Rejoignez-nous

Suisse

Aucun joueur ne devine la bonne combinaison de l'Euro Millions

Publié

,

le

Lors du prochain tirage de l'Euro Millions, 44 millions de francs seront en jeu (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 11, 20, 27, 30 et 41, ainsi que les étoiles 3 et 5.

Lors du prochain tirage mardi, 44 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Le choc des primes a conduit à un grand brassage des assurés

Publié

le

Les changements de caisse maladie ont connu des sommets pour l'année 2023. Les assurés ont réagi à la hausse supérieure à la moyenne (6,6%) du montant des primes au niveau suisse. (image d'illustration) (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

L'importante hausse du montant des primes de l'assurance maladie pour l'année 2023 a conduit à des mouvements d'assurés sans précédent parmi les caisses. La KPT a gagné plus de 195'000 assurés, un record, alors qu'Assura et Helsana ont perdu des plumes.

Jamais une caisse n'avait connu une telle croissance du nombre de membres depuis l'introduction de l'assurance de base obligatoire en 1996, a indiqué le comparateur en ligne Comparis dans un communiqué mercredi. La clientèle de la caisse bernoise a vu sa clientèle bondir de plus de 54% en 2023, année marquée par une hausse moyenne des primes de 6,6% au niveau suisse.

La grande perdante en termes d'assurés est la vaudoise Assura, qui a perdu 89'000 clients, soit un recul de près de 10%. La caisse basée à Pully (VD) a été dépassée par le groupe Swica et se situe désormais à la 4e place pour le nombre de membres. Helsana a perdu 84'000 assurés (-5,6%) et reste de loin le numéro deux de la branche derrière CSS, qui a perdu près de 11'000 assurés (- 0,7%), détaille comparis.

Gare à l'année suivante

Le comparateur rappelle que les fluctuations importantes d'assurés se répercutent en général sur le niveau des primes l'année suivante. "Les caisses qui enregistrent une forte croissance de la clientèle et ont peu de réserves doivent augmenter les primes plus fortement que la concurrence l'année suivante", relève l'expert de Comparis Felix Schneuwly, cité dans le communiqué.

S'agissant des modèles d'assurances choisis, l'intérêt pour l'offre standard reste stable. Cette dernière est choisie par 31% des adultes interrogés, selon une enquête de Comparis effectuée auprès de 1035 personnes. Cette valeur n'a pas varié depuis des années, le choc des primes n'y changeant rien, relève la société.

Télémédecine à la traîne

Les modèles du médecin de famille ou des cabinets de groupe (HMO) perdent de leur attrait, signale encore Comparis. Ces deux catégories regroupent 47% des assurés en 2023, alors que cette part était encore de 55% deux ans auparavant.

Le modèle d'assurance basé sur la télémédecine (Telmed) peine toujours à décoller. Seules 16% des personnes assurées ont opté pour cette offre qui prévoit la première consultation en ligne, un pourcentage quasiment identique à celui de 2022.

Comparis explique ce peu d'engouement par le besoin croissant des patients d'obtenir rapidement et directement une aide personnelle. Si les primes basses sont le critère principal pour le choix du modèle d'assurance (mentionné par 89% des personnes interrogées), l'obtention rapide d'un rendez-vous (85%) et la possibilité d'une visite directe chez le médecin de famille (85%) sont aussi largement plébiscitées.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Pas de nouveau millionnaire à la loterie mercredi. (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto mercredi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 6, 8, 19, 27, 31 et 42. Le numéro chance était le 4, le rePLAY le 8 et le Joker le 162593.

Lors du prochain tirage samedi, 2,9 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/swissloto/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Une large alliance appelle à la grève féministe

Publié

le

Les partis de gauche appellent à manifester le 14 juin. (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Des collectifs féministes régionaux, des syndicats derrière la faîtière USS ainsi que le PS, les Jeunes socialistes, les Verts et les Jeunes Verts appellent à une grande grève féministe le 14 juin. Ils se mobilisent en faveur d'une plus grande égalité femmes-hommes.

Des actions auront lieu dans toutes les grandes villes du pays et dans de nombreuses entreprises. Plusieurs actes symboliques sont prévus. A 10h46, les grévistes feront du bruit pour alerter face à "l'énorme déficit des rentes des femmes". A 13h33, ils croiseront les bras, en raison des différences de salaire, et à partir de 15h24, tout s'arrêtera au titre de "l'Equal Pay Gap". En fin de journée, de grandes manifestations sont prévues, a indiqué l'Union syndicale suisse (USS) devant les médias mercredi à Berne.

Des collectifs féministes ont rédigé un appel commun à l'échelle nationale. Pour Jacqueline Lavanchy, du collectif Femmes Valais, "il y a de nombreuses raisons de faire grève. Notamment: l'augmentation de l'âge de la retraite pour les femmes, la baisse prévue des pensions ou la poursuite des violences sexuelles et domestiques". Le collectifs trans, intersexe et non-binaires batteront également le pavé, le 14 juin.

Discriminations au travail

Les syndicats se concentrent, eux, sur les situations rencontrées sur le lieu de travail, où de nombreuses discriminations se produisent encore. " Les femmes sont toujours aux prises avec des salaires inférieurs, des retraites peu élevées, un mauvais équilibre entre vie professionnelle et vie privée, la violence et la discrimination", déclare Aude Spang, coprésidente de la Commission des femmes de l'USS.

Sous la devise "Salaire, Temps, Respect", les travailleurs de nombreuses entreprises défileront le 14 juin en déclamant ou chantant ce slogan.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Accord de Dublin: l'Italie donne un signal d'ouverture

Publié

le

En visite à Rome, Elisabeth Baume-Schneider s'est dite rassurée par la volonté italienne de trouver des solutions dans le dossier de la migration. (© KEYSTONE/GABRIEL MONNET)

La conseillère fédérale Elisabeth Baume-Schneider ne s'attendait pas à un miracle, selon ses propres dires, mercredi à Rome. Sa rencontre avec le ministre italien de l'intérieur à propos du blocage par l'Italie des réadmissions des réfugiés l'a rassurée.

"Avec Matteo Piantedosi, nous nous sommes dit les choses de manière très pragmatique. La discussion a été très positive. L'Italie n'a pas de position dogmatique dans ce dossier", a dit Mme Baume-Schneider à Keystone-ATS.

Selon la cheffe du Département fédéral de justice et police, les autorités transalpines travaillent "à créer les conditions-cadre qui permettront à l'Italie d'accepter à nouveau les transferts Dublin, "dans quelques mois." Elisabeth Baume-Schneider s'est dite réjouie de "ce signal d'ouverture".

Depuis décembre, l'Italie refuse de reprendre les réfugiés dont la demande d'asile relèverait de sa compétence en vertu de l'accord de Dublin. Selon cet accord, le pays de premier accueil doit mener la procédure d'asile. L'Italie a suspendu unilatéralement cet accord.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Les Suisses favorables à développer les énergies renouvelables

Publié

le

Selon un sondage de l'institut gfs.bern, 97% des personnes interrogées se prononcent en faveur des installations solaires sur les bâtiments, en Suisse (photo d'illustration). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Electricité solaire, éolienne ou hydraulique: la population suisse soutient le développement des sources d'énergie renouvelables. Selon un sondage, la sécurité d'approvisionnement est la priorité absolue, avant la protection du climat et les prix de l'électricité.

"La crise énergétique, les augmentations parfois importantes des prix de l'électricité et le risque de pénurie d'énergie ont marqué l'année 2022 et l'hiver qui vient de s'achever", indique mercredi l'Association des entreprises électriques suisses (AES) dans un communiqué.

Ces circonstances exceptionnelles n'ont toutefois rien changé à l'approbation de la politique énergétique actuelle par la majorité des Suisses, comme le montre un sondage représentatif réalisé par l'institut gfs.bern sur mandat de l'association. La part des personnes interrogées qui sont partiellement ou totalement d'accord avec la politique énergétique actuelle de la Suisse a augmenté de 3% par rapport à 2022, pour atteindre 59%

Le photovoltaïque plébiscité

Le soutien au développement du photovoltaïque sur les infrastructures existantes (par exemple sur les autoroutes, les barrages) ainsi que sur les toits et façades appropriés n'est pas contesté.

Concrètement, 97% des personnes interrogées se prononcent en faveur des installations solaires sur les bâtiments et les façades, 89% en faveur de l'énergie hydraulique et 76% en faveur de l'énergie éolienne. La population est toutefois moins convaincue par les grandes installations solaires en montagne et sur les surfaces libres (54%).

Pas de majorité pour le nucléaire

L'énergie nucléaire ne joue aucun rôle dans le futur système énergétique pour la population, poursuit le rapport. Les Suisses ne sont pas favorables, ni à la construction de nouvelles centrales nucléaires de la génération la plus moderne, telles qu'elles sont construites aujourd'hui en France et en Finlande, ni à celles de quatrième génération, qui font actuellement l'objet de recherches et de développements.

Le 65% des sondés ne préfèrent pas non plus une nouvelle centrale nucléaire à des parcs éoliens, des installations solaires dans les montagnes ou à de nouveaux barrages.

Au total, 1'003 personnes ayant le droit de vote en Suisse ont été interrogées en avril dernier, selon gfs.bern.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture