Rejoignez-nous

Actualité

L'extension du certificat Covid plutôt bien accueillie

Publié

,

le

L'extension du certificat Covid concerne aussi bien les restaurants que les musées, les zoos, ou les concerts. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Restaurants, musées, zoos, concerts: les Suisses sont confrontés depuis lundi à l'extension du certificat Covid, une mesure plutôt bien accueillies par la clientèle. Les autorités privilégient pour leur part une certaine souplesse.

Comme à Lausanne ou à Genève, le recours au certificat Covid a été relativement rare dans les cafés et restaurants, le soleil incitant les clients à profiter des terrasses. A l'intérieur, la mesure semblait plutôt bien acceptée, même si certains consommateurs ont dû être refoulés.

"Nous avons dû refuser l'entrée à trois-quatre habitués qui n'avaient pas le certificat. Ils sont repartis en faisant la tête. C'est malheureux, mais nous n'avons pas le choix", raconte une serveuse d'un tea-room du centre-ville de Lausanne. La scène s'est reproduite dans d'autres établissements, a constaté Keystone-ATS.

La Société des cafetiers, restaurateurs et hôteliers de Genève (SCRHG) a reçu de nombreux appels de responsables d'établissements publics demandant des conseils et des explications, a fait savoir son président Laurent Terlinchamp. Beaucoup de questions tournaient autour de l'application à télécharger pour pouvoir contrôler les certificats.

"Accompagner" les établissements

Du côté des autorités, il s'agit avant tout "d'accompagner" les établissements et, si nécessaire, de leur demander de corriger leur pratique, explique Jean-Christophe Sauterel, responsable de la communication à l'Etat-major cantonal de conduite (EMCC). Une sanction n'interviendra que pour ceux qui persistent à ne pas se plier aux nouvelles règles. Le nombre d'établissements à contrôler - 238 la semaine dernière - n'a pas été revu à la hausse.

Dans le canton de Neuchâtel, le Service de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV) n'a pas procédé lundi à des contrôles. Les premiers auront lieu mardi. "C'est toujours délicat les premiers jours car certaines informations méritent d'être précisées", a déclaré à Keystone-ATS Pierre-François Gobat, chef du SCAV.

A Genève, la bonne application du certificat dans les restaurants et cafés sera vérifiée principalement par l'OCIRT (Office cantonal de l'inspection et des relations de travail). La police interviendra aussi de temps en temps et continuera de contrôler les activités du monde de la nuit, comme les discothèques. L'administration laissera un petit temps d'adaptation aux restaurateurs avant de sévir.

Dans le Jura, la police cantonale a effectué une dizaine de contrôles lundi, mais n'a pas augmenté le nombre d'inspections, souligne le commandant Damien Rérat. Elle va privilégier la prévention durant les premiers jours, avant d'ensuite distribuer des amendes et procéder à des dénonciations.

En Valais, ce sont les polices municipales qui sont responsables des contrôles. Cette première semaine, d'entente avec la police cantonale, nous avons prévu une phase d'information", explique le chef du service sécuritaire de la ville de Monthey Glenn Martignier. Les agents ont ainsi pour mission de passer dans tous les commerces et restaurants.

La plupart d'entre eux sont bien informés mais "ont besoin d'être rassurés", ajoute-t-il. Après cette première journée, Glenn Martignier souligne ne pas avoir eu connaissance de cas problématiques avec des clients qui auraient refusé d'obtempérer.

Une certaine souplesse

L'approche est similaire en Suisse alémanique, où le Département de la santé de Bâle-Ville n'a pas encore débuté les inspections. Il souhaite donner aux établissements quelques jours pour s'habituer à la nouvelle situation. La police vérifie quant à elle la nouvelle pratique des certificats Covid dans le cadre de ses activités habituelles de contrôle.

Dans le canton d'Argovie, les autorités veulent effectuer des inspections "avec le sens de la mesure". Des contrôles de routine et aléatoires sont effectués, ainsi que des contrôles suite à des signalements de tiers. Selon l'expérience de la police cantonale, la population a bien coopéré jusqu'à présent.

A Zurich, la police municipale a informé le public que des contrôles aléatoires, ainsi que des contrôles sur signalement seraient effectués.

Obligatoire en intérieur

Dès ce lundi, le certificat devient obligatoire pour tous les événements qui ont lieu en intérieur. Cela concerne aussi les salles de fitness, les piscines ou les mariages dans les lieux publics. A l'extérieur, il est demandé pour les manifestations de plus de 1000 personnes. Les terrasses des restaurants et des bars restent elles libres d'accès.

Les rassemblements politiques, les groupes d'entraide, les funérailles et autres services religieux échappent aussi à l'obligation jusqu'à 50 personnes. Les répétitions musicales ou théâtrales et les entrainements sportifs de moins de 30 personnes sont également autorisés sans certificat.

Les personnes qui ne respectent pas ces mesures pourront être amendées. Un client sans certificat devra débourser 100 francs. Les établissements ou organisateurs fautifs seront punis d'une amende pouvant aller jusqu'à 10'000 francs, voire d'une fermeture.

L'extension annoncée mercredi dernier semble déjà avoir un impact sur la vaccination. Comparé aux sept jours précédents, le rythme des injections s'est accéléré de 20% sur la semaine du 6 au 12 septembre, selon des chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Actualité

Un jeu de massacre

Publié

le

La joie des Carougeois après le but qui leur a donné la victoire. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Les trois meilleures équipes du pays ont bu la tasse lors des 1/8 de finale de la Coupe de Suisse. Comme le FC Zurich la veille à Yverdon, le FC Bâle et les Young Boys sont allés au tapis.

A Carouge face au... 11e de la Promotion League, le FC Bâle a concédé sa première défaite de la saison sur le plan national. Le leader de la Super League s'est incliné 1-0 sur une réussite de la tête du latéral Romain Kursner à la 52e minute. Ce même Kurser fut le héros de la soirée avec son sauvetage sur la ligne quelques instants après son but pour repousser une tête d'Eray Cömmert.

Le choix de Patrick Rahmen de procéder à un large turnover ne fut pas vraiment judicieux. Les Rhénans n'ont, en effet, jamais vraiment pris l'ascendant. L'introduction à la 68e d'Arthur Cabral fut, ainsi, sans doute trop tardive.

Au Cornaredo, les Young ont vécu une bien sombre soirée. Battus 2-1 sur des réussites du Slovène Zan Celar (21e) et de l'Algérien Mohamed Amoura (83e), les Bernois ont dû déplorer les blessures de David Von Ballmoos et de Wilfried Kanga. Von Ballmoos s'est blessé à l'épaule en détournant un... penalty de Reto Ziegler à la 13e minute frappé, il est vrai, d'une rare violence. La question de savoir si le gardien pourra jouer samedi contre le FC Zurich et trois jours plus tard à Villarreal est, bien sûr, ouverte.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage samedi, 4 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande (archives). (© KEYSTONE/THOMAS DELLEY)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto mercredi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 4, 16, 18, 32, 33 et 39. Le numéro chance était le 3, le rePLAY le 1 et le Joker le 777698.

Lors du prochain tirage samedi, 4 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Décathlon rappelle des équipements de plongée

Publié

le

Décathlon rappelle ces équipements de plongée de la marque SUBEA en raison d'un risque de fuite d'oxygène. (© Bureau fédéral de la consommation)

Décathlon rappelle trois équipements de plongée de la marque SUBEA en raison d'une possible fuite d'oxygène. Les clients recevront soit un remboursement du prix d'achat soit un produit de remplacement.

Les produits concernés sont le manomètre de plongée Finimètre SCD 300 bar, portant la référence 8397258 et le numéro d'article 2354572; la console de plongée avec manomètre et profondimètre SCD (Référence produit: 8485008, numéro d'article: 2532535). Et le pack détendeur de plongée SCD 500 DIN 300 avec piston compensé octopus finimétrique (Référence produit: 8399225, numéro d'article: 2364401).

Seuls ces produits achetés entre le 1er janvier 2020 et le 31 juillet 2021 sont concernés, précise le Bureau fédéral de la consommation dans son communiqué mercredi. Les propriétaires de ces équipements sont appelés à cesser de les utiliser.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Environ 80% de la population porte des lunettes ou des lentilles

Publié

le

En Suisse, 80% des personnes ont besoin de lunettes ou de lentilles de contact (image d'illustration). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Toujours plus de personnes en Suisse ont besoin de lunettes ou de lentilles de contact. Cette part a encore augmenté au cours des quatre dernières années, a indiqué mercredi Optique Suisse, l'association d'optométrie et d'optique.

Aujourd'hui, quatre personnes sur cinq ont recours à une aide visuelle. En 2017, date de la dernière enquête, un quart de la population âgée de 16 à 74 ans se débrouillait encore sans lunettes ou lentilles de contact. L'association énumère plusieurs raisons: le vieillissement de la population et le travail toujours plus fréquent devant des écrans d'ordinateur.

Les enfants et adolescents sont aussi plus nombreux à recevoir des lunettes ou des lentilles qu'il y a 20 ans. Dans le groupe d'âge des 16 à 24 ans, ils étaient encore 55% à se passer de cet accessoire en 2001 contre seulement 30% aujourd'hui.

Optique Suisse réalise cette enquête tous les quatre ans depuis 1977. L'institut GfK a interrogé pour cette enquête 1002 personnes en Suisse alémanique et en Suisse romande du 9 au 20 septembre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Plus de places pour les vélos dans les trains dès 2022

Publié

le

Les CFF offriront plus de places pour les vélos dans les trains dès 2022 (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Les CFF développent leur offre pour les cyclistes. Dès 2022 et jusqu'en 2025, plus de 400 places supplémentaires pour vélos seront créées dans les trains grandes lignes. Le système de réservation sera lui amélioré en 2023.

Depuis les nouvelles conditions de réservation sur le réseau IC en mars, 169'000 réservations ont été effectuées, indiquent les CFF mercredi. La compagnie ferroviaire s'attend à ce que la demande continue d'augmenter.

Dès la prochaine saison des deux-roues, davantage d'espace pour les vélos sera proposé sur les trains circulant à travers le Lötschberg en direction du Valais. Il y aura sept à neuf places supplémentaires dans certains trains très prisés des cyclistes. D'autres offres seront améliorées comme des capacités à bord des trains de nuit pour Amsterdam et Berlin.

L'obligation de réserver sur les grandes lignes a suscité les critiques de plusieurs organisations. Les CFF vont toutefois maintenir ce système tant que la demande de places de vélos sera supérieure à l'offre durant le week-end. Toutefois, le système de réservation doit être amélioré et un nouveau sera mis en place pour la saison 2023.

Mesures urgentes, selon l'ATE et Pro Velo

L'Association Transports et Environnement (ATE) et Pro Velo saluent un pas dans la bonne direction. Mais elles souhaiteraient davantage d'efforts pour augmenter les capacités pour les vélos dans les trains. Le mauvais temps de l'été 2021 a entraîné une baisse de la demande et "contribué à rendre les problèmes moins évidents cette année".

Concernant l'application pour la réservation, les deux associations la jugent compliquée et propre à décourager de nombreux clients. Elles ont reçu de nombreux retours négatifs. Les CFF doivent donc mettre "les bouchées doubles" pour fournir à la clientèle des moyens techniques à la hauteur, selon la conseillère nationale Delphine Klopfenstein Broggini (Verts/GE), vice-présidente de Pro Velo, citée dans le communiqué.

Cette année, les CFF ont vendu 7% de cartes journalières vélos et 6% de passeports vélos de plus que l’année précédente. Le dimanche 18 juillet 2021 a constitué une journée record avec un total de 2537 réservations.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture