Rejoignez-nous

Actualité

Adecco veut reprendre le français Akka Technologies

Publié

,

le

Adecco veut dans un premier temps acquérir une participation majoritaire dans Akka, avant de lancer une OPA pour les titres restants en Belgique et en France. (archives) (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Adecco veut acquérir le français Akka Technologies, société active dans la technologie et l'industrie intelligente, dont la valeur d'entreprise est fixée à 2 milliards d'euros (environ 2,2 milliards de francs).

D'importantes synergies ont été identifiées, a précisé mercredi le spécialiste helvétique du recrutement.

Un accord a été conclu avec Ricci Family Group et Swilux pour reprendre leurs parts au sein d'Akka (60% du capital et 68% des droits de vote), ce qui lui fournirait une participation majoritaire au sein de la société.

Mauro Ricci et Jean-Franck Ricci, détenant 33,10% du capital d'Akka Technologies, ont accepté de céder leurs parts pour un prix de 42 euros par action payé en numéraire plus un équivalent de 7 euros par action payé en actions ordinaires nouvelles d'Adecco.

Avec Swilux, filiale à 100% de la Compagnie Nationale à Portefeuille, et les autres membres de la famille Ricci, détenant ensemble 26,81% du capital d'Akka Technologies, les parties se sont accordées sur un prix de 49 euros par action payé en numéraire.

Après cette première étape, Adecco projette de lancer une offre publique de rachat obligatoire pour les titres restants en Belgique et en France, offrant 49 euros par titre, payé en numéraire et à un prix équivalent en numéraire par bon de souscription d'actions ou obligation convertible.

Le prix de l'offre par action représente une prime d'environ 115% par rapport au cours de l'action de 22,82 euros au 23 juillet 2021.

Financement assuré

La transaction sera financée principalement par de nouvelles obligations senior pour un montant d'environ 1,0 milliard d'euros, une obligation hybride de 500 millions d'euros et le placement de nouvelles actions ordinaires pour lever un montant brut de 350 millions d'euros, y compris les nouvelles actions ordinaires à émettre pour M. Mauro Ricci et M. Jean-Franck Ricci. Suite à cette grande acquisition, le programme de rachat d'actions lancé en avril est suspendu.

Akka Technologies sera intégrée à la division Modis. Ensemble, elles réaliseront des recettes de 3,7 milliards et pourront compter sur 50'000 spécialistes en ingénierie informatique. La nouvelle entité a l'ambition de devenir le deuxième leader sur le marché de la recherche et développement en ingénierie.

Elle sera dirigée par Jan Gupta, actuel président de Modis, tandis que Mauro Ricci, jusqu'ici directeur général d'Akka, interviendra comme conseiller du patron d'Adecco. Jean-Franck Ricci, numéro deux d'Akka, sera nommé président du comité de conseil client de la nouvelle société.

"En combinant Akka Technologies et Modis, nous marquons un tournant dans notre stratégie Future@Work. Il s'agit d'un investissement convaincant dans une activité à plus forte croissance et à plus forte marge, dont les bénéfices sont plus prévisibles et plus résilients, et qui créera une valeur importante pour toutes les parties prenantes", a déclaré Alain Dehaze, directeur général d'Adecco.

Des synergies de chiffre d'affaires sont attendues à plus de 200 millions d'euros et des synergies de coûts de 65 millions ont également été identifiées.

La division Modis d'Adecco propose différents services de conseil, de recrutement et de formation dans le secteur technologique pour accompagner les entreprises dans leur transformation numérique. Présente dans une vingtaine de pays, Modis compte 30'000 collaborateurs. Au deuxième trimestre, elle a enregistré une progression de 2% de ses revenus (+12% en termes organiques) à 543 millions d'euros, soit proches de ses niveaux d'avant-crise.

La finalisation de la transaction est escomptée au premier semestre 2022, sous réserve de l'approbation des autorités réglementaires.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

International

Le monde subit un nouvel épisode de blanchissement des coraux

Publié

le

Le monde connaît actuellement un épisode massif de blanchissement des coraux, le 4e du genre depuis 1985 (archives). (© KEYSTONE/AP ELLEK)

Le monde connaît actuellement un épisode massif de blanchissement des coraux du fait de températures océaniques records, a alerté lundi l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA).

Pour la deuxième fois en dix ans, des récifs de coraux des quatre coins de la planète sont touchés par un important phénomène de blanchissement lié à l'augmentation de la température de l'eau, certaines portions de la Grande barrière de corail en Australie risquant de disparaître.

Le blanchissement, s'il peut mener à la mort des coraux, est un phénomène de dépérissement réversible, les coraux touchés pouvant survivre si les températures baissent et si d'autres facteurs de stress, comme la surpêche ou la pollution, se réduisent.

"De février 2023 à avril 2024, un blanchissement important des coraux a été observé dans les hémisphères nord et sud de chaque grand bassin océanique", a déclaré Derek Manzello de la NOAA. Ce phénomène a été confirmé dans toutes les régions tropicales, notamment en Floride, dans les Caraïbes, au Brésil et dans le Pacifique tropical oriental.

Les conséquences de ce phénomène sont multiples. Le blanchissement affecte les écosystèmes océaniques, mais également les populations humaines, impactant leur sécurité alimentaire et économies locales. L'épisode de blanchissement actuel est le quatrième enregistré par la NOAA depuis 1985. Les précédents avaient été observés en 1998, 2010 et 2016.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Actualité

Découvrez la nouvelle application mobile Radio Lac

Publié

le

La nouvelle application mobile de Radio Lac est disponible sur iOS et Android.

Plongez dans l'univers de Radio Lac où que vous soyez avec notre toute nouvelle application mobile! Ecoutez Radio Lac en direct et en haute qualité, restez informé sur l'actualité locale en temps réel, et explorez une multitude de podcasts captivants de vos émissions préférées ainsi que des émissions thématiques exclusives.

La nouvelle application Radio Lac est déjà disponible en téléchargement ! Restez à l'écoute pour des concours exclusifs et des événements spéciaux à venir très rapidement.

Pour télécharger l'application et commencer à profiter de tous ses avantages, rendez-vous sur l'App Store pour les utilisateurs iOS et sur le Google Play Store pour les utilisateurs Android.

Continuer la lecture

International

2 milliards d'euros d'engagement d'aide humanitaire au Soudan

Publié

le

La communauté internationale, réunie à Paris, a promis de fournir une aide de plus de 2 milliards d'euros pour aider la population civile du Soudan. (© KEYSTONE/AP/Bertrand Guay)

La communauté internationale, réunie lundi à Paris lors d'une conférence humanitaire pour le Soudan, a promis de fournir une aide de plus de 2 milliards d'euros, a annoncé le président français. Le pays est déchiré depuis un an par la guerre.

"Au total, nous pouvons annoncer que plus de 2 milliards d'euros seront mobilisés", a déclaré le président français Emmanuel Macron. Il a précisé qu'avant la réunion de lundi, seuls 190 millions d'engagements avaient été enregistrés.

Sur les 2 milliards, les pays membres de l'Union européenne participeront à hauteur de 900 millions d'euros dont 110 millions par la France. La Suisse a mis à disposition 19 millions de francs pour le Soudan pour 2024.

La conférence s'est terminée sur une déclaration commune appelant "tous les acteurs étrangers" à cesser d'apporter leur soutien armé aux belligérants au Soudan.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

la journée finit bien

Une campagne pour sensibiliser aux arnaques envers les séniors

Publié

le

© KEYSTONE/APA/APA/BARBARA GINDL

En Suisse, chaque année, les escroqueries coûtent 675 millions de francs aux individus âgés de 55 ans et plus. Face à cette situation, Pro Senectute lance une campagne pour sensibiliser aux fraudes financières visant les aînés.

 

D'après une étude de Pro Senectute Suisse, les pertes financières subies par les plus de 55 ans dues aux escroqueries sont passées de 400 à 675 millions de francs annuellement sur les cinq dernières années. L'étude révèle que 78,2% des personnes ont été ciblées par une tentative de fraude et près de 20% en ont été victimes. En mai, la Prévention Suisse de la Criminalité édite un nouveau guide, avec le concours de Pro Senectute Suisse, axé sur la sécurité des seniors. Des conférences d'information seront aussi organisées.

Ces dernières semaines, le film "Die Enkeltrick-Betrüger" produit par Izzy Projects fait parler de lui en Suisse alémanique. Ce long-métrage de 80 minutes expose des fraudeurs usant de l'arnaque au faux neveu. Partenaire spécialisé, Pro Senectute Suisse appuie la diffusion du film dans la région alémanique. "La prévention passe par diverses méthodes: le film est un outil innovant pour sensibiliser aussi l'entourage", souligne Peter Burri Follath, responsable communication chez Pro Senectute Suisse. "Nous souhaitons que de nombreuses institutions et associations projettent le film et que les jeunes le visionnent avec leurs aînés." Les intéressés peuvent contacter la Pro Senectute locale pour organiser une projection.

En chiffres, l'arnaque au faux neveu fait environ 11 980 victimes, se classant 20e parmi les abus. Les trois principales escroqueries sont le vol dans les espaces publics (148 555 victimes), la vente de produits et services superflus (81 466 victimes), et la vente à des tarifs excessifs (69 485 victimes). Ces chiffres montrent que les escroqueries traditionnelles restent prévalentes. Peter Burri Follath précise : "Malgré la médiatisation des nouvelles arnaques, il est crucial de ne pas délaisser la prévention des escroqueries traditionnelles."

Continuer la lecture

la journée finit bien

Vous voulez vendre ou reprendre une ferme? Il y a un site pour ça

Publié

le

Une vue aerienne sur des champs et une ferme (Archives) (© KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

L'Association des petits paysans a lancé début avril le site internet www.remisedeferme.ch. Ouverte à toutes les exploitations, la plateforme permet aux personnes qui cherchent ou cèdent une ferme de se contacter dans un espace protégé.

 

Chaque année, près de 500 exploitations agricoles mettent définitivement la clé sous la porte en Suisse, alors que des jeunes cherchent désespérément une ferme parfois durant de longues périodes. Le "point de contact pour remise de ferme extra-familiale" a été créé en 2014 afin de promouvoir l'accès à la terre et faciliter la transmission des exploitations, rappelle lundi l'Association des petits paysans à l'origine du projet.

Les inscriptions au Point de contact ont nettement augmenté ces dernières années, surtout parmi les cédants. La hausse est due à la notoriété croissante de cette offre et au début d'une vague de départs à la retraite: la moitié des chefs d'exploitation devraient la prendre dans les quinze prochaines années.

Or, il ne va plus de soi de nos jours qu'une ferme continue à être exploitée dans le cercle familial. Parallèlement, le nombre de diplômés a cru dans les professions agricoles.

Changement de génération

Afin de se préparer à ces défis et de pouvoir encore mieux soutenir le changement de génération, le Point de contact a été élargi. Le site internet trilingue www.remisedeferme.ch est ouvert à toutes les exploitations, ainsi qu'aux personnes avec une formation agricole qui sont à la recherche d'une ferme. Elles y accèdent en souscrivant un abonnement annuel de 60 francs.

Les intéressés indiquent ce qu'ils recherchent ou ont à offrir dans une fiche descriptive détaillée, de manière anonyme ou non. Grâce à un système de filtres, la recherche peut être précisée selon des critères tels que le canton, la langue, le type d'exploitation, etc. Pour les personnes qui se séparent d'une ferme, le Point de contact continue à proposer un premier conseil gratuit et à accompagner le processus de transition.

Centre de compétences

Outre la nouvelle plateforme, le site web offre également un espace d'information sur la remise de ferme extra-familiale et les questions financières, juridiques et sociales y relatives. Un autotest sert de préparation à ce processus complexe.

En outre, il est possible de publier des annonces gratuites, de filtrer des personnes compétentes en matière de conseil selon leur domaine d'activité et de trouver des événements sur le thème. Le projet a été réalisé avec divers partenaires et fondations, précise le communiqué.

Depuis la création du Point de contact il y a dix ans, 300 cédants et 600 repreneurs l'ont utilisé pour des questions concrètes ou un besoin de conseils. A partir de 2016, date à laquelle le service de transmission des exploitations a été lancé, seize locations, treize ventes et une collaboration ont été effectués par son intermédiaire. Fin janvier 2024, il comptait 184 profils de repreneurs et 63 exploitations à remettre.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture