Rejoignez-nous

Actualité

France: la gauche promet la "rupture" pour barrer l'extrême droite

Publié

,

le

Raphaël Glucksmann soutient le programme de l'union de gauche, mais sans Jean-Luc Mélanchon. (© KEYSTONE/AP/Thomas Padilla)

La gauche française a mis de côté ses divisions sur l'Ukraine ou le Proche-Orient pour présenter vendredi un programme de "rupture" aux législatives. Elle veut empêcher l'arrivée au pouvoir de l'extrême droite, qui promet un gouvernement "d'union nationale".

Après la déroute du camp présidentiel aux européennes et la dissolution de l'Assemblée décidée par Emmanuel Macron, les principaux partis de gauche se sont retrouvés vendredi à Paris pour célébrer une union arrachée de haute lutte et détailler leur feuille de route en cas de succès aux législatives des 30 juin et 7 juillet.

Constitué à la hâte face au Rassemblement national (RN, extrême droite) après son triomphe aux européennes, le "Nouveau Front populaire" promet notamment d'augmenter le salaire minimum, de revenir sur la très impopulaire réforme des retraites, et de rétablir l'impôt sur la fortune.

Compromis sur l'international

Fruit de négociations sous tension, son programme commun dessine également un compromis sur les questions internationales qui ont divisé la gauche et fait exploser sa précédente coalition.

Sur le Proche-Orient, il appelle ainsi "à agir pour la libération des otages détenus depuis les massacres terroristes du Hamas (...) et pour la libération des prisonniers politiques palestiniens".

Principale force à gauche, le parti de La France insoumise (LFI, gauche radicale) a jusqu'à présent refusé d'assimiler le Hamas palestinien à un mouvement terroriste, en rupture avec la position de la France et de l'Union européenne.

Sur la guerre en Ukraine, autre point de crispation, la coalition s'engage à "défendre indéfectiblement la souveraineté et la liberté du peuple ukrainien" et à assurer à Kiev les livraisons d'armes "nécessaires".

Polémique autour de Jean-Luc Mélenchon

Reste toutefois le débat sur l'identité de celui ou celle qui, à gauche, pourrait devenir Premier ministre.

Arrivé en tête à gauche aux européennes, l'eurodéputé social-démocrate Raphaël Glucksmann a appelé vendredi à rejeter l'hypothèse Jean-Luc Mélenchon, tribun de la gauche radicale accusé notamment de positions ambigües sur l'antisémitisme.

L'ancien candidat LFI à la présidentielle a récemment créé la polémique en affirmant que l'antisémitisme était "résiduel" en France en dépit de chiffres officiels faisant état d'une flambée d'actes antijuifs.

Dans son programme commun, le Nouveau Front populaire affirme au contraire que "les actes racistes, antisémites et islamophobes (...) connaissent une explosion inquiétante, sans précédent".

Le RN veut élargir ses soutiens

A l'extrême droite, pressenti pour être Premier ministre en cas de victoire, le président du RN Jordan Bardella a fait vendredi de cette gauche unie "son principal adversaire" aux législatives, alors que le camp macroniste est distancé dans les sondages.

Crédité de plus de 30% d'intentions de vote, le RN cherche à élargir ses soutiens afin d'accéder pour la première fois de son histoire au pouvoir. Sa cheffe de file, Marine Le Pen, a promis vendredi que le parti formerait "un gouvernement d'union nationale" pour "sortir la France de l'ornière" et annoncé "un certain nombre de surprises dimanche", date limite de dépôt des candidatures.

Le parti, héritier du Front national cofondé en 1972 par un Waffen-SS, continue toutefois d'inquiéter une partie du pays.

Deuxième YouTubeur le plus suivi de France avec 19 millions d'abonnés, Squeezie a mis en garde contre "une montée drastique de l'extrême droite" et des mobilisations contre le RN sont prévues ce week-end dans le pays, à l'appel des syndicats.

PLusieurs milliers de manifestants à Montpellier (sud) et près de 2000 à Lyon (sud-est) ont défilé vendredi soir contre l'extrême droite, donnant le coup d'envoi de ce long week-end de manifestations.

Recours en justice

Sur le plan politique, son parti a engrangé récemment plusieurs ralliements dont celui d'Eric Ciotti, président de la principale formation de droite, Les Républicains (LR), plongé dans une crise profonde.

Pour s'être allié avec le RN, M. Ciotti a été exclu par les instances de son parti, mais le tribunal judiciaire de Paris a invalidé vendredi son exclusion de la présidence des Républicains.

Face à cette recomposition politique accélérée, le Premier ministre Gabriel Attal a dénoncé "des accords de boutique" à droite comme à gauche.

Depuis Bari, en Italie, où il participe au sommet du G7, Emmanuel Macron a dit jeudi espérer que l'approche des JO de Paris (26 juillet-11 août) dissuade les Français de choisir des dirigeants "pas prêts" à assurer l'organisation de l'évènement. M. Bardella lui a répondu sur X en affirmant qu'il ne "modifierait pas" le "dispositif" des JO s'il dirigeait le futur gouvernement.

L'incertitude dans le pays préoccupe en tout cas les marchés : La Bourse de Paris a signé sa pire semaine depuis mars 2022 (-6,23%) et effacé ses gains de l'année.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

International

Paris: un automobiliste fonce sur la terrasse d'un café - un mort

Publié

le

Un automobiliste a foncé sur une terrasse à Paris (photo symbolique). (© KEYSTONE/AP/MUHAMMED MUHEISEN)

Une personne est morte et six autres ont été blessées, après qu'un automobiliste a foncé sur la terrasse d'un café du XXe arrondissement de Paris mercredi soir, selon un nouveau bilan de la police. Parmi les six blessés, trois se trouvent en urgence absolue.

Les faits ont eu lieu vers 19h30. Le conducteur du véhicule a pris la fuite, mais le passager a été interpellé. Il était positif aux stupéfiants et à l'alcool, selon la source proche du dossier.

Un important dispositif policier était en place autour de la terrasse du bar Le Ramus où la voiture s'est encastrée, a constaté un journaliste de l'AFP sur place. Au moins quatre camions de pompiers sont aussi à proximité et des militaires du dispositif Sentinelle étaient en faction sur la place Gambetta, tout près.

A 10 jours des JO

Ces faits interviennent à moins de dix jours de l'ouverture des Jeux Olympiques, pour lesquels quelque 35'000 policiers et gendarmes et 18'000 militaires français seront mobilisés en moyenne chaque jour.

A partir de jeudi, dès 5h00, et jusqu'au 26 juillet, le périmètre de sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme (SILT) sera activé à Paris aux abords des quais de Seine, en vue de la cérémonie d'ouverture des JO-2024.

Quelque 326'000 spectateurs - 104'000 places payantes sur les quais bas, 222'000 places gratuites sur les quais hauts - sont attendus le 26 juillet pour assister à la cérémonie d'ouverture sur la Seine, la première dans l'histoire des Jeux qui se déroulera hors d'une enceinte sportive.

Les Jeux olympiques et paralympiques de Paris "ne font pas l'objet d'un ciblage spécifique par les organisations terroristes internationales", avait assuré mardi le procureur national antiterroriste Olivier Christen, soulignant néanmoins la "résurgence" de la menace terroriste pour "l'ensemble du territoire".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Suisse

Pas de millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage du Swiss Loto samedi, 5,7 millions de francs seront en jeu (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto mercredi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher les numéros 16, 19, 30, 34, 36 et 38. Le numéro chance était le 1, le rePLAY le 1 et le Joker le 259474.

Lors du prochain tirage samedi, 5,7 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/swissloto/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le festival bernois du Gurten attire les foules sous le soleil

Publié

le

La chanteuse biennoise Naveni a ouvert mercredi après-midi le festival du Gurten sur la scène dédiée aux artistes suisses. (© Miriam Abt / Keystone-SDA)

Premières files d'attente devant le funiculaire du Gurten et bières en abondance: le Festival du Gurten de Berne a lancé sa 41e édition mercredi. D'ici samedi, les organisateurs s'attendent à accueillir jusqu'à 80'000 festivaliers.

Si les places à l'ombre étaient rares mercredi sur la colline du sud de la ville qui accueille l'événement, la jauge limite n'était pas encore atteinte. A l'exception de vendredi, il est encore possible d'acheter des billets pour la journée.

Sur les 135 concerts prévus, c'est l'auteure-compositrice-interprète Naveni, originaire de Bienne, qui a ouvert les feux. Sa musique soul s'est emparée de la Waldbühne, scène réservée aux créateurs de musique suisses.

Cette même scène devrait être particulièrement prisée jeudi soir, lorsque la superstar de Bienne Nemo interprétera sa chanson "The Code". Ce titre lui a valu de gagner en mai le concours eurovision de la chanson à Malmö en Suède.

Chaleur au menu

La soirée de mercredi sera elle rythmée par deux têtes d'affiche du festival: le rappeur britannique Stormzy et le hip-hopper reggae allemand Peter Fox. Parmi les autres artistes annoncés: le musicien afrobeat Burna Boy, le duo électro Justice et la pop star canadienne Nelly Furtado.

Face aux températures chaudes annoncées ces prochains jours, le festival a élaboré des mesures, a indiqué la porte-parole du festival Lena Fischer. Parmi celles-ci, le recours à des parasols et la distribution d'eau en cas de fortes chaleurs. Mais elle a aussi rappelé que "sur le Gurten, il fait toujours quelques degrés de moins qu'en ville"!

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Ligue des nations: la Suisse recevra l'Espagne au Stade de Genève

Publié

le

Murat Yakin: l'Espagne en adversaire à Genève (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Le Stade de Genève va vibrer le dimanche 8 septembre dès 20h45. Il sera le théâtre d'un alléchant Suisse - Espagne dans le cadre de la Ligue des nations.

La venue du récent champion d'Europe devrait amener la grande foule dans l'enceinte genevoise. La Suisse entamera sa campagne le jeudi 5 septembre à Copenhague face au Danemark.

Après avoir affronté la Roja, la sélection de Murat Yakin poursuivra son parcours avec un déplacement en Serbie (samedi 12 octobre) suivi de la réception du Danemark (mardi 15 octobre). Elle accueillera ensuite la Serbie (vendredi 15 novembre) avant de boucler son pensum avec un dernier match en Espagne (lundi 18 novembre).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Rapace protégé tué en Isère: un chasseur condamné à 60'000 euros

Publié

le

Sur cette photo l'aigle Sherkan, un pygargue à tête blanche lors d'un spectacle de fauconnerie par "Les Aigles du Léman" à Genève en 2022 (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Un chasseur de 35 ans a été condamné mercredi à quatre mois de prison avec sursis et plus de 60'000 euros de dommages et intérêts pour avoir tué un rapace protégé, un pygargue, par un tribunal à Grenoble. L'oiseau venait du parc "Les Aigles du Léman", en Haute-Savoie.

Cette condamnation pour "destruction illicite d'une espèce protégée" lui a également valu le retrait de son permis de chasse et une interdiction de détenir et porter une arme pendant trois ans.

Il a également été condamné à verser aux associations de protection de la biodiversité qui s'étaient portées partie civile, 61'301 euros au total. Le trentenaire, qui possédait son permis de chasse depuis une quinzaine d'années, avait tué, le 24 février dernier, une femelle pygargue dans le massif de l'Oisans.

Son demi-frère âgé de 30 ans, qui était avec lui au moment des faits, a été relaxé de "complicité de destruction d'une espèce protégée", mais a été condamné à deux amendes pour avoir déplacé le corps de l'animal et pour "conservation d'une espèce protégée". Les deux frères avaient prélevé quatre plumes sur l'oiseau.

Moins de 30 en France

L'oiseau, nommé "Morzine", était né en captivité au parc "Les Aigles du Léman". Il avait été élevé dans le cadre d'un programme national scientifique de réintroduction du pygargue à queue blanche. Ce rapace est le plus rare de France: on compte moins de 30 spécimens présents sur le territoire, que ce soit en captivité ou en liberté.

La décision du tribunal "montre une prise de conscience sur le dommage écologique et sur ce que cela coûte de porter atteinte illégalement à une espèce protégée", s'est félicité Eric Posak, avocat de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), association à qui le chasseur condamné devra verser 30'000 euros au titre du "préjudice écologique".

"C'est une décision qui va faire date", s'est réjoui Jacques-Olivier Travers, directeur des "Aigles du Léman", pour qui "le sentiment d'impunité" règne encore parmi les chasseurs.

Jacques-Olivier TraversDirecteur des Aigles du Léman

Jacques-Olivier Travers satisfait aussi que sa proposition a été retenue par le Tribunal.

Jacques-Olivier TraversDirecteur des Aigles du Léman

"On parle d'un oiseau, pas d'une vie humaine", a réagi Bernard Boulloud, avocat du chasseur condamné, qui dit "réfléchir" à faire appel partiellement de la décision.

Avec ATS / AFP

Continuer la lecture