Rejoignez-nous

Sport

Le ciel se dégage pour Valentin Gautier à la transat en double

Publié

,

le

Valentin Gautier et Simon Kostner ont passé le cap le plus difficile, celui du Pot-au-Noir. Faisant équipe au sein de la Rösti Sailing Team, ils abordent la dernière ligne droite de la Transat Jacques Vabre chez les Class 40 avec la perspective de réussir une belle fin de course. Le duo 100% helvétique est à nouveau quatrième samedi en début de soirée après perdu un, voire deux rangs.

Le Pot-au-Noir est la hantise de tous les marins depuis des siècles. Le duo 100% helvétique l’a appris à ses dépens. La journée de vendredi a été pénible pour Valentin Gautier et Simon Kostner.

Valentin Gautier Rösti Sailing Team

 

Quatrièmes depuis plusieurs jours, l’équipage navigant à bord de la « Banque du Léman » a perdu du terrain pour rétrograder momentanément au sixième rang.Le Genevois est revenu sur ce moment difficile samedi en début d’après-midi.

Valentin Gautier Rösti Sailing Team

 

Le duo Gautier-Kostner a ensuite gagné un rang. Ce qui a permis aux Helvètes de revenir l’espoir dans la course. Malgré ce revirement favorable, leur situation n’est pas facile à vivre psychologiquement.

Valentin Gautier Rösti Sailing Team

 

Reste à savoir ce qu’on peut faire face aux conditions très particulières, parfois très changeantes du Pot-au-Noir: existe-t-il une stratégie ou la patience est-elle la seule issue?

Valentin Gautier Rösti Sailing Team

 

Quoiqu’il en soit, le marin genevois et son comparse zurichois bénéficient à nouveau de meilleures condition de vent, même si celui reste changeant.

Valentin Gautier Rösti Sailing Team

 

L’arrivée étant située à Salvador de Bahía. En attendant, il ne reste plus qu’à faire contre mauvaise fortune bon cœur, même si la situation est difficile vivre nerveusement, tant le spectre des stratégies envisageables parait limité.

Valentin Gautier Rösti Sailing Team

 

A bord de la « Banque du Leman », Valentin Gautier et Simon Kostner ont repris possession du quatrième rang samedi en tout début de soirée. Mais les écarts restaient infimes avec ses poursuivants.

 

Alan Roura a passé l’équateur. 

Provisoirement vingt-et-unième du classement dans la catégorie IMOCA, Alan Roura et Sebastien Audigane ont franchi un autre cap important: l’équateur. Navigant désormais à des vitesses plus élevées (de dix à quinze nœuds), ils ont pris rendez-vous pour une arrivée prochaine sur la côte au Nord-Est du Brésil…

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Melbourne: Roger Federer sur ses gardes

Publié

le

Roger Federer devant la presse samedi à Melbourne. (©KEYSTONE/AP/MDB)

Roger Federer aborde son 21e Open d’Australie un brin contrarié. Après avoir été pris à témoin dans la problématique du réchauffement climatique, il estime que le tirage au sort ne l’a pas gâté.

« Je débarque à Melbourne sans un seul match dans les jambes. L’idéal dans cette situation est de ne pas affronter au premier tour un adversaire parfaitement « lancé », dit-il. Ce n’est malheureusement pas mon cas avec Steve Johnson ! » Victorieux samedi du Challenger de Bendigo à 150 km au nord de Melbourne, l’Américain foulera la Rod Laver Arena avec l’idée que l’exploit est possible.

« Je le connais très bien pour l’avoir affronté deux fois et, surtout, pour m’être entraîné longtemps avec lui lors d’un Masters 1000 à Cincinnati, explique-t-il. Je sais qu’il a réussi l’une des plus belles carrières universitaires de l’histoire avant de passer professionnel. Il prend la balle très tôt en coup droit, il slice son revers, sa première balle est bonne et sa seconde solide. »

Déjà confronté par le passé à ce manque de repères au moment de frapper les trois coups à Melbourne, le Bâlois affirme avoir fait ce qu’il fallait pour se donner toutes les chances de bien négocier ce premier tour. « Je me suis bien entraîné. J’ai tout donné sur le court pour évoluer avec l’intensité voulue, dit-il. Mais un entraînement n’est pas un match. »

« Je ne lâcherai rien »

Il n’y a aucun danger pour que Roger Federer sous-estime Steve Johnson. Au cours de sa carrière, il n’a jamais péché par suffisance. Cette vertu est l’une des raisons qui expliquent sa formidable longévité. 2020 qui sera l’année de ses 39 ans ne sera pas, à l’entendre, l’année de trop. « La nouvelle génération était déjà prête à prendre la relève en 2019. Elle le sera encore davantage en 2020. Mais le « problème », c’est que Nadal est en bonne santé, que Djokovic est en forme et que je suis toujours là. Et pour gagner un titre du Grand Chelem, il faudra peut-être nous battre tous les trois, c’est-à-dire trouver la solution face à trois jeux bien différents ». Avec les propos qu’il tient, Roger Federer donne pratiquement raison à Stan Wawrinka qui parie que les titres du Grand Chelem seront toujours cette année la chasse gardée du « Big Three ». « Je ne sais pas. Peut-être. Le poids des ans commence à compter. Nous devenons les trois de plus en plus âgés, poursuit Roger Federer. Mais pour ma part, je ne lâcherai rien.

Roger Federer a relevé par ailleurs que les organisateurs avaient clarifié leur position quant à la possibilité de retarder des matches si l’air de Melbourne est trop pollué comme ce fut le cas mardi pour le premier tour des qualifications. On ne jouera pas si l’indice de la qualité de l’air (IQA) s’élève à 200. « Par comparaison, la norme pour les Jeux de Tokyo sera de 300, précise Roger Federer. Tout est clair désormais. Je n’ai pas le sentiment que je vais jouer avec ma santé cette prochaine quinzaine dans la mesure où les prévisions météorologiques sont favorables pour les prochains jours » Le Bâlois remarque toutefois que Tennis Australia a trop tardé pour apporter les éclaircissements demandés. « Bien communiquer est la clé de la réussite », souligne-t-il pour conclure.

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

Hockey sur glace: Genève-Servette écrasé par Bienne

Publié

le

Bienne a inscrit 7 buts face au GSHC (©KEYSTONE/PS)

Le HC Bienne va mieux.

Battus huit fois de suite entre le 6 décembre et le 5 janvier, les Seelandais ont dominé Genève-Servette 7-3 pour cueillir un deuxième succès dans leurs trois derniers matches de National League. Lausanne s’est incliné 4-3 après prolongation à Berne, alors que Fribourg Gottéron a été écrasé 7-2 à Davos.

Genève-Servette marque le pas. La troupe du coach Patrick Emond a subi vendredi sa troisième défaite d’affilée, et l’enthousiasmante série de sept succès qui précédait semble désormais bien loin. Le GSHC a pourtant ouvert la marque dès la 7e minute, et a recollé à 2-2 à la 18e.

Les Genevois ont sombré défensivement à l’entame du dernier tiers-temps, encaissant trois buts – le dernier alors qu’ils évoluaient à 5 contre 4 – en l’espace de 247 secondes pour se retrouver menés 6-2. Toni Rajala avait redonné l’avantage à Bienne à la 38e sur un « caviar » de Kevin Fey.

Lausanne cède en prolongation

Lausanne, dont la série de quatre succès avait pris fin samedi dernier à Fribourg, a pour sa part enchaîné une deuxième défaite consécutive. Les hommes de Ville Peltonen menaient pourtant 2-0 à Berne à la 24e minute grâce à des buts de Jooris – son cinquième en sept matches – et de Herren.

Inoffensifs pendant la première moitié de cette rencontre, les Ours sont sortis de leur léthargie sous l’impulsion notamment de Mark Arcobello (3 assists vendredi). Ils ont forcé la décision après 34 » de jeu en « overtime » grâce à Calle Andersson. A noter que Beat Gerber a participé à son 933e match avec le « SCB », devenant ainsi le joueur ayant disputé le plus de parties sous le maillot des Ours.

Dure soirée pour Waeber

Fribourg Gottéron n’a pas pu rêver bien longtemps à un troisième succès d’affilée en championnat. Titularisé devant le filet des Dragons à la place d’un Reto Berra ménagé en vue de la réception de Berne samedi, Ludovic Waeber a cédé sa place à Joël Aebi après 5’30 » de jeu seulement!

Davos menait alors 4-0, Corvi ayant inscrit le 2-0 après 113 » sur le premier « power play » du match. Le 5-0 est tombé à la 15e, Marc Wieser signant un doublé. Waeber est d’ailleurs revenu au jeu à l’entame d’un deuxième tiers au cours duquel Adrien Lauper et Killian Mottet ont sauvé l’honneur fribourgeois.

Fin de série pour le « Z »

Vainqueurs de leurs trois matches précédents, les Zurich Lions ont par ailleurs été stoppés net sur la glace de Rapperswil. Les joueurs de Rikard Grönborg se sont inclinés 3-0 sur la glace des Lakers, qui ont fêté dignement leur 75e anniversaire vendredi.

Zoug a su profiter du revers du « Z ». Vainqueur 3-1 d’Ambri-Piotta, le club de Suisse centrale a repris la tête du classement avec le même nombre de points (68) que les Zurichois mais avec trois matches en moins. Davos suit à une longueur, Genève-Servette à trois.

Langnau s’est imposé 3-1 à Lugano dans le dernier match de la soirée. Les Emmantalois restent donc au-dessus de la barre après avoir vaincu les « bianconeri » pour la quatrième fois de la saison en quatre duels. Lugano glisse pour sa part au 9e rang.

Source: ATS

Continuer la lecture

Sport

Open d’Australie: Wawrinka peu affecté par l’air vicié

Publié

le

Stan Wawrinka est prêt pour le premier tournoi du Grand Chelem de l'année (© Keystone/EPA/Michael Dodge).

Stan Wawrinka se dit concentré et ambitieux avant le début du premier tournoi du Grand Chelem de l’année. La qualité de l’air ambiant ne l’a pas affecté.

En marge du tournoi, Stan Wawrinka ne semble pas avoir souffert de l’air vicié par la fumée provenant des feux de forêts et de brousse. Pour mémoire, mardi, la joueuse slovène Dalila Jakupovic a renoncé à jouer une rencontre qualificative et plusieurs entraîneurs ont été annulés. Le son de cloche est tout autre du côté du Vaudois. Il s’est exprimé à ce sujet devant la presse réunie vendredi à Melbourne juste avant son premier entraînement. Notre envoyée spéciale en Australie Helen Scott Smith lui a tendu son micro.

Stan Wawrinka 15e au classement ATP

 

Sur le plan sportif, le Vaudois se réjouit de retrouver les courts de Melbourne.

Stan Wawrinka 15e au classement ATP

 

Pas besoin d’oublier Doha

Demi-finaliste à Doha, il a raté une belle occasion d’accéder au dernier stade de la compétition lors de son premier tournoi de l’année face à l’espoir français Correntin Moutet. Une semaine à oublier ? Pas pour le principal intéressé!

Stan Wawrinka 15e au classement ATP

 

Au premier tour, le quinzième joueur mondial affrontera le Bosniaque Damir Džumhur mardi.

Stan Wawrinka 15e au classement ATP

 

« J’aimerais bien revenir dans le top ten! »

Cette année, Wawrinka vise un retour dans le top ten…

Stan Wawrinka 15e au classement ATP

 

 

« Stanimal » s’est d’ailleurs entraîné avec le n°1 mondial à l’occasion de sa première apparition sur les courts de l’Australian Open cette année…

Le Vaudois Stan Wawrinka, à droite, et le Serbe Novak Djokovic, à gauche, hilare, se sont entraînés ensemble à trois jours du debut des internationaux d’Australie. 17.01.20. (© Keystone/AP Photo/Lee Jin-man)

Quant au tableau principal, il commencera en début de semaine. Roger Federer est déjà en lice lundi. Le Bâlois a pour adversaire l’Américain Steve Johnson. Ce match est agendé à 4h30 heure suisse…

Continuer la lecture

natation

Un niveau plus élevé malgré l’absence des grandes stars

Publié

le

Médaillée de bronze aux championnats d'Europe à Glasgow, Maria Ugolkova a remporté le titre de championne de Suisse du relais 4 x 100 m avec ses coéquipières d'Uster le 26.03.17 aux Vernets. Elle est l'une des têtes d'affiche du 53e Challenge International de Genève (© Keystone/Patrick B. Kraemer/archives).

Malgré l’absence des grandes stars des bassins, le Challenge International de Genève promet d’être très relevé: l’accession à la finale sera plus difficile que par le passé. 

Moins de stars, mais un niveau plus élevé au Challenge International de Genève dès demain à la Piscine des Vernets, tel le pari des organisateurs du cinquante-troisième Challenge International de Genève qui se déroule de vendredi à dimanche à la Piscine des Vernets. Quatre cents vingt nageurs en provenance de quinze pays – européens pour la plupart – y participent : Suisse, France et Italie principalement. S’y ajoutent les Britanniques et les Espagnols et même des représentants israéliens.

Jeremy Desplanches absent

Jeremy Desplanches, ici en pleine action lors des olympiades estivales à Rio le 10.08.16, entend se concentrer pleinement sur les prochains Jeux de Tokyo (© Keystone/EPA/BERND THISSEN/archives).

Vice-champion du Monde sur 200 m quatre nages l’an dernier, Jeremy Desplanches sera absent cette fois-ci tout comme les grandes vedettes des bassins en général. Peu après la mi-décembre, le Genevois a déclaré vouloir se focaliser entièrement sur les Jeux de Tokyo en limitant sa participation aux meetings.
Une politique voulue et assumée par les organisateurs qui préfèrent miser sur un niveau de compétition élevé plutôt que sur une forte exposition médiatique.

Nicolas Tcheng Membre du Comité de Genève Natation

 

Cette nouvelle édition du Challenge International de Genève débute vendredi pour se terminer dimanche. Les séries éliminatoires se dérouleront le matin (9h-12h)  ; les finales sont agendés en fin d’après-midi (17h-19h) vendredi et samedi, puis à partir de 16h dimanche.

Continuer la lecture

Sport

Internationaux d’Australie: tirage délicat pour les Suisses

Publié

le

Roger Federer risque de devoir vraiment serrer le jeu au troisième tour. (©KEYSTONE/AP/JJ)

Le péril guettera Roger Federer (n°3) dès le troisième tour à l’Open d’Australie. Selon toute vraisemblance, le Bâlois affrontera l’un des joueurs qui monte sur le Circuit: Hubert Hurkacz (n°31).

C’est un tirage au sort difficile qui attend les représentants helvétiques à Melbourne et Roger Federer n’est pas épargné! Il affrontera Hubert Hurkacz (22 ans). Toujours en lice cette semaine à Auckland, le Polonais a gagné trois simples sur trois lors de la récente ATP Cup face à Diego Schwartzman, Borna Coric et Dominic Thiem. Roger Federer, qui n’a toujours pas un seul match officiel dans les jambes, devra donc très vite monter en puissance. Il en aura le loisir lors de son premier tour contre l’Américain Steve Johnson (ATP 81) qu’il a battu déjà à deux reprises par le passé sans concéder le moindre set, et au deuxième face au Serbe Filip Krajinovic (ATP 41) ou un qualifié qui ne sera pas Henri Laaksonen (ATP 102), éliminé piteusement d’entrée par le… 734e mondial, l’Australien Rink Hijikata.

Après avoir passé le cap de ce seizième de finale qui sera un véritable piège s’il l’oppose à Hubert Hurkacz, Roger Federer pourra alors songer à la deuxième semaine de cet Open. Il figure dans le tableau de Novak Djokovic (no 2) qu’il est appelé à rencontrer en demi-finale après, théoriquement, un quart contre un Italien, Matteo Berrettini (no 8) ou Fabio Fognini (no 12). Le tenant du titre ouvrira le bal face à l’Allemand Jan-Lennard Struff (ATP 37), un adversaire qui peut se montrer parfois dangereux.

Une revanche à prendre pour Stan Wawrinka

Pour Stan Wawrinka (no 15), le premier tour sera placé sous le signe de la revanche. Le Vaudois retrouvera, en effet, le Bosnien Damir Dzumhur (ATP 92) qui l’avait éliminé le printemps dernier d’entrée de jeu au Geneva Open. La route du Vaudois passera ensuite par un deuxième tour contre sans doute le Serbe Miomir Kecmanovic (ATP 53), demi-finaliste tout comme lui la semaine dernière à Doha, et par un troisième contre John Isner avant le grand défi contre Daniil Medvedev (no 4). Le Russe sera le favori du haut du tableau avec bien sûr Rafael Nadal. Le no 1 mondial pourrait retrouver Nick Kyrgios (no 23) en huitième de finale dans un choc qui fera saliver toute l’Australie.

Un tableau miné pour Belinda Bencic

Tête de série no 6, Belinda Bencic entamera, comme Roger Federer et Stan Wawrinka, son tournoi en douceur. La Saint-Galloise affrontera d’entrée la Slovaque Anna Karolina Schmiedlova WTA 202), qui revient à la compétition après avoir été blessée pendant six mois.

La suite sera plus corsée avec un deuxième tour sans doute contre la Lettone Jelena Ostapenko (WTA 45) et un huitième de finale face à la Biélorusse Aryna Sabalenka (no 11) qui vient d’infliger une correction à la Championne de Wimbledon Simona Halep à Adelaïde.

Jil Teichmann (WTA 67) aura une tâche difficile contre la Russe Ekaterina Alexandrova (no 25) qui vient de remporter le tournoi de Shenzhen. Quant à Viktorija Golubic (WTA 78), elle rencontrera la Chinoise Lin Zhui (WTA 71). Stefanie Vögele (WTA 117) est à une victoire de rejoindre Belinda Bencic, Jil Teichmann et Viktorija Golubic dans le tableau principal. L’Argovienne s’est, en effet, hissée au troisième et dernier des qualifications où l’attendra la Roumaine Monica Niculescu (WTA 128).

 

 

Source: keystone/ATS/LD/bb

Continuer la lecture