Rejoignez-nous

Actualité

Le Covid révèle le défi du financement des hôpitaux universitaires

Publié

,

le

Sur deux ans, les charges de personnel et les coûts de matériel supplémentaires dus à la pandémie se sont élevés à 352 millions de francs pour les cinq hôpitaux universitaires du pays (photo d'illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La pandémie a mis les finances des hôpitaux universitaires sous forte pression. Selon un bilan provisoire, les cinq établissements accusent une perte cumulée de 80 millions de francs sur deux ans. Pour leurs directeurs, le financement doit être renforcé.

Les cinq hôpitaux universitaires ont porté la charge principale du traitement des patients Covid-19, ont indiqué jeudi les cinq établissements de Genève, Lausanne, Berne, Bâle et Zurich lors d'une conférence de presse. Ils ont assuré 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 la présence de personnel qualifié pour des soins très spécialisés.

Ces prestations ne sont pas suffisamment couvertes financièrement. Les charges de personnel et les coûts de matériel supplémentaires dus à la pandémie se sont élevés à eux seuls à 352 millions de francs pour l'ensemble des cinq hôpitaux universitaires. En 2020 et 2021, la perte d'exploitation cumulée a atteint 626 millions de francs.

Ces pertes n'ont pu être compensées que grâce aux contributions des cantons où sont implantés les cinq hôpitaux concernés. Ils ont avancé 547 millions de francs, ce qui laisse tout de même une perte cumulée de 80 millions de francs pour les hôpitaux universitaires, relèvent les cinq sites.

Des prestations pas reconnues

Pour les directeurs de ces hôpitaux, l'administration et la politique ne reconnaissent pas encore assez les prestations particulières des hôpitaux universitaires. "Nous soignons les cas les plus difficiles et les plus compliqués", a déclaré le directeur du CHUV Philippe Eckert, qui demande de prendre en compte les différences entre les différents établissements.

Et de rappeler la contribution des hôpitaux lors de la crise sanitaire de janvier 2020 à fin avril 2022: 21'890 patients Covid traités, dont 3362 aux soins intensifs.

Plus de 1,5 million de tests et 761'000 vaccinations y ont été effectués. Les hôpitaux universitaires se sont également engagés pour la recherche concernant le SARS-CoV-2. Entre 2020 et 2022, leurs collaborateurs et collaboratrices ont lancé près de 350 projets de recherche et publié environ 2000 articles sur le sujet.

Centres de compétence à préserver

Les collaboratrices et collaborateurs des hôpitaux universitaires ont fourni un travail gigantesque pendant la pandémie et continuent de le faire. Beaucoup sont allés jusqu'aux limites de leur capacité et parfois au-delà. De telles conditions ont accentué la pénurie dans les professions de soins avec une possible perte de 10 à 15% du personnel.

Les défis des deux dernières années ont renforcé la cohésion des hôpitaux universitaires. Pour maintenir cette qualité de prestation même en situation de crise, le financement des hôpitaux universitaires doit être renforcé.

"Nous sommes les garants d'une prise en charge de haute qualité dans les situations de crise, de l'enseignement, de la recherche et de la formation continue", a commenté le directeur du de l'Insel Gruppe de Berne, Uwe Jocham. Mais personne n'est prêt à payer.

Le personnel nécessaire doit en outre être formé et disponible et les nombreuses réformes ne doivent pas affaiblir davantage les hôpitaux universitaires. Selon les directeurs des hôpitaux, c'est la seule façon de garantir à l'avenir leur performance en tant que centres de compétences médicaux en Suisse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Economie

ABB: la division Motion profitera de la transition énergétique

Publié

le

ABB a indiqué que sa division Motion devrait croître plus vite que son marché de référence, et contribuer à la croissance et à la rentabilité du groupe. (archives) (© KEYSTONE/MELANIE DUCHENE)

Le groupe d'ingénierie ABB a indiqué que sa division Motion (systèmes d'entraînements) devrait croître plus vite que son marché de référence, et contribuer à la croissance et à la rentabilité du groupe,

La dite division, qui est spécialisée dans les moteurs électriques et les systèmes de transmission, compte dépasser de 1,5 fois le développement de son marché, soutenue par la transition énergétique en cours, a indiqué ABB dans un communiqué lors de sa journée des investisseurs qui se tient mardi à Helsinki en Finlande.

Par ailleurs, cette unité se concentrera sur divers marchés tels que l'énergie renouvelable, les véhicules électriques lourds, la transformation des produits alimentaires et des boissons, la gestion de l'eau. Des acquisitions sont également prévues.

ABB Motion peut soutenir notamment les entreprises et les collectivités à améliorer notamment l'efficience énergétique et de passer de l'électricité à base d'énergie fossile à des sources d'énergie plus propres.

Selon ABB, il existe encore un grand potentiel de développement au niveau de sa division car nombre d'installations électriques utilisées sont désuètes et ne permettent pas des gains d'efficacité énergétique, selon le président de l'unité Tarak Metha lors d'une conférence.

M. Metha a évalué à quelque 55 milliards de dollars le marché mondial pour des moteurs électriques et les systèmes de transmission en 2021. Le patron estime qu'avec un chiffre d'affaires de 6,4 milliards de francs en 2021, l'unité Motion est le numéro un de ce secteur. Elle représente un cinquième des recettes total du groupe qui a dégagé 29 milliards de dollars grâce à ses sept divisions.

Le secteur devra aussi contribuer à la rentabilité opérationnelle du groupe, qui devrait s'inscrire à au moins 15% à partir de 2023. Motion a engrangé une marge de 16,6% en 2021 et de 17,4% au premier trimestre.

Les investisseurs semblaient apprécier les nouvelles du jour. Le titre gagnait 1,8% à 28,83 francs dans un marché SMI en hausse de 0,81%.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Politique

Vaud: lancement de la plateforme d'action "agissons-ch.org"

Publié

le

La plateforme citoyenne "Ag!ssons" doit permettre aux citoyens de choisir parmi 18 propositions trois thèmes qui feront l'objet d'un lancement d'une initiative populaire vaudoise (photo prétexte). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Une nouvelle plateforme d’action citoyenne en ligne a vu le jour: agissons-ch.org. Jusqu'au 17 juin, elle met en consultation populaire 18 propositions politiques visant à un changement de société. Les trois mesures qui auront récolté le plus de points seront transformées en initiatives populaires vaudoises.

"Ag!ssons" vise à unir tous les citoyens inquiets en lançant un appel pour un plan d’urgence démocratique, écologique et social, expliquent mardi dans un communiqué les initiateurs du projet Steven Tamburini, ancien gréviste du climat et Victor Cannilla, ex-trader algorithmique et consultant du Boston Consulting Group.

Fort pour l'heure de 920 signataires et 96 bénévoles, "Ag!ssons" soutient l’idée d’entreprendre des vagues d’initiatives populaires, construites autour d’un plan de changement de société. Les 18 propositions politiques s’inscrivent en effet dans trois piliers: la démocratie, l'écologie et la solidarité internationale.

Casser l'immobilisme

Parmi les thèmes qui pourraient potentiellement devenir des initiatives populaires, la semaine de quatre jours, des mesures sur les loyers, un revenu de transition écologique. Ou encore sept jours de formation obligatoire pour toutes les personnes élues, des moratoires locaux sur la 5G et la fin des exemptions fiscales "aberrantes" accordées aux holdings de multinationales, décrivent les co-initiateurs.

"Nous voulons montrer des alternatives, donner du courage, casser l’immobilisme", souligne Victor Cannilla, cité dans le communiqué. "Nous sommes les co-initiateurs d’une dynamique originale, mais ce sont les individus qui doivent se saisir de l’outil qu’est "Ag!ssons" pour définir leurs priorités et influencer le cours des choses", ajoute Steven Tamburini.

Ouvert à tous

Chaque citoyen peut participer jusqu'au 17 juin indépendamment de son âge, de sa nationalité, de son canton. Les trois mesures préférées seront ensuite transformées en initiatives populaires vaudoises.

En parallèle, deux initiatives sont déjà en cours d'élaboration: l'une porte sur l'instauration d'une chambre citoyenne permanente vaudoise, l'autre sur la protection de l'agriculture et la démocratisation de l'accès à une alimentation saine et locale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

L'équipement et l'itinéraire sont décisifs pour du VTT en sécurité

Publié

le

En Suisse, 11'700 vététistes se blessent chaque année, dont près de 400 grièvement. Le BPA rappelle quelques conseils de sécurité. (photo symbolique) (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Avec la mode persistante du vélo tout terrain (VTT), le nombre d'accidents augmente en parallèle: chaque année, 11'700 vététistes se blessent en Suisse, dont 394 grièvement. En 2021, cinq personnes ont perdu la vie en pratiquant cette activité.

La sécurité en VTT dépend fortement d'une bonne préparation et de la manière de rouler, écrit mardi le Bureau de prévention des accidents (BPA).

Avant de faire tourner les jambes, il faut activer la tête: cela signifie évaluer ses capacités de façon réaliste. Sur les terrains accidentés, les forces en jeu sont considérables. Ce sport fait appel à l’endurance, la force et la coordination. L’itinéraire choisi doit toujours correspondre aux capacités personnelles.

Pour le VTT sur piste, le BPA conseille de choisir des randonnées offrant des tracés bien entretenus et dont le niveau de difficulté est signalé.

Un matériel adapté

Le matériel est également décisif pour la sécurité. Le vélo doit être régulièrement entretenu par un spécialiste et il est recommandé de contrôler soi-même son engin avant chaque sortie.

L'équipement de protection principal est le casque de vélo. Les lunettes de sport empêchent les projections dans les yeux, les gants recouvrant entièrement les doigts protègent toute la main en cas de chute. En fonction du type d'itinéraire, des protections pour les genoux, les coudes et le dos sont également utiles.

Des règles claires

De nombreuses personnes pratiquent des sports très variés en pleine nature, comme la randonnée ou le jogging. Il est donc important d'observer des règles de coexistence respectueuses. Le BPA a défini un code VTT à cette fin, qui est en cours de révision avec les organisations partenaires SuisseMobile, l'Association suisse du VTT (IMBA) et la Suva.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

On Holding en zone bénéficiaire au premier trimestre

Publié

le

On Holding a atteint la zone bénéficiaire en début d'année. Le fabricant de chaussures de sport compte franchir cette année la barre des 1 milliard de francs de recettes. (archives) (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le fabricant de chaussures de sport On Holding a atteint la zone bénéficiaire en début d'année, après un exercice 2021 bouclé sur une lourde perte. Les dirigeants comptent franchir cette année la barre des 1 milliard de francs de recettes.

Au premier trimestre 2022, les ventes nettes de la société zurichoise, cotée à Wall Street, ont bondi de 67,9% sur un an à 235,7 millions de francs. La marque de chaussures de course à pied a vu son chiffre d'affaires bondir de 125,9% en Asie-Pacifique, de 86,5% en Amérique du Nord et de 31,3% en Europe, a détaillé l'entreprise mardi dans un communiqué.

La société, fondée il y a 12 ans, a dégagé un bénéfice opérationnel de 3,4 millions de francs, après une perte de 10,9 millions au premier trimestre 2021. Et cela, malgré des dépenses étoffées d'environ 30%.

On holding a bouclé les trois premiers mois sur un bénéfice net de 14,3 millions, à comparer à une perte de 10,5 millions un an plus tôt.

"Au premier trimestre 2022, nous avons continué à fortement accroître notre part de marché", a indiqué le co-fondateur et co-président exécutif Caspar Coppetti.

Développement en Amérique latine

Malgré les goulets d'étranglement dans la logistique internationale, On Holding a été en mesure de livrer plus d'un million de paires de chaussures en un seul mois, s'est félicité Martin Hoffmann, co-directeur général et responsable des finances de la société.

Face à cette solide performance, l'entreprise espère franchir au terme de l'exercice 2022 la barre des 1 milliard de francs de chiffre d'affaires, à précisément 1,04 milliard (+44%). On Holding compte notamment renforcer sa présence en Amérique latine en seconde partie d'année.

Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) ajusté doit pour sa part atteindre 137 millions de francs et la marge 13,2%.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Actualité

Le Swiss Jazz Award 2022 au trompettiste tessinois Nolan Quinn

Publié

le

Le trompettiste tessinois Nolan Quinn remporte le Swiss Jazz Award 2022. (© Keystone/Anna-Lena Holm/JazzAscona)

Le trompettiste et compositeur tessinois Nolan Quinn est lauréat du Swiss Jazz Award 2022. Il s'est notamment imposé par sa polyvalence stylistique, ont annoncé mardi les organisateurs. Le prix lui sera remis le 25 juin lors de la 38e édition du festival JazzAscona.

Né en 1986 à Lugano, Nolan Quinn a débuté la trompette à neuf ans. Il a poursuivi des études classiques et a obtenu en 2014 son Master of Arts in Music Performance Jazz à Berne. Depuis, il a donné plus de cinq cents concerts, en direct ou pour la télévision et la radio, avec des tournées dans toute l'Europe et aux Etats-Unis.

Nolan Quinn a partagé la scène avec des artistes de renommée internationale, comme Paul Anka, DJ Bobo, Tony Momrelle, Roberto Blades, Frank Dellé, Rick Margitza, Lutz Häfner et Guillermo Klein. Il collabore en outre depuis de nombreuses années avec le Swiss Jazz Orchestra.

Institué en 2007, le prix est organisé par JazzAscona, avec le soutien du Pourcent Culturel Migros Ticino et de Radio Swiss Jazz.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture