Rejoignez-nous

International

Appel à un retrait: un Biden batailleur et gaffeur face à la presse

Publié

,

le

Joe Biden, ancien bègue, n'a jamais été un orateur flamboyant, en particulier lorsqu'il improvise. Avec l'âge, ses prises de parole sont de plus en plus laborieuses. (© KEYSTONE/AP/Susan Walsh)

Le président américain Joe Biden, sous pression par des appels à un retrait de la course à la Maison-Blanche, a bataillé de plus belle jeudi lors d'une longue conférence de presse. Sa prestation a été plutôt maîtrisée, bien qu'obscurcie par des lapsus spectaculaires.

Mais sa candidature à un second mandat reste précaire. Le président américain de 81 ans avait à peine bouclé une heure d'échanges avec les journalistes que deux démocrates supplémentaires lui ont demandé de céder la place.

"Je suis déterminé à être candidat, mais je pense qu'il est important d'apaiser les peurs", a -t-il reconnu, en promettant de faire campagne activement. Ancien bègue, le démocrate n'a jamais été un orateur flamboyant.

Jeudi, il a parfois bafouillé ou peiné à finir ses phrases, mais aussi démontré sa maîtrise de dossiers internationaux notamment, sans notes ni prompteur. En clair, rien de comparable avec son débat calamiteux du 27 juin face à son rival républicain, l'ancien président américain Donald Trump, lors duquel il était apparu très confus et fatigué.

"Terminer le travail"

Joe Biden a répété plusieurs fois vouloir "terminer le travail" engagé en 2020. Il a assuré qu'il serait toujours capable, s'il était réélu, de "gérer" les présidents chinois et russe, Xi Jinping et Vladimir Poutine, dans trois ans.

"J'ai eu trois examens neurologiques intenses et conséquents" menés par un neurologue, le dernier "en février", a-t-il rappelé. "Ils disent que je suis en bonne forme". Il a une nouvelle fois balayé les mauvais sondages et affirmé qu'il était "le plus qualifié" pour l'emporter en novembre face à son prédécesseur républicain.

"Il y a d'autres gens qui pourraient aussi battre Trump, mais c'est terriblement difficile de partir de zéro", a-t-il lancé, à quatre mois du scrutin présidentiel.

Le dirigeant démocrate, dont l'acuité mentale et la résistance physique font l'objet de vifs débats, a seulement reconnu qu'il fallait qu'il "se ménage un peu plus".

Moqueries de Trump

Joe Biden, coutumier du fait, a aussi fait jeudi des lapsus spectaculaires, qui ont immédiatement fait la joie de son rival.

En réponse à la première question lors de la conférence de presse, il a dit: "Je n'aurais pas choisi le vice-président Trump pour être vice-président si je ne pensais pas qu'elle était qualifiée pour être présidente". Il voulait évoquer la vice-présidente Kamala Harris.

"Beau boulot, Joe" , a ironisé Donald Trump sur son réseau Truth Social. Joe Biden ne s'est pas repris, comme il l'avait fait peu avant, en commettant une autre bourde monumentale.

S'exprimant à l'occasion du sommet de l'OTAN à Washington, il avait annoncé le "président Poutine" alors qu'il accueillait le chef d'Etat ukrainien Volodymyr Zelensky sur scène.

"Et maintenant je veux passer la parole au président de l'Ukraine, qui a autant de courage qu'il a de détermination. Mesdames et messieurs, le président Poutine", a déclaré le président américain, avant de se reprendre quasiment immédiatement. "Je suis tellement concentré sur le fait de battre Poutine", s'est-il justifié.

Sondages sur Kamala Harris

De nombreux démocrates doutent que le président américain puisse encore sauver sa candidature, à quelques semaines de la convention d'investiture qui se tiendra du 19 au 22 août à Chicago. Certains l'ont déjà dit publiquement, sans que les appels à son retrait ne soient pour l'heure massifs ou relayés par des ténors du parti.

Selon le New York Times, l'équipe de campagne de Joe Biden et de sa colistière Kamala Harris a commencé à mener discrètement des sondages sur les chances de la vice-présidente, âgée de 59 ans, face à Donald Trump.

La chaîne CBS affirme elle que de nombreux parlementaires démocrates sont déjà prêts à demander publiquement un retrait, comme la dizaine d'élus qui l'ont déjà fait.

Dans un sondage Ipsos diffusé jeudi par le Washington Post et ABC, 67% des personnes interrogées estiment que le président américain devrait retirer sa candidature. Parmi les seuls électeurs démocrates, c'est aussi l'opinion majoritaire, à 56%.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

International

La chaleur excessive au travail a fortement augmenté en Europe

Publié

le

C'est en Europe que les effets de la chaleur au travail ont le plus augmenté (Photo prétexte). (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Le nombre de travailleurs exposés à la chaleur excessive augmente partout, mais c'est en Europe et Asie centrale qu'il a progressé le plus fortement en 20 ans, révèle jeudi un rapport de l'Organisation internationale du travail (OIT).

Le rapport montre que les régions qui n'étaient pas habituées à des chaleurs extrêmes sont confrontées à des risques accrus, tandis que les travailleurs des climats déjà chauds sont confrontés à des conditions de plus en plus dangereuses.

Globalement, plus de 70% des travailleurs étaient exposés à une chaleur excessive en 2020, soit 8,8% de plus qu'en 2000. Cette proportion reste encore faible en Europe/Asie centrale (29%) par rapport à l'Afrique (92,9%), les Etats arabes (83,6%), l'Asie-Pacifique (74,7%) et les Amériques (70%).

Mais le climat en Europe s'est réchauffé à un rythme deux fois plus rapide que la moyenne mondiale depuis les années 1980, avait indiqué l'an dernier l'ONU et le programme européen Copernicus.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Feux dans l'ouest canadien: la ville de Jasper en partie détruite

Publié

le

La ville touristique de Jasper a été en partie détruite par les flammes. La population présente avait auparavant été évacuée en direction de Calgary. (© KEYSTONE/AP/Jeff McIntosh)

Un violent feu de forêt a détruit une partie de la ville touristique de Jasper située dans l'ouest du Canada, au coeur d'un parc national très prisé. Jeudi, les pompiers faisaient toujours face à des murs de flammes.

L'armée doit être déployée dans la zone pour aider les secours qui espèrent aussi pouvoir compter sur l'arrivée de la pluie, prévue jeudi.

Le feu a atteint la ville déserte mercredi soir après avoir très rapidement progressé en fin de journée. Les 25'000 habitants et touristes qui se trouvaient dans le parc ont été évacués dans la nuit de lundi à mardi. Le feu n'a fait aucune victime.

Mais "comme le montrent les images en ligne, des pertes importantes ont eu lieu", a indiqué le parc national dans une publication diffusée sur les réseaux sociaux. Dans la ville de Jasper, les pompiers sont à pied d'oeuvre "pour sauver le plus grand nombre possible de structures et protéger les infrastructures critiques", est-il précisé.

Le maire de Jasper, Richard Ireland, a expliqué sur la chaine publique CBC que sa ville vivait "tout simplement son pire cauchemar".

Le parc national de Jasper, le plus grand du Canada, connu pour ses montagnes, glaciers, lacs et cascades, attire 2,5 millions de visiteurs tous les ans.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Bombardier augmente ses revenus au deuxième trimestre

Publié

le

Bombardier a livré 39 appareils au cours du trimestre, soit dix de plus que l'année précédente. (archive) (© KEYSTONE/AP The Canadian Press/CHRISTOPHER KATSAROV)

Le constructeur aéronautique canadien Bombardier a annoncé jeudi des revenus en croissance de 32% au deuxième trimestre par rapport à la même période l'an dernier, grâce à l'augmentation des livraisons d'avions et des revenus tirés des activités de service.

Trente-neuf appareils ont été livrés au cours du trimestre, soit dix de plus que l'année précédente, et l'entreprise a affiché des revenus de 2,2 milliards de dollars américains.

Le PDG Eric Martel a indiqué dans un communiqué que "le marché de l'aviation d'affaires demeurait solide à l'échelle mondiale" et estime que la diversification du portefeuille de Bombardier leur a permis de "saisir de nouvelles occasions".

Les résultats du deuxième trimestre de Bombardier reflète "la gestion la plus solide de l'industrie de la chaîne d'approvisionnement", a-t-il poursuivi.

Au 30 juin cette année, le carnet de commandes totalisait 14,9 milliards de dollars, "alimenté par une solide activité de prise de commandes". La compagnie basée à Montréal indique être en bonne voie d'atteindre ses prévisions pour l'année et prévoit livrer entre 150 et 155 avions au total.

Les activités de service ont contribué de 507 millions de dollars aux revenus, une augmentation "notable" de 18% par rapport à l'année dernière.

Bombardier a utilisé 68 millions de dollars au sein de ses flux de trésorerie, ce qu'elle estime être "conforme aux attentes".

Bombardier est devenu exclusivement un constructeur de jets d'affaires après avoir finalisé début 2021 la cession de sa division "transport" (fabrication de matériel roulant ferroviaire) à Alstom, transaction qui lui a permis de réduire son endettement.

Les liquidités disponibles s'établissaient à 1,4 milliard de dollars.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture

International

USA: la croissance du PIB s'accélère au deuxième trimestre

Publié

le

Les données sur le PIB sont une bonne nouvelle pour le président américain Joe Biden mais plus encore pour sa vice-présidente, Kamala Harris. (archive) (© KEYSTONE/EPA/ALLISON JOYCE)

La croissance du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis s'est de nouveau accélérée, plus qu'attendu, au deuxième trimestre de 2024, à 2,8% en rythme annualisé, contre 1,4% au premier trimestre, selon une première estimation publiée jeudi.

Les analystes anticipaient une accélération de la croissance mais l'envisageaient plus modeste, à 1,9% pour la période entre avril et juin, selon le consensus publié par briefing.com.

En la comparant au trimestre précédent, comme le plus la plupart des économies avancées, la croissance est de 0,7%, contre 0,4% sur le premier trimestre par rapport au dernier de l'année 2023.

Ces données sont ajustées de l'inflation, c'est-à-dire que le calcul exclut les effets de la hausse des prix.

Le département du Commerce explique cette accélération de la croissance par une "hausse des dépenses de consommation, tant dans les biens que les services" mais aussi une "progression de l'investissement privé dans les stocks".

Ces données sont une bonne nouvelle pour le président américain Joe Biden mais plus encore sa vice-présidente, Kamala Harris, désormais candidate démocrate à l'élection présidentielle du 5 novembre et qui veut faire de la bonne tenue de l'économie américaine un de ses arguments majeurs.

Elles pourraient en revanche inquiéter les investisseurs, qui espèrent voir les signes d'un ralentissement de l'économie américaine se multiplier, et que la Réserve fédérale (Fed) commencera à abaisser ses taux lors de sa réunion de septembre, la dernière avant le scrutin présidentiel.

Le département du Commerce doit publier vendredi l'indice PCE, celui utilisé par la Fed pour déterminer sa politique monétaire.

Or, si l'inflation a fortement ralenti au cours de l'année 2023, elle s'est stabilisée à un niveau supérieur à l'objectif de long terme de 2% de la Fed, ce qui a incité cette dernière à temporiser, alors que les marchés avaient débuté l'année en espérant trois baisses des taux en 2024.

Désormais la banque centrale américaine devrait se limiter à une seule baisse de taux, qui ne devrait donc pas intervenir à la prochaine réunion de son comité de politique monétaire (FOMC), qui se déroulera les 30 et 31 juillet.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture

International

Glissement de terrain en Ethiopie: 257 morts

Publié

le

Les habitants recherchent souvent avec des pelles de fortunes des membres de leurs familles disparus dans le glissement de terrain. (© KEYSTONE/EPA/STRINGER)

Le bilan du glissement de terrain survenu lundi dans une zone difficile d'accès du sud de l'Ethiopie est désormais de 257 morts. Il pourrait atteindre les 500 tués, rapporte jeudi l'Ocha, l'agence humanitaire de l'ONU dans un rapport de situation.

"Les opérations de secours se poursuivent" et "les habitants creusent principalement à mains nues ou avec des pelles faute d'autres options", écrit le Bureau des Affaires humanitaires de l'ONU (Ocha). "Le bilan devrait augmenter jusqu'à hauteur des 500 morts, selon les informations communiquées par les autorités locales", ajoute-t-il.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture