Rejoignez-nous

Actualité

Simone Biles en bronze à la poutre, domination asiatique

Publié

,

le

Simone Biles a tenu à partir la tête haute. (© KEYSTONE/EPA/TATYANA ZENKOVICH)

La superstar Simone Biles a remporté la médaille de bronze lors de la finale de la poutre aux JO de Tokyo. L'or est revenu à la Chinoise Guan Chenchen, qui succède à l'Américaine.

A l'arrêt depuis une semaine en raison de problèmes de repères dans l'espace, Simone Biles, quadruple championne olympique à Rio, a obtenu la note de 14,000 points. Elle a présenté un exercice simplifié à la poutre. Elle a été devancée par Guan avec 14,633 points et par une autre gymnaste chinoise, Tang Xijing (14,233 pts).

C'est la seule finale aux appareils que dispute Simone Biles à ces joutes, depuis son abandon lors du concours par équipes, il y a une semaine. Elle tenait à se battre et à "sortir" en beauté.

La Chine a aussi été à l'honneur aux barres parallèles. Zou Jingyuan, champion du monde de la spécialité en 2017 et 2018, s'est imposé avec un score de 16,233 points, devant l'Allemand Lukas Dauser (15,700) et le Turc Ferhat Arican (15,633).

La troisième finale du jour, celle de la barre fixe masculine, a été gagnée par le Japonais Daiki Hashimoto, déjà sacré au concours général. Le jeune champion de 19 ans s'est imposé avec un score de 15,066 points, devant le Croate Tin Srbic (14,900) et le Russe Nikita Nagornyy (14,533).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Politique

Les déclarations de non-réexportation doivent rester obligatoires

Publié

le

Le National a refusé mercredi de lever l'obligation des déclarations de non-réexportation (archives). (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Les pays auxquels la Suisse livre du matériel de guerre devront continuer à signer une déclaration de non-réexportation. Le National a refusé mercredi par 130 voix contre 56 une motion de Thomas Rechsteiner (Centre/AI), qui voulait permettre de lever ces déclarations.

La motionnaire initiale, l'ancienne députée Ida Glanzmann-Hunkeler (Centre/LU), estimait dans son texte que la mesure permettrait d'accroître la marge de manoeuvre du Conseil fédéral en matière de politique étrangère et de sécurité. Elle trouvait cela "particulièrement utile en situation exceptionnelle, comme celle que nous vivons actuellement avec la guerre en Ukraine".

Le Conseil fédéral était opposé. En tant qu'Etat neutre, la Suisse est tenue de respecter des droits et des devoirs, en vertu de la Convention de La Haye.

Lever l'obligation de déclaration de non-réexportation du matériel de guerre serait contraire au droit international. La mesure contreviendrait aussi au principe de l'égalité de traitement, si l'objectif est de permettre de livrer des armes à une partie au conflit.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Embellie pour les perspectives économiques en Suisse

Publié

le

Parmis les 39 observateurs, la majorité table sur une probable baisse des taux d'intérêts à 1,5% pour le mois de juin. (KEYSTONE / MICHAEL BUHOLZER) (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Les perspectives à court terme de la conjoncture helvétique rassurent les analystes interrogés dans le cadre de la publication de l'indicateur UBS-CFA. Les experts s'attendent à une reprise de l'économie suisse au cours des six prochains mois.

A 10,2 points, l'indice UBS-CFA affiche une progression de 29,7 points sur un mois, indique le compte-rendu périodique paru mercredi. Il s'agit de la première hausse de l'indicateur depuis deux ans.

Les auteurs de l'étude considère la récente volatilité du franc suisse comme un point d'interrogation quant à la politique monétaire de la Banque nationale suisse (BNS). "En cas d'appréciation, une grande majorité d'analystes s'attendent à une intervention de la BNS."

Parmis les 39 observateurs, la majorité table sur une probable baisse des taux d'intérêts à 1,5% pour le mois de juin.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Affaiblissement de la construction en Suisse fin 2023

Publié

le

Pour 2024, en raison des coûts de construction et des taux d'intérêt plus élevés, la faîtière s'attend à un recul de 0,5% des revenus au premier trimestre. (KEYSTONE/Gaetan Bally) (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

La construction en Suisse a vu son chiffre d'affaires reculer au quatrième trimestre 2023 mais avancer sur l'ensemble de l'année. L'exercice 2024 s'annonce être décisif vu la grande incertitude conjoncturelle, note mercredi la Société suisse des Entrepreneurs (SSE).

D'octobre à décembre, le chiffre d'affaires a reculé de 1,1% à 6,1 milliards, tout comme les entrées de commande en baisse de 2,8% à 5,3 milliards.

De janvier à décembre, les recettes ont grappillé 0,7% au niveau nominal à 23,3 milliards de francs. Le renchérissement s'élevant à 1,6%, il en résulte un recul effectif de 0,9%, fait remarquer la SSE. Les entrées de commande ont de leur côté baissé de 4% à 22,7 milliards.

Concernant l'emploi, le taux de chômage dans la construction reste stable à 3,4%. La pénurie de main-d'oeuvre qualifiée pousserait les entreprises à conserver leurs employés.

Pour 2024, en raison des coûts de construction et des taux d'intérêt plus élevés, la faîtière s'attend à un recul de 0,5% des revenus au premier trimestre.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Genève

Un appel à témoins lancé après l’incendie du manège de Corsier

Publié

le

©Incendie Secours Genève

La police Genevoise lance un appel à témoins suite à l’incendie d'un hangar à Corsier, dans la nuit de lundi à mardi.

La brigade criminelle recherche des personnes ayant des informations utiles à l'enquête. Elle cherche notamment à identifier un jeune homme qui a alerté plusieurs habitants du village au moment de l’incendie qui a causé la mort de 2 chevaux.

Les témoins peuvent contacter le 022 427 72 40.

Continuer la lecture

Environnement

Le chanvrier a excédé les limites de la légitime défense

Publié

le

Le condamné avait chassé des individus qui avaient pénétré dans son exploitation de chanvre. (Archives) (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Le Tribunal fédéral rejette le recours d'un chanvrier qui avait tiré des coups de feu contre des personnes qui s'étaient introduites dans sa ferme. Comme la justice bernoise, les juges de Mon Repos estiment qu'il a excédé les limites de la légitime défense.

Dans la nuit du 1er au 2 octobre 2016, plusieurs individus s'étaient glissés dans l'exploitation où le condamné cultivait du chanvre, à Niedermuhlern (BE). Avec ses aides, le propriétaire était parvenu à les chasser et à enfermer l'un d'entre eux dans une cave à betteraves.

Les intrus étaient alors revenus à la charge pour libérer leur compagnon. Une bagarre s'en était suivie au cours de laquelle le fermier avait reçu un coup de fourche au travers de la main. Lorsque les individus s'étaient rendu compte qu'il tenait un fusil de chasse, ils avaient pris la fuite et s'étaient abrités derrière une machine.

Le chanvrier avait tiré, sans sommation, une cartouche de grenaille dans leur direction. Il a écopé de 46 mois de prison pour tentative de lésions corporelles graves et autres infractions.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture