Rejoignez-nous

Actualité

Les conditions d’entrée en Suisse assouplies dès le 28 juin

Publié

,

le

Les coordonnées des voyageurs seront toujours exigées pour les arrivées par avion en Suisse (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Les conditions d’entrée en Suisse devraient être assouplies le 28 juin. L’interdiction d’entrée sera notamment levée pour les voyageurs venant d’un Etat non membre de l’espace Schengen s’ils sont vaccinés, a annoncé vendredi le Conseil fédéral.

Les mesures sanitaires aux frontières devraient désormais se focaliser sur les entrants en provenance de pays présentant une variante inquiétante du virus. Cet assouplissement a été mis en consultation vendredi par le Conseil fédéral qui prendra une décision finale le 23 juin.

L’évolution positive de la situation épidémiologique et les progrès réalisés en matière de vaccination permettent d’assouplir sensiblement les exigences et les mesures sanitaires aux frontières pour l’entrée dans le pays, souligne le gouvernement. L’obligation de quarantaine doit ainsi être levée pour les personnes en provenance de l’espace Schengen.

Compatible avec le certificat de l’UE

Un test ne sera obligatoire que pour les personnes qui n’ont pas été vaccinées ou qui ne sont pas déjà guéries de la maladie. Les coordonnées des voyageurs seront cependant toujours exigées pour les arrivées par avion. Cette exigence sera en revanche levée pour les voyageurs entrant en Suisse par le train ou la voiture.

Le certificat Covid pourra être utilisé comme preuve d’une vaccination, d’une infection antérieure ou d’un résultat de test négatif. Le certificat suisse sera compatible avec celui de l’UE qui a confirmé qu’elle l’accepterait, a précisé Philippe Voirol, vice-directeur de l’Office fédéral de l’informatique et de la télécommunication (OFIT).

Interrogé par Keystone-ATS, un porte-parole de la Commission européenne a précisé que « les tests techniques ont fonctionné ». La base légale n’est toutefois pas encore mise en oeuvre, et la Suisse doit d’abord confirmer la réciprocité. Enfin, il faudra encore l’aval définitif de la Commission.

Une porte-parole de l’OFIT est revenue en soirée sur les propos de M. Voirol. L’UE n’a en fait confirmé que la compatibilité technique, a-t-elle précisé, en réponse à une question de l’agence d’information Keystone-ATS.

Une fois ces certificats en place, le carnet jaune de vaccination de l’OMS ne sera plus accepté comme preuve de vaccination dans l’espace Schengen, a relevé Patrick Mathys chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale de l’OFSP. La situation est différente dans les pays tiers qui décideront des certificats de vaccination qui seront approuvés, a-t-il ajouté.

Liste des pays à risque réduite

La liste des pays à risque de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) sera réduite. Elle ne contiendra plus que les pays ou zones où circulent des variantes du virus préoccupantes pour la Suisse. Les mesures sanitaires à la frontière se concentreront désormais sur les personnes en provenance de ces zones.

Les personnes vaccinées et rétablies pourront toutefois entrer dans le pays sans être soumises aux tests et à la quarantaine. Les autres doivent présenter un test PCR ou un test rapide négatif et faire une quarantaine après leur entrée. La Suisse reconnait pour l’entrée sur son territoire tous les vaccins validés par Swissmedic, l’Agence européenne des médicaments et l’OMS, a précisé le ministre de la santé Alain Berset.

En cas d’apparition de nouveaux variants résistants à la vaccination, l’obligation de dépistage et de quarantaine pourra être étendue aux personnes vaccinées et rétablies. L’objectif est de pouvoir contenir à un stade précoce la propagation de nouveaux variants en Suisse.

Beaucoup de personnes dans le monde n’ont pas encore accès au vaccin, a souligné Alain Berset. « Nous ne sommes pas à l’abri de nouveaux risques », a-t-il prévenu.

Restrictions depuis juin 2020

Des restrictions pour les personnes provenant de pays hors de l’espace Schengen sont en place depuis le 19 juin 2020. Elles ont depuis été successivement assouplies. Avec le nouvel assouplissement, il n’y aura plus d’obligation de quarantaine pour les voyageurs arrivant de pays avec une incidence supérieure à celle de la Suisse, a indiqué Alain Berset.

L’Union européenne veut désormais lever les dernières restrictions à l’entrée dans l’espace Schengen pour les ressortissants vaccinés de pays tiers. Depuis le début de la pandémie, la Suisse coordonne autant que possible ses restrictions de voyage avec l’UE. Il n’existe actuellement aucune restriction d’entrée entre les Etats Schengen.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Economie

Le commerce de détail suisse devrait rester stable en 2021

Publié

le

Avec un chiffre d'affaires de 15,04 milliards de francs l'année dernière, Coop s'est placé en tête des détaillants suisses, juste devant son rival Migros, suivi plus loin notamment par Denner et Volg (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le commerce de détail suisse devrait rester stable en 2021. Après avoir réalisé nombre de leurs achats en ligne en 2020, les consommateurs ont de nouveau envie de retourner dans les magasins, relève le cabinet de sondage et de conseils Gfk.

« Après un premier trimestre en hausse, le 2e et 3e trimestre devraient rester quasi-inchangés », indique mercredi un communiqué. « Pour le 4e trimestre, nous nous attendons à un retour à la normalité, notamment en raison de la reprise des voyages et des possibilités de réaliser des emplettes dans les pays frontaliers », précise également Gfk.

Au premier trimestre, les ventes du commerce de détail ont avancé de 9,4% sur un an, selon les calculs de Gfk, qui se base sur le sondage de plus de 40 grands acteurs engrangeant environ 40 à 50% du chiffre d’affaires total du secteur.

« Nous n’avons pas encore de chiffres pour le 2e trimestre, mais les recettes de mai se sont inscrites en repli », a indiqué à AWP Michel Rahm de Gfk. Il attribue cette baisse au fait qu’en mai 2020, les consommateurs helvétiques ont réalisé des achats très importants par peur de rupture de stocks chez les détaillants, ce qui n’est plus le cas cette année.

Coop 1er de classe

Revenant sur l’évolution de 2020, Gfk a indiqué que le chiffre d’affaires a progressé de 2,6% à 99,1 milliards, grâce au dynamisme notamment des branches alimentaire, de l’électronique et du bricolage qui ont beaucoup profité de la crise sanitaire.

« Nous avons dû réviser nos chiffres pour 2020 à la suite de modifications réalisées par l’Office fédéral de la statistique pour la période 2015-2020 », a fait remarquer M. Rahm. En février, Gfk avait annoncé une hausse de 7,8% du chiffre d’affaires du commerce de détail.

La part des ventes faites en ligne, en excluant les achats réalisés à l’étranger, représente quant à elle maintenant presque 12% du chiffre d’affaires total de la branche.

Malgré la réouverture des enseignes, la clientèle suisse compte continuer à réaliser des emplettes en ligne et se les faire livrer à la maison, selon un sondage de Gfk qui précise toutefois que davantage de personnes interrogées veulent également retourner dans les boutiques.

Dans son classement 2020 des plus grands acteurs du commerce de détail suisse publiant leurs chiffres, Gfk souligne que Coop est pour la première fois en haut du podium avec une hausse de ses recettes de 12,4% à 15,04 milliards. Migros (+3% à 14,9 milliards), Denner (+14,9% à 3,9 milliards), Volg (+16,1% à 1,8 milliard) et Digitec (+56,4% à 1,7 milliard) ont également bien progressé l’année dernière. Ikea (+0,7% à 1,15 milliard) figure également dans le top 10.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Sommet Biden-Poutine

Début du sommet Biden-Poutine à Genève

Publié

le

Photo AP Photo/Alexander Zemlianichenko, Pool

Le président américain Joe Biden et son homologue russe Vladimir Poutine démarrent leur sommet

« Meilleurs voeux et au revoir », a dit mercredi peu avant 13h30 le président de la Confédération Guy Parmelin en français, en anglais et en russe.

« La Suisse est heureuse de pouvoir, conformément à sa tradition des bons offices, favoriser votre dialogue et votre compréhension mutuels », a-t-il expliqué. Il a relevé l' »honneur » d’accueillir ce sommet à Genève « ville de paix ». Comme prévu, les chefs d’Etat américain et russe ne se sont pas exprimés, mais ils se sont serré la main.

Au début de leur dialogue, M. Biden a relevé l’importance d’un tête-à-tête avec le président russe. M. Poutine a lui souhaité que la réunion soit « productive ».

Les deux présidents étaient accompagnés dans un premier temps de leur chef de la diplomatie (P+1), Antony Blinken pour les Américains et Sergueï Lavrov pour les Russes. Le format sera également ensuite élargi au « P+5 », avec de nouveaux collaborateurs pour chaque pays.

Avec ATS Keystone

Continuer la lecture

Sommet Biden-Poutine

Le président russe Vladimir Poutine a atterri à Genève

Publié

le

KEYSTONE/POOL/Alessandro della Valle

Vladimir Poutine est arrivé à Genève

Son avion a atterri mercredi peu avant 12h30. Le président russe va se rendre directement à la Villa La Grange, où il sera accueilli par le président de la Confédération Guy Parmelin. Quelques instants avant Joe Biden.

Aucun officiel n’était présent sur le tarmac. Vladimir Poutine avait fait savoir qu’il ne souhaitait pas d’accueil protocolaire.

Les dirigeants américain et russe doivent entamer à 13h00 leur sommet. Dans un premier temps, ils ne seront accompagnés que de leur chef de la diplomatie, Antony Blinken pour les Etats-Unis et Sergueï Lavrov pour la Russie.

Les pourparlers devraient durer entre quatre à cinq heures, selon un haut responsable de la Maison Blanche.

Avec ATS Keystone

Continuer la lecture

Sommet Biden-Poutine

Les curieux s’agglutinent le long du parcours des deux présidents

Publié

le

La voiture blindée du président Vladimir Poutine arrive à la Villa La Grange. (© KEYSTONE/AP/Markus Schreiber)

De nombreuses personnes se sont postées aux abords de la rade de Genève, mercredi, à l’heure de midi, pour voir passer les convois des présidents Vladimir Poutine et Joe Biden. Les deux chefs d’Etat se rendaient à la Villa La Grange pour des discussions bilatérales.

L’attente sous un soleil estival a été longue pour beaucoup, le passage des limousines fugace. En apercevant les feux bleus des véhicules ouvrant le cortège, les curieux ont été nombreux à sortir leur portable pour immortaliser un petit bout d’Histoire.

Genève a l’habitude d’accueillir des hôtes de marque, mais rarement deux invités aussi prestigieux pour une rencontre en tête-à-tête. Les moyens déployés pour assurer la sécurité des délégations témoignent de l’importance du moment.

Des hélicoptères faisaient inlassablement entendre leur ronronnement dans le ciel bleu, des cordons de policiers empêchaient tout approche de la zone interdite, des voltigeurs de la police parcouraient à moto les rues adjacentes.

Le convoi russe a précédé le convoi américain d’un bon quart d’heure. Une fois le président américain passé, les gens se sont dispersés rapidement, chacun revenant à sa routine et à la vie normale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

La Suisse compte 282 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

Publié

le

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 4801, soit 55,54 nouvelles infections pour 100'000 habitants. (© KEYSTONE/Ti-Press/ALESSANDRO CRINARI)

La Suisse compte mercredi 282 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore six décès supplémentaires et 19 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 19’892 tests ont été transmis, indique l’OFSP. Le taux de positivité s’élève à 1,42%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d’infections est de 4801, soit 55,54 nouvelles infections pour 100’000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d’une dizaine de jours, est lui de 0,64. Les patients Covid-19 occupent 9,30% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d’occupation est de 68,10%.

Au total 6’120’202 doses de vaccin ont été administrées et 2’351’712 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu’à présent 6’666’225 doses de vaccins. Des certificats ont déjà été émis pour 934’978 personnes vaccinées.

Quant aux variants du coronavirus, 18’072 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 249 au variant sud-africain (B.1.351) et 20 au variant brésilien (P.1).

Depuis le début de la pandémie, 701’260 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 8’037’136 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s’élève à 10’315 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 28’927.

Le pays dénombre par ailleurs 2592 personnes en isolement et 5103 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S’y ajoutent 3153 autres personnes revenant de voyage d’un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture