Rejoignez-nous

Actualité

Les Suisses doivent plus travailler, selon le président des patrons

Publié

,

le

Le manque de main-d'½uvre est le plus grand obstacle à la croissance de l'économie suisse", selon Valentin Vogt (archives). (© Keystone/ANTHONY ANEX)

Le président de l'Union patronale suisse (UPS) souhaite que le potentiel de main-d'oeuvre en Suisse augmente de 300'000 personnes. Pour ce faire, femmes, jeunes, personnes âgées et réfugiés doivent être intégrés dans le marché du travail ou travailler davantage.

"Le manque de main-d'½uvre est le plus grand obstacle à la croissance de l'économie suisse", a déclaré Valentin Vogt samedi sur les ondes de la radio SRF. Si ce problème n'est pas résolu, la prospérité de la Suisse en pâtira.

M. Vogt déplore le fait que les gens souhaitent aujourd'hui travailler davantage à temps partiel. "Nous devons trouver un équilibre entre le bien-être de la société et celui de chaque individu", a-t-il déclaré. C'est un exercice d'équilibre. "Mais si nous ne tenons compte que de l'individu, nous ne serons plus là où nous sommes actuellement".

Maintenir la prospérité

L'UPS doit montrer l'importance de l'économie, considère M. Vogt. "La prospérité ne tombe pas du ciel", ajoute-t-il. "Nous devons la gagner chaque jour à la sueur de notre front".

L'association entend en outre adopter des mesures politiques. L'imposition individuelle et le développement des structures d'accueil pour les enfants doivent inciter à travailler davantage. "L'objectif est que ce temps soit consacré au travail et non à davantage de loisirs".

Pour l'association, la proposition actuelle d'un encouragement à l'accueil extrafamilial à hauteur de 770 millions de francs est toutefois trop élevée. "Ce montant est excessif", estime M.Vogt. Il y a de fortes chances que l'ensemble du projet s'effondre politiquement si on ne le réduit pas maintenant.

L'immigration, un potentiel

M.Vogt voit également dans l'immigration une possibilité de pallier le manque de main-d'½uvre. Selon lui, il ne faut toutefois pas "simplement ouvrir les vannes". La Suisse a toujours été tributaire de l'immigration. "La question est de savoir comment nous la gérons". Une possibilité serait aussi de mieux régler la répartition des contingents.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Suisse

Un tremblement de terre secoue l'ouest de la Crète

Publié

le

L'ouest de la Crête a été secouée dimanche par un séisme. Photo : vue sur le Psiloritis, la plus haute montagne de cette île grecque. (© Keystone/LOOK/BUECKER, STEPHAN)

Un tremblement de terre a secoué l'ouest de l'île touristique de Crète. Selon les premières mesures de l'Institut géodynamique de la capitale grecque, il avait une intensité de 5,3 et s'est produit le matin à 7h02 heure locale.

Le centre du séisme se trouvait à environ 18 kilomètres sous le fond de la mer, à une soixantaine de kilomètres au sud de la côte sud de l'île, près de la petite ville portuaire de Paleochora.

Il a été précédé de nombreux petits séismes dans la région. La protection civile n'a pas indiqué dans l'immédiat s'il y avait eu des victimes ou des dégâts, par exemple aux bâtiments. Aucune alerte au tsunami n'a été lancée.

"Nous observons le phénomène et ne pouvons pas encore dire s'il s'agit du séisme principal", a déclaré le sismologue Gerasimos Chouliaras à la radio grecque (ERT). Les journalistes des médias locaux ont rapporté qu'aucun blessé n'avait été signalé dans un premier temps.

De nombreuses personnes ont toutefois été tirées de leur sommeil. Le tremblement de terre a été ressenti dans une grande partie de la Crète, a rapporté la chaîne.

Sous le fond marin au sud de la Crète, les plaques africaine et européenne se rencontrent. Ce phénomène provoque régulièrement de forts séismes.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / dpa

Continuer la lecture

Politique

Changement climatique: pluies plus intenses et plus fréquentes

Publié

le

En moyenne, les fortes averses journalières sont aujourd'hui 11% plus intenses qu'au début du 20e siècle. (photo prétexte) (© KEYSTONE/DPA/MARTIN GERTEN)

Le changement climatique a tendance à rendre les précipitations plus intenses et plus fréquentes en Suisse depuis 1901. Selon une étude, les versants nord et sud des Alpes ainsi que le nord-est du pays sont les plus concernés.

Cette tendance est plutôt faible dans les Alpes, dans certaines parties de la Suisse romande, au centre et au sud du Tessin, selon l'étude récemment publiée par l'Office fédéral de météorologie. MétéoSuisse a pris en considération les tendances aux fortes précipitations entre 1901 et 2023.

En moyenne, les fortes averses journalières sont aujourd'hui 11% plus intenses qu'au début du 20e siècle. Et les fortes précipitations qui se produisent près de quatre fois par an sont en moyenne 25% plus fréquentes qu'au début du siècle dernier.

L'étude a également analysé les fortes pluies d'une durée de dix minutes à cinq jours entre 1981 et 2023. L'intensité des précipitations courtes - d'une durée de dix minutes (+4,7% par décennie) à six heures (+2,4% par décennie) - a nettement augmenté. Leur fréquence n'a cependant guère changé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Nouveau lancer de ballons du Nord: Séoul répond

Publié

le

La Corée du Sud a recommencé à diffuser des émissions de propagande anti-Pyongyang à travers la frontière en représailles aux campagnes répétées de ballons du Nord. (© KEYSTONE/AP)

La Corée du Sud va intensifier la diffusion de propagande via haut-parleur à destination du Nord en réponse à l'envoi par Pyongyang de ballons lestés d'ordures à travers la frontière, a déclaré dimanche l'armée sud-coréenne.

"A partir de 13 heures (04h00 GMT), nos forces armées procéderont à des diffusions à grande échelle le long des frontières, comme nous l'avons annoncé à plusieurs reprises", a annoncé dimanche l'état-major interarmées sud-coréen dans un communiqué.

"Le Nord lance un nouveau lot de ballons transportant des déchets", avait indiqué plus tôt le même jour l'état-major, précisant qu'ils volaient en direction de la partie nord de la province de Gyeonggi qui entoure Séoul.

"Veuillez les signaler à l'armée ou à la police et évitez tout contact direct avec ces objets", a-t-il ajouté.

Pyongyang a déjà lancé plus de 2000 ballons chargés d'ordures à travers la frontière intercoréenne depuis mai, qu'il présente comme des représailles à des envois de ballons transportant de la propagande par des militants sud-coréens.

La dernière série de ballons intervient trois jours après que Séoul a annoncé la reprise de la diffusion de propagande par haut-parleur contre le régime nord-coréen.

Propagande à grande échelle

En annonçant le début de l'émission de propagande à grande échelle, Séoul a averti que l'armée nord-coréenne "subira le poids des dommages décisifs causés par ses actes visant à faire monter la tension dans la zone frontalière".

"Nous avertissons sérieusement que toute la responsabilité incombe au régime nord-coréen."

Plus d'une centaine de vols et quelque 10'000 passagers ont déjà été affectés par les ballons envoyés par la Corée du Nord, a fait état un député sud-coréen mercredi.

A la suite de cette "guerre des ballons", Séoul a totalement suspendu un accord militaire visant à réduire les tensions entre les deux pays et a prévenu en juin qu'elle recommençait à diffuser de la propagande par haut-parleur le long de la frontière.

La Corée du Nord, pays reclus, cherche à interdire à sa population tout accès à la culture populaire sud-coréenne, comme la K-pop ou les séries K-drama.

En 2022, un citoyen nord-coréen a été exécuté par Pyongyang pour avoir eu en sa possession des contenus culturels en provenance du Sud.

La propagande sonore, une tactique qui remonte à la guerre de Corée de 1950-1953, exaspère Pyongyang, qui a déjà menacé de cibler avec son artillerie les haut-parleurs sud-coréens.

Séoul a également récemment repris des exercices de tirs réels près de sa frontière avec le Nord.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Violences au Bangladesh: Washington relève son niveau d'alerte

Publié

le

Des soldats patrouillent dans les villes du Bangladesh pour réprimer l'agitation croissante. (© KEYSTONE/EPA/MONIRUL ALAM)

Le département d'Etat américain a déconseillé samedi aux Américains de se rendre au Bangladesh, en proie à des troubles civils meurtriers. Il va commencer à rapatrier certains diplomates et leurs familles.

Le département d'Etat autorise le départ volontaire des employés du gouvernement américain non essentiels et des membres de leur famille, précise l'avis.

Du côté suisse, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) recommande "une très grande prudence dans tout le pays". La situation au Bangladesh est confuse, ajoute-t-il sur son site en ligne.

Selon un décompte de l'AFP, au moins 133 personnes ont été tuées cette semaine au Bangladesh, où les manifestations sont quasi quotidiennes depuis le début juillet pour réclamer la fin d'un système de quotas qui réserve plus de la moitié des postes de la fonction publique à des groupes spécifiques.

Tirs à balles réelles

Des soldats patrouillent dans les villes du Bangladesh pour réprimer l'agitation croissante, la police anti-émeute tirant à balles réelles sur les manifestants qui ont défié le couvre-feu instauré par le gouvernement.

La plus haute juridiction du Bangladesh doit se prononcer dimanche sur l'avenir des règles de recrutement dans la fonction publique qui ont déclenché des affrontements.

La première ministre Sheikh Hasina, au pouvoir depuis 15 ans et dont le gouvernement est accusé par ses opposants de faire plier le pouvoir judiciaire, a laissé entendre, en début de semaine, que le système auquel s'opposent les manifestants serait supprimé.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Sport

Super League: trois clubs romands en lice cet après-midi

Publié

le

Didier Tholot: l'entraîneur du FC Sion entamera la saison contre YB (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Trois clubs romands entament la saison de Super League cet après-midi. Une tâche difficile attend le promu Sion: les Valaisans joueront à Berne (14h15) sur la pelouse des Young Boys, tenants du titre.

Dès 16h30, le Lausanne-Sport accueillera le FC Bâle alors que, dans le même temps, Servette se déplacera à Lucerne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture