Rejoignez-nous

Actualité

Alain Berset s'exprime sur son vol privé en France

Publié

,

le

Seul le Département fédéral de l'intérieur s'était exprimé sur le vol privé du conseiller fédéral au moment des faits (image prétexte). (© KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI)

Le conseiller fédéral Alain Berset est revenu sur son silence après que la police aérienne française l'a contrôlé lors d'un vol privé le mois dernier. "Il ne m'a pas semblé nécessaire de faire des commentaires", a-t-il indiqué samedi.

"J'ai mon travail à accomplir, avec notamment deux votations populaires importantes en septembre", a-t-il commenté dans les journaux du groupe ESH, ainsi que dans La Liberté.

Le vol privé du ministre de la santé, qui possède une licence de pilote depuis 2009, a fait couler beaucoup d'encre ces dernières semaines, certains l'appelant à démissionner. Le Fribourgeois reste toutefois serein quant aux éventuelles conséquences sur son avenir au Conseil fédéral à l'approche des élections fédérales en 2023.

"Qu'il y ait beaucoup d'agitation, à différents niveaux d'ailleurs, n'est pas nouveau", a-t-il déclaré avant d'ajouter: "Pour ma part, je vais continuer, avec toute la sérénité requise et toute la force nécessaire, à faire avancer mes projets, sans me laisser détourner par d'autres questions".

Vives réactions

Mi-juillet, le Département fédéral de l'intérieur (DFI) annonçait que le ministre de la santé avait été forcé d'atterrir par la police aérienne française le 5 juillet après avoir brièvement survolé une zone réglementée. Après un contrôle d'identité au sol et un échange sur les faits, le socialiste avait pu reprendre son vol à bord de l'avion qu'il avait loué.

Quelques jours plus tard, des messages radio diffusés par le journal alémanique SonntagsZeitung montraient que l'intervention avait été déclenchée en raison d'une mauvaise communication de la police aérienne française avec M. Berset. Aucune poursuite n'a été engagée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Actualité

La route de Calanca fermée dans les Grisons après un éboulement

Publié

le

Il n'est actuellement pas possible de circuler à pied ou en voiture sur une grande partie du site. (© Police cantonale GR)

Un éboulement s'est produit dimanche matin entre l'embranchement de Castaneda et de Buseno dans les Grisons. La route de Calanca a été complètement fermée, pour une durée encore indéterminée.

Peu avant 06h30, une femme a signalé qu'elle a entendu une forte détonation et qu'elle a ensuite vu de la fumée s'élever, a indiqué dimanche la police cantonale des Grisons. Des pompiers et des patrouilles de la police cantonale se sont rendus sur place.

A leur arrivée, ils ont constaté que des éboulis avaient complétement recouvert et endommagé la chaussée sur une longueur d'environ 150 mètres, au croisement des routes de Castaneda et de Buseno.

La cause de l'éboulement sur la route cantonale, en forte pente, n'est pas encore claire, a indiqué à Keystone-ATS le service de presse de la police cantonale des Grisons. Les localités derrière Castaneda, comme Buseno, Rossa et Arvigo, sont coupées du monde extérieur.

L'office des ponts et chaussées des Grisons et un géologue ont été consultés pour évaluer la situation. Selon les premières constatations, personne n'a été enseveli. Il n'est actuellement pas possible de circuler à pied ou en voiture sur une grande partie du site de l'éboulement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Les lacs suisses menacés par une pénurie d'agents précipitants

Publié

le

La teneur en phosphore est déjà trop élevée dans le lac de Morat (image d'illustration). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

La Confédération a mis en place un groupe de travail pour faire face à une pénurie d'agents précipitants. Elle espère ainsi éviter que de grandes parties du lac de Morat, du Greifensee ou du Baldegersee ne deviennent inhabitables pour les poissons et d'autres animaux.

La teneur en phosphore est déjà trop élevée dans ces trois lacs, a indiqué dimanche l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) à Keystone-ATS. Il confirmait une information de la NZZ am Sonntag.

Les agents précipitants permettent aux stations d'épuration (STEP) de fixer le phosphore des eaux usées. Mais de nombreuses STEP ont actuellement des problèmes à obtenir ces produits, selon un récent sondage réalisé par l'Association suisse des professionnels de la protection des eaux (VSA).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Un jeune homme de 24 ans meurt dans une avalanche aux Grisons.

Publié

le

L'avalanche a surpris un groupe de quatre personnes qui avait entrepris l'ascension du Piz Radönt. (© Police cantonale GR)

Trois personnes ont été emportées par une avalanche samedi à la mi-journée au Piz Radönt, dans le massif de l'Albula (GR). Un homme de 24 ans a fait une chute de 200 mètres dans les rochers. Il est mort sur place, a indiqué dimanche la police grisonne.

Un groupe de quatre personnes avaient entrepris l'ascension du Piz Radönt depuis la Flüela, explique la police dans un communiqué. L'avalanche s'est déclenchée peu avant midi, alors qu'ils étaient sous le sommet. Deux hommes et une femme ont été emportés, selon les témoignages de personnes qui se trouvaient plus bas.

Les secours n'ont pu que constater le décès de l'homme de 24 ans. La femme, elle, a été légèrement blessée et a été conduite à l'hôpital de Davos.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Chute mortelle en montagne à Grandvillard (FR)

Publié

le

L'accident a eu lieu dans les préalpes fribourgeoises (image symbolique). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Un randonneur âgé de 21 ans a fait une chute mortelle samedi après-midi dans la région de Grandvillard (FR), à proximité du Vanil Noir. La victime a fait une chute d'environ 400 mètres depuis une arête.

Malgré l'intervention de la REGA, l'homme est décédé sur place, indique dimanche la police cantonale fribourgeoise dans un communiqué. Une enquête a été ouverte afin d'établir les causes exactes de l'accident.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Genève dévoile le programme des festivités

Publié

le

Le traditionnel feu d'artifice du Nouvel-An sera tiré à minuit suite au décompte donné par la maire de Genève sur la scène Mont-Blanc. Ce sera le clou des festivités genevoises qui auront lieu le 31 décembre. (Image d'illustration) (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La Ville de Genève a dévoilé le déroulé des événements du 31 décembre. Après deux années marquées par des restrictions sanitaires, la Municipalité veut marquer le coup.

"Nous sommes contents de pouvoir proposer à la population une fête gratuite et populaire", explique la maire de Genève Marie Barbey-Chappuis dans un communiqué. L'élue précise encore qu'il existe "un vrai besoin de s’amuser et de décompresser étant donné le contexte socio-économique qui reste assez anxiogène".

Dès 20h et jusqu'à 3h du matin, la population genevoise pourra profiter de quatre scènes où se produiront plusieurs artistes locaux. Le public pourra se déhancher notamment sur de la musique électro/populaire ou encore vintage.

Le traditionnel feu d’artifice aura lieu à minuit suite au décompte donné par la maire de Genève sur la scène Mont-Blanc. La Ville a également mis sur pied trois bars et 12 foodtrucks qui permettront à la population de se désaltérer et se nourrir.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture