Rejoignez-nous

Genève

Votre week-end à Genève

Publié

,

le

Source : Keystone ATS

Sorties entre amis, festivals, concerts ou expositions, retrouvez notre sélection des événements du week-end à Genève.

Les automnales 

Top départ aujourd’hui de la onzième édition des Automnales. Avec pour grande nouveauté cette année, la présence d’un invité d’honneur : le département du Var ! Et d’un hôte d’honneur : les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG).

L’évènement regroupe pas moins de 7 salons, 2 expositions et 6 évènements. Du salon de la montagne en passant pas celui de la voyance, ou encore l’exposition canine internationale, venez découvrir les nombreuses surprises qui vous attendent à Palexpo jusqu’au dimanche 17 novembre.

Pour accéder à ces différents stands, salons, ou animations, il vous faudra bien évidement un ticket d’entrée ! Deux solutions s’offrent alors à vous : réserver via le site officiel des Automnales ou encore prendre vos billets directement sur place.

 

Infos pratiques :

- Tarifs : CHF 14.- pour les adultes ; CHF 7.- pour les enfants, AVS et jeunes à partir de 12 ans ; Gratuit pour les enfants de 0 à 11 ans révolus.

- Horaires : Du lundi au samedi (11h à 21h, restaurants et bars jusqu’à 23h) ; Dimanche (10h à 20h, restaurants et bars jusqu’à 20h)

- Bons plans : Le lundi, mardi, mercredi et tous les jours à partir de 18h, l’entrée au salon est gratuite. Le vendredi 8 novembre sera gratuit pour les seniors de plus de 65 ans. Et enfin le mercredi 13 novembre sera la journée des bonnes affaires.

 

 

Faites tomber le mur ! 

30 ans ça se fête, surtout quand cet anniversaire est celui de la chute du mur de Berlin ! 1989-2019, deux dates séparées par 30 printemps qui n’ont pas fait s’altérer l’image de la deconstruction du « mur de la honte ». Pour l’occasion, l’artiste Jacques Kaufmann et le Musée Ariana invitent le public à faire tomber le mur.

L’installation éphémère en extérieur de l’exposition « MUR/MURS. Jacques Kaufmann, architectures céramiques », est composée de briques habillées de tags et de graffitis. Ces dernières seront mises en vente au profit de l’Association romande des familles d’enfants atteints d’un cancer.

Vous n’avez pas eu l’occasion de découvrir l’exposition ? Pas de panique, il vous sera possible de la revoir ! Mais aussi assister à des projections cinématographiques et échanger autour des thématiques abordées.

 

Infos pratiques :

- Adresse : Musée Ariana, Avenue de la Paix 10, 1202 Genève

- Date et horaires : Samedi 9 novembre 2019 / 14H30-17H30 ; visite en accès libre

 

 

« Comment devenir une licorne sympa » 

Un atelier de scan de visage en 3D vous sera présenté ce dimanche à l’Espace le 4e. Dans la cadre de la thématique BM 2019 « Grandeur Nature », les Bibliothèques de Genève ont organisé ce projet pour petits et grands. Afin de découvrir sa réplique en 3D, cet atelier a été imaginé en partenariat avec le Geneva International Film Festival (GIFF).

Si vous souhaitez participer, il est conseillé de s’inscrire. Les réservations sont disponibles via le site : bmgeneve.agenda.ch

 

Infos pratiques :

- Adresse : Espace le 4E, Place des Trois-Perdrix 5, Genève

- Date et horaires : Dimanche 10 novembre à 14H

Genève

Genève-Servette: Rod prolonge

Publié

le

Noah Rod a prolongé jusqu'en 2027 avec le GSHC (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Noah Rod a prolongé jusqu'en 2027 le contrat le liant à Genève-Servette, annonce le club des Vernets dans un communiqué. L'entente entre les deux parties portait déjà jusqu'en 2024.

Capitaine depuis la saison 2017/18, Noah Rod n'a pas porté d'autre chandail que celui du GSHC en National League depuis ses débuts dans l'élite en 2013/14 à l'âge de 17 ans. Le Chaux-de-Fonnier avait tout de même tenté sa chance en Amérique du Nord, disputant 16 matches de AHL avec San Jose Barracuda entre 2017 et 2018.

Vice-champion du monde en 2018 avec l'équipe de Suisse, Noah Rod a disputé 355 matches de National League pour un total de 149 points. Il affiche 4 points à son compteur personnel en 9 matches de championnat disputés cette saison.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Le moustique-tigre progresse sur le territoire lémanique

Publié

le

Photo ©Keystone/DPA zb/PATRICK PLEUL

Le moustique-tigre continue sa progression dans le bassin lémanique.

Cinq nouvelles communes suisses sont concernées: Nyon et Cully (VD), Thônex et Meyrin (GE) et Brigue (VS). Au total, la présence de l'insecte a été enregistrée dans douze communes et pour la première fois dans le canton de Vaud.

Côté France, le moustique tigre continue sa progression sur le département de la Haute-Savoie. Trois nouvelles communes y ont été colonisées, ainsi que treize dans le département de l’Ain, annonce le Conseil du Léman jeudi dans un communiqué.

Une première vaudoise

Dans le canton de Vaud, les actions de monitorage menées cette année ont permis d'en détecter pour la première fois dans trois endroits: au restoroute de La Côte ainsi qu'à Nyon et à Cully.

L'insecte indésirable était déjà présent dans les pays et cantons voisins (Genève et Valais), rappelle le canton dans un communiqué. Dès 2019, Vaud a anticipé sa venue en mettant en place une campagne de prévention visant à freiner son installation sur son territoire.

Ces mesures qui combinent la surveillance de zones stratégiques, l'intervention rapide et la vigilance de la population ont montré leur efficacité cet été. Lors des retours positifs, les autorités ont inspecté les trois zones concernées pour détecter d'éventuels lieux de ponte. Elles ont recherché des larves dans toutes les collections d'eau des environs.

Des pièges supplémentaires ont été posés et un traitement biologique larvicide effectué immédiatement. Ce traitement sélectif n’est pas nocif pour la faune aquatique, précise le canton qui va réitérer sa campagne en 2022.

Quatre communes surveillées

En parallèle, les autorités vaudoises ont mené des actions de monitorage dans quatre villes situées soit près de zones déjà contaminées (Nyon, Aigle, Bex) ou proches des axes routiers (Yverdon).

Des pièges pondoirs, analysés toutes les deux semaines, ont été placés dans des lieux stratégiques pour attirer d’éventuelles femelles prêtes à pondre. Le monitorage a eu lieu durant la période active du moustique tigre, de juin à mi-octobre. Sur les quatre communes, sept stations avec un total de 42 pièges pondoirs ont été relevées, chacune à 9 reprises.

Près de 450 signalements

De plus, une surveillance du réseau autoroutier suisse est réalisée par le réseau suisse des moustiques. Effectuée dans la majorité des restoroutes, elle vise à détecter les mouvements de cette espèce qui utilise les transports motorisés pour se déplacer.

La plate-forme mise en place pour identifier les spécimens(www.moustiques-suisse.ch) a elle reçu 447 signalements provenant de Suisse romande. S'y ajoutent 185 demandes adressées à l'Université de Lausanne et à la Direction générale de la santé, détaille l'Etat de Vaud.

Repéré à la douane

Du côté du Valais, les autorités ont annoncé, également jeudi, avoir repéré l'insecte à rayures blanches et noires dans la zone de la plateforme douanière de Gamsen, à Brigue (VS). L'espèce avait été signalée pour la première fois en 2019 à Monthey.

Sa présence sur ce site a été détectée grâce à des dispositifs de piégeage installés en 2019. Elle n'est pas une surprise dans une zone considérée comme porte d'entrée dans le canton depuis le sud des Alpes.

L'insecte se déplace en effet très peu par lui-même, mais s'invite sur les camions et les voitures pour s'installer ensuite là où le véhicule s'arrête et partir à la recherche d'une zone favorable à son implantation.

Risque sanitaire limité

Devant son avancée régulière, il est important que chacun garde à l’esprit les bons gestes pour ralentir sa propagation, souligne le Conseil du Léman. Il est notamment primordial de vider chaque semaine tous les récipients pouvant accumuler de l'eau en plein air (coupelles, bâches, gamelles, etc.) ou les couvrir de façon hermétique. Mais aussi de signaler sans délai aux autorités de référence la présence du moustique tigre, soit en le photographiant ou en envoyant le spécimen.

Les autorités rappellent que le risque sanitaire reste très limité en Suisse. Le moustique-tigre est indésirable, car il peut transmettre certaines maladies tropicales comme la dengue, le virus zika et le chikungunya, dans les zones où ces maladies sont endémiques. La probabilité qu’un moustique pique une personne malade puis une seconde non porteuse de ces maladies est très basse.

Continuer la lecture

Genève

Un détenu de 50 ans décède à Champ-Dollon

Publié

le

Photo Archives KEYSTONE/Martial Trezzini
Un détenu incarcéré à Champ-Dollon (GE) a été retrouvé seul, inanimé, dans sa cellule mercredi, peu avant 17h00.

Malgré les efforts déployés par le personnel de l'établissement et par les secours, le médecin n'a pu que constater le décès de l'homme âgé de 50 ans.

Le service mobile d'urgence-réanimation, la police et le Ministère public se sont rendus sur place. Une enquête a été ouverte.

Continuer la lecture

Genève

"Avec toi je peux", message de la journée des proches aidants

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Journée des proches aidants samedi: 3 événements prévus à Genève

"Avec toi je peux": tel est le message de la 8e journée intercantonale des personnes proches aidantes qui aura lieu samedi dans neuf cantons. A Genève, un forum et deux conférences sont prévus en présentiel. Le canton souhaite par ailleurs renforcer ses actions de soutien.

Un Forum se déroulera samedi à l’espace de quartier de Plainpalais. Le public pourra découvrir les différentes aides disponibles avec des professionnels de la santé et du social, indique le canton jeudi dans un communiqué.

Cet événement sera suivi mardi d'une conférence publique intitulée "Montessori, une approche centrée sur la personne, pour une vie pleine de sens à tout âge". Elle aura lieu à l'établissement médico-social La Maison de Vessy.

Enfin, le 3e abordera diverses questions à la salle du restaurant scolaire du Lignon, à Vernier. Parmi elles "Etre proche aidant de ses parents, son conjoint, son enfant, son ami, son voisin... Quelles sont les aides ? Comment éviter l’épuisement ?".

Répit et formation

Le contexte sanitaire des dix-huit derniers mois a accru les risques auxquels sont habituellement exposés les proches aidants: épuisement, problèmes financiers mais aussi sentiment de solitude particulièrement aigu durant le confinement ou stress face au risque de contaminer leur proche, relève le communiqué.

C'est pourquoi l'Etat annonce vouloir renforcer ses actions, notamment les soutiens mis en place pendant la crise, pour accompagner les 107'000 proches aidants du canton. Parmi elles, le répit sous forme de présence à domicile ponctuelle.

La Direction générale de la santé soutient la création d’une plateforme collaborative qui réunit des prestataires publics et privés proposant une relève à domicile. A signaler aussi le nouveau service de relève à domicile développé par la Croix-Rouge genevoise.

Espace d'expression virtuel

Le canton prévoit aussi l'extension de l'offre de formations pour les proches aidants. Enfin, en droite ligne des apprentissages liés à la pandémie, un espace de paroles et d'écoute en mode virtuel verra le jour début 2022 et complétera les groupes existants en présentiel dans cinq communes. Cette nouvelle offre permettra de toucher davantage de personnes souvent bloquées à domicile.

La 8e journée des proches aidants associe désormais neuf cantons: Genève, Vaud, Fribourg, Jura, Neuchâtel, Valais, Tessin, Berne et Les Grisons. Elle appelle à reconnaître leur engagement essentiel notamment durant la pandémie, et à faire connaître les mesures de soutien existantes ou récemment créées.

Continuer la lecture

Genève

Opération policière contre les véhicules trop bruyants

Publié

le

©RADIOLAC/MIGUELHERNANDEZ

Une opération anti-bruit a été menée ce matin par la police genevoise sur le quai des Bergues. À 08h30, une douzaine d'agents de la sécurité routière ont contrôlé les véhicules trop bruyants. En un peu plus de deux heures, 34 motos et une voiture ont été contrôlées et 21 amendes ont été données.

Le quai des Bergues a connu un ballet peu habituel ce matin. À 08h30, une douzaine d'agents de la sécurité routière ont mené une opération anti-bruit. Les cibles : les véhicules trop bruyants. Et sans surprise, se sont surtout les deux-roues qui sont concernés. Le détail des opérations avec le Major Patrick Pulh, Chef de la Police routière.

Major Patrick PulhChef de la Police routière

Un combat contre le bruit de plus en plus difficile à mener. Les milieux de l'automobile ont appris, avec le temps, à contourner les règles. Les explications de Patrick Pulh.

Major Patrick PulhChef de la Police routière

 

1200 francs d'amende

Parmi les usagers en infraction, il y a le cas de Noah qui s'est fait contrôler en se rendant à son stage. Après vérification, il s'avère que son pot d'échappement est non conforme et défectueux. Conséquence: une amende salée qui s'élève à plus de 1200 francs. Ecoutez Noah.

NoahUsager de la route

Bilan de l’opération : 34 motos et une voiture ont été contrôlées en un peu plus de deux heures. 21 de ces véhicules ont été amendés. La police genevoise a délivré deux amendes d'ordre et onze ordonnances pénales, dont certaines pour des infractions routières comme le franchissement d'une double ligne. Cinq pots d'échappement ont été jugés non-conformes. C'était la 161ème action policière de ce type cette année. Entre janvier et septembre, ces opérations policières ont permis d’amender plus de 250 véhicules.

Continuer la lecture