Rejoignez-nous

Actualité

Les avions de combat seront soumis au peuple

Publié

,

le

Le peuple suisse devra se prononcer rapidement sur l'achat de nouveaux avions de combat (archives). (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Parlement veut soumettre au peuple la question de l’acquisition des avions de combat. Après le National, le Conseil des Etats a adopté par 22 voix contre 18 une motion du groupe bourgeois-démocrate en ce sens.

Le texte exige que le peuple suisse puisse se prononcer rapidement sur l’achat de nouveaux avions de combat. La question devrait être tranchée indépendamment du type d’avion, de la quantité et du coût du matériel, et s’effectuer dans le cadre du budget de l’armée.

S’ils ne contestent pas la nécessité de remplacer les avions actuels, les sénateurs se sont toutefois écharpés sur la voie à emprunter. Pour la majorité, l’adoption du texte renforce la démarche du Conseil fédéral.

Les acquisitions d’armement ne sont pas soumises à référendum. Toutefois, vu l’ampleur du renouvellement des moyens de protection, le gouvernement a choisi la voie d’un arrêté de planification soumis à référendum. Le projet mis en consultation porte sur 8 milliards et intègre la défense sol-air. Le Conseil fédéral doit bientôt décider s’il maintient le cap, après les critiques émises de tout bord.

Question rhétorique

Inquiets d’un nouveau refus après la votation sur les Grippen, les conservateurs ont poussé pour ne soumettre qu’une question de principe au peuple et le plus rapidement possible, soit avant les discussions sur l’acquisition elle-même au Parlement. Ils entendent ainsi éviter un débat de fond sur le nombre ou le prix de nouveaux avions.

Une position vivement critiquée. « Il faut solliciter le peuple au bon moment. Les Chambres doivent d’abord donner un visage à ces avions. Demander au peuple de voter sans savoir sur quoi, c’est aller un peu vite », a tenté de faire valoir Claude Hêche (PS/JU).

Et le Jurassien d’ajouter que la question posée est rhétorique. « Demander à quelqu’un de voter pour une armée opérationnelle dotée d’avions de combat modernes, c’est comme demander à quelqu’un s’il souhaite une voiture qui roule. »

Initiative populaire possible

D’autres sénateurs ont argumenté qu’un rejet de la motion pourrait être interprété comme une opposition à la votation populaire. Et les projets du Conseil fédéral pourraient être combattu par une initiative populaire, ce qui retarderait le processus d’acquisition et provoquant des surcoûts.

Un référendum sur une question de principe maintenant n’empêcherait pas une initiative populaire plus tard, une fois les types d’avions et leurs coûts définis, a fait remarquer le ministre de l’armée. Guy Parmelin a cependant jugé la possibilité faible.

Crainte d’un référendum financier

Pour Hans Wicki (PLR/NW), l’acceptation de la motion mène sur la voie du référendum financier. Pourquoi ne devrions-nous soumettre que les avions au peuple et pas l’artillerie par exemple, a-t-il lancé, appelant à rejeter le texte.

Un argument balayé par le conseiller fédéral. Ni le nombre d’avion, ni le prix, ni encore les détails des équipements ne seront soumis au vote, a souligné Guy Parmelin. « Il ne s’agit donc pas d’un référendum financier. Le Parlement garde toutes ses compétences. »

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Cyberattaques: les conseils pour protéger les entreprises

Publié

le

Les cyberattaques se multiplient et les premières victimes sont les entreprises. Parmi les méthodes utilisées par les hackers, les logiciels de rançon, ou « ransomwares ».

A l’heure du numérique, les cyberattaques sont légion. Ce sont les entreprises qui sont le plus souvent visées. Cette semaine encore, la fondation « Les Oliviers », située au Mont-sur-Lausanne, dans le canton de Vaud, et qui accueille des personnes en situation de dépendance, a été victime d’un acte de piratage. Ses données numériques ont été saisies contre une rançon réclamée par les hackers.

Des situations telles que celle-ci peuvent viser une grande quantité de sociétés. Il est difficile d’obtenir des statistiques précises quant aux nombre de cas car les entreprises ne les déclarent pas systématiquement. Mais il existe quatre raisons principales pour lesquelles une entreprise se fait hacker. Steven Meyer, directeur et co-fondateur de ZENData cybersécurité à Genève.

Steven Meyer Directeur et co-fondateur de ZENData

Cette méthode de logiciel de rançon, ou « ransomware », est de plus en plus utilisée par les hackers. Steven Meyer.

Steven Meyer Directeur et co-fondateur de ZENData

Les logiciels de rançon fonctionnent assez bien pour les hackers. Et les méthodes ont évolué au fil du temps.

Steven Meyer Directeur et co-fondateur de ZENData

Les bons outils pour se protéger

Pour les entreprises, il est donc primordial de prendre quelques précautions afin d’éviter au maximum les risques d’attaques. Les conseils de Steven Meyer.

Steven Meyer Directeur et co-fondateur de ZENData

Et si malgré les précautions, un piratage a été constaté, là aussi, certains réflexes sont de mise.

Steven Meyer Directeur et co-fondateur de ZENData

Toutes ces questions liées à la cybersécurité seront traitées lors des Swiss Cyber Security Days qui ont lieu à Fribourg les 13 et 14 février prochains. Toutes les informations sont à retrouver sur le site internet de l’événement.

 

 

Continuer la lecture

Actualité

Genève: 200’000 francs pour le sport féminin

Publié

le

La Ville de Genève lance une campagne de sensibilisation pour promouvoir le sport féminin. Elle vise également la problématique du sexisme.

A l’occasion de la journée internationale du sport féminin, qui a lieu ce vendredi 24 janvier, la Ville de Genève lance une campagne de sensibilisation. Intitulée « Objectif Zéro sexisme dans mon sport », elle vise à promouvoir le sport féminin mais surtout à sensibiliser sur les problématiques telles que le sexisme. 200’000 francs sont ainsi investis dans divers projets. Parmi eux, une campagne d’affichage, mais également des mesures au sein des clubs et dans l’espace public.

Selon une enquête sur les pratiques sportives menée en 2016/2017 et réalisée par la Ville en collaboration avec un cabinet spécialisé, 30% des femmes disent avoir été témoins de propos ou de gestes sexistes dans le cadre de leur activité sportive. 25% disent en avoir vécu. Sami Kanaan, conseiller administratif en charge du sport.

Sami Kanaan Conseiller administratif en charge du sport

Les clichés et stéréotypes sont parfois encore tenaces. Certains sports sont encore majoritairement masculins. La Ville souhaite promouvoir ces sports en particulier. Sami Kanaan.

Sami Kanaan Conseiller administratif en charge du sport

La Ville poursuit ainsi sa politique en la matière, après une première réflexion engagée en 2014. Des manifestations seront organisées en 2020 dans le but de promouvoir le sport féminin et sensibiliser la population sur ces diverses questions. La deuxième édition de Urban Sports par exemple, qui aura lieu en septembre, se focalisera sur les femmes. La manifestation veut rendre ces sports plus égalitaires en encourageant la gent féminine à investir le terrain.

 

Continuer la lecture

Actualité

Tout ce qu’il faut savoir sur « Stick’AIR » à Genève

Publié

le

Pour la première fois ce jeudi, Genève active son plan de protection de l’air. Une mesure qui provoque de nombreuses questions parmi nos auditeurs.

Un plan d’action qui comprend trois niveaux

Selon la pollution de l’air et pour protéger la population, le plan prévoit trois niveaux, activation, alerte et urgence.

Niveau d’activation – niveau 1

Depuis ce jeudi matin 6 heures et jusqu’à 22 heures ce soir, seuls sont autorisés les véhicules équipés d’une vignette 0, 1, 2, 3 et 4  dans l’hypercentre de Genève. La vignette 5 ainsi que les véhicules hors catégorie sont interdits.

Hypercentre sans le U lacustre

Par hypercentre, il faut comprendre Cornavin, Pâquis, St-Gervais, Eaux-Vives, Plainpalais, Les Acacias, une partie de Carouge et de Lancy, du côté de la Praille. Contre toute attente, le « U lacustre » n’est pas compris dans le périmètre. Le quai Gustave Ador et le quai du Mont-Blanc sont considérées comme des pénétrantes telles que définie dans la Loi sur une mobilité cohérente et équilibrée.

Vignettes de couleur

Pour rappel, les vignettes sont de différentes couleurs, la 0, de couleur verte correspond aux véhicules électriques, la 1 est violette et comprend les voitures hybrides notamment, la 3 est jaune et elle compte les motos, scooters et autres vélomoteurs et enfin la 4, de couleur bordeaux correspond à des véhicules moyennement polluants. Sont exclus ce jeudi: les véhicules au macaron gris, la 5ème couleur, qui correspond à la norme Euro 2 ainsi que les véhicules hors-catégorie.

Vitesse limitée sur l’autoroute de contournement

Ce jeudi aussi, la vitesse sur l’autoroute de contournement est limitée à 80 Km/h. cette mesure d’activation se met en place lorsque le seuil d’alerte moyenne de pollution est dépassé dans la ceinture genevoise, comme c’est le cas actuellement. A cause de la haute pression et du smog, les particules fines et les émissions polluantes stagnent dans l’air.

Aucune amende pour l’instant

L’Etat l’avait annoncé: dès le 15 janvier le plan pollution est appliqué mais les contrevenants ne seront pas amendés avant le 31 mars. Le montant de l’amende, selon la gravité, peut s’élever jusqu’à 500 francs. Mais un recours du TCS a suspendu cette possibilité pour l’Etat. Aucune amende ne peut être infligée par la police, en revanche les véhicules avec le macaron gris ou hors-catégorie peuvent être empêchés d’entrer aujourd’hui. En effet, la loi est bien en vigueur. Seules les amendes sont suspendues dans l’attente du jugement de la Cour de justice genevoise.

Situation météo

La situation météorologique risque perdurer dans les prochains jours et il est probable que la restriction de circulation se poursuive.

Où acquérir son macaron ?

Le prix de ce macaron est de CHF 5.-. La couleur dépend du niveau de pollution du véhicule et c’est le permis de circulation qui renseigne sur la couleur de la vignette à acquérir. 80 points de vente pour ce macaron Stick’ AIR, des stations-services, des garages et des carrosseries. La liste se trouve sur le site de l’Etat de Genève. Le macaron est également en vente également au service des automobiles à Carouge. Attention aux arnaques sur internet, si le macaron français Crit’Air peut être facilement acheté en ligne, ce ne semble pas être le cas en Suisse.

Une application et un site internet

L’application Air2G2 peut être téléchargée gratuitement et le site de l’Etat de Genève.

 

 

Continuer la lecture

Tennis

Open d’Australie: succès à l’arraché de « Marathon-Stan »

Publié

le

Wawrinka a senti le vent du boulet dans son 2e tour à Melbourne (©KEYSTONE/EPA/AF)

Stan Wawrinka (no 15) revient de loin ! Malade depuis plusieurs jours, le Vaudois s’est qualifié dans la douleur pour le troisième tour de l’Open d’Australie en venant à bout d’Andreas Seppi (ATP 85) au terme d’un match qui a duré 3h38′.

Cette victoire 4-6 7-5 6-3 3-6 6-4 tient presque du miracle. Andreas Seppi a, en effet, servi à 6-4 5-4 pour mener deux sets à rien. L’Italien a ensuite réussi le premier break du cinquième set à 3-3 dans le fatidique septième jeu. Mais il devait galvauder une balle de 5-3 sur son engagement avant de céder devant un Stan Wawrinka redevenu dans les dix dernières minutes de cette partie le « Stanimal » auquel rien ne résiste.

Wawrinka contre Isner au troisième tour 

Le Vaudois voit donc pour la première fois depuis trois ans les seizièmes de finale à Melbourne. Samedi, il devra soigner ses retours de service face à John Isner (no 19), contre lequel il reste sur trois défaites. Mais face au géant américain, il conviendra en premier lieu qu’il retrouve tout son punch au service, qu’il soit capable comme lors de son premier tour face Damir Dzumhur de gagner le point en une ou deux frappes.

Face à Andreas Seppi, Stan Wawrinka avait choisi de jouer dans une filière longue. Il redoutait à juste titre les qualités de contreur du Transalpin. En fin de compte, ce choix s’est révélé payant , mais il s’en est vraiment fallu d’un rien pour que son Open d’Australie tourne au cauchemar.

« J’ai vomis deux fois pendant le match! »

Si ce succès n’a tenu qu’à un fil, c’est parce que le Vaudois a souffert pendant plusieurs jours avant de pénétrer sur le court. Il n’était pas encore certain de pouvoir jouer. Il l’a avoué sans détour au micro de notre envoyée spéciale à Melbourne, Helen Scott Smith.

Stan Wawrinka 15e joueur mondial

 

Après avoir effectué un bref échauffement, il s’est senti prêt à jouer. Reste à savoir il s’était donné un délai avant de décider s’il allait déclarer forfait ou pas…

Stan Wawrinka 15e joueur mondial

 

La satisfaction de l’avoir emporté est d’autant plus grande pour le Vaudois qu’il a perdu le premier et le quatrième set avant de se faire breaker dans le cinquième.

Stan Wawrinka 15e joueur mondial

 

Au troisième tour, le Vaudois devra en découdre avec le géant américain John Isner,un redoutable serveur. Il nous explique comment le contrer…

Stan Wawrinka 15e joueur mondial

 

 

Continuer la lecture

Genève

Météo à Genève: alerte pollution

Publié

le

Au programme aujourd’hui: quelques passages nuageux, et un temps relativement ensoleillé. Les maximales seront de 3°.

Demain: le ciel sera couvert par de denses bancs nuageux sur une bonne partie de la journée. Les températures maximales seront de 6°.

Samedi: les nuages seront à Genève tout au long de la journée. Il fera 6°.

Dimanche: couvert par des nuages denses. Les maximales seront de 7°. 

Alerte pollution, pourquoi ?

Un pic de pollution survient quand l’air n’est pas brassé par le vent ou la pluie par exemple. Le froid hivernal y contribue également.

Comme sous un couvercle invisible, l’air ne peut pas circuler correctement et se charge de particules en provenance de fumées des cheminées, de poussières, ou encore de ce qui s’échappe de nos pots d’échappements;

Comme Genève est une cuvette, l’air est moins brassé, stagne et donc la pollution s’installe plus facilement. 

 

Continuer la lecture