Rejoignez-nous

Genève

Palexpo se transforme en ferme géante pour Swiss Expo

Publié

,

le

Swiss expo se tient à Palexpo à Genève jusqu’à samedi, après avoir déménagé de Lausanne. Pour l’occasion, mille vaches venues de plusieurs pays européens sont présentées. Une véritable vitrine pour le monde agricole. 

Il y a d’abord l’odeur. C’est ce qui interpelle, lorsqu’on découvre cette 24e édition de Swiss Expo. Le bruit aussi, essentiellement des mugissements. Les responsables: mille vaches et génisses, qui ont pris leurs quartiers pour une petite semaine dans les halles de Palexpo. Il s'agit de la troisième exposition bovine la plus importante au monde, a d'ailleurs souligné - lors de son discours inaugural - Robert Hensler, qui assume la présidence de la société faîtière de Palexpo.

Les éleveurs - eux - se disent satisfaits. La plupart estime que Palexpo est plus confortable que le site de Beaulieu à Lausanne. C'est l'avis d'Alexandre Poncet, qui est venu à Swiss Expo de Ballaigues dans le Jura vaudois avec trois vaches.

Alexandre Poncet
Agriculteur à Ballaigues, dans le Jura vaudois
Alexandre PoncetAgriculteur à Ballaigues, dans le Jura vaudois

Fierté 

Hormis la partie concours, Swiss Expo accueille une multitude d'exposants, venus présenter leur travail et les dernières innovations agro-techniques. Une véritable fierté pour le président du Conseil d'Etat genevois Antonio Hodgers, présent pour l'ouverture du salon. L'élu écologiste, qui connaît le nombre exacte de vaches à Genève (328), insiste sur le fait que Genève n'est pas un canton-Ville. Pour lui, cet événement est également l'occasion de rappeler qu'il s'agit de défendre les paysans.

Antonio Hodgers
Président du Conseil d'Etat genevois
Antonio HodgersPrésident du Conseil d'Etat genevois

Face aux critiques des "antispécistes" - les militants contre l'exploitation animale - Antonio Hodgers, reconnait que le bien-être animal doit être développé en Suisse. Pourtant, il estime également qu'il s'agit de défendre les agriculteurs locaux, notamment face à la concurrence internationale.

Antonio Hodgers
Président du Conseil d'Etat genevois
Antonio HodgersPrésident du Conseil d'Etat genevois

Organisateurs satisfaits 

Du coté des organisateurs, on estime également que le lancement du salon est réussi. Le public a répondu présent, notamment les enfants, pour découvrir les métiers de la terre. Cindy Guignard, responsable de la communication pour Swiss Expo, se réjouit aussi du déménagement de Lausanne à Genève. Pour elle, la place gagnée à Palexpo permet de mettre davantage en valeur les exposants.

Cindy Guignard
Responsable de la communication à Swiss Expo
Cindy Guignard Responsable de la communication à Swiss Expo

Showmanship 

Swiss Expo a également organisé un concours de présentation, baptisé Showmanship, à destination des jeunes de 9 à 28 ans. L'objectif: adopter les bons comportements lorsqu'on présente un animal. C'est ce qu'explique Martin Kipfer, de la régie Ringman.

Martin Kipfer
Régie Ringman
Martin Kipfer Régie Ringman

Plus d'informations sur le site de Swiss Expo.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

À Lancy, une initiative contre la municipalisation de la petite enfance

Publié

le

©RADIOLAC/MIGUELHERNANDEZ

À Lancy, un comité lance une initiative populaire pour créer une fondation communale en charge de la petite enfance. Il ne veut pas de la municipalisation du personnel décidée en mars dernier par la Commune. L'objectif par le biais de cette fondation est de créer plus de places d'accueil à Lancy.

Créer une fondation communale de la petite enfance à Lancy. C'est l'objectif avoué aujourd'hui devant la presse par un comité d'initiative qui lance une initiative populaire communale intitulée «Une fondation pour plus de places de crèche à Lancy». Celle-ci s'oppose à la municipalisation du personnel de la petite enfance décidé par le Conseil municipal de la Commune en mars dernier. Pour rappel, la majorité rose-verte avait accepté à 18 voix contre 14 le principe de municipalisation du personnel de la petite enfance (crèche et garderie) en faveur de la création d'une fondation. Avec l'objectif d'obtenir une meilleure gouvernance.

Avec ce vote, les employés des crèches et garderies seraient intégrés à l'administration communale et les effectifs de la Mairie de Lancy doubleraient, passant de 259 employés à 533, soit 274 personnes supplémentaires. Une hausse du personnel qui va fatalement engendrer des coûts supplémentaires à ceux annoncés, ne serait-ce que pour pouvoir assurer la gestion de ces nouveaux effectifs conformément aux statuts actuels de l'administration. Car ces salariés, actuellement affiliés à la convention collective de travail (CCT) de la Ville de Genève, changeraient de statuts pour devenir fonctionnaires de la Ville de Lancy. Un surcoût de la masse salariale pour la commune estimé au minimum à F 1'300'000.-- mais qui devrait atteindre F 1'700'000.-- à brève échéance selon les initiants. Mais ce qu'ils reprochent le plus c'est que ces montants exorbitants seraient à la charge du contribuable sans aucune création de place d'accueil. Ecoutez Thierry Aeschbacher, conseiller municipal PLR à Lancy et membre du comité d'initiative.

Thierry Aeschbacher
Conseiller municipal PLR à Lancy et membre du comité d'initiative.
Thierry AeschbacherConseiller municipal PLR à Lancy et membre du comité d'initiative.

Ainsi, selon le comité d'initiative, le coût de fonctionnement de la fondation estimé à CHF 500'000.-- permettrait une économie estimée au minimum à CHF 800'000.-- ce qui permettrait de créer annuellement 25 places supplémentaires. Les initiants rappellent que l'objectif de cette fondation est non seulement d'intégrer à la fondation les crèches et les garderies, mais aussi d'y inclure l'accueil familial de jour. L'idée serait de regrouper l'ensemble de la politique de la petite enfance au sein de cette fondation afin de permettre une meilleure gouvernance.

Rôle des parents fondamental

Au-delà de l'argument purement financier, le comité d'initiative estime que la municipalisation priverait également les parents, actifs jusqu'alors au sein des comités associatifs, d'une participation à la gestion des crèches et des garderies. Un rôle pourtant central estime Thierry Aeschbacher.

Thierry Aeschbacher
Conseiller municipal PLR à Lancy et membre du comité d'initiative.
Thierry AeschbacherConseiller municipal PLR à Lancy et membre du comité d'initiative.

Des exemples de fondation pour la petite enfance existent sur le canton. Les communes de Thônex et de Versoix fonctionnent d'ores et déjà de cette manière. Le comité d’initiative dispose de quatre mois pour récolter les 1864 signatures nécessaires pour faire aboutir le texte.

Continuer la lecture

Genève

Cycle Grenat prolonge la durée de vie des vélos...et les repeint

Publié

le

Même si plusieurs couleurs sont proposées, c'est bien le grenat qui est mis en avant dans l'atelier [Photo Cycle Grenat]

"Rénover c'est mieux consommer", telle est la phrase que l'on peut lire sur le site de Cycle Grenat. Des réparateurs de vélos pas comme les autres installés depuis deux mois dans un atelier de la Route des Jeunes en face du stade de Genève. Sébastien Thorimbert et Bastien Alber ont un souhait: prolonger la vie des 2 roues en les rénovant intégralement.

Une rénovation poussée jusqu'à la repeinte totale du vélo. La particularité est là, Sébastien et Bastien se sont fait connaître avec leurs vélo sortis de l'atelier en grenat, en référence, évidemment, aux différents clubs genevois portant cette couleur.

Reportage à l'atelier Cycle Grenat
Sébastien Thorimbert & Bastien Alber
Reportage à l'atelier Cycle GrenatSébastien Thorimbert & Bastien Alber

 

Les deux jeunes travaillent actuellement à 50% pour leur atelier, trouvable sur Instagram, avec un objectif, pouvoir passer à 100% à court terme.

 

Continuer la lecture

Curling

Curling: Le CC Genève ira à Pékin!

Publié

le

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Qualification olympique pour le CC Genève

Le CC Genève du skip Peter De Cruz pourra tenter de remporter une nouvelle médaille olympique après le bronze en 2018 à Pyeongchang. Les Genevois ont gagné le barrage suisse contre Berne Zähringer.

A Bienne, Peter De Cruz et ses collègues n'ont pas laissé le moindre espoir à l'équipe du skip Yannick Schwaller. Ils se sont imposés 4-0 dans la série best of seven. Vendredi matin, ils ont gagné la quatrième partie 8-7.

Le verdict de ce duel semble très clair au premier abord. Mais en fait, seule le deuxième match, gagné 9-2 par Genève, n'a pas été accroché. Les trois autres ont été très disputés, avec deux fois une pierre de différence et un succès au terme d'un end supplémentaire.

Continuer la lecture

Genève

Pas d’obligation de certificat Covid pour les députés au Grand Conseil genevois

Publié

le

Photo archives KEYSTONEMartial Trezzini

Il n’y aura pas d’obligation pour les députés genevois de présenter un certificat Covid pour les sessions du Parlement. Décision prise hier par le bureau du Grand Conseil.

Les députés genevois ne devront pas présenter de certificat Covid pour siéger au Parlement cantonal lors de la prochaine session, début octobre. La décision a été entérinée jeudi soir par le bureau du Grand Conseil. Notamment parce que ce serait un processus de tests coûteux et beaucoup trop lourd à mettre en place.

Le bureau a également considéré que le nombre de nouvelles contaminations allait à la baisse dans la région genevoise et à donc décidé d’en rester à son plan de protection actuel, conformément aux règles en vigueur, lesquelles n'imposent pas la présentation d'un certificat COVID  pour participer aux séances du Grand Conseil.

Diego Esteban
Président du Grand Conseil genevois
Diego EstebanPrésident du Grand Conseil genevois

Est-ce que le Parlement ne doit pas, pourtant, faire preuve d'exemplarité en la matière?

Diego Esteban
Président du Grand Conseil genevois
Diego EstebanPrésident du Grand Conseil genevois

 

Continuer la lecture

Genève

Genève: l'initiative pour la création de 1000 emplois par an a abouti

Publié

le

L’initiative qui demande la création de 1000 emplois par an à Genève pour faire face à la crise sociale, sanitaire et environnementale a abouti. Elle a récolté 6933 signatures.

A Genève, l’initiative 1000 emplois a abouti. Elle a récolté près de 7'000 signatures alors que 5400 suffisaient. Lancée par la gauche et la Communauté d'action syndicale genevoise (CGAS), elle réclame que l’Etat et les Communes créent chaque année 1000 emplois pour faire face à la crise sanitaire, sociale et climatique. Un chiffre qui s’applique lorsque le taux de chômage dépasse 5%. Il décroit ensuite proportionnellement.

La droite a également lancé récemment sa propre initiative qui demande de geler l’engagement de fonctionnaires tant que le budget de l’Etat est déficitaire. Ecoutez la réaction de Caroline Marti, Députée socialiste au Grand Conseil.

Caroline Marti
Députée socialiste au Grand Conseil
Caroline MartiDéputée socialiste au Grand Conseil

Le texte demande également que la réduction du travail hebdomadaire  soit encouragée pour passer de 41 à 32 heures d’ici 2030, sans baisse de salaire. Une demande réaliste pour la Députée socialiste.

Caroline Marti
Députée socialiste au Grand Conseil
Caroline MartiDéputée socialiste au Grand Conseil

Pour Caroline Marti, la transition écologique a besoin de ces emplois. Geler les embauches n’est pas une bonne idée. L’Etat doit jouer un rôle majeur dans la reprise.

Caroline Marti
Députée socialiste au Grand Conseil
Caroline MartiDéputée socialiste au Grand Conseil

Pour la Députée socialiste au Grand Conseil, augmenter la dette est nécessaire et ce n’est pas un problème pour Genève.

Caroline Marti
Députée socialiste au Grand Conseil
Caroline MartiDéputée socialiste au Grand Conseil

Le chiffre de 1000 emplois s’applique lorsque le chômage est supérieur à 5% à Genève. Le nombre d’emploi à créer se réduit s’il baisse. Ecoutez Jocelyne Haller, Députée d’Ensemble à gauche au Grand Conseil.

Jocelyne Haller
Députée d'Ensemble à gauche au Grand Conseil
Jocelyne HallerDéputée d'Ensemble à gauche au Grand Conseil

Les emplois de solidarité doivent déboucher sur de vrais emplois pour Jocelyne Haller. Notamment dans le Care.

Jocelyne Haller
Députée d'Ensemble à gauche au Grand Conseil
Jocelyne HallerDéputée d'Ensemble à gauche au Grand Conseil

L’initiative doit encore être validée par le Conseil d’Etat et devrait être soumise au peuple d’ici 2 ans.

 

Continuer la lecture