Rejoignez-nous

Actualité

Bientôt des caméras de surveillance au Lignon?

Publié

,

le

Selon nos informations, quatre élus à Vernier relancent le débat autour de la vidéosurveillance. Ils demandent que le budget de la commune inclut l’achat de caméras.

Après les incendies volontaires survenus fin octobre au Lignon, à Vernier, « mieux vaut prévenir que guérir », estiment des élus. Selon nos informations, quatre conseillers municipaux, dont André Sotomayor, exigent des mesures concrètes pour que les Verniolans n’aient plus à vivre un mois d’octobre aussi embrasé que celui de 2018. Un projet de résolution demande l’achat de caméras et la mise en place d’un système de vidéosurveillance. Celui-ci couvrirait des endroits stratégiques de la deuxième plus grande commune du canton. Mais les requêtes ne s’arrêtent pas là. Le poste de police municipale de Vernier doit faire l’objet d’une analyse afin de le rapprocher du cœur de la commune, soit un endroit plus stratégique. Actuellement, le poste se situe à la hauteur de la rue Henri-Golay qui se trouve être plus proche du quartier des Charmilles que du Lignon ou de Vernier-Village.

Ces demandes font suites à plusieurs sinistres au Lignon dont un qui a particulièrement marqué les esprits la nuit du 31 octobre. Le feu a été bouté à des chaises roulantes pour personnes à mobilité réduite et a pris rapidement dans un immeuble situé au 50-53 Avenue du Lignon. Les pompiers ont dû évacuer une centaine de personnes dont 33 soignées dans le nid de blessés et six ont été transportées aux Hôpitaux universitaires genevois (HUG).

La vidéosurveillance refusée plus de quinze fois depuis 2009

Alors que plus de la moitié des communes genevoises ont mis les sites sensibles sous vidéosurveillance, Vernier a rejeté cette mesure à une quinzaine de reprises depuis 2009. La commune n’est pourtant pas épargnée par les incivilités et la délinquance. En 2015, peu avant Noël, une large majorité du Conseil municipal a refusé deux motions. Les coûts élevés des caméras de surveillance ont été jugés disproportionnés par rapport aux bénéfices attendus. A Vernier, il aurait sans doute dépassé les frais occasionnés par le vandalisme. Le scénario risque de se répéter mardi au Conseil municipal mais les incendies d’octobre dernier feront peut-être pencher la balance. Ne serait-ce qu’en faveur d’un renvoi de cette résolution pour une étude approfondie en commission.

L’expérience des autres communes montre une baisse du vandalisme. Cependant, le problème a tendance à se déplacer. De plus, les caméras ont parfois aidé à identifier des délinquants, mais ne préviennent pas les délits.

@GhufranBron

1 commentaire

1 commentaire

  1. Mel

    9 novembre 2018 à 7 h 42 min

    C’est faux nous avons déjà des caméras au Lignon. Vous pouvez le constater par vous-même au niveau parking du no.8-9-10.
    D’autre part, l’incendie à la grande tour n’a strictement rien à voir avec un incendie en extérieur. Le plus grand nouveau propriétaire ayant instauré des pratiques telles que bloquer les portes d’entrée de l’immeuble ouvertes : facile ensuite d’y mettre le feu dans de telles conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Les départements de la culture et des constructions visés par un audit

Publié

le

Le BGE avait déjà eu son propre audit, entraînant le départ de son directeur.

En Ville de Genève, les départements de Sami Kanaan et Rémy Pagani vont être passés au crible. C’est ce qu’a décidé hier le conseil municipal par 38 oui contre 23 non. Les refus émanant des rangs de l’UDC et les Socialistes.

Pour rappel, en mars 2018, Patricia Richard, conseillère municipale PLR et des deux indépendants Pierre Gauthier, Stéphane Guex-Pierre avaient formulé cette demande d’audit soupçonnant une «gestion dysfonctionnelle des ressources humaines dans le département municipal de la culture et du sport».

La demande avait ensuite été élargie au département des constructions, dirigé par Rémy Pagani.

En plénière, le magistrat socialiste, Sami Kanaan a expliqué qu’il n’avait rien contre un audit mais qu’il déplorait les méthodes de la commission des finances, les qualifiant de « gesticulations politiques ». Le PLR Simon Brandt, membre de cette commission et candidat au conseil administratif en 2020 répond:

Simon Brandt Chef de groupe PLR et candidat au Conseil administratif

Rappelons que Sami Kanaan est le seul membre de l’exécutif actuel à se représenter pour les municipales de 2020.

L’audit concernera donc aussi le département des constructions, dirigé par Rémy Pagani. Notamment suite à la lettre d’un corbeau adressée aux chefs de groupe. Comment Rémy Pagani voit ce futur audit?

Rémy Pagani Conseiller administratif

Le Municipal a voté un crédit de 100 000 francs pour financer ces audits.

@marie_prieur

Continuer la lecture

Le Club Sport

A 17 ans, Paloma Mello nagera au Mondial sénior de natation artistique

Publié

le

Paloma Mello lors de la manche 2 des Worlds Series à Alexandropoulos [Photo Delphine Berenguer]

Elle a 17 ans et représente son club de natation artistique (nom remplaçant natation synchronisée depuis 2017) des Dauphins Synchro de Vernier depuis ses 6 ans. Paloma Mello a cette année franchi un cap avec une première participation au Championnat suisse élite qui se sont tenus le week-end du 13 au 14 avril dernier, le tout avec un certain succès puisqu’elle a remporté la médaille de bronze en solo tech (seule dans le bassin avec des figures imposées). Une médaille de bronze accompagnée d’une médaille d’or par équipe chez les juniores.

Deux semaines auparavant, Paloma Mello participait à la deuxième manche des World Series en Grèce, un mois d’avril chargé. Radio Lac a été à la rencontre de la jeune nageuse verniolane et de celle qui l’entraîne depuis 7 ans Delphine Berenguer.

Paloma Mello & Delphine Berenguer Dauphins Synchro Vernier

Sébastien Telley

Continuer la lecture

Actualité

Première réunion du nouveau comité de pilotage pour la patinoire

Publié

le

La fin du GSHC aux Vernets se rapproche lentement mais surement

Le projet de nouvelle patinoire a connu une petite avancée la semaine dernière avec une réunion du Comité de pilotage (CoPil) du projet.

Forcé de repartir de zéro suite à la nouvelle répartition des département, le CoPil a émis le préavis de ne se concentrer que sur l’emplacement de Trèfle-Blanc. En résumé, sous réserve d’un total renversement de situation venant du Conseil d’Etat, tout autre projet (emplacement de la voirie, parking des Vernets etc.) serait laissé tomber. Les explications du Conseil d’Etat à la tête du Département de la cohésion sociale Thierry Apothéloz.

Thierry Apothéloz Conseiller d'Etat

 

Le dernier projet en date est celui proposé par Olivier Plan, un projet 100% privé. Pour autant, le CoPil n’a pas encore retenu de modèle économique qui sera proposé au gouvernement genevois

Thierry Apothéloz Conseiller d'Etat

 

« Il y aura un appel d’offres »

Cette première réunion du CoPil constitue donc une avancée dans ce dossier tortueux. Une avancée qui permet de formaliser: même si le projet d’Olivier Plan est actuellement le seul publiquement connu, un appel d’offres aura lieu pour cette nouvelle patinoire.

Thierry Apothéloz Conseiller d'Etat

Affaire à suivre…

 

 

Propos recueillis par Marie Prieur

Texte web: Sébastien Telley

Continuer la lecture

Actualité

Le Salon du Livre vous embarque dans son tram littéraire

Publié

le

C’est une nouveauté de l’édition 2019 du Salon du Livre.

Le vendredi 3 mai entre 18h et 19h, un apéritif sera servi dans l’un de ces anciens trams que vous avez probablement déjà vu passer si vous êtes un habitué du centre-ville genevois.

In vino veritas

Des vins de la région et des auteurs exclusivement suisses seront présentés. L’occasion de découvrir de la bonne littérature dans un environnement original. C’est en effet l’un des objectifs du Salon cette année : faire dialogue les lettres avec toutes les autres formes d’art, et sortir de la simple enceinte de Palexpo. Les places sont évidemment limitées, donc il faudra se dépêcher pour profiter de cette belle promenade.

Pour réserver vos places, c’est par ici.

Continuer la lecture

Actualité

Deuxième pique-nique géant pour le climat à Lausanne

Publié

le

Une nouvelle manifestation écologiste a eu lieu ce vendredi à Lausanne. Les militants d’Extinction Rebellion ont bloqué le Grand-Pont cette fois-ci, entre 12h15 et 13h15, pour un pique-nique géant. 350 personnes rassemblées, selon les manifestants, 250 selon la police.

Quoiqu’il en soit, cette deuxième action de la semaine dans la capitale vaudoise a davantage mobilisé que la première, lundi, sur le Pont Chauderon. Une manifestation dans le même esprit que la première : désobéissance oui, mais dans le calme.

Réactions sur le Grand-Pont

Continuer la lecture