Rejoignez-nous

Actualité

Trente ans après: l’EEE, une option largement soutenue en Suisse

Publié

,

le

Jean-Pascal Delamuraz, conseiller fédéral vaudois en charge du dossier à l'époque, qualifie le "non à l'adhésion à l'EEE de "dimanche noir". (© KEYSTONE/EDI ENGELER)

Le 6 décembre 1992, la Suisse vivait un "dimanche noir". Trente ans après, une adhésion à l’EEE serait approuvée à 71%, montre une étude. Pour le Mouvement européen suisse, le Conseil fédéral doit dès lors garantir un niveau d'intégration "équivalent ou supérieur".

Trois décennies après le "non" à l'entrée de la Suisse dans l'Espace économique européen (EEE), qualifié de "dimanche noir" par le conseiller fédéral de l'époque Jean-Pascal Delamuraz, "la population suisse est prête pour une solution plus ambitieuse, privilégiant l’accès complet au marché intérieur européen et une participation aux programmes de coopération de l’Union européenne (UE)", écrit vendredi le Mouvement européen suisse.

La Suisse a besoin d’un débat honnête et de solutions concrètes afin de garantir aux jeunes générations des perspectives européennes, ajoute l'organisation, commanditaire de l'étude menée en collaboration avec l'institut gfs.bern, grâce à un financement participatif.

Les relations s'érodent

Ce d'autant plus que le 26 mai 2021, le Conseil fédéral a enterré l’accord institutionnel, rappelle le mouvement. Depuis, les relations entre la Suisse et l’UE s’érodent. Les tracasseries administratives s’accumulent, au détriment notamment des entreprises.

La participation aux programmes européens Erasmus+ et Horizon Europe reste elle bloquée et pas la moindre solution institutionnelle sérieuse n’est en vue. Or, insiste le Mouvement européen suisse, aucun Etat ne peut affronter seul les nombreux défis qui nous font face - notre réalité est européenne.

Identifier les vrais enjeux

Face à cette situation, l'étude vise à identifier les véritables enjeux de l’avenir des relations Suisse-UE, notamment en matière de sécurité, d’énergie, de formation, de marché du travail et d’accès au marché unique européen, et formuler une proposition concrète.

Ses résultats montrent que l'EEE doit servir de référence. Il garantit en effet l’accès de la Suisse au marché unique, la participation aux programmes de coopération, offre une solution fonctionnelle de règlement des différends ainsi que des formes de participation permettant de défendre ses intérêts dans l’élaboration des nouvelles législations européennes, tout en fortifiant la sécurité énergétique du pays.

"Solution globale" nécessaire

Eric Nussbaumer, président du mouvement, le rappelle: "Des accords pour l'énergie, la sécurité et la formation dépendent d’un règlement institutionnel de notre accès au marché intérieur européen. Ils ne peuvent pas être obtenus individuellement."

Deux tiers des sondés étant favorables à l'adhésion à l'EEE, le Conseil fédéral a tort de dire que les Suisses ne veulent qu'un accès sectoriel au marché. Ils sont au contraire prêts pour une intégration européenne plus ambitieuse.

Dès lors, une "solution globale" doit être négociée. Dans ce contexte, le Mouvement européen attend la publication "dans les plus brefs délais" du rapport Europe du Conseil fédéral.

Le chantre du "non" à l'EEE, l'ex-conseiller fédéral UDC zurichois Christoph Blocher, doit lui s'exprimer dans la soirée à Zurich à l'occasion de cet anniversaire, dans le cadre d'un événement organisé par Pro Suisse (ex-Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Suisse

Huit cents anciens enfants placés réunis à Thoune

Publié

le

Plus de 800 anciens enfants placés de force se sont réunis samedi à Thoune à l'invitation de Guido Fluri, auteur de l'initiative de réparation. (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Près de 800 anciens enfants placés et autres victimes d'abus se sont réunis samedi à Thoune à l'occasion d'une fête organisée par la Fondation Guido Fluri. Le conseiller fédéral Beat Jans était de la partie.

Pour Guido Fluri, l'auteur de l'initiative sur la réparation, après des décennies de tabou, l'histoire des enfants placés de force fait aujourd'hui partie intégrante de l'histoire suisse, explique-t-il dans un communiqué. Les enfants placés ne sont plus aujourd'hui des victimes, mais des témoins de leur époque.

Selon lui, ces personnes aujourd'hui adultes ont acquis une nouvelle confiance en soi grâce au travail de mémoire collectif. Selon la fondation, 12'000 personnes concernées ont reçu une reconnaissance officielle des souffrances subies ainsi qu'une contribution de solidarité.

Dans son discours, le ministre de la justice Beat Jans a souligné l'importance de la reconnaissance publique, du travail de mémoire et aussi des contributions de solidarité. Ce qui s'est passé montre que "notre Etat de droit est loin d'être parfait. Mais il nous offre aussi la chance de l'améliorer".

Prise de conscience

Beat Jans a souligné que la reconnaissance de cette sombre période de l'histoire suisse suscite désormais l'attention dans toute l'Europe. En janvier, le Conseil de l'Europe a voté un traitement des cas de maltraitance du passé similaire à celui de la Suisse dans ses Etats membres.

Jusqu'en 1981 en Suisse, des dizaines de milliers d'enfants et d'adultes ont fait l'objet de mesures de coercition à des fins d'assistance ou de placement. Les enfants placés ont été exploités dans des fermes comme main-d'½uvre bon marché, ont subi des violences physiques et ou psychiques et ont souvent été victimes d'abus sexuels.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Joli numéro d'Elise Chabbey, 3e à Villars-sur-Ollon

Publié

le

Elise Chabbey a terminé 3e de la 1re étape du TdS féminin (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Longtemps seule en tête, Elise Chabbey a dû se contenter de la 3e place dans la 1re étape du Tour de Suisse féminin.

La Genevoise a été reprise à 1,3 km de l'arrivée à Villars-sur-Ollon, où la victoire est revenue à Demi Vollering.

Principal atout helvétique en l'absence de la gagnante sortante Marlen Reusser (malade), Elise Chabbey a livré un superbe numéro sur les 58,6 km d'un parcours montagneux. Partie seule dans la première difficulté du jour, le Col de la Croix, elle a compté plus de 2'30'' d'avance sur les favorites de l'épreuve.

Mais la Genevoise n'a rien pu faire dans la longue ascension finale (8 km) lorsque la grande dame du peloton, Demi Vollering, a décidé de prendre les choses en main. Elle a d'ailleurs été lâchée juste après la jonction, Gaia Realini connaissant le même sort quelques mètres plus loin.

Grande favorite de ce Tour, Demi Vollering s'est imposée au final avec 22'' d'avance sur Gaia Realini (2e), 46'' sur Elise Chabbey et 58'' sur l'outsider Elisa Longo Borghini. Déjà victorieuse du Tour d'Espagne, du Tour du Pays basque et du Tour de Burgos cette année, la Néeerlandaise est donc bien partie pour signer un nouveau succès dans une course par étapes.

Coéquipière de Marlen Reusser chez la SD-Worx, Vollering aura l'occasion de creuser l'écart dimanche lors du contre-la-montre prévu sur 15,7 km entre Aigle et Villars-sur-Ollon. Les deux dernières étapes, Vevey-Champagne (125,6 km) et Champagne-Champagne (127,5 km) devraient à nouveau permettre à Elise Chabbey, 5e l'an dernier et 2e en 2021, de partir à l'attaque.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Première apparition publique officielle de Kate en six mois

Publié

le

La princesse Kate a fait samedi matin sa première apparition publique depuis qu'elle est traitée pour un cancer. (© KEYSTONE/AP/James Manning)

La princesse Kate a fait samedi matin sa première apparition publique depuis qu'elle est traitée pour un cancer, apparaissant dans un carrosse avec ses enfants dans la procession royale quittant le palais de Buckingham à l'occasion de l'anniversaire du roi Charles III.

Vêtue d'un long manteau blanc et portant un chapeau masquant une partie de son visage, l'épouse du prince héritier William, 42 ans, n'avait plus été vue en public depuis Noël dernier, mais a annoncé vendredi sa participation à cet évènement grâce aux "bons progrès" de son traitement.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Suisse

Les crocodiles sacrés "lausannois" arrivés à bon port à Agadir

Publié

le

Après quelques mésaventures, les seize jeunes crocodiles sacrés d'Aquatis sont finalement arrivés à bon port au Crocoparc d'Agadir. (© KEYSTONE/Valentin Flauraud)

Après avoir été bloqués à l'aéroport de Genève, les seize crocodiles sacrés d'Aquatis à Lausanne sont finalement arrivés à bon port au Crocoparc d'Agadir. Un soutien de dernière minute a été trouvé pour leur transport au Maroc.

"Ils sont là, dans leur enclos de réadaptation à l'extérieur, afin de s'habituer à l'intensité des températures et du rayonnement solaire. Ils vont super bien", s'est réjoui samedi Michel Ansermet, directeur d'Aquatis, joint par Keystone-ATS au Maroc.

Le voyage aurait dû se dérouler mercredi soir, mais alors que le zoologue était assis dans l'avion, il s'est aperçu que les caisses contenant les seize reptiles avaient été sorties de la soute. En cause, un défaut technique dans le chauffage de cette dernière.

"Or, avec une température de 5 degrés, les crocodiles auraient souffert d'un choc thermique en arrivant au Maroc où les températures dépassent les 30 degrés. J'ai dû stopper l'opération", décrit M. Ansermet. Les animaux ont passé la nuit au fret. Lors d'une séance de crise, il a été décidé de les ramener à Lausanne, car le même avion était prévu pour les prochains vols.

Plan B

"C'est alors que la solution B est tombée du ciel", poursuit le directeur. "Touché par la situation, un cargo privé a pris en main la situation et nous a amenés moi et les reptiles à destination. Nous sommes arrivés à Agadir vendredi à 3 heures du matin".

Installés dans des compartiments séparés, les jeunes crocos sacrés - "une espèce qui a bon caractère et qui est moins agressive que ses congénères du Nil"- n'ont pas souffert de ce contretemps. Ils peuvent rester des mois et des mois sans s'alimenter, a précisé le zoologue.

L'objectif de l'opération est la réintroduction de l'espèce au Maroc où elle a disparu depuis plus de 60 ans. Il s'agit d'une première sur le continent africain. "La population locale se montre très intéressée par le projet", note M. Ansermet.

Elevés à Aquatis, les crocodiles sacrés voyageurs mesurent entre 42 centimètres et 1,06 mètre pour les plus grands. Deux sont issus d'une portée de 2019, quatorze de celle de 2022. Ils achèveront leur croissance à Crocoparc, avant d'être relâchés dans la nature d'ici un an. Ce sera au sud du Maroc dans des gueltas, à savoir des trous d'eau dans le Sahara. Le spécialiste a d'ailleurs pu visiter samedi l'un des sites prévus.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

🔴 En direct - Suivez la conférence pour la paix en Ukraine au Bürgenstock

Publié

le

Le Bürgenstock en mai 2024 (KEYSTONE/Urs Flueeler)

Le sommet international sur la paix en Suisse pourrait rapprocher l'Ukraine de "la fin de la guerre", estimait il y a quelques jours le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans un discours devant les députés Radio Lac vous propose le suivi en direct de cette conférence internationale où sont invités plus d'une centaine de pays et d'organisations, mais pas la Russie.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture