Rejoignez-nous

Radio Lac Matin

Une délégation d’experts contre la torture arrive en Suisse

Publié

,

le

C’est une première : la Suisse va recevoir une délégation internationale d’experts contre la torture.

Il s’agit du Sous-Comité des Nations Unies pour la prévention de la torture. Cinq membres de ce groupe vont effectuer des visites un peu partout dans le pays jusqu’au 7 février prochain. Ils vont se rendre dans toute une série de lieux de privation de liberté pour constater les conditions de détention. Il s’agit évidemment des prisons mais aussi des commissariats de police, des centres de migrants, ou des hôpitaux psychiatriques. Ils vont rencontrer des représentants des autorités fédérales et cantonales, du pouvoir judiciaire, des organisations de la société civile, mais aussi des personnes privées de liberté. L’idée est d’évaluer le traitement qui leur est réservé. Et de voir si toutes les mesures sont prises pour les protéger contre la torture et les mauvais traitements.

Cette visite ne veut pas dire que la Suisse serait particulièrement touchée par cette question. Au contraire, elle reçoit les membres de ce sous-comité car elle a adhéré au Protocole facultatif à la Convention contre la torture. Un texte qui a pour objectif de renforcer la protection contre la torture et autres mauvais traitements. Le protocole prévoit explicitement les visites de ce sous-comité dans tous les lieux de privation de liberté.

S’agit-il dans ce cas d’une simple visite de courtoisie, puisqu’il semble qu’il n’y ait pas de cas de torture en Suisse ?

Pas nécessairement car le concept de torture et de mauvais traitements doit être vu au sens large, cela évoque aussi les conditions de détention, les questions liées à la surpopulation carcérale et le respect des droits fondamentaux. Sans évidemment préjuger du rapport qui sera établi pour la Suisse, on peut dire que toutes ces questions liées à la privation de liberté peuvent être des défis importants à relever pour l’ensemble des pays du monde.

Tout autre chose enfin, une cérémonie de commémoration des victimes de l’holocauste aura lieu au Palais des Nations ce lundi 28 janvier 2019 à 17h.

La journée officielle de commémoration a lieu le 27 janvier, date de la libération du camp d’Auschwitz, mais elle sera célébrée ce lundi aux Nations Unies. Le Secrétaire général de l’ONU dans son message annuel se dit alarmé par la progression de l’antisémitisme dans le monde. En prenant notamment exemple de l’attaque meurtrière dans une synagogue aux Etats-Unis et de la profanation de cimetières juifs en Europe. Antonio Guterres a par ailleurs expliqué que l’intolérance touchait aujourd’hui d’autres groupes de la population comme les réfugiés, les migrants, les minorités, ou les musulmans. Il a conclu en demandant de nous unir autour des valeurs universelles pour rendre le monde plus égalitaire.

Au cours de la commémoration de cet après-midi au Palais des Nations, Benjamin Orenstein, nous partagera avec nous son témoignage en tant qu’un des derniers témoins de la déportation dans le camp d’Auschwitz.

Il est encore possible de s’inscrire pour assister à cette cérémonie en vous rendant sur le site Internet des Nations Unies à Genève : www.onug.ch

https://www.radiolac.ch/podcasts/radio-lac-matin-28012019-091559/

Musique

Révélation de The Voice, Colour of Rice est l’invitée de Sophie et Fabien sur Radio Lac

Publié

le

Elle a conquis les coachs de The Voice en 2017 avec sa reprise de « Fast Car » de Tracy Chapman et boulversé le public à chacune de ses prestations, l’artiste helvético-japonaise Colour of Rice est l’invitée de Sophie et Fabien, ce matin sur Radio Lac.

 

Une artiste complète révélée par The Voice.

Révélée au grand public en 2017 suite à son passage dans The Voice, la jeune artiste a la musique dans le sang. Avec une maman musicienne, elle grandit baignée dans ce milieu. A neuf ans, elle chante dans une église un morceau tiré du film d’animation « Princesse Mononoké », c’est là qu’elle prend conscience de la possibilité de toucher les gens, de faire vivre des émotions à travers la musique.

Cependant, ce n’est qu’à 17 ans que Rani, de son vraie nom, apprend à jouer de la guitare, instrument qu’elle manie aujourd’hui avec virtuosité. C’est une révélation. Très vite, elle commence à composer et sort, en 2014, son premier album. Elle nous confie que la musique est un moyen pour elle de transmettre et exprimer ses émotions. Et le charme opère, on est transportés par sa voix puissante mais pleine de douceur.

 

Colour of Rice en direct dans Radio Lac Matin.

Lorsqu’elle arrive dans notre studio ce matin, c’est une jeune femme pétillante et impatiente de nous partager sa musique que nous découvrons. Proche de la nature, elle nous offre une branche de laurier, symbole de victoire (tout ce qu’on lui souhaite), provenant de son jardin.

Elle nous présente également avec fierté ses trois albums, objets soignés dont les photos de couverture nous font voyager. L’un d’entre vous à d’ailleurs eu la chance ce matin de remporter ces trois albums !

Les trois albums de Colour of Rice, remportés par un auditeur de Radio Lac Matin

Quelques accords plus tard, Rani est prête à nous interpréter l’un de ces tout nouveaux titres en live, « Hold You ». Une chanson qu’elle a composé pendant le semi-confinement comme un message aux personnes qu’elle aime et qu’elle aimerait pouvoir tenir contre elle. Un câlin virtuel, comme elle nous le dit. Et on se laisse envelopper, au rythme de sa guitare, par la poésie de ses mots et la douceur de sa voix.

Un moment presque thérapeutique pour un vendredi matin hivernal !

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Radio Lac (@radiolac_ch)

 

Et sachez que ce titre a également sa version symphonique que vous pouvez aller écouter juste ici ! Pour découvrir Colour of Rice, on vous invite à aller la suivre sur Instagram et Facebook.

On vous laisse avec un dernier morceau de la jeune artiste, « Fly », et on vous souhaite un beau vendredi !

Continuer la lecture

L'invité

Laurent Nicolet,co-producteur de la Revue

Publié

le

La Ville de Genève a rendu public l’audit des comptes de l’association qui gère la Revue, suite à des soupçons dans sa gestion. Pas de malversation ou détournements de fonds mais un manque de rigueur dans le contrôle interne. La Ville a néanmoins décidé de remettre au concours, l’organisation du spectacle. Laurent Nicolet co-producteur de la Revue était invité de Béatrice Rul, à 7h35, dans #RLMatin.

 

Crédit photo: Stéphane Gros.

Continuer la lecture

L'invité

Micheline Calmy-Rey, ancienne Conseillère fédérale

Publié

le

L’initative « pour des multinationales responsables » entend instaurer un devoir de diligence pour les entreprises qui ont leur siège en Suisse En clair, faire qu’elles soient responsables des actes de leurs filiales à l’étranger. L’ancienne Conseillère fédérale, Micheline Calmy-Rey, qui soutient cette initiative, était l’invitée de Béatrice Rul, dans Radio Lac Matin

 

Continuer la lecture

L'invité

Nicolas Walder, Conseiller national Vert

Publié

le

L’initiative de limitation est un couperet. Pour le Conseiller national Vert, Nicolas Walder, l’enjeu est clair lors des votations du 27 septembre prochain. Il était l’invité de Béatrice Rul, à 7h35, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture

L'invité

Philippe Clément, journaliste spécialiste automobile

Publié

le

Philippe Clément

Quel avenir pour le salon international de l’auto de Genève? Après l’annulation de l’édition de 2020 pour cause de Covid-19, la plus grande incertitude plane au-dessus de la grand’messe genevoise. Eclairage avec Philippe Clément, journaliste spécialiste de l’automobile, qui était l’invité de Benoît Rouchaleau, ce vendredi à 7H35, dans Radio Lac Matin.

Philippe Clément
Journaliste automobile
Philippe Clément Journaliste automobile

Continuer la lecture