Rejoignez-nous

Football

Les procureurs extraordinaires vont classer l'enquête contre Lauber

Publié

,

le

Michael Lauber a démissionné de son poste de procureur général de la Confédération en août 2020, après que le Tribunal pénal fédéral a critiqué, entre autres, sa gestion de l'office dans le cadre des procédures de football (archives). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

La procédure pénale ouverte contre l'ex-procureur général de la Confédération Michael Lauber dans l'affaire FIFA devrait être classée. Les deux procureurs extraordinaires ont communiqué cette décision aux parties à la procédure.

Keystone-ATS a obtenu une copie de l'arrêt rendu jeudi par les procureurs extraordinaires Ulrich Weder et Hans Maurer et révélé vendredi par la radio alémanique SRF et les journaux du groupe Tamedia. Les parties ont dix jours pour réagir à la décision de classer l'affaire, précise le document.

Les enquêteurs n'ont apparemment pas trouvé d'indices d'actes punissables, de sorte qu'ils souhaitent désormais classer les procédures. Les deux procureurs fédéraux extraordinaires se sont exprimés en conséquence dans une note au dossier, citée par le "Tages-Anzeiger". Selon ce dernier, la procédure contre Infantino est également sur le point d'être close.

Les deux procureurs extraordinaires prévoient également de mettre à la charge de M. Lauber un septième des frais de procédure. En conséquence, les éventuelles demandes d'indemnisation et de réparation ne sont pas recevables, ajoutent-ils.

Soulagé

L'ancien procureur général de la Confédération Michael Lauber s'est dit satisfait de l'annonce du classement de la procédure le visant dans l'affaire FIFA. "Je prends acte de cette annonce, je suis soulagé", a-t-il déclaré vendredi à la radio alémanique SRF.

La décision des deux procureurs extraordinaires ne surprend pas le juriste bernois de 57 ans. Elle vient confirmer qu'il a toujours dit la vérité, affirme-t-il, rappelant qu'il s'est "toujours opposé à l'ouverture de cette procédure".

Interrogée par Keystone-ATS, la FIFA a estimé "pas surprenante" la clôture annoncée de la procédure. La seule surprise est qu'il a fallu si longtemps pour que l'affaire soit résolue, souligne l'instance dirigeante du football mondial. Gianni Infantino ne commentera cette affaire qu'après la fin de la Coupe du Monde féminine et "lorsque les procureurs auront officiellement communiqué leur décision".

Rencontres non protocolées

Michael Lauber était soupçonné d'abus d'autorité, de violation du secret de fonction et de favoritisme. La justice lui reprochait quatre rencontres non protocolées entre juillet 2015 et juin 2017 avec le président de la FIFA Gianni Infantino, d'autres représentants de la fédération internationale, ainsi que le premier procureur du Haut-Valais, Rinaldo Arnold. Le Bernois a toujours affirmé ne pas se souvenir de ces rencontres.

Michael Lauber a été procureur général de la Confédération suisse de 2012 à fin août 2020. Il a démissionné de son poste de procureur général de la Confédération en août 2020, après que le Tribunal pénal fédéral a critiqué, entre autres, sa gestion de l'office dans le cadre des procédures de football.

Il avait également subi des pressions politiques en raison de sa proximité avec les dirigeants de la FIFA. La commission judiciaire du Parlement avait ouvert une procédure de destitution, avant que M. Lauber ne présente sa démission. Une procédure pénale était alors en cours.

Salaire réduit

Dans le cadre d'une procédure disciplinaire contre Michael Lauber, l'autorité de surveillance du Ministère public de la Confédération est arrivée à la conclusion que l'ancien procureur général de la Confédération avait violé plusieurs devoirs de fonction. Elle lui a reproché son manque de discernement et une "mauvaise compréhension de la profession" et a même ordonné une réduction de salaire. M. Lauber a fait recours contre cette décision.

Le Tribunal administratif fédéral a critiqué les rencontres avec Infantino qui n'avaient pas fait l'objet d'un procès-verbal, mais il n'a pas considéré qu'elles étaient inadmissibles.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Euro 2024

Le soleil brille pour l'équipe de Suisse

Publié

le

Pierluigi Tami, directeur des équipes nationales, est un homme comblé après la phase de groupes réussie par la Nati à l'Euro. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Le soleil brille dans le ciel de l’équipe de Suisse. Au lendemain du nul (1-1) face à l’Allemagne, le directeur des équipes nationales Pierluigi Tami tenait bien le discours d’un homme comblé.

Même la différence de 500'000 euros dans le barème des primes de l’UEFA provoquée par la tête victorieuse de Niclas Füllkrug à la 92e minute (1 million d'euros pour une victoire, 500'000 pour un nul) ne chagrine pas le Tessinois. "Je ne nourris aucun regret sur le match de dimanche. L’objectif a été atteint avec cette qualification pour les huitièmes de finale, explique-t-il. Mais à mes yeux, c’est la manière qui importe le plus. L’équipe a témoigné d’une très grande force de caractère dans les moments difficiles. Elle a été solidaire. Unie aussi. Ces résultats ne sont pas le fruit du hasard. Le travail entrepris depuis le premier jour du rassemblement le 27 mai à St. Gall a été déterminant. Depuis un mois, il se dégage autour de cette équipe une énergie positive."

"Nous livrerons une grande performance"

S’ils ont fêté comme il se devait dimanche soir cette qualification avec leurs familles, le staff et les joueurs vont très vite basculer vers le huitième de finale de samedi à Berlin. "Je vais sans doute passer pour quelqu’un de présomptueux. Mais l’adversaire pour ce huitième de finale importe peu, lâche Pierluigi Tami. Nous devons nous concentrer sur nos forces. Le match contre l’Allemagne a souligné combien elles pouvaient être vives. Pour samedi, il est bien sûr impossible de promettre à nos fans la victoire. Mais je suis convaincu d’une chose: nous livrerons une grande performance."

Pierluigi Tami a souligné le rôle déterminant de Manuel Akanji et de Granit Xhaxa dans cette qualification. "Manu est une véritable machine. Quant à Granit, son langage corporel dit tout sur son implication, sur l’exemple qu’il donne à ses coéquipiers", glisse-t-il. Le directeur des équipes nationales tire aussi un grand coup de chapeau à Murat Yakin. "Une feuille de route a été établie cet hiver à l’occasion des nombreuses discussions qui étaient nécessaires après les vents contraires essuyés lors du tour préliminaire. Je me réjouis de voir Murat s’y tenir aussi parfaitement, poursuit Pierluigi Tami. La présence à ses côtés de Giorgio Contini est précieuse. Son apport est essentiel. Je note surtout que nous avons livré sept matches en 2024. A chaque fois, on a pu noter des progrès dans notre jeu défensif qui avait tant souffert à l’automne. Le nouveau système en 3-4-3 s’avère être vraiment le bon."

Murat Yakin se fait désirer

On le sait, le contrat de Murat Yakin ne court que jusqu’à la fin de cet Euro 2024. Si l’on peint le diable sur la muraille, la Suisse risque de se retrouver sans sélectionneur dès ce samedi à 20h00. "Le plan A est et reste Murat Yakin, lance avec force Pierluigi Tami. Nous n’avons pas abordé à nouveau le sujet d’une prolongation de contrat ces derniers jours. Seul compte aujourd’hui l’Euro. Mais pour prolonger l’aventure, il faut que les deux parties soient partantes." Cette dernière phrase laisse bien entendre que le choix de Murat Yakin n’est pas encore arrêté. Comme s’il était parti pour ne pas rester...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le Servette FC a déjà repris l'entrainement à Crans-Montana

Publié

le

Les joueurs du Servette FC, s'entrainent lors de leur camp de reprise d'entrainement ce lundi 24 juin 2024 près de Crans-Montana. (KEYSTONE/Valentin Flauraud)

Les vacances sont déjà finies pour le Servette FC!

A peine le temps de digérer la victoire en coupe de Suisse et la 3ème place en championnat, que les Grenat ont déjà retrouvé les terrains d'entrainement depuis ce lundi.

Comme chaque année, la nouvelle saison se prépare en stage à Crans-Montana. Aux commandes désormais: le nouvel entraineur Thomas Häberli.

Pour le défenseur Genevois Steve Rouiller, la courte pause estivale a quand même fait du bien après une saison dense.

Steve RouillerDéfenseur du Servette FC

26 joueurs ont été convoqués pour ce camp de préparation.

Le premier match amical pour Servette est prévu le 6 juillet à Monaco. La saison reprendra le dimanche 21 juillet, en déplacement à Lucerne.

L'entraineur du Servette FC, Thomas Haeberli, s'adresse a ses joueurs lors de leur camp de reprise d'entrainement ce lundi 24 juin 2024 a Bluche pres de Crans-Montana. (KEYSTONE/Valentin Flauraud)

Continuer la lecture

Euro 2024

Allemagne: Rüdiger blessé et incertain en 8e de finale

Publié

le

Rüdiger (à droite) est incertain pour les 8es de finale (© KEYSTONE/AP/Frank Augstein)

Antonio Rüdiger est incertain pour le huitième de finale de l'Euro que l'Allemagne disputera samedi à Dortmund.

Le défenseur du Real Madrid souffre d'une élongation musculaire à l'arrière de la cuisse droite, a précisé la Fédération allemande lundi.

Rüdiger a disputé dimanche les 90 minutes du match contre la Suisse (1-1), qui a permis à l'Allemagne de s'assurer la 1re place de son groupe. Le sélectionneur Julian Nagelsmann avait indiqué après la rencontre que Rüdiger avait ressenti un problème en fin de match.

Nagelsmann devra reconstruire au moins la moitié de sa défense centrale pour le huitième de finale, puisque Jonathan Tah sera suspendu après un deuxième carton jaune dans le tournoi contre la Suisse dimanche à Francfort.

Nico Schlotterbeck est rentré en milieu de seconde période à la place de Tah. Waldemar Anton, homme fort de la défense de Stuttgart cette saison, est l'autre possibilité qui s'offre à Nagelsmann. En cas de forfait de Rüdiger, le sélectionneur pourrait titulariser Schlotterbeck et Anton.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Euro 2024

Granit Xhaka: "Je dis respect à tous mes coéquipiers"

Publié

le

Granit Xhaka est fier de ses coéquipiers (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Granit Xhaka tire un coup de chapeau à ses coéquipiers de l'équipe de Suisse après le match face à l'Allemagne.

"La réaction des Allemands après leur but dit tout sur notre performance. Nous les avons poussés dans leurs derniers retranchements", lâche le capitaine.

"Bien sûr, cela fait mal de concéder le 1-1 dans les arrêts de jeu. Mais ce soir, le résultat n’était pas le plus important, soulignait-il en conférence de presse. Notre match fut un grand match. Nous nous sommes battus sur tous les ballons, nous avons couru les uns pour les autres. Sur le terrain, j’ai ressenti un plaisir énorme."

"Une progression extraordinaire"

Elu homme du match comme huit jours plus tôt face à la Hongrie, Granit Xhaka a couru 11,8 km et a été crédité de 84 % de réussite dans son jeu de passes. Avec Manuel Akanki juste derrière lui, il a ordonné le jeu d’une équipe qui a révélé lors de cette phase de poules des ressources presque insoupçonnées.

"Nous avons progressé d’une manière extraordinaire ces six derniers mois, se félicite le joueur du Bayer Leverkusen. Il y a dans cette équipe une nouvelle rage de vaincre, une nouvelle mentalité et une nouvelle passion."

"Ce soir, nous avons vu des joueurs qui se sont battus jusqu’à la dernière seconde sur tous les ballons, poursuit-il. L’intensité que nous mettons dans chaque entraînement et dans chaque exercice a payé. Je dis respect à tous mes coéquipiers." Dimanche soir, il y en a toutefois deux qui l’ont vraiment impressionné: Dan Ndoye et Ricardo Rodriguez.

"Il peut jouer partout"

"Dan est vraiment extraordinaire. Il peut jouer partout, sourit Granit Xhaka. Le sélectionneur le fixe devant depuis le début de l’Euro. C’est un choix payant. C’est magnifique pour lui d’avoir marqué ce soir. Cela va booster sa confiance."

En revanche, les performances de Ricardo Rodriguez, avec lequel il a été sacré Champion du monde M17 en 2009, ne le surprennent pas. "Je le connais. Je connais sa valeur. Il a encore livré un très grand match ce soir, souligne-t-il. Le club qui le recrutera cet été, sans payer de transfert dans la mesure où il est en fin de contrat avec Torino, fera une sacrée affaire !"

La suite maintenant, c’est ce huitième de finale de Berlin, le sixième de rang que disputera Granit Xhaka dans un grand tournoi. "Nous pouvons l’aborder avec confiance", dit-il simplement. Avec le secret espoir que l’Olympiastadion continue à lui porter chance. Le 25 mai dernier, c’est sur cette pelouse qu’il avait inscrit le but de la victoire pour le Bayer Leverkusen en finale de la Coupe d’Allemagne contre Kaiserslautern (1-0). Puisse l’histoire se répéter samedi...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

Fracture du visage pour Barnabas Varga, qui est hors de danger

Publié

le

Victime d'une fracture du visage, Barnabas Varga doit être opéré (© KEYSTONE/AP/Antonio Calanni)

Victime d'une fracture au visage dimanche, Barnabas Varga va devoir être opéré.

L'attaquant hongrois a subi un violent choc ayant engendré une grosse frayeur lors du match de l'Euro 2024 remporté contre l'Ecosse (1-0) dimanche.

Sur un coup franc hongrois à la 68e minute, Varga est violemment retombé sur la nuque et a été immédiatement mis en position latérale de sécurité par ses coéquipiers alors qu'il semblait incapable de bouger. A vitesse réelle, il a été impossible de constater la brutalité du contact avec le gardien écossais, contrairement à des photographies sur différents angles qui en attestent.

Après de longues secondes de flottement, les secours sont finalement intervenus pour l'évacuer du terrain après que ses partenaires, très touchés par la scène, ont formé un cercle autour de lui en déroulant un drap.

"La situation était confuse. Ce que les joueurs m'ont dit, c'est qu'à ce moment-là, +Barni+ semblait ne pas être conscient. Tout le monde était donc très inquiet de son état et aussi du fait que les médecins étaient arrivés un peu en retard, on peut le dire", a déclaré son sélectionneur Marco Rossi.

"Nous voulions gagner pour lui"

"Heureusement, nous pouvons dire à présent que +Barni+ n'est plus en danger. Il sera probablement opéré dans les heures qui viennent car il a subi une fracture ici (en montrant sa joue et son orbite). Si nous allons plus loin dans la compétition, il ne fera bien sûr plus partie de l'équipe", a-t-il détaillé.

Selon les informations du diffuseur allemand Magenta TV, Varga était conscient et parlait au moment de son transport à l'hôpital de Stuttgart.

"C'était terrible. C'était un moment terrible de voir Barnabas dans cet état. Heureusement, il est en bien meilleure condition", a réagi son coéquipier Roland Sallai en conférence de presse. "Nous nous sommes battus pour lui pendant les 15 à 20 minutes restantes. Nous voulions gagner pour lui et nous lui dédions cette victoire" a assuré le joueur hongrois, élu homme du match.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture