déclaré samedi matin un policier de la police cantonale des Grisons lors d'une conférence de presse à Roveredo, retransmise par la télévision italophone RSI. Vendredi soir, des orages et des précipitations importantes ont provoqué de fortes crues.

La zone d'intervention pour la police et les pompiers s'étendait sur près de 20 kilomètres. Un cône de déjection a touché plusieurs maisons. La police estime que quatre personnes au total ont été ensevelies. La femme qui a été sauvée a été transférée à l'hôpital.

Les forces d'intervention sur place continuent à rechercher les trois personnes disparues à l'aide d'hélicoptères et de drones, a relevé le policier.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le Musée Ariana expose ses pièces contemporaines

Publié

le

L'exposition "Liberté conditionnelle", au Musée Ariana, présente une centaine d'oeuvres représentatives de la scène céramique actuelle sur plus de 300 acquises depuis 2010 (illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Sous le titre "Liberté conditionnelle", le Musée Ariana, à Genève, expose une centaine d'oeuvres représentatives de la scène céramique actuelle sur plus de 300 acquises depuis 2010. A voir dès vendredi et jusqu'au 2 mars 2025.

La collection contemporaine a évolué considérablement ces dernières années, indique le Musée suisse de la céramique et du verre. Elle se place toujours plus aux croisements des arts appliqués, du design et de l'art contemporain. Ces achats dépendent toutefois de la générosité de mécènes, car le musée n'a pas de budget d'acquisition.

L'exposition dévoile, par thèmes, la diversité de la création actuelle dans la sculpture, l'installation et les contenants. Ce pan de la collection suscite des liens formels, techniques ou expressifs avec les fonds anciens du musée.

Par ailleurs, l'installation "Oh les beaux jours!", de la céramiste et sculptrice Jeanne Rimbert, ouverte depuis le début du mois, évoque la destruction progressive de la civilisation actuelle sur un ton faussement léger et superficiel. Cette oeuvre aux couleurs pop et fluo est présentée jusqu'à fin octobre.

www.musee-ariana.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Niveau d'alarme et situation particulière maintenus en Valais

Publié

le

Le Rhône a entamé sa décrue durant la nuit, mais les débits restent très élevés et l'Organe cantonal de conduite maintient une vigilance accrue. Ici entre Sierre et Chippis en Valais. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Rhône et les cours d'eau latéraux ont entamé leur décrue. Mais une "vigilance accrue est nécessaire", indique samedi l’Organe cantonal de conduite (OCC) valaisan qui maintient le niveau d’alarme ainsi que la situation particulière.

Pour le Rhône, "le pic de la crue a été atteint après minuit dans la nuit de vendredi à samedi", ajoute-t-on de même source. Un débit de 819 m3 par seconde a par exemple été atteint à 2 heures du matin à Branson. Si le fleuve a entamé sa décrue, "les débits restent très élevés".

Concernant les cours d’eau latéraux, la décrue est "relativement lente" et des orages sont encore attendus dans le courant de la journée, complète l'OCC. Plusieurs débordements et des laves torrentielles ont eu lieu le long de cours d’eau latéraux, comme par exemple dans la région de Zermatt, du Val d’Anniviers ou d’Evolène.

L'OCC appelle la population à limiter les déplacements, ne pas s’approcher des cours d’eau, ne pas stationner sur les ponts et ne pas naviguer sur le Rhône et à l’embouchure du lac Léman. Elle recommande aussi de renoncer à filmer ou photographier les événements et à se conformer strictement aux ordres des autorités.

Pas de train pour Zermatt

Côté ferroviaire, les trains ne circulent plus entre Viège et Zermatt depuis vendredi midi. C'était toujours le cas samedi vers 11h, indique le Mattherhorn Gotthard Bahn sur le réseau social X. La compagnie fera le prochain point à 15h00.

Le trafic ferroviaire a pu reprendre entre Riddes et Ardon à 8 heures. La ligne Lausanne-Brigue avait notamment été interrompue vendredi soir: le niveau du Rhône en aval du pont ferroviaire de Riddes avait atteint une hauteur critique.

Vigilance dans le Chablais vaudois

Dans le Chablais vaudois, le point le plus critique lié à la crue du Rhône a aussi été franchi dans la nuit de vendredi à samedi. Samedi matin, la situation était en passe de se normaliser. La vigilance reste toutefois de mise. Aucun dégât matériel ou humain n'a été signalé.

Le pic au niveau du Rhône a été atteint en fin de soirée avec un débit qui a dépassé les mille mètres/cube/seconde pour atteindre quasiment les 1200m3/s, a indiqué à Keystone-ATS Olivia Cutruzzola, responsable de la cellule communication de l'Etat-major cantonal de conduite du canton de Vaud. Le point d'attention reste toujours la zone de chantier entre le pont de St-Triphon et la rivière la Gryonne, qui arrive dans le Rhône.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Dressel gagne le 50 m libre à Indianapolis

Publié

le

Caeleb Dressel défendra son titre olympique du 50 m libre (© KEYSTONE/AP/GREGORY BULL)

Caeleb Dressel défendra bien son titre du 50 m libre aux Jeux de Paris après sa victoire lors des sélections américaines vendredi à Indianapolis.

Le septuple champion olympique n'avait pris que la 3e place sur 100 m libre, échouant alors à se qualifier pour l'épreuve-reine dont il est aussi le champion olympique en titre.

Dressel (27 ans) a impressionné vendredi avec un succès en 21''41, le 4e meilleur chrono de l'année dans le monde. Il a devancé Chris Guiliano (21''69), qui s'est ainsi assuré un troisième ticket pour les JO après avoir remporté le 100 m libre et pris la 2e place du 200 m libre plus tôt dans la semaine.

Qualifié pour le relais 4x100 m libre, Dressel doit encore nager la finale du 100 m papillon samedi soir, après avoir réussi le meilleur temps des demi-finales (50''79). Il est là aussi le tenant d'un titre olympique que visera également le Tessinois Noè Ponti, en bronze à Tokyo dans la discipline.

"Avec mes tripes"

"Je savais que ce serait une soirée difficile. Je ne me sentais pas si bien que cela, j'y suis allé avec mes tripes", a commenté l'Américain, qui a confirmé vendredi son retour au plus haut niveau après trois années chaotiques depuis sa razzia aux Jeux de Tokyo en 2021 (cinq titres), marquées par des problèmes de santé mentale.

Dressel avait connu des coupures de plusieurs mois hors des bassins, s'était retiré des Championnats du monde de Budapest en 2022 avant d'échouer à se qualifier pour ceux de Fukuoka en 2023.

"A certains moments dans ces sélections j'ai connu des phases difficiles. Dans ma chambre d'hôtel, hors caméras, des discussions avec ma femme, mon thérapeute... Tout n'a pas été rose lors de ces compétitions", a-t-il expliqué. Mais "je vais être plus rapide, a-t-il promis. Et j'ai hâte."

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture