Rejoignez-nous

Economie

Google devrait verser de l'argent aux médias suisses

Publié

,

le

Les médias traditionnels doivent recevoir de l'argent lorsque des extraits de leurs articles sont affichés dans les moteurs de recherche (archives). (© KEYSTONE/DOMINIC FAVRE)

Google et d'autres moteurs de recherche devraient verser de l'argent aux médias suisses. Le Conseil fédéral veut faire payer les courts extraits d'articles visibles dans les listes de résultats. La consultation ouverte mercredi court jusqu'au 15 septembre.

Avec l'évolution numérique, le débat public s'est en grande partie déplacé sur Internet. Pour ce faire, les grands services en ligne utilisent des prestations des médias traditionnels. Les journalistes devraient aussi en profiter, estime le gouvernement dans un communiqué.

Dans un projet de révision du droit d'auteur, le Conseil fédéral propose que les grands moteurs de recherche, comme Google, paient une rémunération pour pouvoir afficher des traits d'articles de journaux dans leurs listes de résultats. Seuls les services en ligne comptant un nombre annuel moyen d'utilisateurs de 10% au moins de la population suisse tomberaient sous le coup de cette obligation.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Economie

Credit Suisse: nouveau versement dans le dossier Greensill

Publié

le

Entre mars 2021 et février 2023, 6,8 milliards de dollars ont été remboursés, rappelle l'établissement. Il a récupéré 7,4 milliards de dollars, soit 74% des fonds sous gestion au moment de leur suspension. (KEYSTONE/Gaetan Bally) (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Credit Suisse compte procéder mercredi à un septième versement aux investisseurs des fonds Greensill. Cela portera le remboursement à un total de 7 milliards de dollars, soit 200 millions de dollars de plus qu'au précédent pointage.

Environ 82 millions iront à ceux ayant investi dans Credit Suisse (Lux) Supply Chain Finance Fund et environ 118 millions à ceux ayant pris part dans Credit Suisse Nova (Lux) Supply Chain Finance High Income Fund, selon le communiqué de la division de gestion d'actifs de la banque aux deux voiles publié lundi.

Entre mars 2021 et février 2023, 6,8 milliards de dollars ont été remboursés, rappelle l'établissement. Il a récupéré 7,4 milliards de dollars, soit 74% des fonds sous gestion au moment de leur suspension.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

Ligne Yverdon-Lausanne: trains remplacés par des bus deux week-ends

Publié

le

Le trafic CFF sera interrompu sur le tronçon Bussigny-Cossonay-Penthalaz les deux prochains week-ends afin de permettre la construction de nouveaux aiguillages (photo d'illustration) (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Les travaux CFF de construction de nouveaux aiguillages à Vufflens-la-Ville (VD) nécessitent une interruption du tronçon Bussigny–Cossonay-Penthalaz les week-ends des 10-11 et 24-25 juin. Un horaire spécial avec bus de substitution a été mis en place.

De nouvelles infrastructures ferroviaires sont construites à Vufflens-la-Ville afin de faciliter l’accès du trafic marchandises depuis le pied du Jura au site industriel de Vufflens/Aclens. La pose de nouveaux aiguillages nécessite l’interruption du tronçon Bussigny–Cossonay-Penthalaz durant deux week-ends en juin.

Les CFF en profiteront pour effectuer d’autres travaux d’entretien à Bussigny, ainsi que le remplacement d’un pont sur le Canal du Moulin et au Bief du Moulinet, écrivent-ils lundi dans un communiqué.

Les trains sont remplacés par des bus entre Bussigny et Cossonay-Penthalaz samedi et dimanche prochains ainsi que les 23 et 24 juin. En trafic grandes lignes, les trains IC 5 sont supprimés entre Genève-Aéroport, respectivement Lausanne, et Yverdon-les-Bains.

Trafic international également

Des bus directs circuleront entre Lausanne, respectivement Morges, et Yverdon-les-Bains sans arrêt. Les voyageurs au départ de Genève ou de Lausanne pour Olten et au-delà sont invités à voyager via Fribourg–Berne.

Le trafic international via Vallorbe est également supprimé. Les voyageurs pour Paris empruntent les TGV via Genève. En trafic régional, les trains sont supprimés entre Bussigny et Cossonay-Penthalaz et remplacés par des bus.

Il faudra compter avec un temps de parcours supplémentaire d’environ 35 minutes en trafic grandes lignes et 20 minutes en trafic régional. Le chargement des vélos n’est pas possible dans les bus de remplacement, précisent les CFF.

La clientèle est priée de consulter l’horaire en ligne avant leur voyage. Des assistants clientèle renseigneront les voyageurs dans les gares de la région. Outre des affiches disposées dans les gares, des annonces seront diffusées par haut-parleur.

www.cff.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Les loyers ont augmenté en mai

Publié

le

Côté achat, les prix des maisons individuelles ont reculé de 0,2% pendant le mois sous revue, tandis que ceux des logements en copropriété ont progressé de 0,5%. (AP Photo/Paul White) (© KEYSTONE/AP/PAUL WHITE)

Les loyers ont progressé en mai et la crainte d'une nouvelle hausse pourrait faire naître l'inquiétude des locataires, prévient lundi le Swiss Real Estate Offer Index, relevé conjointement par ImmoScout24, SMG Swiss Marketplace Group et Cifi.

Au niveau national, les loyers ont augmenté de 0,2% sur un mois. Par régions, les coûts du logement en Suisse orientale et centrale affichent les plus fortes hausses avec respectivement 1% et 0,5%, tandis que le Tessin est le seul canton à enregistrer une baisse de 0,6%. La région lémanique augmente de 0,2%, alors que l'espace Mittelland reste stable.

L'Office fédéral du logement (OFL) a annoncé jeudi une augmentation du taux hypothécaire de référence à 1,5%, ouvrant le droit au bailleur de procéder à une augmentation du loyer de 3%. Cette hausse n'est valable que si le loyer actuel est fondé sur l'ancien taux de référence, soit 1,25%. Si le loyer est basé sur un taux plus ancien et supérieur au taux actuel, il existe par contre un droit à la baisse.

En plus de l'inquiétude que provoquerait une nouvelle hausse des prix, "le droit du bail autorise les bailleurs à refléter l'inflation élevée et les augmentations générales des coûts sur les loyers", explique Martin Waeber, directeur immobilier pour SMG Swiss Marketplace Group. Les hausses de loyers effectives pourraient aller jusqu'à 6% ou 7%, selon lui.

Côté achat, les prix des maisons individuelles ont reculé de 0,2% pendant le mois sous revue, tandis que ceux des logements en copropriété ont progressé de 0,5%.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

L'inflation ralentit encore en mai

Publié

le

Les légumes et les fruits ainsi que de nombreux produits alimentaires ont en outre vu leurs tarifs augmenter.(KEYSTONE/Gaetan Bally) (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le renchérissement des prix à la consommation a ralenti à 2,2% en mai sur un an, après 2,6% en avril, grâce à une accalmie sur le front des produits pétroliers. Mais, l'inflation demeure encore supérieure à l'objectif recherché par la Banque nationale suisse (BNS).

L'indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 0,3% par rapport au mois précédent pour s'établir à 106,3 points, indique lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Cette tendance est due notamment à la hausse des loyers et des prix pour les voyages à forfait. Les légumes et les fruits ainsi que de nombreux produits alimentaires ont en outre vu leurs tarifs augmenter.

Les prix des transports aériens et de la parahôtellerie ont par contre diminué, tout comme ceux du mazout et du diesel, qui avaient flambé après l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Les économistes interrogés par l'agence AWP anticipaient un renchérissement variant entre 2% et 2,3% sur un an.

L'inflation sous-jacente, ne tenant pas compte de l'évolution des prix des produits frais et de l'énergie, des articles très volatils, s'est pour sa part établie à 1,9% en comparaison annuelle.

Les prix des produits indigènes (+2,4% sur un an), donc fabriqués localement, ont nettement accéléré par rapport à ceux importés (+1,4%).

En analysant les différentes rubriques, les consommateurs ont dû débourser davantage pour l'alimentation et les boissons non alcoolisées (+5,3% sur un an), le logement et l'énergie (+3,2%), les habits et les chaussures (+2,1%), ainsi que pour les loisirs et la culture (+3,9%). En revanche, les prix des produits pétroliers se sont contractés de 16,5% en glissement annuel.

Relèvement du taux de la BNS attendu

"Nous anticipons toujours une hausse du taux directeur de la Banque nationale suisse de 25 points de base ce mois-ci. La discipline monétaire de la BNS a permis d'obtenir une inflation importée de 1,4%, certes grâce à la baisse de l'énergie, mais aussi en raison de la résilience du franc suisse", écrit dans un commentaire Arthur Jurus, le responsable de l'investissement chez Oddo BHF.

Lors de sa dernière annonce de politique monétaire en mars, l'institut d'émission helvétique avait remonté son taux directeur de 50 points de base pour le porter de 1,0% à 1,5%. La BNS n'avait pas exclu de le remonter à nouveau si nécessaire afin de lutter contre l'inflation, qui se situe au-dessus de son objectif de 2% depuis février 2022.

La banque centrale avait également relevé les projections d'inflation pour l'année en cours et la suivante à 2,6% en 2023 et 2,0% en 2024 comme en 2025.

M. Jurus estime que "le chiffre de 2,2% sur un an confirme qu'un retour à l'objectif de stabilité des prix en Suisse d'ici la fin d'année est réalisable. Ce serait une exception dans le monde notamment au regard des Etats-Unis (4,9%) ou de la zone euro (6,1%) où la hausse des prix reste toujours très significative et pénalise l'activité économique".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

L'inflation ralentit encore en mai à 2,2%

Publié

le

Le renchérissement des prix à la consommation a ralenti à 2,2% en mai sur un an, contre 2,6% en avril. L'inflation demeure cependant au-delà de l'objectif recherché par la Banque nationale suisse (BNS). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Le renchérissement des prix à la consommation a ralenti à 2,2% en mai sur un an, contre 2,6% en avril. L'inflation demeure cependant au-delà de l'objectif recherché par la Banque nationale suisse (BNS).

L'indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 0,3% par rapport au mois précédent pour s'établir à 106,3 points, indique lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Cette tendance est due notamment à la hausse des loyers et des prix pour les voyages à forfait.

Les économistes interrogés par l'agence AWP anticipaient un renchérissement variant entre 2% et 2,3% sur un an.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture