Rejoignez-nous

Actualité

Meute du Marchairuz: un premier loup tué dans le canton de Vaud

Publié

,

le

L'automne dernier, des défenseurs des loups avaient protesté contre les tirs de régulation dans le Jura vaudois (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Les surveillants vaudois de la faune ont mis à mort un premier loup de la meute du Marchairuz. Le tir dit de régulation est intervenu dans la nuit du 17 au 18 mars au pied du Mont-Tendre, dans le périmètre autorisé par la Confédération. Une première sur sol vaudois.

Le canton avait obtenu en août dernier l'autorisation de tuer deux jeunes loups mâles adultes de la meute du Marchairuz, après plusieurs attaques sur des veaux dans le Jura vaudois. L'objectif était d'enrayer cette dynamique et d'induire un changement de comportement au sein de la meute. L'autorisation est valable jusqu'au 31 mars. Elle court toujours pour le deuxième loup visé.

Au pied du Jura

Le tir a eu lieu dans les espaces agricoles du pied du Jura. "Il fallait qu'il se déroule dans le périmètre élargi autorisé par l'Office fédéral de l'environnement. Cela devait aussi être à proximité de zones d'activités humaines, comme un alpage", a expliqué jeudi à Keystone-ATS Marco Danesi, porte-parole du Département de l’environnement et de la sécurité (DES).

En février, le canton avait demandé et obtenu un élargissement du périmètre initial de régulation. Durant l'hiver, la meute s'était déplacée vers la plaine suivant la population de cerfs qui constitue l'essentiel de son alimentation.

A la chasse au gibier

Les cerfs sont actuellement encore présents en plaine, attirant les loups, qui y trouvent aussi d'autres sources de nourriture comme le chevreuil. "Une partie seulement de la meute était présente lors du tir. Elle pourchassait du gibier lorsque le jeune mâle a été abattu", a précisé Marco Danesi.

La meute était composée de quatre adultes - dont les deux jeunes de 2020 qui sont visés par les tirs - ainsi que de cinq louveteaux nés en 2021 - qu'il faut désormais qualifier d'individus subadultes. "Elle est vraisemblablement restée la même, mais il est difficile de l'affirmer avec certitude", explique le porte-parole.

Identification

Après le tir, conformément au Concept Loup Suisse, l'animal a été envoyé immédiatement au Centre national de compétence pour les maladies de la faune sauvage de l'Université de Berne pour diagnostic et identification. Le rapport reçu jeudi a confirmé qu'il s'agit d'un jeune mâle adulte.

C'est la première fois que Vaud procède à de tels tirs de régulation. Le canton les juge nécessaires pour répondre aux pertes des éleveurs et permettre le maintien d'une activité pastorale tout en facilitant à long terme l'acceptation du loup.

Cette décision avait soulevé la colère et l'incompréhension des défenseurs du loup, qui ont manifesté et occupé certains pâturages l'automne dernier. En novembre, la conseillère d'Etat Béatrice Métraux expliquait que les surveillants de la faune avaient réalisé de nombreux affûts. Mais que ces derniers avaient souvent été perturbés et interrompus par des promeneurs ou des photographes venus sur place dans le but d'empêcher les tirs de régulation.

Nouvelle autorisation à demander

Il reste désormais une semaine, jusqu'au 31 mars, aux surveillants de la faune pour localiser et abattre le deuxième jeune loup. S'ils n'y parviennent pas dans les délais, une nouvelle demande devra être déposée auprès de la Confédération pour la saison d'estivage 2022.

Des conditions devront être réunies: il faudra que la meute du Marchairuz se soit reproduite et que le seuil de dommages atteigne au minimum deux bovins, ou dix animaux de rente en quatre mois sur le territoire de la meute, a précisé le porte-parole du DES.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Suisse

Deux rentes de cinq ans grâce à l'Eurodreams

Publié

le

Proposé en Suisse et dans sept autres pays européens, le jeu Eurodreams offre un gain principal sous forme d'une rente mensuelle de 22'222 francs pour une durée de 30 ans. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Deux personnes chanceuses ont décroché une rente mensuelle de 2222 francs durant cinq ans grâce à l'Eurodreams jeudi soir. Elles ont coché les six bons numéros 2, 8, 10, 20, 24 et 39, mais pas le numéro "dream" 4, a annoncé la Loterie romande.

Le gros lot est une rente mensuelle de 22'222 francs durant 30 ans. Il faut pour cela trouver les 6 bons numéros ainsi qu'un numéro spécial appelé "dream".

Huit pays européens proposent ce nouveau jeu. En Suisse, Eurodreams est exploité par la Loterie romande et par Swisslos côté alémanique. Le tirage du jeu est effectué les lundis et jeudis soir.

https://jeux.loro.ch/games/eurodreams

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Lidl rappelle une barre chocolatée: risque d'accident

Publié

le

Des morceaux de métal peuvent se trouver dans cette barre chocolatée. (© photo du fabricant néerlandais mis à disposition par Lidl)

A cause de la présence possible de morceaux de métal dans des barres chocolatées, Lidl rappelle de la vente les "Nougatelli" de la marque "Mcennedy" American Star Cookies. Les portions de 175 grammes peuvent être retournées dans tous les magasins Lidl.

Le prix d'achat sera remboursé même sans ticket de caisse, a indiqué l'entreprise jeudi. Le rappel concerne exclusivement les produits avec la date limite de consommation du 10.12.2024 et le numéro de lot 2334510 du fabricant Merba B. V.

La présence de corps étrangers métalliques ne peut être exclue. En raison d'un possible risque de blessure lors de la consommation, les clients doivent absolument tenir compte du rappel et ne manger en aucun cas le produit concerné, a souligné Lidl dans un communiqué transmis par le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Le collège de Bière devrait rouvrir mardi

Publié

le

Si les 200 élèves du collège de Bière devraient pouvoir réintégrer leurs classes mardi, ils devront se passer de leur salle de gym, détruite lors de l'incendie qui s'est déclaré mercredi. (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Les élèves du collège de Bière, frappé mercredi par un incendie, devraient pouvoir retourner en classe mardi. L'école restera fermée vendredi et lundi, a fait savoir l'établissement primaire et secondaire Apples-Bière sur son site jeudi en fin d'après-midi. Dans l'intervalle, une solution de garde est proposée aux parents qui ne peuvent pas garder leurs enfants à la maison.

"Nous sommes en train de rétablir l'électricité et le chauffage et de nettoyer les classes qui ont subi des dégâts de suie et de fumée", a déclaré le syndic Michel Dénéréaz, plus tôt dans l'après-midi à Keystone-ATS. L'établissement scolaire accueille quelque 200 élèves de quatre à douze ans.

Les pompiers avaient été alertés du sinistre mercredi peu avant 05h00. La police privilégie la piste criminelle et a lancé un appel à témoins mercredi soir. Elle ne fait pour l'heure plus de commentaires, l'enquête étant en cours.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Les communes frondeuses en appellent au Conseil fédéral

Publié

le

Les communes se tournent désormais vers le Conseil fédéral (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Trente-cinq communes vaudoises en appellent au Conseil fédéral. Elles accusent l'Etat de Vaud d'une "exécution défectueuse" d'un arrêt du Tribunal fédéral (TF), qui leur avait donné raison en juin dernier en matière de péréquation financière.

Au départ, treize communes - dont Mies et Crans - avaient recouru contre les montants exigés pour la facture sociale et la péréquation intercommunale. Elles jugeaient ces charges cantonales excessives, car elles pouvaient représenter 63 à 92% de leurs recettes fiscales.

En juin dernier, le TF avait estimé que le système mis en place n'était pas adéquat et constaté une violation du droit des communes à être entendues, expliquent jeudi les communes dans un communiqué. Le canton avait annulé ses décisions pour les années 2019 à 2022.

Mises en demeure

Une trentaine de communes ont alors mis en demeure le canton de restituer les montants indûment encaissés, explique le communiqué. Sans résultat: l'Etat a promulgué de nouvelles décisions "qui ne diffèrent en rien" des précédentes, ce qui a amené les communes à entamer en janvier et en février une nouvelle série de recours.

Les communes se plaignent aussi de n'avoir pas été entendues, "à moins que la réexpédition de fichiers Excel identiques à ceux contestés précédemment corresponde à une consultation", écrivent-elles. A leurs yeux, les nouvelles décisions sont "dilatoires" et ne vont pas dans le sens des considérants du TF.

Le 21 février dernier, 35 communes recourantes ont décidé de saisir le Conseil fédéral. Elles estiment que le canton est coupable d'une "exécution défectueuse" de l'arrêt du TF, selon l'article 70 de la loi sur le TF.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Mobilité

Vennes-Chexbres: l'A9 sera fermée durant plusieurs nuits

Publié

le

L'autoroute sera fermée durant plusieurs nuits entre Vennes et Chexbres (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'autoroute A9 sera fermée de nuit à partir de lundi prochain et jusqu'au 2 mars entre les jonctions de Lausanne-Vennes et Chexbres. Ces fermetures permettront la mise en place du système d'harmonisation des vitesses et d'avertissement des dangers.

L'autoroute sera fermée dans les deux sens, entre 22h00 et 05h00. Les automobilistes devront quitter l'A9 soit à Lausanne-Vennes soit à Chexbres et suivre la déviation mise en place sur le réseau secondaire, indique jeudi l'Office fédéral des routes dans un communiqué.

Toujours entre les jonctions Vennes-Chexbres, l'autoroute sera à nouveau entièrement fermée à la circulation durant la nuit du 4 au 9 mars et du 11 au 12 mars, mais uniquement sur la chaussée Lac en direction du Valais.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture