Rejoignez-nous

Actualité

Heinz Frei se pare d'argent dans la course en ligne

Publié

,

le

Heinz Frei a décroché sa 35e médaille dans des Paralympiques (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Légende du sport-handicap helvétique, Heinz Frei (63 ans) s'est paré d'argent dans la course en ligne de hand-bike (H3) des Paralympiques de Tokyo.

Cette médaille est la 35e conquise par Heinz Frei dans des Paralympiques, la 7e pour la Suisse à Tokyo. Le Soleurois, qui dispute ses 16es Jeux, a construit l'essentiel de son palmarès en athlétisme: vainqueur de 11 de ses 15 titres dans cette discipline, il a également cueilli plusieurs médailles aux Jeux d'hiver.

Heinz Frei, qui a décroché ses trois premiers titres paralympiques en 1984 déjà, a échoué à quelques mètres à peine du médaillé d'or Ruslan Kuznetsov (40 ans) mercredi sur le Fuji International Speedway. Il n'est pas parvenu à revenir totalement sur le Russe malgré un finish de feu.

La pluie qui tombait à Fuji n'explique pas à elle seule l'aspect humide de son visage. "Ce sont plus les larmes que la pluie qui en sont la cause", a lâché un Heinz Frei très ému et pas du tout déçu. "Cette médaille d'argent brille comme de l'or", a-t-il assuré, évoquant "la course la plus dure de ma carrière, la plus émouvante."

Fankhauser 4e, mais loin du podium

Tobias Fankhauser s'est quant à lui classé 4e de la course en ligne de hand-bike H1/H2. Il n'a cependant jamais pu croire en un podium dans une course dont la cérémonie de remise des médailles s'est déroulée avant son arrivée: il a concédé plus de 28' au troisième!

Médaillée de bronze sur 800 m en fauteuil roulant en athlétisme (T43) dans ces joutes, Catherine Debrunner n'a par ailleurs pas pu faire mieux qu'une 6e place sur 100 m. La Thurgovienne a réussi un chrono de 17''18, à plus de six dixièmes du podium.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Suisse

Des projets pour prévenir les maladies cardio-vasculaires

Publié

le

L'un des projets vise à réaliser un concours de recettes avec des aliments sains et durables (Image prétexte). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La Ligue vaudoise contre les maladies cardio-vasculaires (LVCV) prime quatre projets concrets de prévention pour un montant total de 28'500 francs. Ils concernent l'alimentation, le diabète chez les femmes enceintes, le Bus de santé qui sillonne le canton ainsi qu'un meilleur calcul du risque cardio-vasculaire.

Le système de santé est encore prioritairement orienté sur les soins aigus et les traitements. Il est temps "d'accorder plus de ressources à la promotion de la santé et à la prévention des maladies cardio-vasculaires", explique jeudi le Dr Cédric Vuille, président de la LVCV, dans un communiqué.

Cette année, 25 dossiers ont été soumis au jury et quatre ont particulièrement retenu son attention. Le premier, porté par la HES-SO, promeut une alimentation saine et durable, qui se soucie aussi du goût. Un concours de recettes sera proposé aux étudiants des HES en santé pour les sensibiliser à la question.

Diabète et grossesse

Le deuxième dossier émane du Service d'obstétrique du CHUV. Il veut renforcer la prévention auprès des femmes diagnostiquées avec un diabète gestationnel. Ces deux projets reçoivent chacun 10'000 francs.

Porté par des médecins d'Unisanté, le troisième projet vise à démontrer et renforcer l'efficacité des mesures de dépistage du Bus santé qui vadrouille à travers le canton depuis désormais 32 ans. Il reçoit un prix doté de 7500 francs. Enfin, un montant de 1000 francs va à une étude de chercheurs du CHUV qui propose une approche innovante pour améliorer la valeur prédictive du risque de survenue d'un premier événement cardio-vasculaire ischémique.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Nouvelle réserve forestière dans le parc du Jorat

Publié

le

Avec ses 4000 hectares de surface boisée, le massif du Jorat est le plus grand massif forestier du Plateau (archives). (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'Etat de Vaud et la Ville de Lausanne ont signé une convention établissant une réserve forestière naturelle de près de 444 hectares au-dessus de Lausanne, dans la zone centrale du Parc naturel périurbain du Jorat. Il s'agit de la plus grande réserve sur le Plateau entièrement dévolue au maintien de la biodiversité forestière, ont indiqué jeudi les deux parties dans un communiqué.

Avec ses 4000 hectares de surface boisée, le massif du Jorat est le plus grand massif forestier du Plateau. Il abrite une biodiversité remarquable, dont au moins 90 espèces menacées et près de 20% de la diversité des espèces animales et végétales que l'on peut trouver en Suisse, ainsi que plusieurs sources d'eau, rappelle le Canton.

Le contrat, courant sur une durée de 50 ans, a été paraphé officiellement mercredi par le conseiller d'Etat en charge de l'environnement Vassilis Venizelos et la municipale lausannoise de l'environnement Natacha Litzistorf, précise le communiqué. Afin de laisser les processus naturels se remettre en place, plus aucune intervention sylvicole ne sera effectuée dans cette aire, sauf pour des raisons de sécurité, est-il souligné.

"Cela permettra de rétablir progressivement une dynamique naturelle et d'augmenter le volume de bois en décomposition, aussi bien au sol que debout, qui sont nécessaires au développement de champignons, lichens, coléoptères et autres espèces peu connues, mais qui jouent un rôle essentiel pour l'écosystème forestier, notamment par exemple dans la dégradation des matières organiques", explique le Canton.

Avec cette nouvelle réserve, près de 5000 hectares de forêts vaudoises sont désormais placés sous le statut de réserves forestières, soit près de 5% de la surface exploitable. C'est la moitié de l'objectif 2030 fixé de la Politique forestière cantonale, visant un seuil de 10%, avec au moins une grande réserve dans chacune des trois régions géographiques que sont le Jura, les Alpes et le Plateau, relève encore le Canton.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

La demande d'interruption de peine d'Erwin Sperisen est acceptée

Publié

le

Florian Baier et Giorgio Campa, les avocats d'Erwin Sperisen, ont obtenu jeudi à Genève la libération de leur client. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Erwin Sperisen, l'ex-chef de la police nationale du Guatemala condamné pour complicité d'assassinat, sera libéré lundi prochain. Le Tribunal d'application des peines et des mesures (TAPEM) de Genève a accepté jeudi sa demande d'interruption de peine.

Ses avocats, Giorgio Campa et Florian Baier, ont formulé cette demande d'interruption de peine en s'appuyant sur un arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme (CourEDH) devenu définitif. Les juges de Strasbourg ont estimé dans un arrêt rendu public en juin qu'il y avait eu une violation du droit à un tribunal impartial.

Erwin Sperisen a été condamné à quinze ans de prison par la Cour de justice de Genève en avril 2018 pour complicité d'assassinat lors de la reprise par les forces de l'ordre du pénitencier de Pavon en 2006. Le Tribunal fédéral a confirmé ce jugement en novembre 2019. Double national suisse et guatémaltèque, Erwin Sperisen avait été arrêté en 2012 à Genève, où il s'était réfugié avec sa famille en 2007.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Un plan pour rendre la culture plus accessible malgré un handicap

Publié

le

Le Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne a obtenu le label "Culture inclusive " de Pro Infirmis, qui accompagne les institutions culturelles pour la réalisation de leurs mesures d'inclusion (Photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Conseil d'Etat vaudois a présenté jeudi son plan d'action de 20 projets et mesures pilotes pour renforcer l'accès à la culture pour les personnes en situation de handicap. Celui-ci doit déboucher en 2026 sur un programme cantonal en faveur de la culture inclusive.

"L'accès à l'offre culturelle est un droit fondamental", a déclaré la conseillère d'Etat en charge de la Santé et de l'Action sociale, Rebecca Ruiz, devant les médias réunis au Musée cantonal des Beaux-Arts (MCBA) à Lausanne. "Aujourd'hui il n'est plus question de placer les personnes différentes dans des lieux spéciaux. Une société inclusive s'adapte pour garantir le même accès et les mêmes chances à tous", a-t-elle ajouté.

"Les mesures portent sur l'ensemble de la chaîne d'accessibilité à la culture", a précisé sa collègue Nuria Gorrite, cheffe du Département de la culture, des infrastructures et des ressources humaines. Il s'agit notamment de créer des dynamiques régionales, de renforcer l'offre de déplacement, d'organiser une communication spécifique et d'améliorer la participation à la culture des personnes concernées.

Synthèse vocale et médiation culturelle

Le plan a été élaboré suite à un état des lieux de l'accessibilité à l'offre culturelle dressé en 2019, et à des consultations avec des communes ainsi que des milieux privés, culturels et de défense des personnes en situation de handicap.

Des mesures spécifiques ont déjà été déployées, comme la mise à disposition d'une synthèse vocale pour le site internet de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne permettant aux personnes malvoyantes de le consulter sans restriction. Une brochure répertoriant les prestataires en inclusion culturelle pour le territoire vaudois a également été éditée.

Le MCBA, à l'instar des deux autres musées cantonaux de la Fondation Plateforme 10, a obtenu le label "Culture inclusive" de Pro Infirmis, qui accompagne les institutions culturelles pour la réalisation de leurs mesures d'inclusion. Deux médiatrices culturelles ont ainsi brièvement présenté quelques actions mises en place pour les visiteurs en situation de handicap.

Portée très large

Parmi celles-ci, des visites descriptives ou tactiles pour les personnes avec une déficience visuelle. Des actions spécifiques sont également réalisées, comme la mise à disposition d'un clavier électrique devant l'oeuvre de Charles Giron intitulé "Jeune femme au piano", sur lequel des personnes avec une déficience intellectuelle peuvent improviser l'air joué par la jeune femme en question.

Une application de visite en langue des signes, également dotée de sous-titres et de commentaires audio a été mise au point. Tous les visiteurs, avec ou sans handicap peuvent donc en bénéficier sans discrimination.

"La promotion de l'offre culturelle inclusive concerne tout le monde", a fait remarquer Rebecca Ruiz. "Une rampe d'accès ne sera pas seulement profitable pour les personnes en fauteuil roulant, mais également pour les seniors ou les personnes avec une poussette. Les surtitres à l'opéra ne bénéficient pas qu'aux personnes sourdes, tout comme les textes en langage simplifié peuvent être appréciés par les personnes allophones ou dyslexiques."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Essai-pilote: la Cannabinothèque ouvrira en décembre 2023

Publié

le

Dans le canton de Genève, la vente réglementée de cannabis démarrera en décembre à la Cannabinothèque de Vernier (archives). (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

La Cannabinothèque ouvrira ses portes en décembre 2023 à Vernier (GE). L'essai-pilote permettra d'approvisionner en cannabis récréatif et de manière supervisée un millier de volontaires. Les personnes intéressées peuvent s'inscrire sur le site www.changegeneve.ch.

Le processus de sélection commencera début octobre 2023, selon les critères suivants: avoir 18 ans révolus, consommer déjà régulièrement du cannabis, s'engager à participer à des entretiens individuels et/ou collectifs avec les chercheurs et à remplir périodiquement des questionnaires, indique un communiqué publié jeudi.

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) avait donné son aval à l'essai-pilote de vente régulée dans le canton de Genève en mai dernier. L'association ChanGE est responsable du projet.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture